• Apprendre, communiquer, conduire, fabriquer, faire la guerre, habiter, lire, payer, se soigner, vieillir, voir,... : que seront nos actions quotidiennes dans 20 ans, en 2028 ? 20 ans, un horizon raisonnable, bien loin de la science fiction. Pour le savoir, allons à la découverte de ce qui se prépare dans les laboratoires de recherche des grandes entreprises innovantes, projetons nous dans notre futur, pour mieux l'inventer! Car, n'en doutons pas, le temps s'accélère, l'innovation n'a jamais été aussi rapide. En une cinquantaine de mots clefs, l'ouvrage dessine un avenir riche de nouvelles technologies (biotechnologie, génétique, nanos, télécoms, ...), sans masquer toutes les questions qu'elles soulèveront : des questions de société (la place des libertés, notamment), mais aussi de comportements individuels. Serons nous prêts pour ce futur ? Notre futur nous appartient, mais, outre les enjeux technologiques, nous ferons face à des défis nouveaux, du réchauffement climatique à la maîtrise de la mondialisation.
    A nous d'en débattre dés aujourd'hui, pour s'approprier le futur dont nous rêvons !


  • une nouvelle révolution technologique se prépare, discrètement.
    pour la première fois de son histoire, l'homme pourrait être en passe de maîtriser la structure atomique de la matière ; de créer des objets invisibles à l'oeil nu, incroyablement résistants, souples et légers. ces nanotechnologies, pressenties par quelques savants depuis des décennies, sont en train d'exploser. médecine, environnement, énergie, habillement, automobile, loisirs, communications, tous les secteurs sont concernés.
    un marché de 1 000 milliards de dollars, dit-on ! vénérée par les uns, cette révolution technologique suscite évidemment scepticisme ou crainte chez d'autres. de quoi s'agit-il exactement ? quel impact sur la vie quotidienne ? oú en est la recherche, notamment française ? quels risques pour la société ? et si tout cela n'était que du marketing ? voilà quelques unes des questions auxquelles répond ce livre accessible, destiné aux esprits curieux ! un livre qui appelle aussi à un véritable débat public sur les enjeux des nanotechnologies.


  • Surpêche, fonte de la banquise, pollution, voies maritimes surchargées, multiplication des ouragans et des tsunamis, querelles sur la propriété et l'exploitation des ressources minérales : la mer et les océans sont au coeur des inquiétudes politiques, économiques et écologiques ; au coeur même de la survie de notre planète. Mais la mer est aussi porteuse d'espoir : aliments du futur et source d'eau potable, développements thérapeutiques, projets d'habitats marins, énergies nouvelles La Mer, le prochain défi offre pour la première une vision globale et complète des enjeux, des dangers et des solutions posés par la gestion des océans. Yan de Kerorguen a identifié les douze défis que doit relever l'homme du XXIe siècle pour lui permettre de protéger et d'apprendre à tirer partie de la mer tout en les respectant. D'Isabelle Autissier à Francis-André Wollman, il a rencontré les principaux acteurs de l'ensemble des disciplines concernées.

  • Poésies intimistes, qui nous parlent de joies et de blessures, du temps qui passe, du temps qui reste. A la manière des haïkus, elles sont courtes, en vers libres, pour mieux fixer la mouvance des jours et en faire des moments d'éternité. Et puis... Une rencontre à Girolata ; celle d'une poétesse qui aime s'asseoir au miroir des mots, et d'un jeune homme peintre, fou de couleur... Entre eux, l'alchimie de deux univers artistiques qui s'entrecroisent et se complètent avec un objectif commun : capturer l'arc-en-ciel.

  • Chaque année, depuis la dernière guerre, les Russes émigrés, des musiciens, médecins, marchands, chauffeurs de taxi, princes, danseuses ou décorateurs, se retrouvent sur cette colline qui domine la baie du Lavandou. Depuis vingt ans, l'auteur partage cette existence du milieu russe, aux élans nostalgiques, brassant une population qui conserve son accent et accorde un large privilège à la dépense affective, au jeu, au chant. Là est l'originalité de cette place excentrique traversée par des voix, animée par les souvenirs mêlés des uns et des autres, et plus que jamais sensibilisée par l'actualité russe : la dissidence, l'émigration... Le mode sur lequel la politique est vécue, à la colline, épouse la nature environnante. Avant d'être de gauche ou de droite on est russe, émigré, à la colline russe. On n'est pas le spectateur d'un déchirement. On vit le drame, on le joue. Par un cheminement à la fois très personnel et méthodique, Yan de Kerorguen aboutit à un roman ethnologique, à une histoire, celle d'une vie de bohème menacée par le progrès.

empty