Rivages

  • Putes

    James Crumley

    Lors de rares et occasionnels après-midi d'été, quand l'immense ennui qui gouverne mon existence me caressait comme un chat et que le souffle puissant du désir s'éveillait en moi comme une bête endormie, quand nos regards se croisaient, je prononçais le mot "mexique".
    Comme s'il s'agissait d'un mot magique. et lacy souriait à belles dents au lieu de me saluer d'un sourire force, un sourire de gamin, et j'imaginais son visage de gamin, rouge et en sueur après un match de basket, rempli d'attente. ces après-midi-là, on remplissait un thermos de gin tonic. on grimpait dans ma cadillac de 1949 retapée, et on partait pour la frontière, les bordels de la ville-frontière : la promenade des putes de nuevo laredo qui venaient travailler au rumba casino.
    Au miramar ou au malibu. au diamond azul ou au papagayo. dix nouvelles et une interview de l'auteur de dernier baiser.

empty