• Nous sommes à Rome, juste à l'heure où elle va dominer le monde, au septième siècle, au temps de César.
    C'est la capitale du monde, une ville immense et monstrueuse où s'observent et se haïssent Crassus, Cicéron, Catulle, Pompée, César ou Caton.
    Spartacus vient d'être tué, Cléopâtre est en ville, l'ambition et la violence sont en ménage, l'art et le sexe s'entendent comme la vis et l'écrou.
    Tous les vices qui rendent la vie irrésistible s'épanouissent quand les vertus qui la rendent pénible s'évanouissent.
    Cicéron a fait de la morale son fonds de commerce, se présentant comme la voix du peuple alors qu'il est un défenseur acharné du Sénat et des intérêts de l'aristocratie.
    Publius Claudius Pulcher, héritier de la famille la plus noble de Rome, se fait adopter par un esclave, change son nom en Clodius, se fait élire tribun de la plèbe et chasse Cicéron de Rome.
    Cicéron prend le parti de Pompée, Clodius celui de César. La guerre entre eux dura dix ans et la République n'y survécut pas.
    Leur lutte est racontée ici par un philosophe grec, Metaxas, l'ami le plus brillant et le plus sarcastique de Clodius qui le fait venir d'Athènes à Rome pour lui écrire les discours qui lui permettront d'affronter Cicéron à armes égales dans des joutes oratoires où il oppose la démocratie réelle de Clodius à la démocratie formelle de son adversaire.
    Metaxas tombe sous le charme de cette ville merveilleuse, accueillante, féminine et effrayante. Puis il va découvrir le sort des capitales qui règnent sur le monde : quand elles n'ont plus d'ennemis étrangers à leur mesure, elles se suicident.
    Voici ses Mémoires, qui racontent la chute de la République romaine et la mort de Cicéron.

  • 1938. Marge, une jeune Anglaise de dix-huit ans, débarque sur l'Île aux Moines en compagnie de son père. Elle s'éprend de Blaise de Méaban, qu'elle épouse, avant que celui-ci ne gagne l'Angleterre pour rejoindre le Général de Gaulle. Marge aura un enfant, qu'elle prétendra de Blaise, avec le meilleur ami de ce dernier, Mathias. Durant la guerre comme tout au long de sa vie, Marge résiste, bien décidée à vivre en dépit de la marche de l'Histoire et du poids des conventions sociales. Pressée de s'accomplir, elle deviendra tour à tour résistante, amante, joueuse ou encore femme d'affaire.
    Le portrait palpitant d'une femme irrésistible.

  • Dans la « Cité noire » de Versières, territoire oublié par la République, un adolescent d'origine maghrébine est retrouvé mort en bordure d'une voie de RER. La veille, il avait été poursuivi par un jeune gardien de la paix. Tout semble indiquer que ce dernier n'y est pour rien, mais qu'importe : les jeux sont faits. La police, la famille, les grands frères, la mairie, les avocats, la presse, les « consciences » - tous s'en mêlent, chacun y cherche son compte mais personne ne semble se préoccuper de l'essentiel : qui est le véritable coupable ?
    De l'Élysée au ministère de l'Intérieur, d'un commissariat à une piscine de luxe en passant par la rédaction d'un magazine d'information, L'Ère des suspects nous conduit au coeur d'une société du mensonge et du faux-semblant où les « victimes » servent de dépouilles médiatiques aux tartuffes qui nous gouvernent.
    Entre thriller politique et comédie du pouvoir, Gilles Martin-Chauffier signe ici son Bûcher des vanités à la française : un roman ambitieux sur les impostures de notre temps.

