Littérature traduite

  • Une langue limpide, des images évocatrices et fortes : à travers l'enseignement d'Al-Mustafa se dessinent quelques-uns des trésors de l'expérience humaine. Rien n'échappe à la leçon du Sage : amour, joie, liberté, douleur, connaissance de soi, beauté, couple, passion, mort... La vie la plus intime, comme les problèmes les plus quotidiens.
    Hymne à la vie et à l'épanouissement de soi, Le Prophète s'impose désormais comme l'un des textes cultes du xxe siècle.

    Je ne connais pas d'autre exemple, dans l'histoire de la littérature, d'un livre qui ait acquis une telle notoriété, qui soit devenu une petite bible pour d'innombrables lecteurs, et qui continue cependant à circuler en marge, comme sous le manteau, sous des dizaines de millions de manteaux, faudrait-il dire, mais sous le manteau quand même, comme si Gibran était toujours un écrivain secret, un écrivain honteux, un écrivain maudit.
    Amin Maalouf.

    Préface par Amin Maalouf.
    Traduction nouvelle de Janine Lévy .

  • Dans la série Les petits livres de Khalil Gibran, nous découvrons la sagesse essentielle de ce que vivre signifie.
    Pour Khalil Gibran, la vie est cette énergie qui remplit tout ce que nous voyons et ressentons, et ce que nous ne pouvons qu'imaginer.
    Voici plus de cent fables, aphorismes, paraboles, récits et poèmes par cette voix visionnaire du réconfort, de l'amour et de la tolérance.
    Dans cette nouvelle compilation, retrouvez comment écouter la vie et son chant, voyez sa beauté, voyagez en son coeur et expérimentez cette vie comme un voyage

  • Personnage mystérieux né de l'expérience mystique et de l'imagination poétique de Khalil Gibran, le Prophète chante, d'une voix unique, la beauté de la vie et appelle à faire éclore ce qui est grand et beau en l'homme.

  • Khalil Gibran (1883-1931) est un Libanais de la montagne qui se découvre dans l'exil une passion sans modération pour son pays. C'est un lecteur de la Bible qui parle comme un soufi, un chrétien qui chérit la gloire de l'Islam, un amateur de femmes mûres qui cherche sur le miroir de son oeuvre la pureté de son âme. Il a passé sa vie à écrire et à peindre. Il était né à Bécharré, sous l'occupation ottomane, Bécharré, ses cascades, ses forêts, ses hivers de neige, ses chants galiléens, ses collines plantées de vieux ceps, et « leurs grappes suspendues comme des lustres d'or », où il rentra après trois étapes décisives (Paris, New York, Boston), dans un cercueil en bois de cèdre, pour un dernier et triomphal hommage.
    Nous découvrons par ses textes une existence étrange, plus méditative qu'active, hantée par l'idée de la purification intérieure et dont les événements semblent s'enchaîner pour imaginer ce livre resté unique, Le Prophète (publié ici dans la magnifique traduction de Salah Stétié), construit comme un livre sacré. Le petit prince oriental en exil s'est glissé dans la peau d'un messie. Il est animé d'une puissance et d'une fraîcheur singulières. Ses mots ont baigné dans les eaux de deux sources, jaillies d'Orient et d'Occident, de l'écriture et de la parole, de l'exil et du pays perdu ; et par ondoiements divers touchent la rive sans fin de l'universel.

  • Poésie
    « Une perle est un temple bâti par la douleur autour d'un grain de sable.
    Quelle nostalgie bâtit nos corps et autour de quels grains ? »

    La production poétique de Khalil Gibran (aphorismes de Le Sable et l'écume, poèmes du Livre des processions et de Rires et larmes, dialogue poétique des Dieux de la terre) ici rassemblée entremêle poésie lyrique et paraboles philosophiques ou mystiques. Gibran dispense une parole empreinte de mystère : spectateur attentif de la vie, il interprète le monde et, par ses intuitions profondes, en révèle la beauté et les richesses.

