• Fils de Robert, duc de Normandie, Guillaume le bâtard deviendra en quelques années Guillaume le Conquérant, étendant son territoire au Maine et à l'Anjou.
    - En 1066, sa victoire lors de la bataille d'Hastings lui permet de devenir roi d'Angleterre.
    - Grand administrateur, remarquable chef de guerre, protecteur et restaurateur de l?Église normande, il cultive l?art roman normand en Normandie et en Angleterre et favorise la vie intellectuelle dans le duché et dans le royaume.
    - L'ouvrage s'attache à montrer la trace de Guillaume le Conquérant dans notre histoire.

  • Le titre de duc de Normandie fut porté par différents dirigeants politiques normands, français ou anglais.
    Le premier duc de Normandie fut le chef viking Rollon (en 911) et le dernier fut Louis XVII de France (titré à sa naissance en 1785).
    Il y eut surtout 9 Ducs de Normandie importants, de Rollon à Henri 1er Beauclerc, les deux plus célèbres étant Rollon, Jarl Viking fondateur de la dynastie, et Guillaume le Conquérant, qui sera le premier Duc de Normandie et Roi d'Angleterre.

  • Qu'y a-t-il de commun entre un chef viking, un roi de la mer danois et Guillaume, duc d'une principauté du royaume de France puis conquérant de l'Angleterre, ou Roger II, créateur du royaume de Sicile ? Sûrement pas la continuité biologique ni la chronologie, étendue sur cinq siècles. Mais sans doute l'esprit d'aventure, un sens de l'administration hors pair qui a servi de modèle à l'Angleterre Plantagenêt puis à la France ou à la Sicile et une capacité d'adaptation culturelle saisissante. Les Normands savent faire coexister Français et Anglais, Grecs, Arabes, Berbères ou Lombards. En ce sens, François Neveux, professeur à Caen, raconte une histoire de bâtisseurs qu'il s'agisse de dynasties, de châteaux forts ou de langue.

  • - Fils de Robert, duc de Normandie, Guillaume le bâtard deviendra en quelques années Guillaume le Conquérant, étendant son territoire au Maine et à l'Anjou.
    - En 1066, sa victoire lors de la bataille d'Hastings lui permet de devenir roi d'Angleterre.
    - Grand administrateur, remarquable chef de guerre, protecteur et restaurateur de l'Église normande, il cultive l'art roman normand en Normandie et en Angleterre et favorise la vie intellectuelle dans le duché et dans le royaume.
    - L'ouvrage s'attache à montrer la trace de Guillaume le Conquérant dans notre histoire.

  • - Une synthèse de l'histoire de la Normandie rédigée par un historien.
    - Le texte assez dense est découpé en courts chapitres d'une double page pour en faciliter la lecture.
    - Les épisodes les plus marquants de l'histoire normande sont mis en images par un illustrateur de talent.

  • Langue parlée pendant le Nouvel Empire, le néo-égyptien devient progressivement la langue des lettres privées, des textes administratifs et judiciaires et, enfin, de la littérature. C'est essentiellement la langue courante de l'époque ramesside.

    Cette «Grammaire du néo-égyptien» se veut un outil pédagogique dont l'objectif est de permettre à ses lecteurs de lire et de comprendre les textes rédigés en néo-égyptien. Bien qu'ouvrage d'enseignement, ce livre est résolument «moderne» et tient compte des travaux les plus récents. Des centaines d'exemples illustrent l'exposé grammatical divisé en chapitres. La lecture des textes de cette période nous fait connaître, entre autres, la vie quotidienne des ouvriers de Deir el-Medineh, les mouvements sociaux qui secouèrent cette communauté, les complots fomentés à la cour, les malversations de certains prêtres, les grands événements historiques, sans oublier les contes et romans.

  • "Les orgues de la cathédrale de Bayeux ont une longue histoire, remontant au Moyen Âge. Dès le XIIIe siècle, un orgue était situé sur une tribune en surplomb toujours visible aujourd'hui. Ce premier instrument a été détruit en 1562, mais il fut remplacé par un grand instrument classique, construit en 1597 par Jean d'Argillières. Le buffet de cet orgue existe encore en grande partie. En revanche, la partie instrumentale (tuyaux et mécanisme) a été entièrement refaite au XIXe siècle.

