Motifs

  • au moment où leroux compose la poupée sanglante (1923), la france est encore sous le choc du procès d'henri landru, qui sert de déclic à la genèse du roman.
    mais se contenter d'un héros devenu tueur en série par simple cupidité aurait été indigne de l'imagination de leroux. il a donc fait du relieur masson l'instrument d'un grand dessein qui le dépasse: le mystère de la vie et de la mort. leroux dépoussière les vieux mythes de dracula et frankenstein, les débarrasse de leurs artifices gothiques et les modernise grâce à un habillage scientifique. benedict masson ne proclame-t-il pas: " de nos jours le vampirisme ne peut être que scientifique...
    "oe
    une des meilleures oeuvres de gaston leroux, trop souvent méconnue au profit des aventures de rouletabille ou de chéri-bibi.

  • Après les aventures décrites dans La Poupée sanglante, la peur s'abat à nouveau sur Paris. Alors que le relieur d'art Bénédict Masson a été guillotiné pour avoir tué de nombreuses femmes, les mystères continuent. Bénédict Masson avait toujours clamé son innocence, qu'en est-il maintenant après sa mort ? La Machine à assassiner est la suite directe de La Poupée sanglante de Gaston Leroux. On y retrouve le même mélange d'aventures, d'intrigue policière, de fantastique que dans la première partie. Et le tout écrit avec la même poésie noire. Un chef-d'oeuvre injustement oublié.

  • Le cuirassé Potemkine, les émeutes de Cronstadt... Nous sommes en 1905 et le père de Rouletabille et de Chéri-Bibi est envoyé par son journal, Le Matin, comme reporter sur la guerre russo-japonaise. A la surprise de tout l'Occident, le Japon en ressort vainqueur. Cette défaite, ajoutée au pourrissement du pouvoir, plongera l'Empire russe dans une tourmente qui le conduira à la révolution de 1917 et dont le journaliste nous conte l'extrême violence. Prédécesseur des Londres et Kessel, cherchant sans repos, en dépit des grèves et des affrontements, le télégraphe qui fonctionnera encore quelques heures pour envoyer sa dépêche, courant les trains de la mer Noire à Moscou et de Saint-Pétersbourg à Bakou pour y saisir l'événement, Gaston Leroux vit avec passion les événements qu'il retranscrit de jour en jour sans reprendre son souffle. Sa plume toujours précise et vive nous livre ici un témoignage palpitant sur ces journées qui minèrent en profondeur le vieil Empire russe.

empty