Arts et spectacles

  • A la question d'un journaliste qui lui demandait laquelle de ses chansons incarnait le mieux les trois générations de Français " dont vous êtes, ce qu'on pourrait appeler, la bande originale de vie ", Johnny répondait sans hésiter : " Que je t'aime ".
    Une chanson composée en 1969 par Jean Renard (sur un texte de Gilles Thibaut) qui demeure un, si ce n'est le classique parmi les classiques de la star.
    À l'heure des carrières " kleenex ", les compositeurs seraient nombreux aujourd'hui à se satisfaire d'un seul pareil chef d'oeuvre. Jean Renard, lui, a collectionné l'écriture de centaines de grandes chansons et de tubes parmi lesquels La Maritza, Par amour, par pitié et Irrésistiblement (numéro un des ventes récemment au Japon) pour Sylvie Vartan, Entre mes mains, Je t'aime, je t'aime, je t'aime, Ceux que l'amour a blessés, Comme un corbeau blanc et, bien sûr, Que je t'aime pour Johnny, J'ai un problème pour le couple mythique des années 1960-1970, Laisse-moi t'aimer, Mais dans la lumière, À corps perdu pour Mike Brant ou encore Avant de nous dire adieu et La chapelle de Harlem pour Jeane Manson.
    Il n'y a pas d'artistes, encore moins de stars sans ceux qui, à l'instar de Jean Renard, vouent leur existence à une certaine idée du spectacle qui rime avec exigence, générosité, sincérité et amour ! Jean Renard, dans cette autobiographie vérité, authentique plongeon dans les coulisses de la création, nous parle de la vie, de l'amour... Que je t'aime... la vie.

  • Recueil de travaux inédits, d'études historiques, et de propositions esthétiques, cette anthologie d'approches théoriques et artistiques féministes en art contemporain affirme la nécessité de penser l'articulation entre art et histoire globale, art et genre, art et corporéités, art et post-colonialité, à partir de références textuelles, visuelles, performatives et conceptuelles.

    Avec les contributions de : Marie-Laure Allain Bonilla, Émilie Blanc, Johanna Renard et Elvan Zabunyan.

  • Le centre méditerranéen de création cinématographique : une expérience de la décentralisation Nouv.

    Entre 1979 et 1985, près de Marseille, sur le domaine de Fontblanche à Vitrolles, le Centre Méditerranéen de Création Cinématographique a été un lieu unique de réflexion et de débats sur le cinéma, mais aussi d'accompagnement et d'aide à la création. Expérience de la décentralisation, le CMCC était un centre régional, équipé en matériel et outils de production, dont le cinéaste René Allio était la cheville ouvrière. Les activités et moyens du CMCC devaient offrir à des jeunes gens passionnés de cinéma un lieu où échanger, expérimenter des outils et créer des réseaux d'entre-aide associant réalisateurs et techniciens. Philippe Faucon et Robert Guédiguian y ont fait leurs premiers films. Des cinéastes comme Otar Iosseliani, Helma Sanders-Brahms, Alain Cavalier, Frederick Wiseman, Jean-Luc Godard, Robert Kramer, Youssef Chahine, Chantal Akerman s'y croisèrent. Archives et témoignages des principaux intervenants du centre, pour qui la mémoire de ce qui s'y est joué est encore vive, mais aussi textes d'analystes ou d'historiens du cinéma sont ici réunis pour relater l'histoire du CMCC et la tentative de donner une forme institutionnelle à l'utopie d'un cinéma de création en région. L'intelligence des textes de présentation des rencontres, la densité des discussions des séminaires et l'actualité des thématiques abordées CMCC, offrent une matière pour penser les potentialités de la décentralisation culturelle, toujours en jeu aujourd'hui.

  • « Si le public avait toujours raison, La Traviata ou Carmen n'auraient pas été des échecs lors de leur création ».
    Peter de Caluwe L'opéra ne peut plus être seulement un lieu de divertissement en vase clos, brassant sans cesse les mêmes initiés.

