Policier & Thriller

  • Gaston Leroux Le Fantôme de l'Opéra «Le fantôme de l'Opéra a existé. J'avais été frappé dès l'abord que je commençai à compulser les archives de l'Académie nationale de musique par la coïncidence surprenante des phénomènes attribués au fantôme et du plus mystérieux, du plus fantastique des drames, et je devais bientôt être conduit à cette idée que l'on pourrait peut-être rationnellement expliquer celui-ci par celui-là.» Avec l'art de l'intrigue parfaitement nouée et l'inspiration diabolique qui ont fait le succès de Gaston Leroux, le père de Rouletabille, Le Fantôme de l'Opéra nous entraîne dans une extraordinaire aventure qui nous tient en haleine de la première à la dernière ligne.












    />



    Www.lefantomedelopera-lefilm.com

  • Gaston Leroux Le Fauteuil hanté L'Académie française est le théâtre de drames répétés. Un à un les candidats à la succession de Mgr d'Abbeville s'écroulent, morts, en prononçant leur discours de réception. Les Immortels ne le sont plus ! Ils restent trente-neuf. Un refoulé de l'Académie aurait-il le pouvoir de jeter un mauvais sort ? Monsieur le Secrétaire perpétuel, Hippolyte Patard, et Monsieur Gaspard Lalouette, marchand d'antiquités, mènent leur enquête en tremblant de peur... et en nous faisant bien rire. Le quarantième fauteuil sera quand même occupé...
    Dans Le Fauteuil hanté, Gaston Leroux, le père de Rouletabille, se moque de l'illustre Académie et, après bien des aventures, nous révèle un mystère incroyable !

  • Aux États-Unis, le magnat Jonathan Smith est assas- siné par Mary, jeune orpheline qu'il a protégée et comptait épouser, et Charley, secrétaire personnel de Smith et accessoirement amant de la belle Mary. Le couple profite de cet homicide pour lui dérober une invention qui fera leur fortune.
    Seulement, Smith, laissé pour mort, est recueilli par des Indiens d'Amérique qui vont le ramener à la vie.
    C'est alors que le milliardaire déchu prépare une vengeance des plus terribles dont son fils William sera l'instrument...

  • Romans mystérieux

    Gaston Leroux

    • Omnibus
    • 2 Octobre 2008

    Le Fantôme de l'Opéra.
    Le Roi Mystère.
    Le Secret de la boîte à thé.

    Suivis de :
    Gaston Leroux connu et inconnu, d'après les archives familiales par Pierre Lépine.

    De l'action, du drame, des machinations, des énigmes... Une silhouette furtive hante les coulisses du Palais Garnier ; que veut-il, ce Fantôme de l'Opéra ? Que cherche le mystérieux Roi des catacombes, le chef de la pègre parisienne ? Un ululement sinistre déchire la nuit... et nous sommes emportés à Constantinople, à Smyrne, dans les champs pétrolifères de Russie...
    Voici sous la plume énergique de Gaston Leroux, le créateur de Rouletabille et de Chéri-Bibi, trois grands romans d'aventures flirtant avec l'étrange, trois chefs-d'oeuvre haletants éblouissants de verve et de fantaisie.

    Choix de Francis Lacassin.

  • L'auberge épouvantable

    Gaston Leroux

    Gaston LEROUX L'Auberge épouvantable Décalque de «L'Auberge rouge», célèbre affaire criminelle ardéchoise du début du XIXe, L'Auberge épouvantable est une des cinq nouvelles mettant en scène une poignée de vieux loups de mer qui passent le temps à se faire peur en se racontant des histoires terrifiantes à l'heure de l'apéritif. L'un deux fait un jour le récit de son voyage de noces en Suisse, au cours duquel il fut contraint de passer une nuit en compagnie de sa jeune épouse et d'un couple d'Italiens dans une auberge de montagne renommée pour avoir été le lieu de crimes abominables. Les nouveaux propriétaires, bien décidés à tirer profit d'une si sulfureuse réputation, y avaient reconstitué le décor de l'époque dans les moindres détails. Mais s'agissait-il bien uniquement d'une mise en scène ?.

