• Nichée au coeur des Corbières, Fontfroide reste depuis sa fondation en 1093 un espace hors du temps, pôle tant spirituel qu'artistique. L'abbaye joue un rôle crucial lors de la croisade contre les Albigeois avant de se retrouver aux avant-postes de la lutte face aux cathares. Le déclin s'installe ensuite. Puis vient le temps du renouveau lorsqu'en 1908 Gustave et Madeleine Fayet achètent Fontfroide. Un siècle plus tard leurs descendants continuent de préserver, restaurer et animer un monument remarquablement conservé. En amoureux de l'architecture cistercienne, après un ouvrage consacré à l'abbaye de Fontenay couronné du prix de la monographie historique de l'année en 2014, Frédéric Sartiaux nous offre, notamment à travers de nombreuses photographies panoramiques, une vision inédite de l'abbaye de Fontfroide, autre chef-d'oeuvre cistercien.

  • Soissons au c?ur de l?Histoire de France, Soissons dont la silhouette de Saint Jean des Vignes imprègne le paysage, Soissons, qui doit sa renommée au vase de Clovis, est connue de tous. De siècle en siècle, de revers en victoires, Soissons s?est bâtie. De pierres en pierres. Elle n?en a pas fini aujourd?hui de se construire encore et toujours, avec ses monuments rénovés, ses nouveaux quartiers, ses églises modernes. La ville qui n?a cessé d?inspirer architectes, sculpteurs et artisans d?art, continue de se réinventer.
    Si les études historiques ne manquent pas, aucun travail axé sur la photographie n?avait été consacré jusqu?à présent à Soissons, qui bénéficie aujourd?hui du label « Ville d?Art et d?Histoire ». En privilégiant les prises de vue panoramiques, la recherche d?angles inédits, c?est un portrait intimiste que l?auteur photographe, Frédéric Sartiaux,  nous propose ici. Son regard empreint de poésie met en valeur des lieux parfois inaccessibles au public, il incite les habitants à une déambulation dans leur ville, les visiteurs à une promenade découverte.

  • Capitale des vins de Bourgogne, Beaune est une ville qui flatte tous les sens. Si l'hôtel-Dieu voulu par Nicolas Rolin, chancelier du duc Philippe le Bon, et sa pieuse épouse Guigone de Salins, compte parmi les chefs-d'oeuvre architecturaux de l'époque des ducs de Bourgogne, Beaune recèle bien d'autres richesses. Outre une enceinte urbaine en grande partie conservée, la collégiale Notre-Dame, le tissu urbain offre un large catalogue architectural du Moyen Age à l'époque classique. Cet ouvrage, en faisant la part belle aux photographies panoramiques, offre une vision renouvelée et inédite de Beaune.

  • Portrait intimiste mettant en lumière notamment l'architecture Art déco de la ville

  • Dressée entre le Lubéron et le chaine des Côtes, l'abbaye de Silvacane est un joyau de l'art cistercien. L'une des trois « abbayes soeurs de Provence ». A la différence des autres abbayes cisterciennes, Silvacane se trouve dans un environnement riant, comme un écrin pour ses bâtiments d'une absolue pureté.
    Frédéric Sartiaux sait les mettre en valeur d'une manière unique, il sait faire vibrer les belles lumières de Provence dans la nef de l'église, à travers les arcades du cloître ou encore par les jeux de couleurs chatoyantes des vitraux du grand réfectoire.

  • Cette flânerie à travers une vingtaine des plus beaux châteaux de Côte-d'Or invite à la découverte de l'architecture, des jardins et décors intérieurs de domaines principalement privés. Un beau livre aux clichés inédits.


    Châteaux à découvrir : Arcelot, Beaumont-sur-Vingeanne, Blaisy-Haut, Bourbilly, Châteauneuf-en-Auxois, Clos de Vougeot, Commarin, Coraboeuf, Eguilly, Entre-Deux-Monts, Epoisses, Flée, Fontaine-Française, Frôlois, Grancey-le-Château, La Roche-en-Brénil, La Rochepot, Lacour d'Arcenay, Longecourt-en-Plaine, Ménessaire, Montmoyen, Rosières, Thoisy-la-Berchère.

