• Printemps 1932, dans le delta du Mississippi. Une chaleur suffocante écrase la campagne et menace les récoltes. Un assassin sans visage frappe la nuit, et une injustice sans nom règne le jour. Des croix brûlent sous la lune, les cavaliers fantômes du Ku Klux Klan font régner la terreur et le Mississippi prend les couleurs de l'enfer. Au milieu du désastre, deux amants : Betty et Steve. Ils sont jeunes, Noirs et pauvres, mais persuadés que leur amour les sauvera...
    Vaste fresque historique et musicale, aux accents faulknériens, Delta Blues déploie une galerie de personnages : Noirs, Blancs, Indiens et métis, planteurs et bluesmen errants, prêcheurs, sorcières, politiciens véreux, bagnards, trafiquants d'alcool et Legba, le dieu vaudou, « Maître des carrefours » qui, tel un détective d'outre-monde, veille sur le destin de chacun.
    Au fil des pages, un monde renaît : le Delta, la terre où naquit le blues, où des femmes et des hommes opprimés trouvèrent les voix qui firent écho à leur humanité.
    Inspiré par le réalisme magique, écrit dans une langue vibrante et poétique, Delta Blues est un chant universel, bouleversant.

  • Benoît est un pèlerin de notre temps, un drôle de randonneur qui traverse la France, les yeux tournés vers les étoiles. Figure de clochard céleste, digne d'un roman de Kerouac, il chemine vers son destin avec douceur et innocence.
    Librement inspiré de la vie de saint Benoît Labre, le vagabond mystique du XVIIIe siècle, Frère des astres est un « road book », nourri de rencontres, de paysages grandioses et de couleurs saturées. Il s'écoute comme une ballade folk de Johnny Cash. Profondément humain, ce roman chante la joie d'être au monde.
        Frère des astres défie notre époque cynique par la naïveté assumée d'une quête vivifiante. Magnifique ode à la vie.  Veneranda Paladino, Les Dernières Nouvelles d'Alsace.
      Un portrait merveilleusement inspirant.  Valérie Marin La Meslée, Le Point.
      Julien Delmaire excelle dans l'art de la description, faisant poésie de tout bois. Lumineux.  Thierry Clermont, Le Figaro littéraire.

  • Cette anthologie rassemble des textes écrits entre 2002 et 2016 qui ont pour points communs d'être déclamés par l'auteur en public. Seul au micro, ou accompagné par des musiciens, il fait résonner la parole pour nous parler de notre quotidien, de nos espoirs et de nos luttes. Les textes que vous allez découvrir ont été lus au Japon, en Colombie, en Afrique du Sud, à la Réunion, au Maroc, au Sénégal... sur des scènes prestigieuses, mais aussi dans des bistrots de province, des MJC, lors de manifestations, sur un bout de trottoir, dans le métro.
    Poèmes-tracts, poèmes-tags, ces textes s'inscrivent dans l'époque et s'impriment en nous par l'entremise de la voix. Les thématiques abordées sont celles de la révolte, de la mémoire, de la solidarité, de l'enfermement, de l'amour.

  • Rose pirogue

    Julien Delmaire

    « Ces quelques poèmes ne pèsent pas lourd sur le boisseau de l'être et du néant. Ils sont pourtant ce que j'ai écrit de plus honnête. Je ne parle pas de la probité de l'épicier qui rend la monnaie, plutôt de celle du pirate qui partage le butin. Il ne faut pas être trop sérieux avec le rose. E n faire un é tendard, une c ondition, un e es sence. C 'est une couleur qui dans e.
    J'autorise n'importe qui à me psychanalyser en verlan. La poésie m'a appris que j'étais une lesbienne transversale, un punk métaphysique, un bluesman aveugle, un partouzeur timide et un ascète à hélices. Et que sans doute, nous nous ressemblions. » - Julien Delmaire
    />

  • Montmartre, 1909. Masseïda, une jeune femme noire, erre dans les ruelles de la Butte. Désespérée, elle frappe à la porte de l'atelier d'un peintre. Un vieil homme, Théophile Alexandre Steinlen, l'accueille. Elle devient son modèle, sa confidente et son dernier amour. Mais la Belle Époque s'achève. La guerre assombrit l'horizon et le passé de la jeune femme, soudain, resurgit...
    Minuit, Montmartre s'inspire d'un épisode méconnu de la vie de Steinlen, le dessinateur de la célèbre affiche du Chat Noir. On y rencontre Apollinaire, Picasso, Félix Fénéon, Aristide Bruant ou encore la Goulue... Mais aussi les anarchistes, les filles de nuit et les marginaux que la syphilis et l'absinthe tuent aussi sûrement que la guerre.
    Ce roman poétique, d'une intense sensualité, rend hommage au temps de la bohème et déploie le charme mystérieux d'un conte.

