• Extrait du dossier "De l'Inde antique au Roi Arthur" :
    Arthur a existé, non pas au IVieme siècle, qui est en fait l'époque contée dans la légende, mais vers 500 après J.C. Il aurait été chef d'une troupe de mercenaires et aurait pris la résistance autochtone contre la conquête de la Grande Bretagne par les Saxons ; devenant de la sorte un héros national dont la mémoire s'est ensuite transmise de génération en génération. Nous sommes donc au VIième siècle et les armées romaines commencent à quitter la Bretagne (Haute). Un groupe de chevaliers Sarmates , dont la bannière porte l'emblème du Dragon, avec à leur tête le très chrétien Arthur, se voit confier une dernière mission : sauver une famille romaine chère au pape et menacée par les Saxons.
    Fille des anciens dieux, Excalibur est une épée magique qui leur permit d'accéder enfin au repos. Infatigable croisée, elle fut le fer de l'avènement de cette surprenante religion dont les dieux ne sont qu'un. En ces temps, Uther, surnommé Pendragon, ou tête de dragon, était mort. Les Bretagnes divisées sombraient dans le chaos. Des joutes furent organisées, le vainqueur serait proclamé roi. Fichée dans une stèle de granit apparut une épée, la garde ornée de dragons. Excalibur ne sera brandie que par le grand roi des bretons. Tous les barons s'y essayèrent en vain, puis les chevaliers. Seul un page nommé Arthur réussit à la retirer de son socle et devint donc le roi de Bretagne. Digne fils d'Uther, Excalibur au côté, le roi Arthur a réuni et pacifié les deux Bretagnes. A sa mort, l'épée sera jetée dans un lac magique car elle avait la réputation d'être incassable et de trancher toute matière. Arthur accède à la royauté, dans un scénario d'initiation de reconnaissance de la souveraineté, en arrachant à un roc l'épée Excalibur.

  • Le Manuel de préparation et d'entraînement aux concours d'accès aux IRA, véritable Handbook pour s'entraîner.

    Le présent manuel a pour objet de préparer les candidats aux épreuves d'admissibilité des concours d'accès aux IRA ; épreuves qui ont été refondues en 2020 et qui comportent désormais deux épreuves sélectives :
    . d'une part, un cas pratique avec rédaction d'une note et de deux documents annexes opérationnels ; et, . d'autre part, un QCM de 120 questions.

    Pour la première fois, à l'automne 2020, le concours a comporté ces deux épreuves et il est désormais possible d'en préciser les contours. Préparée par une équipe expérimentée d'intervenants de l'IPAG de Lille, la nouvelle édition de ce manuel contient :
    . un volet initial portant sur la méthodologie ;
    . trois séries d'exercices qui sont autant de « concours blancs » : à savoir, pour chaque exercice, un cas pratique d'entraînement et un questionnaire à choix multiples (QCM) de 120 questions permettant à chaque candidat de faire le point sur ses connaissances ;
    . pour chaque exercice, numéroté de 1 à 3 : une proposition de corrigé de la note et deux propositions de documents annexes opérationnels ainsi que la justification précise des réponses au QCM.

empty