  • L'ABBAYE DE CLUNY par Frédéric Sartiaux * Un format pratique, un texte
    historique concis et un ensemble d'images largement commentées pour une
    approche attractive du monument à un prix raisonnable. * L'essentiel accessible
    à tous sur un chef d'oeuvre de l'art roman. Fondée en 910, l'abbaye de Cluny
    (Saône-et-Loire) devient au xiie siècle une capitale monastique et spirituelle
    au rayonnement sans équivalent dans l'Occident médiéval. À partir de la seconde
    moitié du xie siècle, l'abbaye de Cluny connaît son apogée : le prestige et la
    puissance de l'institution s'accroissent ; nombre des bâtiments conventuels
    sont agrandis et est entreprise l'édification d'une nouvelle église abbatiale,
    dite « Cluny III » ou maior ecclesia, qui sera la plus grande église de la
    chrétienté pendant cinq siècles. Aujourd'hui, les vestiges de l'abbaye révèlent
    la splendeur passée de ce chef d'oeuvre de l'art roman. L'auteur dépeint avec
    rigueur la grandeur, l'ascension puis la démolition de Cluny. L'abbatiat
    primordial d'Hugues de Semur, les fastes de la liturgie clunisienne, la
    renaissance et la redécouverte de l'abbaye grâce aux travaux de K. J. Conant
    dans la première moitié du xxe siècle, et, les restitutions en 3D réalisées ces
    10 dernières années sont abordés avec précision dans les riches annexes de
    l'ouvrage. Frédéric Sartiaux est historien de l'architecture et journaliste du
    patrimoine, membre de l'AJP (Association des journalistes du patrimoine). Il
    est rédacteur en chef du magazine En Bourgogne.

  • L'ABBAYE DE CLUNY par Frédéric Sartiaux * Un format pratique, un texte
    historique concis et un ensemble d'images largement commentées pour une
    approche attractive du monument à un prix raisonnable. * L'essentiel accessible
    à tous sur un chef d'oeuvre de l'art roman. Fondée en 910, l'abbaye de Cluny
    (Saône-et-Loire) devient au xiie siècle une capitale monastique et spirituelle
    au rayonnement sans équivalent dans l'Occident médiéval. À partir de la seconde
    moitié du xie siècle, l'abbaye de Cluny connaît son apogée : le prestige et la
    puissance de l'institution s'accroissent ; nombre des bâtiments conventuels
    sont agrandis et est entreprise l'édification d'une nouvelle église abbatiale,
    dite « Cluny III » ou maior ecclesia, qui sera la plus grande église de la
    chrétienté pendant cinq siècles. Aujourd'hui, les vestiges de l'abbaye révèlent
    la splendeur passée de ce chef d'oeuvre de l'art roman. L'auteur dépeint avec
    rigueur la grandeur, l'ascension puis la démolition de Cluny. L'abbatiat
    primordial d'Hugues de Semur, les fastes de la liturgie clunisienne, la
    renaissance et la redécouverte de l'abbaye grâce aux travaux de K. J. Conant
    dans la première moitié du xxe siècle, et, les restitutions en 3D réalisées ces
    10 dernières années sont abordés avec précision dans les riches annexes de
    l'ouvrage. Frédéric Sartiaux est historien de l'architecture et journaliste du
    patrimoine, membre de l'AJP (Association des journalistes du patrimoine). Il
    est rédacteur en chef du magazine En Bourgogne.

  • Été 1132. Bernard de Clairvaux accompagne douze moines en cette vallée de l'Escaut pour fonder une nouvelle abbaye. L'Ordre de Cîteaux est en pleine expansion et Vaucelles ne va pas tarder à s'affirmer comme l'une des plus riches filles de Clairvaux. Pourtant, son apogée sera éphémère et les hommes ne vont pas épargner celle qui a possédé la plus vaste église abbatiale cistercienne, digne des cathédrales gothiques de Picardie. Celle-ci, comme le grand cloître, l'essentiel de l'abbaye en vérité, sont rangés au rayon des souvenirs lors de la Révolution française. Puis, durant la bataille de Cambrai de novembre 1917, le palais abbatial est incendié. Le destin de Vaucelles semblait être scellé. Mais à l'oubli, la famille Lagoutte a préféré, en offrant son énergie et sa volonté à la cinquante-huitième fondation de l'Ordre, la renaissance.

  • Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981, l'abbaye de Fontenay est bien plus qu'un monument remarquable... D'abord parce que cette abbaye n'a jamais cessé de faire corps avec son environnement. Toujours blottie au creux de son vallon préservé, la fondation de saint Bernard, expression rare d'un moment d'équilibre architectural, invite à remonter le fil du temps, à le suspendre aussi tant les lieux gardent l'esprit des origines. Eglise abbatiale aux proportions savamment harmonieuses tout à la fois austère et majestueuse, cloître aux travées idéalement rythmées, tout dans les volumes, le jeu des pleins et des vides, l'abbaye de Fontenay exprime la pensée cistercienne, son sens de la mesure. Guide-conférencier du ministère de la Culture, tout à la fois journaliste et photographe, Frédéric Sartiaux a éprouvé un vrai coup de coeur architectural pour Fontenay dès sa première visite. Au fil des saisons, il s'est efforcé de saisir avec sensibilité, les atmosphères et les ambiances sans cesse différentes selon les humeurs du soleil jouant avec les piliers de la nef de l'abbatiale ou sculptant en ombre chinoise les volumes du cloître. Dans l'esprit de son précédent ouvrage pour les éditions Guéniot, Châteaux et nobles demeures de Côte-d'Or, l'auteur offre à travers ses prises de vue et son regard aiguisé à la fois de photographe et d'historien de l'architecture, une approche intime et sensible de Fontenay. En faisant la part belle au format panoramique, pour la première fois utilisé dans un ouvrage consacré à Fontenay, c'est à une perception renouvelée de ce chef-d'oeuvre de l'art cistercien que nous invite ce nouveau beau livre des éditions Guéniot..

  • Abbaye cistercienne fondée au XIIe siècle, très bien conservée, site touristique majeur en Bourgogne, l'Abbaye de Fontenay a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial par l'UNESCO en 1981.

  • Dire que la Bourgogne est une région au patrimoine architectural et historique extrêmement riche fait sans doute cliché, mais cela n'en demeure pas moins une vérité. Longtemps concurrents des rois de France pour la suprématie territoriale, les Ducs de Bourgogne, alliés des Habsbourg et de la couronne d'Espagne, et leurs vassaux, surent commissionner la construction, ou la rénovation de très nombreux châteaux défensifs. S'y rajoutèrent un certains nombres d'autres édifices Renaissance ou classiques pendant les siècles suivants.
    Nous vous les présentons dans cet ouvrage.

  • Des hauts de son château médiéval jusqu'aux rives de la Marne, des comtes de Champagne à nos jours, cet ouvrage propose une promenade dans l'histoire, vieille de deux millénaires, et les monuments de Château-Thierry. On y découvre la richesse de son patrimoine et ses trésors : la tour Balhan, l'Hôtel- Dieu fondé au XIVe siècle par Jeanne de Navarre, qui bénéficiera de la mission Stéphane Bern pour sa restauration, la maison de Jean de La Fontaine transformé en musée, les hôtels particuliers du XVIIe... Les caves de la Maison Pannier, des anciennes carrières de pierre sur lesquelles veille un archer du XIIe siècle gravé dans la paroi, attestent à la fois de l'inscription dans le temps et de la production locale de Champagne.

    L'histoire se poursuit au XXe siècle, avec le rôle stratégique de la ville dans la Première Guerre Mondiale dont témoignent le Temple protestant, érigé pour soutenir les troupes engagées sous la bannière étoilée et l'impressionnant Monument américain. On découvre le dynamisme culturel de cette ville à travers l'Espace U1, un lieu vivant, installé dans les anciennes

empty