  • L'errant

    Khalîl Gibrân

    • Sillage
    • 5 Février 2018

    Un homme s'adressa à un autre en ces termes : « Alors que la mer était haute, il y a longtemps, avec la pointe de mon bâton, j'ai écrit une phrase sur le sable ; les gens s'arrêtent encore pour la lire, et prennent soin que rien ne vienne l'effacer. » Et l'autre homme dit : « Moi aussi, j'ai écrit une phrase sur le sable, mais c'était à marée basse, et les vagues de la vaste mer l'ont emportée. Mais dis-moi, qu'as-tu écrit ? » Le premier homme répondit : « J'ai écrit ceci : «Je suis celui qui est.» Mais toi, qu'as-tu écrit ? » Et l'autre homme répondit : « J'avais écrit ceci : «Je ne suis qu'une goutte d'eau de ce grand océan.» » Khalil Gibran (1883-1931), auteur du Prophète, est sans doute le plus célèbre poète libanais du XXe siècle.


  • «Je suis venu dire une parole, et je la dirai
    aujourd'hui. Mais si la mort m'en empêche, elle
    sera dite Demain, car Demain ne laisse jamais
    aucun secret dans le livre de l'Éternité.»
    La voix de l'éternelle sagesse est un recueil
    d'aphorismes poétiques sur des thèmes existentiels :
    l'amour, l'amitié, le mariage, les enfants. Un texte pur
    dans lequel la philosophie s'allie harmonieusement
    avec la poésie.
    Véritable référence spirituelle, Khalil Gibran a offert
    des oeuvres remarquables dans lesquelles il exprime
    sa quête d'une religion universelle.
    Il nous transmet, dans une langue magnifique, son
    message d'espoir et de joie ainsi que des conseils
    de bon sens pour parvenir à la connaissance de soi.


  • Les ailes brisées

    Khalîl Gibrân

    Dans son premier roman publié en 1912, ce qui en fait l'un des premiers romans de langue arabe, l'auteur du célèbre Prophète dénonce vigoureusement les préjugés sociaux et confessionnels.

  • Publié à New York en 1908, alors que Gibran avait à peine vingt-cinq ans, ce recueil de quatre nouvelles préfigure déjà la vision du monde, la thématique et le style du futur auteur du Prophète. Gibran dénonce avec violence l'hypocrisie sociale, s'insurge contre le sort réservé aux femmes dans la société traditionnelle, s'interroge sur les fondements éthiques de la loi, dépeint cruellement les coutumes ancestrales de son pays natal, le Liban, avant de se livrer, au nom du véritable amour chrétien, à une violente charge contre l'Eglise.
    C'est surtout ce dernier aspect du livre qui a provoqué à l'époque les milieux conservateurs au point qu'ils ont voulu l'interdire à la diffusion en Syrie et en Egypte. Sur le plan littéraire, il s'agit de l'une des premières manifestations du romantisme en langue arabe, où se conjuguent, dans la tonalité prophétique propre à Gibran, son esprit de révolte et sa veine métaphysique.

  • "Vous êtes votre propre précurseur, et les tours que vous avez érigées ne sont que les fondations de votre moi géant. Et ce moi sera à son tour une pierre angulaire. " Dans Le Précurseur, dernier livre en anglais qu'il fait paraître avant Le Prophète, Khalil Gibran explique et développe sa théorie de la réincarnation et de l'évolution du moi individuel. La vie de l'homme est immortelle. La succession des cycles de la mort et de la renaissance est sans fin. L'homme ne cesse de revenir à lui-même, de se retrouver et de s'atteindre...

  • L'auteur du Prophète, oeuvre traduite dans le monde entier, n'est pas l'homme d'un seul livre. Le Fou, écrit en anglais et publié en 1918, est une excellente introduction à la pensée de l'un des plus dignes représentants de la littérature proche-orientale. Figure récurrente de la littérature arabe, le Fou permet à Gibran de porter un regard pur et détaché sur les vicissitudes du monde. C'est à travers les oeuvres de William Blake, de Rodin, de Nietzsche, que s'est forgée la pensée de cet auteur universel.

