• Comment peut-on "bidonner" un sondage ? Quelles sont les techniques, non seulement dans la rédaction des questions, dans les modes d'interrogation, mais aussi dans la publication des résultats et dans la façon de les commenter ? Depuis de nombreuses années, à chaque élection, on parle de manipulation des sondages. Mais où s'arrêtent l'erreur, la maladresse, l'imprécision et où commence la manipulation ?

  • Pourquoi depuis plusieurs décennies la France vit-elle ces tensions avec la communauté musulmane ? Pourquoi cette succession d'émeutes depuis 20 ans où les symboles de la République sont pris pour cible ? Pourquoi cette accumulation de polémiques sur le voile, la mixité, l'alimentation halal, les mosquées et pourquoi cette radicalisation religieuse qui envahit les cités ?
    Ce livre réintroduit ces questions dans l'histoire des relations de la France avec la communauté musulmane. Il décrit la radicalisation de l'islam en France et les erreurs des gouvernements qui vont en sous-estimer l'importance.
    Cette radicalisation sera facilitée par la mondialisation des médias, chaînes satellites, réseaux sociaux qui vont diffuser les interprétations de l'islam radical au coeur des foyers bien avant qu'elles ne pénètrent les mosquées. Une pression croissante va s'instaurer sur la communauté musulmane française pesant sur les apparences, les comportements, les discours et réclamant une reconnaissance et une visibilité de l'islam.
    Se nourrissant d'une déception de la jeunesse, cette radicalisation va développer le communautarisme et renforcer la ghettoïsation des cités.
    Dans certains quartiers ces pressions vont se constituer en normalité. Le renforcement de ce communautarisme ne sera pas sans conséquences sur la multiplication de la violence, sur l'écoute des appels au djihad, et sur les attentats.
    Au-delà, ce livre pose la question des relations de la France avec sa communauté musulmane et la tentation du repli communautaire.
    Comment apaiser ces tensions, déradicaliser les centaines d'ex-djihadistes qui reviennent, réconcilier les communautés et plus largement l'islam, la république et la laïcité ?

  • Ce roman retrace la jeunesse malheureuse de Josepho. Il naquit dans la petite bourgade de Firsanovka, en Crimée, en 1885. Il devient orphelin à part entière dès l'âge de sept ans. Son oncle le place chez les « Gunther » les charbonniers du quartier. Josepho va connaitre les plus grandes misères que l'on puisse affliger à un enfant de son âge. Il va devoir devenir rentable, ramoneur le jour, ménage le soir. Il dort à même le sol, sans nourriture et battu. Il fugue et trouve refuge auprès de vieilles personnes, mais le charbonnier le retrouve, la vie de Josepho est à l'apogée du cauchemar.
    Un oncle de retour d'Autriche le délivre du joug des Gunther et le prend sous sa tutelle, une vie heureuse commence pour Josepho. Cet oncle le comblera de bienfaits, Josepho aime la mer et veut devenir marin, Daniel, son oncle se marie avec Eva, une riche veuve, sa fille Myriam aime la compagnie de Josepho qui ne pense qu'à la marine. Il réalise son rêve et est engagé comme mousse, il fera de nombreux voyages en mer et à chaque période de repos, il retourne auprès des siens, il est sollicité par Eva pour prendre les commandes de ses usines et d'épouser Myriam, mais, seul la mer le passionne.
    Les multiples épreuves de son dernier voyage feront qu'il abandonnera la marine. Il retourne au pays avec la ferme intention d'épouser Myriam. Mais, il a une désagréable surprise, le jour de sa visite, fut celui de la fixation de la date de mariage de Myriam avec un jeune ingénieur. Eva ne voulant pas que Josepho joue les troubles fêtes lui recommande de quitter le pays, Myriam apprenant le retour de Josepho, va à sa rencontre, elle veut le suivre pour l'Angleterre, pour ne pas créer une scission entre Eva et sa fille, il refuse et c'est avec peine qui quitte Yalta pour Londres.. La suite se trouve à la fin du roman.

  • De courtes histoires seront le support qui vous servira de sortir de votre mélancolie ou tout simplement d'apporter un peu de rire autour de vous.
    De tout temps les hommes ont recherché et recherchent ceux qui dégagent de l'humour. Ais-je besoin de vous donner une raison ?
    Non, bien-sûr ! Imaginez-vous, une personne tracassée, harassée, fatiguée et, plus, déprimée et qu'on vienne lui raconter une histoire qui le conduit à sourire et plus à rire, vous rendez-vous compte de votre action sur son comportement. Un changement radical, tout sourire, cette personne se pressera de rapporter autour de lui l'objet de sa soudaine métamorphose.