  • Aujourd'hui la Catalogne s'embrase contre Madrid. Et si demain une nouvelle fièvre s'emparait des régions françaises contre Paris?
    Gilles Martin-Chauffier détricote le roman national et montre comment la Bretagne s'est laissée avaler par la France lors du mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne. Le duché est alors séduit par la culture et la clarté françaises qui vont dominer l'Europe. Lessivé par les grandes guerres maritimes contre l'Angleterre, il sera à la pointe de la Révolution mais ses prêtres refuseront de prêter serment car la Bretagne est une terre éprise de liberté. Demain, malheureusement pour les Jacobins, « la question bretonne, la corse, la basque, l'alsacienne, la savoyarde et d'autres, martiniquaise ou polynésienne vont apparaître. La Bretagne va ressusciter et la France, vieille, fatigante, lui donnera la main pour s'émanciper ».
    Breton d'origine, Gilles Martin-Chauffier réclame la sécession de la Bretagne parce que justement nous avons perdu notre esprit français: « La France a désormais des mièvreries de pharisienne déguisée en carmélite. Au lieu de chantonner elle morigène. Sermons, morale et bien-pensance envahissent l'espace ».
    Ce pamphlet brillantissime, inscrit dans une perspective historique est signé par l'une des meilleures plumes françaises Et bretonne.

  • Loin de l'image d'Epinal de la Bretagne - bigoudènes, kouign amann, Brocéliande et marinières - au-delà du pittoresque et des clichés folkloriques, il y a une histoire et ceux qui l'ont faire.
    De Charlemagne au roi Arthur, de Jean sans Terre à Nominoé, Gilles Martin-Chauffier ressuscite les héros illustres et oubliés qui ont insufflé leur âme à cette terre légendaire.

  • Qui se rappelle le rôle des Bretons à la bataille d'Hastings ? Qui se souvient que Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre confisquèrent et tyrannisèrent le duché ? Et la flotte vénète luttant contre César ? Les fidèles du roi Arthur se réfugiant en Armorique ? Nominoé, le père des rois de Bretagne, chassant les fils de Charlemagne ? Jusqu'à Cadoudal, le dernier des Chouans, des générations de héros ont écrit l'Histoire d'une Bretagne libre. Le temps et l'Éducation nationale les ont effacés de la mémoire. On a tout oublié des longs siècles de prospérité et on tresse des couronnes à la duchesse Anne, fière mais impuissante ! De Vitré à Brest, on enseigne aux élèves la grandeur de Clovis, de Du Guesclin et de Louis Xl qui furent les ennemis de leurs ancêtres. La France n'est plus un mur bouchant l'horizon. Le vrai pouvoir quitte les rives de la Seine pour Bruxelles. Toute l'Europe s'en rend compte. La Slovaquie, la Bosnie, l'Estonie et d'autres sont apparues sur la carte. L'Écosse, la Catalogne, la Flandre et d'autres battent déjà des ailes. Cela n'arrivera pas qu'à nos voisins. Dans un style romanesque, vivant et incisif, l'auteur ressuscite Salomon le Grand, les ducs Jean, Pierre Landais, Isaac le Chapelier et tous ces ancêtres illustres et oubliés qui ont insufflé leur âme à leur terre. Car, pour lui, le futur attend parfois dans des maisons très anciennes. Et, demain, il y aura à nouveau une Bretagne souveraine.

  • Depuis deux mille ans, l'ancienne capitale de la turquie, qui fut tour à tour romaine, byzantine et ottomane, est au coeur des destinées de notre continent. ses murailles se sont dressées contre les invasions des huns, des perses, des arabes ou des tatars, permettant ainsi la survie du christianisme. constantinople, cependant, n'était pas qu'une forteresse. cité des mille et une nuits, la capitale des basileus et des courtisanes inventait notre future civilisation : on y enseignait platon et la danse, aristote et la parfumerie...
    Le roman de constantinople ne se veut pas un traité encyclopédique d'histoire mais il entend rappeler des lieux, des personnages - théodora, soliman le magnifique, mehmet iii...-, des événements, qui donnent une idée de ce que fut la ville des villes.
    à la fois roman noir et roman-photo, ce livre est une promenade cocasse et atroce à travers l'histoire de constantinople. notre histoire.

    Prix renaudot de l'essai 2005.