    Tel qu'il se présente aujourd'hui, le grand orgue de Bayeux est l'oeuvre du facteur Aristide Cavaillé-Coll (1811-1899), le plus célèbre de l'époque. Il a été inauguré en 1862, peu de temps après l'orgue de choeur construit par le même facteur. Les deux instruments sont restés dans leur état d'origine : ils sont désormais classés monuments historiques.

    Le grand orgue de Bayeux figure parmi les plus belles réalisations de l'illustre facteur, comme Saint-Sulpice de Paris, Saint-Sernin de Toulouse et Saint-Étienne de Caen."

  • Construction of Bayeux Cathedral began in the Roman period, under Bishop Hugues, to continue under William the Conqueror's brother, Bishop Odo (11th Century). Following serious fire damage during the 12th Century, the cathedral was rebuilt in Gothic style in the 13th Century. Construction of the central tower began in the 15th Century, under Bishop Louis d'Harcourt, to be completed only in the 19th Century following major work by Eugène Flachat. The aim of this book is to provide a short history and guided
    exterior and interior tour of the monument. It helps visitors and readers to discover of one of France's finest cathedrals and an indisputable masterpiece of Norman Gothic art.

  • La cathédrale de Bayeux a été commencée à l'époque romane, sous l'évêque Hugues, et continuée sous l'évêque Odon, frère de Guillaume le Conquérant (XIe siècle). Après de graves incendies au XIIe siècle, elle a été reconstruite en style gothique au XIIIe siècle. La tour centrale fut entreprise au XVe siècle, sous l'évêque Louis d'Harcourt, et achevée au XIXe siècle, après les grands travaux d'Eugène Flachat. Le présent ouvrage propose un court historique et un guide de visite du monument, extérieur et intérieur. Il nous permet de découvrir l'une des grandes cathédrales françaises, qui est sans conteste un chef-d'oeuvre de l'art gothique normand.

  • 100 cles de bayeux Nouv.

  • Voici une synthèse de l'histoire de la Normandie depuis les premiers pas de l'homo erectus jusqu'à l'aube du XXIe siècle. Le texte, qui se veut agréable et accessible à tous, est étayé par une abondante illustration : à côté des documents incontournables, des sources iconographiques moins connues trouvent la place qui leur revient. La prise en compte, par un historien soucieux de rigueur, des acquis récents de la recherche contribue à faire de ce livre un ouvrage indispensable aussi bien à ceux qui résident en Normandie qu'à ceux qui viennent la visiter. Au fil des siècles, plus celle-ci s'est ouverte sur le monde, plus se sont manifestés ses caractères originaux qui rendent compte de l'attrait qu'exercent toujours ses paysages, son patrimoine et sa culture.

  • Dès le début de la guerre de cent ans, la normandie fut l'un des principaux théâtres d'opération, mais surtout l'un des enjeux majeurs du conflit.
    Solidement amarrée au domaine royal français au xvie siècle, elle fut efficacement défendue par charles v et du guesclin. au xve siècle, la province allait être systématiquement conquise par le roi lancastre, henri v. l'occupation anglaise devait se prolonger pendant plus de trente ans (1417-1450). la normandie ne fut pas directement touchée par l'aventure de jeanne d'arc, sinon par son procès et sa condamnation à rouen (1431).
    La pucelle avait pourtant suscité beaucoup d'espoir et encouragé un puissant mouvement de résistance. vingt ans après la mort de jeanne, le "recouvrement" sera l'oeuvre de charles vii "le victorieux". dès lors, la normandie est à nouveau contrôlée par le roi de france et les dernières velléités d'autonomie seront étouffées par louis xi (1465-1469). ces événements politiques et militaires ont eu de graves conséquences sur le plan économique et la normandie connut alors la plus sérieuse crise de son histoire.
    Un premier relèvement, à la fin du xive siècle, fut suivi d'une rechute pendant l'occupation anglaise. il faut attendre le traité de picquigny, entre la france et l'angleterre, en 1475, pour que se produise un essor remarquable. sur le plan artistique, cette période est aussi celle du triomphe de l'art gothique flamboyant, qui trouve en normandie l'une de ses terres d'élection. a l'issue de cette époque troublée, la normandie est devenue définitivement française.