  • Georgia

    Julien Delmaire

    Georgia est une chanson.
    Georgia est une jeune femme perdue.
    Georgia est un roman d'amour : deux êtres à la dérive se rencontrent, se racontent, dans une parenthèse en clair-obscur, au coeur de la ville, ici et maintenant.
    Venance écoute, Georgia parle, et de sa voix jaillissent des paysages. L'enfance résonne avec les derniers accords de Joy Division.
    « La vie de Georgia commence à peine, que déjà les heures épuisent le sablier. Le bluesman reprend son souffle. La chanson passe de bouche en bouche. L'amour, l'amour nous déchirera à nouveau. »

  • Bogolan : n. m. du bambara bogo, la terre et lan, issu de.
    Le bogolan est un tissu traditionnel teint suivant une technique ancestrale utilisée en Afrique de l'Ouest. Le bogolan est le réceptacle d'une énergie vitale, il est notamment utilisé pour protéger les jeunes circoncis.
    Un homme revient dans le quartier de sa jeunesse. Il a traversé des océans de mépris, il s'est fourvoyé aux mirages de l'Europe. Il reconnaît les rues de son enfance, les parfums, les couleurs immuables. Quelque chose a changé en lui, une plaie s'est infectée, il colporte trop d'amertume et de rêves déchus, l'alcool n'arrange rien, et le voilà perdu au milieu des vestiges de son passé. Les voisins le fuient comme une lèpre et l'homme dérive, étranger dans sa propre ville. Seule demeure, fidèle comme une ombre, la tendre figure de sa mère, qui le réchauffe dans la solitude des nuits sans fond.
    En quarante poèmes, se dessine un quartier, Thiaroye, faubourg populaire de Dakar au Sénégal. Quarante fragments comme des tableaux psychédéliques, quarante chorus pour reconstituer la mémoire d'un homme blessé, d'une ville pauvre qui hurle sa fierté dans une partition de jazz solaire.
    Bogolan est un texte à la fois hermétique et familier, un chant d'une suffocante modernité.

  • Laissant la part belle à l'humour, à l'absurde et au second degré, Les Aventures de L'Ourson Biloute privilégient le plaisir de la lecture et la joie de se laisser surprendre par un récit rocambolesque, mené tambour battant.
    Épopée futuriste et sociale ancrée dans le Nord de la France, L'Ourson Biloute est un roman déjanté, loufoque et plein de rebondissements, vibrant hommage au rock'n'roll des seventies, aux comics et à la culture Ch'ti, imaginé pour plaire aussi bien aux enfants qu'aux parents. Let there be rock, nom d'une fricadelle !

  • L'Ourson Biloute et la Baraque à Frites de l'Espace Dans un petit village du Nord de la France, jusqu'ici tout va bien. Il pleut. Les frites sont chaudes, les grenouilles croassent tranquillement. Mais une redoutable menace plane sur ce paisible tableau. Le terrible Past Ador, commandant en chef de la Galaxie Fantôme, a décidé d'envahir la planète Terre et d'empoisonner les frites avec l'ignoble sauce Z ! L'Ourson Biloute, un ours en peluche pas ordinaire, doté d'un fichu caractère, se dresse courageusement face aux envahisseurs.
    Grâce à l'aide de Lemmy, le rockeur au grand coeur, Biloute combat sans relâche les hordes d'extra-terrestres.

  • L'Ourson Biloute contre Les Mutants de la Mine Noire C'est dimanche. Sans surprise dans le Nord de la France : il pleut. L'Ourson Biloute et sa petite famille se rendent au musée de la mine pour visiter les anciennes galeries de charbon. Au fond de la fosse, l'ambiance tourne au cauchemar. Les extra-terrestres de la Galaxie Fantôme, ont installé un laboratoire secret où mijote l'infâme sauce Z ! Biloute se retrouve pris au piège, face à des monstres plus terrifiants les uns que les autres.
    Notre héros en peluche semble perdu ! A moins qu'une aide aussi précieuse qu'inattendue ne le sauve de ce sombre traquenard.

  • Un nouvel épisode complètement déjanté et très rock, où l'on croise la belle Janis, James Brown ou Frank Zappa, et où l'on découvre l'armée de dindons péteurs du terrible Blast Ador !

empty