  • Elle s'appelle Agnès de Courroye. C'est une ravissante aristocrate, drôle et cultivée. Son métier : faire visiter paris à des étrangers fortunés qu'elle familiarise, quelques jours durant, avec la civilisation française. Avec elle, ils ne s'ennuient jamais.
    Aux états-unis, Bruce Fairfield est une superstar. Il a vendu des millions de disques. Avec Agnès, il va du château de Fontainebleau au défilé Galliano, de la Sainte-Chapelle au bureau de Nicolas Sarkozy, d'un palace à un musée... Et il tombe amoureux.
    La presse people est sous le charme. quand Agnès l'accuse de viol, la police, la justice et les avocats s'en mêlent.
    Une certaine idée de la france, romantique et futile, se transforme en piège « vieille Europe » pour yankee naïf... soudain se révèle l'indécence d'une époque où les stars se croient tout permis, où l'argent s'étale, où la justice devient un instrument et l'amour un calcul.

  • Sait-on ce qui se trame dans le XVIIIe arrondissement de Paris ? Ce qui se passe dans les cours d'immeubles, les caves et les étages de l'ensemble Artois-Picardie ?Le commissaire Kergénéan, cynique et manipulateur, n'en croit pas ses oreilles quand on lui annonce l'enlèvement d'un jeune juif du quartier.
    Une guerre des gangs ? Une autre affaire Ilan Halimi ? Et si l'on avait juste un peu dérangé le chaos naturel du trafic de drogue ? Que cache Hassan, le premier de la classe ? Qui protège Anne-Marie, la professeure du collège, une égérie de la mode qui aurait mal lu le Coran ?Du bureau dy ministre de l'Intérieur au parvis d'un cité, en passant pas les suites du Bristol, Gilles Martin-Chauffier aime écrire là où ça fait mal, entre hypocrisie des uns et paranoïa des autres.
    En ces temps de montée de l'extrémisme, voici Paris en temps de paix. Le pacte républicain dans le hachoir du communautarisme subventionné. Drôle de paix...

  • Hervé de Varsala est un blanc-bec du XVIe arrondissement de Paris bouffi de morgue, "golden boy" en herbe qui, à dix-huit ans, devient l'assistant de Richard (ex Rachid) Trabani, homme d'affaires libanais, puis le gigolo de son épouse - alors qu'il ferait mieux de passer son baccalauréat, comme ne cesse de le lui répéter son père, rédacteur en chef du {Figaro}... La fascination que ce milieu, facile, dévoyé, et dangereux exerce sur lui lui fera acquérir une connaissance parfaite des indélicatesses et autres délits d'initiés auxquels sont mêlés les très proches du président. Après la chute et le suicide de Bertrand de Vigneuse, la justice convoque le très jeune Hervé de Varsala. {Une affaire embarrassante} est un roman politique - et à clefs - et ce trousseau fait du bruit. Il révèle au grand public les secrets de la stratégie boursière et la psychologie particulière de cette "jet society" dorée qui ne vit que de compromissions et puise ses forces dans la politique et le caviar à la louche.

  • En apparence, tout oppose richard tessler, l'animateur vedette de canal première, qui manie la langue comme une arme de combat, et hassan elgann, l'ailier droit de l'équipe de france, au physique de pharaon émacié, le crâne rasé, le verbe rare, soudé à son clan familial dans le 93.
    En apparence, seulement. ces deux fauves ont au moins un rêve en commun : delphine, blonde aux jambes affolantes, aussi cynique que tessler dont elle ne fera qu'une bouchée. en la raccompagnant chez elle, richard voit ce qu'il n'aurait pas dû voir : une émeute dans la cité où un enseignant se fait molester puis tombe dans le coma. la police cherche les responsables et surtout leur commanditaire. richard sera-t-il impliqué ?
    Alors la bluette entre " happy few " des plateaux télé vire à la série noire.
    Chacun verra son passé resurgir. on découvrira, au passage, que tout le monde ment. et se ment. tessler a effacé toutes traces de ses origines, le clan elgann flirte avec le banditisme, delphine est une manipulatrice hors pair. mais au juste, qui manipule qui ? avec le brio et la causticité qu'on lui connaît, gilles martin-chauffier ne décrit plus seulement les coulisses du tout-paris médiatique, il aborde ici les problèmes de notre société : en fustigeant les " grandes consciences " qui, sous couvert de morale, font des banlieues le théâtre de leurs ambitions, il pose des questions gênantes.
    Comment s'intégrer à la société française ? et qu'arrive-t-il quand on s'affranchit des règles ?.

