• L'objectif de cet ouvrage est de faciliter la compréhension de l'Union européenne et de son droit. Pour ce faire, il a opté pour une approche juridique, tout en fournissant des clés de compréhension politiques et historiques.

  • Avec la déclaration de Laeken en 2001, la politique étrangère de sécurité et de défense (PESD) est devenue la composante opérationnelle de la PESC, avec pour but d'agir pour la résolution de crises, avec des moyens opérationnels, civils et militaires. Avec l'entrée en vigueur au 1er décembre 2009 du traité de Lisbonne, la politique étrangère de sécurité et de défense (PESD) devient la politique de sécurité et de défense commune (PSDC).
    Puissance économique avérée, l'Union européenne a plus de difficultés à s'imposer comme une puissance politique internationale. Si ses politiques extérieures - commerciale, relations avec les organisations internationales, aides au développement ou humanitaire - sont décidées selon la méthode communautaire, (La Commission et le Parlement y jouent un rôle important) sa politique étrangère, la PESC qui inclut le domaine de la défense continue de relever de la politique intergouvernementale (le Conseil européen est le principal décideur et le principe de l'unanimité prévaut). C'est un domaine où les intérêts nationaux prévalent, où des contradictions se révèlent souvent entre l'appartenance à l'OTAN et une position indépendante.
    Après un rappel historique de la politique étrangère, de sécurité et de défense et de sa mise en oeuvre, l'ouvrage s'attache à décrire ses réalisations réalisées au cours de la décennie écoulée.

  • Le but de cet ouvrageest d'établir à quel stade de son développement la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) est parvenue, en faisant le bilan de ses réalisations après presque dix années de mise en oeuvre du traité sur l'Union européenne. Durant cette période, les membres de l'Union ont accompli des progrès, modestes mais réels, qu'il convient de prendre en considération.

  • Les contributions regroupées dans cet ouvrage visent à couvrir tous les aspects qui se rapportent à la compréhension des relations et influences euro-américaines. En effet, dès l'origine, les Etats-Unis se sont intéressés au projet d'intégration européenne, contribuant fortement à la mise en place des Communautés, l'aide offerte par le plan Marshall étant conditionnée à la libération des échanges intra-européens. Au-delà de cette histoire institutionnelle, il est intéressant d'interroger le double regard de Tocqueville et Jean Monnet sur les processus d'intégrations. Comment et pourquoi le « grand dessein atlantique » de JF Kennedy a-t-il laissé place aux craintes des Etats-Unis de voir émerger la « forteresse Europe » ? Quelles sont les influences théoriques et philosophiques réciproques (notamment en matière de droits de l'homme, mais également l'étude des mouvements critical legal studies / critique du droit...) ?

    En outre, si l'on constate que l'Union européenne et les Etats-Unis proposent deux modèles de société et de gouvernance qui contrastent assez nettement sur des sujets sensibles (services publics, peine de mort, port d'armes, protection sociale, place de la religion dans la société...), les points d'accord sont heureusement nombreux. Européens et Américains partagent les mêmes valeurs de liberté et de démocratie, ont une perception assez proche des menaces pesant sur la sécurité internationale. Peut-on, doit-on, nuancer ces (fausses) oppositions et ces (caricaturaux) rapprochements ? En quoi les Etats-Unis et l'Europe se distinguent-ils, dans leur modèle économique, au regard de l'interventionnisme public ? La mondialisation combinée à la crise ne conduit-elle pas à une convergence des modèles ? L'heure de la coordination des politiques économiques et monétaires euro/américaines n'est-elle pas venue ? La réforme de la gouvernance économique mondiale ne dépend-elle pas d'une nouvelle solidarité euro-américaine ? Quels types de puissance constituent l'Union Européenne et les Etats-Unis ? L'Union semble mettre en avant des thèmes privilégiés tels que l'environnement et les droits de l'homme. Les Etats-Unis ont subi le contre-coup du 11 Septembre au point de réorienter leur politique étrangère autour d'un impératif: la lutte contre le terrorisme. Certains y voient un contraste entre une puissance douce et une puissance dure. L'élection de B. Obama a-t-elle changé la donne ? Plus que jamais se pose la question du renforcement des relations transatlantiques.

  • Quelles que soient les difficultés rencontrées par l'unification européenne, l'influence de la Communauté sur nos sociétés n'a pas cessé de grandir, à tel point qu'on peut légitimement s'interroger sur la nature du système politique mis en place, sur ses finalités et sur ses moyens.
    Quelle est donc cette Europe qui de plus en plus impose ses vues à des États pourtant soucieux de préserver leur rôle ? Qui détient le pouvoir politique et quels sont les mécanismes favorisant le rapprochement des États et des peuples ? Comment relèvera-t-on le défi de l'élargissement à bientôt quinze ou vingt nouveaux membres ? À travers ces mots choisis, te lecteur puisera les éléments lui permettant à la fois de comprendre le fonctionnement de l'Union européenne, de décrypter le langage communautaire et de mieux cerner les enjeux de l'intégration.

empty