• Assis sur une chaise, Antoine passe ses journées derrière la seule fenêtre de son appartement.
    Les vitres sont très sales mais au moins elles sont sincères.
    Il regarde les hypocrites, les êtres humains.
    Il voit les hommes se torturer en basculant du bonheur à l'angoisse.
    Il réfléchit sur l'école, les médecins, l'histoire, le travail, le sexe.
    Antoine exprime jugements et opinions tranchants sans respect ni retenue.
    Réflexions sans appel.
    Il partage l'appartement avec sa mère.
    Quand elle détache ses cheveux, une fois par an, c'est le jour de son anniversaire.
    Antoine n'a rien à lui souhaiter, car ce n'est pas son problème si elle vieillit.
    Sa mère lui sert un verre de lait chaud tous les jours.
    Antoine l'aime, car le lait chaud est un vrai copain fidèle.
    Entre deux gorgées, assis sur sa chaise, il regarde dehors.
    Ce matin il observe une femme.
    Elle porte des talons rouges comme son sang.
    Un jour, avec son verre de lait chaud, il l'approchera.

empty