    Une ambiance de film d'horreur pleinement restituée par l'interprétation habitée et la voix impressionnante de Charles REALE, pour une histoire à faire peur qui joue avec les codes du genre, le tout teinté d'un zeste d'humour noir comme très souvent avec Gaston LEROUX.

    Grand prix Classique du livre-audio et Prix du public Classique de La Plume de Paon 2012.

  • Une collection unique, souvent imitée, jamais égalée, qui explore tous les champs du savoir et de la littérature et qui est devenue, en moins de trois décennies, la bibliothèque idéale de l'honnête homme de notre temps. Chez « Bouquins », nous publions aussi bien des dictionnaires d'histoire, de musique ou de littérature que des récits de voyage, des grands classiques de la littérature mondiale ou de l'art de vivre que des portraits de ville ou des textes sacrés. Ils ont été établis par les meilleurs spécialistes et font référence dès leur parution. « Bouquins » s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à tous ceux qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons qui nous ait été donné depuis que Gutenberg, avec ses caractères de plomb et d'antimoine, ses moules en métal et ses poinçons, a permis aux textes, parfois tirés de la nuit de l'oubli, de rencontrer en Europe leurs lecteurs par milliers.

  • C'est la guerre. Et elle est atroce. Au sommet de son art, anticipant les romans qui s'épanouiront en 14-18, Gaston Leroux décrit l'embrasement des Balkans avec un réalisme stupéfiant, montrant la vulnérabilité extrême des corps - troués, émiettés - et l'inquiétude face au surgissement d'une violence incontrôlée.
    Quant à Rouletabille, d'habitude si prompt à la déduction logique, le voilà bousculé, perdu, déstabilisé par l'énigmatique Ivana, l'amour de sa vie, "effrayante et belle" dans la bataille quand elle manie son arme contre l'ennemi, mais qui semble aussi avoir succombé au charme de l'immonde Gaulow, son agresseur ! Par quel mystère ?

  • Hector et Cordélia sont promis l'un à l'autre depuis l'enfance. A son retour d'un long séjour en Amérique, le jeune homme se réjouit de retrouver sa fiancée dont les lettres se sont pourtant faites au fil des mois, plus rares et plus distantes. Le père de Cordélia confesse alors à son gendre que sa fille s'est retrouvée pendant plusieurs mois sous l'influence d'un singulier artiste anglais...

  • Nous sommes en 1912, au moment de la première guerre des Balkans. Rouletabille est en Bulgarie pour un reportage, mais aussi pour revoir la belle Ivana. Mais celle-ci disparaît, kidnappée par le cruel Gaulow, qui en profite pour voler les plans de la mobilisation bulgare. Rouletabille se rue sur ses traces pour récupérer les plans et son amour. Ses pas le mènent aux abords du Château Noir, le sombre repaire de Gaulow...
    Avec ce premier volume de Rouletabille à la guerre, Gaston Leroux, très en verve, livre un roman d'aventures échevelées sur fond historique : les Balkans, la Turquie des Jeunes-Turcs, la Grande Guerre qui se profile ; et surtout une foule de personnages barbares ou drôles que l'on retrouvera avec joie dans Les étranges noces de Rouletabille.

  • La mer qui sanglote et soupire tandis que deux armées invisibles se disputent un fabuleux empire dans ses profondeurs (Le Capitaine Hyx, La Bataille invisible).
    Un mystérieux être artificiel qui sème la mort et l'épouvante (La Poupée sanglante, La Machine à assassiner).
    Un Homme qui revient de loin pour confondre ses assassins. Un Homme qui a vu le diable mais sans quitter la vie.
    Un Coeur cambriolé par un spécialiste indélicat, coeur appartenant à une jeune fille qui a froid à son portrait.
    Un homme littéralement confisqué par son double (Mister Flow).
    Ajoutez une demi-douzaine d'Histoires (absolument) épouvantables, et vous obtiendrez le plus abominable, le plus délicieux musée de l'Incroyable, composé par Gaston Leroux.