  • L'Emblème des égarés retrace le vécu de deux enfants pendant la Shoah, pleine de douleur mais aussi de mélancolie.
    Doux souvenirs et souffrances amers évoqués par Moshé et Iliana, deux êtres exceptionnels que l'on suivra, au fil de ces pages, de leur enfance pendant la Shoah, puis le débarquement à Haiffa, la religion, les guerres avec les pays arabes voisins, le Mossad, le contre-espionnage égyptien...

  • Moshé, un homme accablé par le sort, dira-t-on ? Mais, ceux qui le connaissent, savent qu'il ne s'associe pas avec le sort. Il est, pour sur, lié à la providence. Quoi qu'il puisse lui arriver, il ne jettera pas de pierres vers le ciel. Sa foi envers le Créateur est inébranlable. Il s'inspire des paroles d'un grand Sage'' juif, à savoir : « Tout ce qui nous arrive est pour notre bien ». Cette foi vouée au Tout-Puissant, il s'en nourrissait, elle lui permit de mieux appréhender les obstacles de tous moments. Moshé, enfant, avait survécu à la Shoah, arrivé sur la terre de ses ancêtres, il épousa Ilana, assassinée par des terroristes égyptiens, le jour du départ pour de leur voyage de noces. Travaillant pour les services secrets israéliens, il avait eu pour mission de traquer les anciens S.S. qui se cachent en Pologne (communiste). Pendant cette mission, il en profitera pour se lancer à la recherche de ses parents et d'autres familiers. Les premières recherches ayant été infructueuses, il se promit de reprendre chaque année ses investigations. De retour sur le sol israélien, il devra comme la plupart de ses compatriotes revêtir son habit de guerre. Officier supérieur, il sera au milieu des guerres. Poussé par son entourage, Moshé se mariera avec Sarah, sa cadette de quatorze ans. Des hauts et des bas dans la vie du couple. Un enfant leur naîtra, après un temps de calme, Sarah fera tout pour mettre à fleur de peau, la foi de Moshé à l'épreuve. L'harmonie reprend le dessus pour un temps, jusqu'au jour, où... !

  • Pour les grandes vacances scolaires, grand-père Max décida d'inviter toute sa famille dans sa grande ferme. Un curieux personnage que ce grand-père qui aime blaguer avec tout le monde et encore plus avec ses quatre petits enfants. Ce sont d'ailleurs eux qui sont au coeur de ce récit. Le plus grand était âgé de neuf ans, puis les trois autres, en suivant : huit ans ; sept ans et six ans. Ce dernier, nommé :« Coco » ne sera pas épargné des mésaventures que peuvent rencontrer les enfants imprudents de son âge dans une ferme.
    Un récit plein d'humour et de tendresse qui se déroule au coeur d'une ferme marocaine, instructif pour les enfants, curieux pour les adultes de ce que pouvait être la vie dans une ferme marocaine en 1949. Une histoire vraie qui vous fera déborder de sourires et de rires.

  • Ce roman retrace la jeunesse malheureuse de Josepho. Il naquit dans la petite bourgade de Firsanovka, en Crimée, en 1885. Il devient orphelin à part entière dès l'âge de sept ans. Son oncle le place chez les «Gunther» les charbonniers du quartier. Josepho va connaitre les plus grandes misères que l'on puisse affliger à un enfant de son âge. Il va devoir devenir rentable, ramoneur le jour, ménage le soir. Il dort à même le sol, sans nourriture et battu. Il fugue et trouve refuge auprès de vieilles personnes, mais le charbonnier le retrouve, la vie de Josepho est à l'apogée du cauchemar.
    Un oncle de retour d'Autriche le délivre du joug des Gunther et le prend sous sa tutelle, une vie heureuse commence pour Josepho. Cet oncle le comblera de bienfaits, Josepho aime la mer et veut devenir marin, Daniel, son oncle se marie avec Eva, une riche veuve, sa fille Myriam aime la compagnie de Josepho qui ne pense qu'à la marine. Il réalise son rêve et est engagé comme mousse, il fera de nombreux voyages en mer et à chaque période de repos, il retourne auprès des siens, il est sollicité par Eva pour prendre les commandes de ses usines et d'épouser Myriam, mais, seul la mer le passionne.
    Les multiples épreuves de son dernier voyage feront qu'il abandonnera la marine. Il retourne au pays avec la ferme intention d'épouser Myriam. Mais, il a une désagréable surprise, le jour de sa visite, fut celui de la fixation de la date de mariage de Myriam avec un jeune ingénieur. Eva ne voulant pas que Josepho joue les troubles fêtes lui recommande de quitter le pays, Myriam apprenant le retour de Josepho, va à sa rencontre, elle veut le suivre pour l'Angleterre, pour ne pas créer une scission entre Eva et sa fille, il refuse et c'est avec peine qui quitte Yalta pour Londres.. La suite se trouve à la fin du roman.

empty