    Dernier livre paru du vivant de Khalil Gibran (1883-1931), moins d'un mois avant sa mort, et à ce jour inédit en français, Les Dieux de la Terre est un dialogue entre trois dieux qui incarnent trois tendances magnifiées du coeur humain, mais aussi la projection du "moi" gibranien en trois étapes de son évolution. Le premier dieu, las et dégoûté du cycle récurrent de la vie qui ne lui apporte plus rien, n'aspire qu'à son propre anéantissement. Le second est animé par une volonté de puissance et jouit de pouvoir jouer avec la destinée de l'homme. Tandis que le troisième qui est aussi le plus jeune, est intimement convaincu que l'amour est, l'unique sens fondamental de la vie. En conduisant les deux premiers dieux sur le chemin de la beauté, le troisième dieu triomphe, car il a su leur rendre l'amour accessible. Mais à la différence des autres livres de Gibran, dans lesquels il exalte un amour universel et panthéiste, Les Dieux de la Terre est le chant mélancolique de l'amour d'un homme pour une femme.

  • En 1928, l'écrivain libanais maronite khalil gibran fait paraître jésus, fils de l'homme, portrait du messie sous la forme d'une mosaïque.
    Il y assemble les témoignages de plus de soixante-dix personnages bibliques réels ou inventés. il ne s'attache guère aux miracles qui sont prêtés au fils de dieu, mais bien plus aux actes de ce " fils de l'homme ", être humain né d'un homme et d'une femme. son livre est la somme de tous les " héros " gibraniens, du prophète à l'errant, du fou au précurseur. c'est là l'évangile selon gibran.

  • L'homme, ce point de convergence entre le temporel et l'éternel... Au soir de sa vie, malade, Khalil Gibran (1883-1931) s'interroge sur l'humanité, la divinité, l'amour, la mort. Il décide de reprendre certains de ses textes de jeunesse et de revenir aux sources « pour trouver une autre aube ».
    Plongeant au coeur des deux grands livres sacrés, piliers de son univers et de sa poésie, il prolonge sa rêverie biblique et coranique : exaltation d'un pèlerinage au coeur de ses origines (Iram, cité des Hautes Colonnes), soif de rencontrer l'âme soeur ici-bas ou dans l'au-delà (Lazare et sa bien-aimée) et naissance de l'amour dans un couple sous le regard des Dieux (Les Dieux de la terre).

  • On ne présente plus l'auteur du Prophète, ce « best-seller mondial après la Bible ». Le renom de Gibran a traversé les frontières et les époques car sa pensée mystique et universaliste parle au coeur de chaque être humain.I l faut savoir que Gibran a écrit ses premiers textes en arabe, dont les fameux Esprits rebelles (ouvrage brûlé en autodafé par les Ottomans, en 1910) ou Les Ailes brisées. Ce n'est qu'après 1918, et sur l'insistance de Mary Elizabeth Haskell, la femme qui a le plus compté dans sa vie, qu'il rédigera dorénavant en anglais son oeuvre. Notamment son magnum opus, Le Prophète, en 1923. La collection Gibran Khalil Gibran comporte deux éditions des oeuvres complètes du penseur libanais.L a première se décline en deux volumes : l'un rassemblant les textes écrits en arabe (688 pages) ; l'autre, ceux écrits en anglais et traduits en arabe par le Dr Nadim Neaïmé (neveu de l'auteur Mikhaïl Neaïmé, ami et premier biographe de Gibran) (808 pages). Ce dernier volume offre exclusivement de splendides illustrations en couleur, signées Gibran Khalil Gibran. La traduction inédite faite par le Dr N.
    Neaïmé du Prophète, dans ce volume, devrait intéresser les connaisseurs et les chercheurs. La seconde offre, en un seul volume, les oeuvres complètes dans les deux langues, arabe et anglaise (992 pages). En outre, des volumes bilingues proposent aux lecteurs divers textes, par exemple, L'Errant (The Wanderer), un texte posthume de 1932, ou Le Fou (The Madman), le premier écrit rédigé en anglais de Gibran, en 1918.L a collection présente aussi, en volumes séparés, les titres les plus remarquables de Gibran dans leur version originale en arabe ou traduite en arabe de l'anglais, tels Les Ailes brisées, Les Esprits rebelles, La Musique, Le Prophète (traduction de Mikhaïl Neaïmé), Le Jardin du prophète (suite posthume du Prophète) ou Jésus, fils de l'Homme.

