• Magnifiquement illustré par des photographies issues des maisons de Haute Joaillerie (Van Cleef, Cartier, Boucheron, Chaumet, Mellerio, etc.), cet ouvrage montre la diversité, l'exigence, la technicité mais aussi la beauté des différents gestes qui collaborent pour réaliser les créations les plus précieuses et les plus audacieuses.
    Ces savoir-faire, inscrits dans une histoire ancienne des métiers, se transmettent aux artisans d'aujourd'hui et de demain grâce aux écoles d'art joaillier et dans les ateliers. La constante recherche d'innovation des créateurs permet de réinventer les métiers en restant fidèles à une tradition d'excellence. De la naissance du bijou du dessinateur jusqu'au polissage, en passant par la taille des pierres et leur sertissage, toutes les phases techniques de la création joaillière sont dévoilées.
    Guidé par un choix iconographique qui magnifie le travail des artisans et la virtuosité de la création joaillière, ce livre rend hommage à ce patrimoine vivant et invite à l'émerveillement.

  • Sans équivalent parmi les artistes de son époque, Antoine Watteau (1684-1721) a bouleversé en une décennie l histoire de la peinture européenne. Nourri des exemples du passé, fort d une culture musicale et théâtrale et sensible à la nature, Watteau a créé un monde à lui, à la frontière du rêve et de la réalité, une peinture que rien ne laissait présager dans l évolution des arts en France. Peintre du sentiment amoureux, il a créé un type de sujet radicalement nouveau et appelé à connaître un succès immense, la fête galante. Dans ces réunions de couples élégants, l artiste décrit avec retenue et sensibilité toutes les étapes de l amour, ses hésitations, ses progrès et ses déceptions. La production de Watteau ne se limite pas à ces seules scènes qui ont fait sa célébrité. Il laisse un oeuvre d une grande diversité tant iconographique que technique ; Watteau a abordé avec une étonnante facilité tous les genres picturaux sujets militaires, scènes de genre, portraits, sujets mythologiques et souvent modifié sa technique. Peintre incomparable, il est aussi un dessinateur hors pair qui a enthousiasmé la critique d art et les amateurs dès son vivant. Watteau incarne mieux qu aucun autre l esprit de son temps, celui d une période de transition majeure dans l histoire de France comme dans l histoire de l art : la fin du règne de Louis XIV et le début de la Régence, le passage de l art de Le Brun, mort en 1690, à celui de Boucher, qui débute en reproduisant des dessins de Watteau dans les années 1720. Ce livre retrace la vie et la carrière de Watteau dans un cheminement chronologique attentif aux données sociales et culturelles. L identité personnelle, familiale et professionnelle de l artiste est ici restituée.

  • Rarement un tableau aura autant inspiré critiques et historiens, écrivains et historiens de l'art.
    La littérature consacrée à L'Enseigne de Gersaint - somptueuse évocation d'un riche commerce de tableaux sous la Régence - est immense. Pourtant, le marchand qui se cache derrière le chef-d'oeuvre de Watteau est largement resté dans l'ombre. A-t-il seulement vendu les tableaux et les objets de laque raffinés représentés par le peintre ? Sa boutique présentait-elle quelques ressemblances avec le bel espace décrit par Watteau ? En un mot, Edme-François Gersaint (16941750) est-il le marchand de L'Enseigne ?
    Fondé sur de très nombreux documents d'archives inédits, ce livre rétablit le véritable visage de Gersaint, marchand d'art et ami de Watteau, mais aussi initiateur des ventes publiques avec catalogue telles que nous les connaissons aujourd'hui, éditeur d'estampes et trafiquant de livres libertins.
    Visionnaire, Gersaint fournissait à ses contemporains le superflu, chose très nécessaire comme l'on sait.
    Sa boutique, établie sur le pont Notre-Dame à Paris, était remplie de tout un fourbi de marchandises dont la liste est étourdissante : tableaux, dessins et gravures voisinaient avec les objets de laque, les porcelaines de Chine, le thé vert, les curiosités naturelles, les instruments scientifiques.
    Fréquentée par d'innombrables amateurs, elle a vu défiler les collectionneurs les plus modestes comme les plus illustres, à l'affût de l'objet rare ou de l'oeuvre précieuse.
    Buffon, la marquise de Pompadour, la reine de Suède comptaient parmi les clients de Gersaint.
    En imposant sur le marché de l'art français des peintres nordiques peu connus du public, en favorisant l'adaptation des motifs de Watteau dans les arts décoratifs, en promouvant les curiosités naturelles, en particulier les coquillages, et en participant à la diffusion de la création artistique française jusqu'aux confins de l'Europe, Gersaint a écrit une page de l'histoire du goût.
    Ce travail a reçu le prix Bruno-Pons en 2001.

  • Aujourd'hui enseignée à l'université et depuis peu à l'école, au collège et au lycée, l'histoire de l'art est une discipline vivante, traversée de courants de pensée très divers, renouvelée par l'apport des sciences humaines et par les progrès récents des technologies. Pratique devenue scientifique et multiple, elle est aussi active dans la cité en favorisant une réflexion sur le patrimoine ou sur le pouvoir des images et leur interprétation.

  • Les arts en europe au xviiie siecle Nouv.

  • Chateau de conde (le)

    Guillaume Glorieux

    • Somogy
    • 9 Décembre 2004


    Le Château de Condé, dont les origines remontent à la fin du XIIe siècle, est une des pièces maîtresses du patrimoine artistique de la Picardie. D'illustres familles s'y sont succédé: les maisons de Luxembourg, Bourbon-Vendôme, Bourbon-Condé, donnant ainsi son nom à l'une des plus illustres familles de France, les princes de Condé.
    Son heure de gloire date du début du XVIIIe siècle où il fut entièrement remanié sous l'impulsion du Marquis de la Faye (1674-1731), diplomate, financier avisé, courtisan, mais aussi homme de lettres et de goût. Il transforma le château en une demeure de plaisance, somptueusement décorée. Il fit appel à de talentueux artistes, comme Oudry et Servandoni.
    Le Château de Condé est autant le portrait d'un étonnant personnage, le Marquis de la Faye, que le témoin d'un art de vivre raffiné, reflet de la production artistique la plus avancée de l'époque.


empty