• Nocturnes

    Laurent Fétis

    Un an. En un an le journaliste Jean-François Langley a tout perdu : son travail, sa petite amie, sa vie sociale. En un an il s'est enfoncé dans sa déprime, frôlant par moment le suicide. La raison ? Une enquête horrible à la poursuite d'un serial killer frappant à New York dans les milieux de la prostitution et du sado-masochisme.
    Ses articles ont fait sa gloire mais on conduit à sa déchéance. Un an plus tard, il revient sur les lieux du crime, avec le fort soupçon d'avoir loupé quelque chose.
    Avec Nocturnes, plongez dans la noirceur de New York où les rêves et les fantasmes peuvent conduire aux pires cauchemars. Un thriller saisissant, digne des plus grands romanciers.

  • Chien-froid

    Laurent Fétis

    Pas évident de mener une enquête dans le Londres souterrain quand on doit fabriquer des burgers à la chaîne pour ne pas crever de faim.
    Pas facile de louvoyer entre les paumés déjantés, des colocataires turbulents et des flics brutaux. Mais quand on a connu la victime quelque temps avant sa mort sanglante et qu'on a une conscience pas très claire qu'on aimerait laver, on n'hésite même pas. On chausse ses baskets, on bat le bitume et on va traquer la confidence, fouiner, renifler... Et tant pis si on finit par vous appeler Chien-froid !

  • Laurent Fétis est né en 1970 à Orléans. Enfance bretonne puis escales dans quelques capitales européennes. Il réside et travaille désormais en banlieue parisienne. Signe distinctif : clubbeur aux yeux jaunes. Ecrit quand il ne danse pas. Il a la particularité d'être le plus jeune auteur à avoir été publié au Fleuve Noir, éditeur mythique, à l'âge de 19 ans.

    Entre le Pulp, le Rex club et le Tryptique, c'est le Cargo qu'elles préfèrent. Elles sont jeunes, jolies et modernes, l'une est brune, l'autre blonde et elles s'aiment. Déesses des soirées parisiennes, elles apprécient par-dessus tout balancer leurs hanches sur les rythmes de la Techno trance, l'Electroclash et le Digital Hardcore, en s'envoyant des acides, qui les brûleront jusqu'à la limite de leur dernière after.Afin d'améliorer leur ordinaire, ces reines de la nuit se lancent dans le négoce du trèfle blanc, le taz qui fait mal. Mais le bal va se transformer en cauchemar lorsqu'un affreux dealer de banlieue les double et les amoche. Seul un immense black, portant un bandeau de pirate, physionomiste de son état, volera à leur secours. Non pas pas amour mais par vengeance lorsqu'il reconnaîtra les gouapes qui, dans un proche passé, l'ont laissé pour mort sur le pavé.Heureusement, comme dans tout bon polar rock, ça se termine mal et la morale se sauve....

  • c'était en 1994, et à cette époque j'étais l'un des rois de la nuit londonienne.
    j'avais ma petit affaire, mon réseau, un magazine underground et branché : ça tournait bien. sans me vanter, j'étais la plus grosse et la plus belle saloperie de toute la ville. j'étais l'empereur et personne ne déconnait avec sa majesté. puis " ils " m'ont engagé et ma carrière a pris un tout autre virage. j'ai juste omis de vous préciser deux dernières petites choses. de simples détails. je suis un mort vivant et je réalise des snuff movies.

  • Journaliste-vedette d une revue branchée Parisienne, Jean-François « Jef » Langley est envoyé à New York par son rédacteur en chef. Une virée innocente qui devient une descente aux enfers lorsque le « Frenchie » s intéresse à une affaire non résolue : des enfants disparaissent dans les bas quartiers de la Grande Pomme. Son enquête le mènera jusqu aux abominations cachées derrière la porte de l appartement 312... Un an plus tard, Jef est incapable d oublier sa plongée dans l horreur. La seule façon de reprendre pied est de retourner à New York, la ville-monstre... Il découvrira vite que l affaire n est pas terminée et que le meurtrier qu il a fait arrêter n était qu une pièce d un terrifiant engrenage. Un labyrinthe mortel au coeur duquel trône la mystérieuse Ombre de Cuir, ordonnatrice des fantasmes les plus pervers. Mais ne dissimule-t-elle pas une vérité plus incroyable encore ?

