• Dans les années 70, Etienne Delessert part rencontrer Jean Piaget, le célèbre phénoménologiste.
    Tous deux décident de créer un livre, où Delessert inventerait une histoire et proposerait des illustrations qui seraient commentées en classe par des élèves de 5 ans, durant de longs mois. À l'issue de cette expérience, le livre aura évolué.
    Delessert conte donc l'histoire d'une petite souris souhaitant construire sa propre chambre. Ne connaissant que les profondeurs souterraines, elle se retrouve rapidement sur la terre ferme. Voici donc le soleil, la nuit, les étoiles, la pluie et la fleur. Commence alors une découverte du monde et de la nature.
    Paru en 1971 aux États-Unis, puis à l'école des loisirs, Comment la souris reçoit une pierre sur la tête et Couverture de l'édition américaine découvre le monde a été traduit en six langues.

    1 autre édition :

  • Dans un hêtre millénaire du jardin vit un ours solitaire. Il fait tinter les grelots de son chapeau fourré.
    Bientôt, des animaux s'y réfugient, s'y posent et y font leur nid. Le chapeau tangue bien un petit peu, mais chacun trouve sa place. Quand un orage survient, tous s'entraident. L'eau tombe en déluge des mois durant, recouvrant tout, sauf l'arbre millénaire, qui fait des kilomètres de haut. Tous attendent que le son des grelots retentissent à nouveau...
    Étienne Delessert illustre et écrit une histoire d'improbables compagnons.

  • Le voyage de la lune dans le ciel semble naturel et immuable.
    Mais passons dans les coulisses du théâtre où sur l'immense scène de la nuit, tout est mis en oeuvre pour que commence le spectacle.
    Une fois la lune au centre de la scène, c'est au tour d'un jeune machiniste de s'affairer : il arrose les étoiles, il chasse les nuages du ciel, il peint les fleurs couleur de nuit, habille de noir les oiseaux, dirige le choeur des chiens hurlants, nourrit les monstres affamés de la nuit, et enfin saupoudre de poussière d'étoiles les poupées et les oursons. Alors il grimpe dans la lune pour la représentation du soir.
    Le magnifique travail d'Étienne Delessert fait de La Comédie de la lune un spectacle magique que les enfants seront heureux de voir et de revoir.de jour comme de nuit.

  • Dans sa préface au présent ouvrage, Jean-Claude Carrière affirme "Un enfant, c'est plus qu'un enfant".
    Et il ajoute "C'est même souvent beaucoup plus qu'un adulte". Selon lui, Etienne Delessert essaie de répondre pour nous. En fait, il suffit de tourner les pages de ce livre pour s'en convaincre, Delessert nous répond très clairement. Avec des images. Comme nous n'en avions jamais vues. En noir et en couleurs. Surprenantes dans leur forme mais plus encore dans ce qu'elles signifient. Les enfants s'en délectent et les parents leur volent.
    Delessert venait de créer un pont entre les histoires dites pour enfants et le monde des grands artistes fantastiques, qu'ils s'appellent Bosch ou Doré. De la souris qui reçoit une pierre sur la tête aux affiches, aux caricatures, aux couvertures et aux dessins d'actualité pour les magazines du monde entier, il y a une oeuvre toute d'imagination et d'audace créative, une oeuvre qui fait d'Etienne Delessert un des grands artistes de son temps.

    1 autre édition :

  • Cirque de nuit est l'exemple même des albums aux multiples clés et aux multiples modes de lecture. Étienne Delessert o re, au long d'un train et de ses wagons à foin typiquement américains, un défi lé des thèmes qu'il a abordés tout au long de sa carrière d'auteur. Passent successivement, conduits par le chat Pluto, les philosophes et écrivains qui l'ont inspiré, des chiens musiciens, des anges, un lion, des acrobates des lettres, un cygne noir tourmenté par des nains, des cochons dévoreurs de loup, une fi llette et un alligator, le musicien qui leur donne le la et un immense globe à neige. Toute cette ménagerie est en route vers un mirage. Nous emboîtons le pas à Étienne Delessert, au rythme d'immenses doubles pages, comme autant de tableaux du grand cirque de la vie.

