• Les prises de conscience de ces dernières années. Elle est à la fois redevenue un élément patrimonial à préserver et un élément d'une biodiversité dont la défense est devenue une question capitale. Pour tous les acteurs, la châtaigne mérite d'être valorisée comme ressource locale, adaptée à l'agriculture. Elle correspond également à la modification des goûts alimentaires en faveur des produits authentiques et des goûts du terroir. Le châtaignier reste donc un produit de terroir fort, enrichi d'une tradition pleine de savoir-faire. C'est le premier fruit bio cultivé en France en terme de surface. Les agriculteurs cherchent à valoriser la qualité de leur produit soit par une certification AB soit au travers de l'AOC.
    «Châtaigne ouMarron ? La frontière entre les deux appellations est un sujet de débat incessant et source de confusion. Les châtaignes et marrons comestibles sont toujours issus du châtaignier qu'il ne faut pas confondre avec le marronnier. ».

empty