• Outre l'étude d'oeuvres emblématiques comme Biondina de Charles Gounod, les Ariettes oubliées de Debussy ou la mise en musique de Recueillement de Charles Beaudelaire par Claude Debussy, Louis Vierne et Jean-Yves Malmasson et de corpus plus rares les mélodies de Gustave Charpentier et de Georges Enesco, ou encore les mélodies composées sur des poèmes de René Chalupt, cet ouvrage propose un éclairage nouveau sur la vie musicale lyonnaise de la Belle Époque à travers les archives du critique Émile Baux et l'étude des compositions pour voix et piano d'Ennemond Trillat.

  • Enfin accessible en librairie, cet ouvrage des éditions du département Musique et Musicologie de l'Université Lumière Lyon 2 retrace la journée d'étude consacrée au duo violon-piano - union de deux instruments rois -, dans le cadre de la 4e édition du concours international de musique de chambre de Lyon (C.I.M.C.L.). Le concours de 2007 a réuni 45 duos de 27 nationalités différentes et une dizaine de chercheurs, soulignant une fois encore la richesse du partage qui peut - et doit - exister entre interprètes et musicologues.
    L'ouvrage aborde le genre phare de la sonate de plusieurs points de vue : historique, esthétique, analytique et sociologique. Après un bref retour sur les origines du genre, le lecteur est vite plongé dans le répertoire riche et fertile du xxe siècle (notamment à travers les oeuvres de Lucien Durosoir, compositeur à l'honneur du 4e concours, mais aussi de celles de Webern, Enesco, Greif, etc.).

  • Le deuxième Concours international de musique de chambre de Lyon, consacré en avril 2005 au quintette de cuivres, a récompensé trois formations parmi les six retenues. On trouvera au sein de cet ouvrage une notice pour chacune d'elles, de même qu'une biographie des membres du jury international appelé à les départager.
    Parallèlement aux épreuves du concours, une réflexion musicologique menée par des chercheurs retrace l'apparition du répertoire instrumental pour cuivres à la Renaissance, s'arrête sur le premier des douze quintettes de Jean Bellon (composé en 1848), détaille l'évolution organologique du cor avec l'apport des pistons par Joseph Meifred au début du XIXe siècle et apporte un commentaire sur le Traité d'instrumentation de Berlioz. Deux membres du quintette l'Odyssée ensemble & cie témoignent de leur pratique et montrent comment de larges horizons artistiques peuvent s'ouvrir pour l'évolution d'un ensemble classique.


    Les textes publiés constituent les actes du colloque " Le Quintette de cuivres " qui s'est déroulé le 23 avril 2005 à la salle Proton de la Chapelle de l'Auditorium de Lyon lors de la Journée cuivrée, dans le cadre d'une coopération du Concours international de musique de chambre de Lyon et du département de musicologie de l'université Lumière-Lyon II.

empty