  • La Normandie est l'une des rares provinces dont on peut dater très précisément la naissance. Apparue en 911, elle atteint ses frontières quasi définitives dès 933. Les "hommes du Nord" (Normands) obtiennent du roi Charles le Simple un territoire qu'ils avaient ravagé en tant que Vikings et où ils étaient installés depuis longtemps. Leurs chefs sont d'abord appelés "comtes" et ne prennent que tardivement le titre de "ducs". Ils administrent le duché de façon remarquable et en font rapidement la principauté la mieux gérée, la plus sûre et la plus riche du royaume de France.
    Ce succès exceptionnel est dû à une série de ducs à la forte personnalité, de Rollon à Robert le Magnifique. Même les difficiles périodes de minorité ne peuvent ébranler sérieusement l'Etat normand. En 1066, un changement majeur se produit. Profitant de circonstances favorables, le duc Guillaume réussit à s'emparer du royaume d'Angleterre, à lla suite de la bataille d'Hastings. On l'appelle dès lors Guillaume Le Conquérant. Les Normands apparaissent à cette époque comme les meilleurs soldats du monde occidental : ils le prouvent à la fois au nord et au sud, de l'Angleterre à l'Italie. La "Normandie des ducs" devient la "Normandie des rois", rois anglo-normands, de 1066 à 1135, puis rois Plantagenêts, de 1154 à 1204, auxquels il faut ajouter les rois de Sicile (1130-1194).
    Au cours de ces trois siècles (Xe-XIIe siècle), la Normandie a joué un rôle dominantt dans l'Occident chrétien. C'est incontestablement la période la plus glorieuse de son histoire. Ce livre tente d'élucider les raisons de ce succès en étudiant, au-delà de la trame politique, l'économie et la société normande, sans oublier la vie religieuse, intellectuelle et artistique. L'auteur a voulu faire revivre la Normandie de ce temps-là, qui est encore présente parmi nous à traver le prestigieux témoignage de ses monuments comme de ses manuscrits.

  • En 1204, la Normandie est conquise par le roi de France, Philippe Auguste. Il s'agit pour la province d'un événement de première grandeur, car depuis plusieurs siècles elle avait eu une histoire singulière, marquée notamment par la conquête de l'Angleterre (1066), à laquelle son destin était lié depuis lors. Au cours du XIIIe siècle, la Normandie est d'abord colonisée par les Français d'Île-de-France, puis elle s'intègre progressivement dans le royaume de France, en particulier grâce à l'action de Saint Louis. Sous Philippe le Bel, les Normands parviennent pour la première fois au pouvoir. Malgré les difficultés politiques, le XIIIe siècle est un temps de croissance et de prospérité, se traduisant par une expansion agricole doublée d'un remarquable essor urbain. Le XIVe siècle correspond à un retournement de conjoncture. La crise économique débouche sur une grave crise démographique, et surtout sur le retour de la guerre, qui frappe directement la province. La Normandie apparaît en effet comme un enjeu majeur du nouveau conflit entre la France et l'Angleterre, qu'on appelle la « guerre de Cent Ans ».

  • Peu après son quatrième anniversaire, au début des années 1930, Anne Neveu découvre sa vocation de magnétiseuse. Depuis ce jour, elle traite avec succès de nombreuses maladies : zonas, douleurs dorsales, troubles musculaires et squelettiques, problèmes d?infertilité...
    Au-delà de ce don, l?histoire d?Anne Neveu livre un témoignage captivant sur l?évolution de la Bretagne rurale. À travers son parcours marqué par la guerre, elle incarne les bouleversements d?une région, d?un terroir et d?un mode de vie.
    Depuis cette campagne en profonde mutation, Nanette partage son secret : simplicité, nature et bonté constituent les piliers d'une philosophie essentielle qui nous interroge avec subtilité sur nos manières de nous soigner et de vivre.

empty