  • Aspirant à une existence humaine digne, à une justice mieux établie, Gibran s'est trouvé engagé, dès les premières insurrections de son peuple contre l'empire ottoman, dans l'élan qui portait l'Orient vers la liberté et la modernité.

  • Le livre des processions

    Khalîl Gibrân

    • Arfuyen
    • 24 Novembre 1998

    Publié à New York en 1919 pour la première fois, le Livre des Processions (AI-Mawâkib) présente un caractère unique et singulier dans l'oeuvre de Khalil Gibran, qui devait donner en langue anglaise, quelques années plus tard, le célèbre Prophète.
    Unique, parce que c'est le seul texte poétique que cet auteur ait écrit selon la tradition arabe classique.
    Singulier, parce que Gibran a inventé à cette occasion une forme personnelle en rassemblant les strophes par groupe de trois, chacune constituant une sorte de " canto ".
    A lire et à relire ce livre, on a l'impression que la voix entendue est peut-être celle du vrai Gibran, peut-être plus vrai que le Gibran, revu et corrigé, que nous connaissons à travers ses textes écrits en anglais.
    Anne Wade Minkowski

  • « Et parmi toutes les vanités de la vie, il n'y a qu'une seule chose que l'esprit aime et dont il ait besoin. Une chose éblouissante et unique.

    C'est un éveil dans l'esprit, c'est un éveil dans les profondeurs intérieures du coeur, c'est une puissance irrésistible et magnifique qui s'abat soudainement sur la conscience de l'homme et lui ouvre les yeux. C'est une flamme qui se déchaîne subitement dans l'esprit, brûle et purifie le coeur, s'élevant au-dessus de la terre et planant dans le vaste ciel. »

    Ces six textes de jeunesse de Khalil Gibran publiés entre 1906 et 1913 mettent en scène des marginaux et des fous, petits prophètes guidés par une soif d'absolu et de liberté qui se dressent contre l'ordre établi.

  • Traduction berbère du chef-d'oeuvre de Khalil Gibran. Lors d'entretiens avec Mohammed Arkoun, Youcef Allioui prend conscience de tous les sens cachés du texte, et s'en saisit de façon philosophique et littéraire, mais aussi de façon physique et psychologique. Le texte de Gibran se prête harmonieusement au kabyle. Le traducteur a voulu simplifier la version de manière à ce qu'elle puisse être lue par tous, et notamment les plus jeunes berbérophones.

  • En 1902, Khalil Gibran s'exile définitivement de son pays, en principe autonome, mais de fait toujours sous le joug de la Sublime Porte. Dès les premières insurrections en Orient, avant la Grande Guerre, il nourrit des espoirs nationalistes, appelle à la révolution et n'hésite pas à sen prendre à l'élite levantine qui, après ses compromissions avec le régime ottoman, s'apprête à accepter le partage de l'Orient entre les puissances anglaise et française... Il ne cessera de rêver la liberté du Liban, tout en s'inquiétant de son devenir, dans ces poèmes polémiques, écrits entre 1911 et 1922. Impuissant prophète, Gibran vit s'évanouir l'idée d'un « Liban neuf et idéalisé » auquel il croyait.

  • « Le bien se manifeste en l'homme, s'il y est prédestiné Et le mal, même outre-tombe, jamais ne disparaît.
    Bien des gens sont des jouets que les doigts du destin Animent l'espace d'un jour, et qui se retrouvent brisés.
    Ne dites pas celui-ci est un puits de science, Ni celui-là un seigneur vénéré, Les meilleurs parmi les hommes cheminent à l'écart du troupeau Accompagnés par la voix des bergers, Car celui qui ne marche pas n'existe pas. » Avec ce recueil, le Temps des Cerises s'attache à publier une part méconnue de l'oeuvre de Gibrân Khalîl Gibrân, auteur du Prophète. Il est composé d'une nouvelle traduction d'Al-Mawâkib, poème épique ensorcelant de beauté, suivi de trois de ses poèmes écrits en zajal, arabe dialectal libanais.
    Illustration de couverture : Khalîl Gibrân, Love.