  • Depuis Bel-Ami de Maupassant, rien n'a vraiment changé.
    A Paris, on aime, on trahit, on se venge.
    Voici une affaire d'Etat où l'on retrouve un jeune ministre charmeur et corrompu. Un Falstaff anglais, à l'allure de gentleman-farmer endimanché, tirant sur le cigare et les notes de frais, qui prétend agir au nom de l'intérêt de la France. Un juge, métallique et impitoyable, qui voudrait voir tomber les têtes. Quel spectacle ! Est-ce une comédie où l'on échange des informations et des comptes numérotés à Lugano ? Les dessous impudiques d'un régime grignoté par la corruption ?
    Et pourtant on ne saurait être indifférent à la voix de la narratrice, Arielle de Kergantelec, engagée malgré elle dans une aventure où elle perdra ses illusions, et l'homme qu'elle admire, son Breton de père, un homme honnête au pays des scélérats.
    Arielle, rouée mais innocente, ne pardonne pas. D'un voyage ministériel en Egypte à une piscine de la place Vendôme, d'un boudoir truffé de micros à la roche de Solutré, le romancier ausculte notre République finissante. Rien n'échappe à l'auteur: aucun ridicule des princes qui nous gouvernent.

  • « On dirait que les vagues le`chent les i^les comme de longues le`vres blanches et douces. Aussi pa^le qu'une mousse ensoleille´e, leur e´cume ressemble a` la sueur des amoureux. A` l'aube, au soleil levant, sous la caresse de la brise, l'eau ondule et scintille comme une flaque de mercure. L'e´te´, il ne fait pas trop chaud. L'hiver, le froid n'est pas chez lui et ne s'installe pas. Au fond, on n'a que deux saisons : un merveilleux printemps et un long automne tout en douceur. »

  • Dans l'intimité de peintres : Jean-François Chaigneau ouvre les archives photographiques de Paris Match pour nous dévoiler des moments rares de la peinture du XXe siècle : des artistes au travail, dans l'intimité de leur atelier ou dans leur jardin secret, entourés de leurs amis ou de leurs familles. C'est une véritable immersion au coeur de la création artistique que l'auteur nous propose à travers l'iconographie de cet ouvrage : en tout, près de 150 photographies étonnantes et émouvantes, dont de nombreux documents inédits.Images exceptionnelles, saisies sur le vif : Picasso qui exécute sur la plage de Golfe-Juan une éphémère tête de diable ; Chagall, installé sur un échafaudage, en train de peindre le Lac des cygnes du plafond de l'Opéra Garnier ; Dalí qui pose son chevalet au zoo de Vincennes pour tirer le portrait d'un rhinocéros. Au-delà des oeuvres, Paris Match part à la découverte de ces hommes de génie.Picasso, Chagall, Van Dongen, Matisse, Vlaminck, Dalí , Bacon, Braque, Miró , Cocteau, Buffet, Magritte, Soulages, Botero, Utrillo, Balthus : ce sont tous les peintres majeurs du XXe siècle que Paris Match a pu, au fil des ans, côtoyer, photographier et interviewer en exclusivité. Les écrivains, portraits intimesCamus, Sagan, Duras, Céline, Houellebecq, Claudel, Colette, Nothomb, Gide, Léataud, Aymé, Modiano, Malraux, Montherlant, Irving, Pagnol, Prévert, Sartre et Beauvoir, Auster, Simenon, Giono, Soljenitsyne, Kessel. Paris Match ouvre ses archives et dévoile des photographies exceptionnelles, offrant une plongée dans la sphère privée, l'univers familier des plus grandes plumes françaises : Pagnol dans le Midi, Sagan avec ses amis rue de Grenelle, Léautaud dans son antre à Fontenay-aux-Roses, Mauriac dans sa demeure familiale du Bordelais, au milieu des vignes, Colette recluse dans son appartement du Palais Royal, ou encore Céline dans son pavillon de Meudon avec sa femme Lucette. Paris Match fut le témoin d'instants uniques : Gide au piano, Malraux allongé par terre sur les maquettes de son Musée imaginaire, ou encore Soljenitsyne jouant avec ses deux fils. Des photos remarquables, des moments forts, une plongée dans les coulisses de la littérature !

empty