  • La tulipe rouge est la fleur préférée de Yok-Yok, elle ressemble à son chapeau.
    Pour faire partager sa passion à Noire la Souris et Josée la Chenille, Yok-Yok va leur raconter l'extraordinaire histoire de cette fleur venue des confins de l'Himalaya jusqu'en Turquie, puis en Hollande. C'est dans ce pays que la folie des tulipes a atteind des sommets : un oignon rare pouvait être aussi cher qu'une belle maison ! Depuis, la Hollande est toujours le pays des tulipes et en ce doux mois de mai Yok-Yok invite ses amies à le visiter.

  • Etienne Delessert nous invite à découvrir une forêt mystérieuse et secrète. Avec ses amies Noire la Souris et Josée la Chenille, Yok-Yok rencontre un ours gourmand de fraises sauvages, des abeilles, un martin pêcheur ou encore un grand papillon velouté. Mais la nuit tombe, une chouette aide les trois amis à regagner l'orée de la forêt.

  • Etienne Delessert a, depuis toujours, manifesté cette étonnante faculté de combiner les atouts d'un savoir-faire extraordinaire et d'une imagination fertile, lui permettant ainsi de créer cet univers très particulier qui est le sien.
    Une sensibilité nouvelle et une infinie beauté font de " Qui a tué Rouge-Gorge ? " un chef-d'oeuvre. Maurice Sendak

  • D'innombrables murailles courent à la surface de la planète pour séparer les privilégiés des démunis. Ne faites pas alors comme les rois stupides, qui font construire des murailles plus hautes encore : ils en meurent !

    Humpty Dumpty a entouré son royaume d'une haute palissade. Sur ses terres, le soleil caresse les fleurs sauvages. De l'autre côté de la palissade, la pénombre règne. Les paysans y mènent une dure vie de labeur. Du matin au soir, le roi Humpty savoure, lui, une vie de plaisirs : douce musique des oiseaux, mets raffinés, petit somme, tir à l'arbalète, lecture... Un jour, les paysans tentent de regarder ce qui se passe de l'autre côté de la palissade. Agacé par cette irruption, le roi Humpty se débarrasse de tous ses serviteurs et décide de construire une haute muraille de lourdes pierres. Mais il n'est pas préparé à des tâches aussi rudes, et fait une chute fatale. Les paysans le portent modestement en terre et, comme effrayés par le paradis du défunt roi, regagnent leur pays de ténèbres...

  • Ce livre est une fable philosophique.
    Nous avons tous peur, peur de l'avenir, ou peur des autres. Et certains en profitent...
    Un somptueux album offrant aux petits, comme aux grands, l'art subtil d'Etienne Delessert.

  • Plein cadre

    Etienne Delessert

    Le catalogue de l'exposition "Delessert Plein Cadre" que l'École Estienne consacre au peintre et illustrateur Etienne Delessert.

    À l'occasion de l'exposition organisée à l'École Estienne, à partir de témoignages d'amis proches, de collaborateurs et de professionnels, cet ouvrage marque le retour en France d'Etienne Delessert dont le style s'impose toujours par son esthétique à la fois douce, puissante et subtile. Présentant toutes les facettes de son travail, cet ouvrage propose également une riche galerie où l'imaginaire et le plaisir se conjuguent au fil d'une oeuvre souvent engagée, parfois surprenante, toujours riche et poétique.

  • Yok-Yok connaît les secrets de la forêt : il sait où poussent les champignons, les bons qui ont un délicieux goût de noisette. Bolets, chanterelles, coprins chevelus, etc. Ils les présentent à Noire la souris et Josée la chenille. Mais il y a aussi de mauvais champignons : amanites tue-mouches, amanites phalloïdes, bolets de satan, tous plus beaux les uns que les autres. Heureusement Yok-Yok est là pour que ses amis puissent faire la différence entre les bons et les mauvais... champignons.