    Pour imposer son droit à l'existence en pleine ère numérique, il doit s'engager, forcer la réflexion, revenir à la force dramatique de ses origines. Quitte à bousculer les bourgeois qui y courent.

    Dans ces entretiens sans tabous menés par Stéphane Renard, le directeur de la Monnaie Peter de Caluwe n'élude aucune question. Adepte de la « créativité offensive » pour la première scène lyrique de Belgique, il défend un opéra qui confronte le public à ses passions autant qu'aux dérives du temps. Le propos est net, interpellant. Il s'adresse à ceux qui aiment l'opéra. Et à ceux qui n'osent pas y aller.

    C'est de sa connexion avec le réel que l'opéra tirera sa nouvelle légitimité, affirme Peter de Caluwe. Car là où l'économie érige des murs, la culture les abat au profit du « vivre ensemble ».

  • Les années 1990 et 2000 se caractérisent par la profusion de projets architecturaux iconiques, dans une surenchère que peu d'autres périodes dans l'histoire de l'architecture avaient connu. Cet ouvrage porte un regard critique sur ces projets qui ont façonné l'image et l'identité des villes contemporaines. Il s'intéresse à la figure des "starchitectes" qui les produisent, aux acteurs locaux qui les commanditent, aux populations qui les "consomment". Il s'intéresse également à la nouvelle géographie qu'ils esquissent. (Articles en français et en anglais).

  • La Faïencerie de Gien a été créée en 1821 à Gien dans le Val de Loire, au coeur de la France. Cette entreprise 100% française est non seulement la plus ancienne entreprise du Loiret"mais aussi la plus grande faïencerie d'Europe ! Symbole de raffinement, de luxe et d'art de vivre à la française, elle a la particularité de maîtriser localement tout le processus de fabrication de ses faïences, de la sélection des terres à la fabrication de la pâte jusqu'aux produits finis.
    La Faïencerie de Gien doit sa renommée au talent de ses ouvriers, véritables artistes, qui fabriquèrent notamment des services de table aux armoiries des plus grandes familles de France et d'Europe et... les carreaux du métro parisien en 1930"! Cet ouvrage, écrit par un spécialiste et passionné du sujet, retrace la formidable épopée de cette entreprise française qui rayonne à travers le monde.

  • "« Comme tous les directeurs de conservatoire de musique et de danse, Antoine René-Renard a connu quelques vicissitudes dans son métier. Le contraire serait très étonnant. Le petit monde de l'enseignement musical est le microcosme de toutes les turpitudes, de toutes les absurdités. » Ces six nouvelles sont le miroir de ses mésaventures, et oscillent entre l'ironie, le burlesque et le tragique pour évoquer les thèmes de l'autorité, de la déontologie, de la hiérarchie, de la nécessité des réformes, laissant émerger çà et là quelques fragiles lueurs d'espoir."

  • En 1921, l'Italie célèbre le 600e anniversaire de la mort de Dante Alighieri. Pour commémorer le poète qui depuis plus d'un siècle incarne aux yeux des Italiens la principale figure tutélaire de leur nation, le gouvernement décide non pas d'ériger un nouveau monument, mais de restaurer un grand nombre d'édifices répartis sur l'ensemble du territoire. À Florence et à Ravenne, les travaux se déploient à l'échelle de la ville, participant à la réinvention d'une image médiévale mise à mal par les chantiers urbains du XIXe siècle.

    Dans cet ouvrage, les commémorations littéraires servent de point de départ à l'analyse du rôle de l'architecture et du patrimoine dans le processus de construction de la nation italienne au tournant des XIXe et XXe siècles. À partir de Dante, un vaste ensemble de cas d'études est mobilisé afin de dresser les contours d'un paradigme du patrimoine architectural à l'oeuvre dans les commémorations de l'Italie libérale. Articulant la dimension régionale et nationale, ce paradigme se construit sur l'idée d'un génie artistique italien qui émergerait de la diversité des genius loci incarnés par l'architecture communale de la fin du Moyen Âge et de la première Renaissance. Au-delà de la célébration de Dante, ce livre retrace l'invention architecturale d'images du passé destinées à devenir des supports de récits identitaires contemporains.