  • Des événements étranges ont lieu à l'Opéra : le grand lustre s'effondre pendant une représentation, un machiniste est retrouvé pendu. La direction doit se rendre à l'évidence : un fantôme ou un homme machiavélique nommé Erik hante le théâtre. Certains affirment avoir vu le visage déformé de cet être qui ne semblerait pas être humain. Peu après, les directeurs de l'Opéra se voient réclamer 20 000 francs par mois de la part d'un certain « Fantôme de l'Opéra » qui exige aussi que la loge numéro 5 lui soit réservée.Au même moment, une jeune chanteuse orpheline nommée Christine Daaé, recueillie par la femme de son professeur de chant, est appelée à remplacer une diva malade, la Carlotta. Elle incarne une Marguerite éblouissante dans Faust de Gounod. Or, elle est effrayée. Au vicomte Raoul de Chagny, qui est secrètement amoureux d'elle, elle confesse une incroyable histoire. La nuit, une voix mélodieuse l'appelle : elle entend son nom et cela lui suffit pour inspirer son chant. En outre, l'ange de la musique visite fréquemment sa loge. Elle affirme avoir entrevu l'être qui l'accompagne dans son art. Mais Raoul et Christine ne tardent pas à découvrir que cette voix est celle du fameux fantôme nommé Erik, un être au visage hideux. Ancien prestidigitateur, il s'est réfugié dans son royaume souterrain, sous l'Opéra, pour y composer une oeuvre lyrique. Passionnément épris de la jeune Christine, il l'enlève et l'emprisonne dans son repaire des sombres profondeurs.Le grand lustre, gravure de 1875 Raoul de Chagny, aidé d'un mystérieux Persan, se lance à la recherche de la jeune femme. Il doit alors affronter une série de pièges diaboliques conçus par le fantôme, grand maître des illusions. Mais la persévérance du jeune Raoul et le courage de Christine, prête à sacrifier sa vie pour sauver le jeune homme, dont elle aussi est éprise, poussent Erik, le fantôme de l'Opéra, au repentir.

  • Bienfaiteur et gaspillé son patrimoine. Malgré les preuves qui l'accablent il n'a eu de cesse de crier son innocence ce qui lui a valu d'être gracié mais pas d'échapper au bagne où il est condamné à perpétuité. Et c'est justement au bagne, au milieu des forçats, qu'il va retrouver son vieil ami qu'il croyait mort : Chéri-Bibi.
    Une fois encore la célèbre Fatalitas les protégera, favorisera leur évasion et les amènera à partager mille aventures abracadabrantes.

  • Bien sûr, Chéri-Bibi est un odieux bandit.
    Bien sûr, il a volé, trompé, tué. Il est si redoutable que le tribunal a préféré l'envoyer au bagne plutôt que de le condamner à la pendaison, qui aurait été un châtiment trop clément. Bien sûr, son visage est d'une indicible laideur, laideur qui s'accorde à tous ses crimes. Mais rien de tout cela n'est sa faute. Chéri-Bibi est en réalité une malheureuse victime de la fatalitas. Car oui, c'est bien la fatalité qui a fait de lui ce qu'il est aujourd'hui et qui l'a conduit dans les cales sordides de ce navire de la marine française où il est mis aux fers dans un cachot.
    Et croyez-le ou non, Chéri-Bibi a des principes, il abhorre le crime inutile. Mais cette fois, c'est trop d'injustice, il est bien décidé à reprendre son destin en main. Déjà, dans le ventre du bateau, la révolte gronde, les forçats s'agitent. Ils ont placé tous leurs espoirs en cet homme aussi redouté que le diable lui-même. Le moment approche : Chéri-Bibi va s'évader. Après Rouletabille, le très sympathique et rusé journaliste-détective, Gaston Leroux crée un héros bien moins séduisant et pourtant terriblement attachant, Chéri-Bibi, l'honnête garçon-boucher devenu assassin malgré lui : Fatalitas !

