• Pour les grands voyageurs du XVIe au début du XIXe siècle, l'exploration des îles du Pacifique avait été une aventure exceptionnelle, pour de Queiros, Cook, La Pérouse, Bougainville et Dumont d'Urville qui avaient bravé ces mers inconnues pour découvrir ce qu'ils crurent être le paradis.
    Aujourd'hui, le voyageur peut suivre leurs traces, et pourtant de nombreux aspects de ces cultures insulaires demeurent aussi peu familiers qu'autrefois. Parmi ces aspects méconnus, l'un des plus intéressants est l'extraordinaire richesse artistique créée par les habitants de ces îles. Le monde océanien recouvre des milliers d'îles, de l'immense Nouvelle-Guinée à de simples atolls coralliens. Les indigènes y développèrent plus de cultures autonomes et variées que partout ailleurs dans le monde.
    Dans la plupart d'entre elles, les arts tiennent une place fondamentale car ils sont un facteur essentiel d'intégration à la vie sociale et religieuse. Ils incluent non seulement l'architecture, la peinture et la sculpture, mais aussi la musique, la danse, la prière, et l'ornement du corps. Presque tous les matériaux disponibles sont utilisés, durables ou éphémères. Cependant, pour des raisons principalement historiques, l'art des îles du Pacifique a été relativement négligé.
    Si un grand nombre de publications spécialisées, techniques ou anthropologiques existent, principalement sous forme d'articles, aucune synthèse d'ampleur n'a été publiée depuis trente ans. Et cela en dépit des nombreuses découvertes importantes et des études approfondies sur l'art de ces communautés passées et présentes. Présenter au grand public l'art océanien à partir des recherches et des théories contemporaines sur cet ensemble complexe de sociétés et de cultures, c'est ce qu'accomplit cet ouvrage à travers des textes de grande qualité et une iconographie qui réunit les chefs-d'oeuvre dont un bon tiers d'oeuvres inédites.
    Une documentation précise sur les principaux groupes culturels apportent le complément indispensable pour une bonne découverte de ce continent éparpillé entre ciel et océan.

  • Les plus grands vins rouges du monde proviennent de la région du Médoc près de Bordeaux. Un classement officiel a reconnu leur qualité. Les plus grands domaines, classés en 1855, voici près de 150 ans, ont fêté leur classement en 2005.
    Cette version compacte fait le portrait de ces châteaux : depuis les Cinq Premiers Grands crus - Lafite- Rothschild, Mouton Rothschild, Margaux, Latour, Haut-Brion) jusqu'aux deuxièmes, troisièmes, quatrièmes et cinquièmes crus parmi lesquels de nombreux fort célèbres - Palmer, la Lagune, Gruaud Larose, Prieuré Lichine...

  • Le corps autorise bien des manières de "devenir soi", il est un instrument flexible de régulation identitaire. Pourquoi les normes corporelles sont-elles aussi indissociablement des normes identitaires ? Les meilleurs spécialistes du corps et de l'identité se penchent sur ces questions à partir d'un riche matériel d'observations. C'est un livre incontournable pour qui souhaite mieux comprendre le rôle du corps dans notre société en le resituant comme un des supports de l'identité.


    Table des matières Introduction par Pascal Duret et David Le Breton 1 -- Trichologiques : les langages de la pilosité par Christian Bromberger 2 -- Body-building, affirmation de soi et théories de la légitimité par Pascal Duret 3 -- Le corps dans tous ses états. Corps visible, corps sensible, corps secret par Jean-Claude Kaufmann 4 -- Le corps, la limite : signes d'identité à l'adolescence par David Le Breton 5 -- Le soi dénudé. Sur l'inscription corporelle de l'identité intime par François de Singly 6 -- Beauté féminine, beauté culturelle. L'invention de la "ligne" dans l'idéal esthétique par Georges Vigarello

empty