  • Dans la forêt un corbeau curieux ramasse une noix, la laisse tomber de haut et voilà qu'en sort un petit lutin nommé Yok-Yok.
    Il est accompagné de ses deux amies Noire la Souris et Josée la Chenille : trois amis et le début de merveilleuses aventures. C'est le premier titre de la nouvelle série Yok-Yok, un livre objet comportant, inséré dans sa couverture, une noix qui s'ouvre et dans laquelle se trouve une petite figurine de Yok-Yok. C'est l'arrivée de Yok-Yok chez nous.

  • Yok-Yok joue à cache-cache dans la maison avec ses amies Noire la souris et Josée la chenille. Que la maison paraît grande, les meubles immenses et que de cachettes possibles !

  • Etienne Delessert est né en Suisse en 1941. Il a choisi la liberté d'être artiste graphique et son parcours l'a mené de Paris à New York ; par trois fois il a changé de continent, pour s'établir en 1985 dans le Connecticut.
    Il est de ceux qui ont porté l'image au coeur des plus grands journaux et magazines, une image qui, mêlant l'intelligence et l'émotion, interprète notre époque avec ses ombres et sa lumière.
    Peintre, maître de la couleur, il sait changer d'humeur, créer le portrait délicat des paysages qu'il aime, mais aussi percer la surface des visages. Avec un sens aigu de la métaphore visuelle, celle qui traverse le temps tout en parlant d'aujourd'hui.
    Auteur et illustrateur de près d'une centaine de livres lus par des millions d'enfants, il a su capter leurs perceptions sauvages et pas toujours « raisonnables ». Raconter des histoires de rire, de larmes et de survie. Dessiner un monde que l'on reconnaît au premier regard.
    Delessert a également été éditeur, découvrant de nombreux talents ; il dirigea aussi longtemps une équipe réunie par la passion des films d'animation.
    Il retrace ici un demi-siècle de somptueux Art graphique, de rencontres amicales et de collaborations avec Jean Piaget, Eugène Ionesco, les Gallimard, les grands Américains comme Herb Lubalin, les grands Français comme André François ou Alain Le Foll - et la fine analyse des changements profonds qui ont marqué l'édition et les médias.
    Voici enfin un homme, ses drames et ses bonheurs de vivre, une présence européenne dans les rues de New York, trente ans de vie dans les collines de la Nouvelle Angleterre, dans le grand atelier entouré d'arbres centenaires, au coeur d'une campagne visitée parfois par des ours que l'on aimerait toucher de la main.

  • Yok-Yok et ses amies, Josée la Chenille et Noire la Souris, sont surpris par la pluie.
    À l'abri d'une large feuille, il leur explique comment toute cette eau va rejoindre un petit ruisseau, puis une rivière avant d'arriver à un lac. Là, les trois amis rencontrent des poissons, et un superbe canard qui les emmène en croisière. Puis ils admirent un magnifique arc-en-ciel. La pluie, elle, s'évapore sous forme de nuages avant de tomber à nouveau : c'est le cycle de l'eau, le cycle de la vie.

  • Bruno l'Escargot se prétend le plus rapide du jardin. Yok-Yok propose d'organiser une course. Hélas ! Bruno se laisse distancer par tous les autres concurrents et ne devra sa victoire finale qu'à l'intervention magique de Yok-Yok.

  • Pluton est un chat qui parle comme murmurent les ruisseaux. Il fait un peu peur à Noire la Souris, mais il est très gentil. Il aime se promener la nuit et demande toujours à Yok-Yok de l'accompagner...

  • Yok-Yok, Noire la Souris et Josée la Chenille adorent jouer avec les monstres de toutes les formes et de toutes les couleurs. Mais ils leur font parfois très peur ; alors ils les apprivoisent avec des biscuits et de la confiture d'orange. Car yok-Yok sait que même les plus terribles adorent être caressés.

  • Le martinet est le seul oiseau qui dort porté par les courants, à plusieurs milliers de mètres au-dessus du sol.
    Yok-Yok et ses deux amies, Josée la Chenille et Noire la Souris, racontent ce fait surprenant à un groupe d'oiseaux bien connus. Ceux-ci, étonnés par cette révélation, racontent à leur tour leur vie de tous les jours. On pénètre ainsi dans le monde des oiseaux.

  • Le long et merveilleux voyage d'un curieux lapin violoniste, attiré par l'appel de la corne de brume...

empty