  • Cette fois, ça y est.
    Chéri-Bibi est ressorti triomphant de l'enfer flottant du Bayard qui devait le conduire au bagne. A bord, il est passé entre les mains du Kanak, un compagnon d'infortune qui a exercé sur lui ses plus sombres talents. Il est désormais un homme neuf qui a littéralement changé de peau. À présent, Chéri-Bibi en est persuadé, il a l'apparence idéale pour entamer sa nouvelle vie. Et c'est sous les traits du marquis du Touchais, le propre mari de Cécily, qu'il compte retrouver la créature angélique qu'il n'a jamais cessé d'aimer.
    Pour cela, il ne lui reste qu'une chose à faire, rentrer au pays. Là-bas, de vieux fantômes le guettent mais l'ancien bandit n'a pas peur : avec son nouveau visage, personne ne pourra le reconnaître. Personne, sauf peut-être son ennemie de toujours : la fatalitas ! Dans ce deuxième volet des aventures de Chéri-Bibi, Boston Leroux use d'une plume imaginative et virevoltante. Son héros, plus que jamais poursuivi par la fatalité, tel un oedipe moderne, nous émeut comme aucun autre.

  • Le Fauteuil hanté, ou la tragédie burlesque de l'immortalité bafouée quand passent de vie à trépas les candidats successifs à un fauteuil de l'Académie française désespérément vacant.
    La Colonne infernale, vaillante armée des ombres dont le chef poursuit à travers l'envahisseur une espionne infâme qu'il ferait mieux de ne pas démasquer.
    L'aubergiste Tullamore est-il l'abominable et mystérieux Tue-la-Mort ou l'innocente victime d'une fâcheuse ressemblance ?... A moins que...
    La passion du jeu entraîne le héros du Sept de trèfle dans des aventures tragiques, mais ne l'empêchera pas de rencontrer dans la vie le fantôme charmant d'une adolescente que Botticelli fixa sur une toile accrochée au mur d'un musée de Florence.

  • Une collection unique, souvent imitée, jamais égalée, qui explore tous les champs du savoir et de la littérature et qui est devenue, en moins de trois décennies, la bibliothèque idéale de l'honnête homme de notre temps. Chez « Bouquins », nous publions aussi bien des dictionnaires d'histoire, de musique ou de littérature que des récits de voyage, des grands classiques de la littérature mondiale ou de l'art de vivre que des portraits de ville ou des textes sacrés. Ils ont été établis par les meilleurs spécialistes et font référence dès leur parution. « Bouquins » s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à tous ceux qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons qui nous ait été donné depuis que Gutenberg, avec ses caractères de plomb et d'antimoine, ses moules en métal et ses poinçons, a permis aux textes, parfois tirés de la nuit de l'oubli, de rencontrer en Europe leurs lecteurs par milliers.

  • alors que rouletabille et son épouse, la ravissante ivana, se trouvent en villégiature à deauville, la jeune femme est assassinée en même temps que son patron, le célèbre professeur boulenger.
    l'attitude ambiguë des deux victimes, qui flirtaient ouvertement, amène rapidement la police à considérer rouletabille comme le suspect numéro 1. comment ce dernier parviendra-t-il à prouver son innocence ? et surtout, en trouvera-t-il la force, alors qu'il souffre terriblementoe sa femme a été tuée et l'avait peut-être trahi... c'est à travers le regard de son ami gaston sainclair, qui a accepté d'être son avocat, que nous suivons les péripéties de cette enquête intense et atypique.
    le crime de rouletabille est la huitième et avant-dernière aventure du célèbre reporter auquel gaston leroux consacra une série culte. elle fait l'objet d'adaptations cinématographiques régulières.

  • Impression en «gros caractères». Extrait : «Le mariage de M Robert Darzac et de Mlle Mathilde Stangerson eut lieu à Paris, à Saint-Nicolas du Chardonnet, le 6 avril 1895, dans la plus stricte intimité. Un peu plus de deux années s'étaient donc écoulées depuis les événements que j'ai rapportés dans un précédent ouvrage, événements si sensationnels qu'il n'est point téméraire d'affirmer ici qu'un aussi court laps de temps n'avait pu faire oublier le fameux Mystère de la Chambre Jaune.»

empty