  • L'auteur nous offre les clés de la sagesse pour mieux vivre notre vie. Comment adopter une bonne attitude, aiguiser notre jugement, développer un sens pratique ? Khalil Gibran, réputé depuis un siècle pour ses paroles subtiles et émouvantes, n'a jamais cessé de chercher la véritable sagesse pour mener une vie heureuse et épanouissante.
    Sa quête spirituelle lui a ouvert la voie d'une écriture de textes des plus lumineux.

  • Dans la série des Petits livres de Khalil Gibran, l'auteur nous offre les clés des secrets de la vie. Sans doute, si l'on publie un « livre des secrets », les secrets cessent alors d'être secrets.
    Cependant, nous pouvons dire que, au plus profond de l'écriture de Gibran, ses mots nous orientent vers des réponses aux plus grandes questions, réponses qui ne peuvent être prononcées à haute voix mais seulement reconnues et confirmées dans notre propre expérience de vie.
    Voici, dans cette compilation réalisée par Neil Douglas-Klotz, plus de cent fables, aphorismes, paraboles, récits et poèmes de Khalil Gibran remis en pleine lumière.

  • On ne présente plus khalil gibran, auteur universellement connu pour l'ouvrage le prophète, ce livre de sagesse fondamentale et d'initiation aux problèmes et questions que pose la vie, résolus par la voie poétique.
    Cette simplicité et cette évidence des mots s'allient bien au style du dessin de gabriel lefebvre, qui propose une soixantaine d'illustrations pour accompagner la lecture de ces textes. livre de paix, livre de dialogue, livre d'enseignement de la liberté, le prophète, trois quarts de siècle après sa première parution en anglais, continue d'interpeller. le voici proposé au public adolescent et familial, dans la traduction d'un autre grand poète libanais, salah stétié.

  • A` la jonction de l'Orient et de l'Occident, re?unissant les sources universelles de la spiritualite?, de la poe?sie et de l'e?thique, Le Prophe`te de gibran Khalil gibran est mondialement ce?le?bre? depuis sa cre?ation en 1923.
    Cet ouvrage e?minemment poe?tique est constitue? des vingt-huit re?ponses qu'un homme sage et e?rudit fait au peuple de la ville d'Orphale`se au moment de partir. Ve?ritable hymne a` la vie, Le Prophe`te ce?le`bre la beaute? et l'indispensable ne?cessite? de compre?hension, de bienveillance et de sagesse face a` un monde perdant ses re?pe`res essentiels.
    Inspire?e par son souffle poe?tique, Jane gemayel, une de ses lectrices les plus attentionne?es, l'illustre de dessins aux lignes ondoyantes, ge?ne?reuses, et de peintures voluptueuses ou` quelques aplats dore?s viennent renforcer les figures fe?minines a` la manie`re des peintures me?die?vales ou des ico^nes. A` la sensualite? des formes re?pond un besoin d'e?le?vation, de lignes e?pure?es. Klimt, Aubrey, Beardsley ou le Picasso de la «Joie de Vivre» sont des re?fe?rents lie?s a` ce sentiment de vie qui s'e?panouit dans la parole vraie. du dessin figuratif le plus pre?cis a` la peinture la plus abstraite, des esquisses effleure?es aux crayonne?s rageurs, des aplats de couleurs vives aux rehauts sophistique?s, l'artiste montre une impressionnante liberte? de style.
    Chaque double page nous fait pe?ne?trer dans un univers surprenant, inattendu, de?rangeant alternant avec des images plus douces et des temps de pause comme pour re?pondre a` la musicalite? des textes.
    Au-dela` d'un travail d'illustration, elle instaure, avec cette oeuvre aux re?sonnances bibliques, un dialogue re?ve?lant de nouvelles sensibilite?s.

empty