  • Thierry Renard choisit quelques objets de sa maison parentale. Chacun d'eux a une histoire, a recueilli et conservé une émotion, un attachement, le sien ou celui de ses proches. Tout à coup, il les « retourne »... ces objets familiers en deviennent méconnaissables, parfois même inconnaissables, en tout cas impersonnels, anonymes, presque innommables...
    Il n'y a aucun changement de matière ou de substance, l'objet devenu autre est toujours le même, et pourtant ce ne sont plus les mêmes apparences ni la même apparition.
    Suffit-il d'un geste pour que tout change ?
    Vingt-six objets usuels, retournés, extraits de leur contexte et réduits à leur forme ronde primaire se métamorphosent en autant d'oeuvres d'art quasiment abstraites. Le philosophe, théologien et prêtre orthodoxe Jean-Yves Leloup les a pourvus de commentaires poétiques, mais donnant aussi matière à réflexion.

  • Le geste musical

    Renard Claire

    Cet ouvage s'adresse tout particulièrement aux enseignants, animateurs, éducateurs et toutes personnes qui sont au contact de groupes d'enfants de 3 à 12 ans (âge de classes maternelles et primaires) et désirent faire de la musique avec eux. En privilégiant l'expérimentation sonore chez l'enfant à partir d'idées musicales précises, en l'initiant au fonctionnement de la musique à travers son propre geste, on peut pratiquer une pédagogie d'éveil qui tient compte à la fois du passé culturel et du besoin d'expression nécessaire à l'enfant. Basée sur la notion de mouvement sonore, cette démarche doit lui permettre de comprendre comment les éléments constitutifs de la musique peuvent se structurer entre eux et d'acquérir, dans l'incessant aller et retour "faire-écouter", un réel sens du temps musical. En mettant en évidence les paramètres musicaux et leur articulation pour passer du phénomène sonore au phénomène musical, ce livre se propose de donner des points de repères pour appréhender le fonctionnement de la musique et, ainsi, faciliter, à partir d'idées musicales, l'invention de dispositifs de jeux à proposer aux enfants. Une première partie, pratique, donnera, avec leur raison musicale, des exemples de jeux-expériences (tous déjà expérimentés avec des enfants de classes maternelles et primaires). Deux étapes essentielles à l'éveil musical seront parcourues: en premier lieu, entendre et faire qui s'adresse surtout aux plus petits, ensuite, organiser qui concerne plutôt les plus grands. Une seconde partie, théorique, reprendra les raisons musicales énoncées dans la première partie, pour en faire l'analyse et les situer dans le fonctionnement musical.

  • Une monographie

    Hubert Renard

    Depuis les années 1970, Hubert Renard intervient in situ afin que l'espace d'accueil devienne l'objet même de l'exposition. Il produit également des objets imitant le mobilier d'intérieur, des étagères, des chaises sculptures dont le volume se confronte à la fois à l'architecture et au public. Son travail photographique "rephotographie" des images de presse et les siennes propres.
    Une monographie, ouvrage entièrement conçu par l'artiste, reprend l'ensemble de ce travail, de 1971 à 1997.

  • Le cultivateur à Paris : drame en 4 actes et en prose / par Émile Renard...
    Date de l'édition originale : 1858 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • L'art naval (3e édition) / par Léon Renard,... ; ouvrage ill. de 52 vignettes par Morel-Fatio Date de l'édition originale : 1873 Sujet de l'ouvrage : Art et science navals Collection : Bibliothèque des merveilles Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Les grelots de la folie : chansonnier de 1838 / par P.-J.-M. Renard et L.-M. Ronjon...
    Date de l'édition originale : 1838 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

empty