  • Maraudeurs

    Laurent Fétis

    • Lokomodo
    • 11 Juillet 2013

    Lorsque le cadavre calciné d'une jeune fille est retrouvé en forêt, la police réagit aussitôt. Le coupable est-il cet inquiétant chauffeur de taxi écumant les nuits parisiennes ? Pour le lieutenant Lamouri, du groupe Than Ai rattaché à la police criminelle, tout doit aller très vite. Pour retrouver le coupable. Et surtout empêcher qu'il frappe à nouveau.

  • Le Double-Bang, c'est la F40 des drogues.
    C'est rouge et ça arrache ! Pose le cube écarlate, puis chauffe. Réaction chimique, épaisse fumée rouge. Ensuite, colle tes narines contre les tubes et respire un grand coup. Les lumières tournoient dans ton crâne et tu dois fermer les paupières pour ne pas perdre une seule goutte de cette magnifique substance. Mais tu ne peux pas comprendre. Je sais. Moi, j'ai été l'unique consommateur du Double-Bang et j'y ai tout sacrifié.
    C'est cette histoire que je vais te raconter.

  • Innocent X

    Laurent Fétis

    Ils étaient jeunes.
    Ils partaient tenter leur chance à Amsterdam. L'un était poète et suicidaire, l'autre se trouvait beau, surtout en vidéo. Le Beau fera du porno, le Poète sera son scénariste. Evidemment, il y avait une femme dans l'histoire. Tous deux aimaient Roxy... Ce trio écartelé par les trahisons et les secrets paiera un lourd tribut à Amsterdam et à ses lumières rouges. Macadam Cowboy sur Amstel.

  • Le puzzle

    Laurent Fétis

    Au moment où Antoine Garrec poussa la porte d'entrée de la petite salle de sport, il crut être passé dans la quatrième dimension.
    Les candidats sélectionnés se tenaient au garde-à-vous au milieu du terrain de basket devant Georges Huonnic, l'ex-flic, qui avait revêtu pour l'occasion un uniforme de cauchemar. Blouson de cuir noir renforcé aux coudes, badge métallique argenté, longue matraque noire et paire de rangers. Antoine fut tiraillé entre deux envies : fuir le plus rapidement possible ou éclater de rire pour désamorcer cette vision.
    Mais il repensa au salaire lié aux six mois de formation et il fit comme les autres, il s'avança et entra dans les rangs.

  • Qu'un jeune représentant de commerce se fasse occire d'une sale manière dans un obscur petit village breton et voilà Le Poulpe de retour dans la lande.
    Malgré son expérience, Gabriel Lecouvreur ne sait bientôt plus où poser ses tentacules et, très vite, il succombe au piège de l'identification. Dériver de Rennes à Pipriac, prendre le boulot du mort, écumer le même secteur, danser avec les freaks, rêver en série B, fréquenter ses amies, séduire ses conquêtes. Partager ses indignations, fachos à fleurs de lys et intolérants de tous bords. Alors que dans la noirceur, bat un coeur malade et sauvage.
    Le Poulpe est un personnage libre, curieux, contemporain, qui aura quarante ans en l'an 2000.
    C'est quelqu'un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien. Quelqu'un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n'est ni un vengeur, ni le représentant d'une loi ou d'une morale, c'est un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude, c'est surtout un témoin.

  • Bruxelles.
    Années 2000. Youssef, jeune immigré turc fou de BD, de comics et de mangas, dessinateur en herbe, rêve de traverser la vie comme un super-héros. Ses voeux seront exaucés ! La Banshee (fliquette révoquée traquée), les Flics Magiques (tarés fascistoïdes lancés aux trousses de la belle), Noburu Sawaga (mangaka nippon défilé), Bozoss (ex-skin déjanté), la Malévole (apprentie vampire exaltée) vont croiser sa route.
    Combats de rues épiques, vengeances sans pitié, alliances contre-nature : Youssef " le Revenant " apprendra à ses dépens que, chez les super-héors comme dans la vie réelle, on ne rigole pas avec la morale, et que la veuve et l'orphelin ne sont pas à la fête ! Après six ans d'absence, Laurent fétis, le surdoué précoce de la Série Noire (Le Mal du double bang) revient en force - et en pleine forme. Industrielle romance, un petit bijou d'humour et d'action, irrésistible et survitaminé, qui évoque l'atmosphère des films des frères Coen de la grande époque et pourrait séduire un Tim Burton inspiré - pardonnez le pléonasme !

  • Lignes de nuit t.2

    Laurent Fétis

    • Lokomodo
    • 22 Novembre 2013

    Paris la nuit, aux alentours de la Gare de l'Est, tout le monde ne dort pas. Déguisé en SDF, l'OPJ Samir Lamouri tente de remonter la filière des vendeurs de Bleue, une nouvelle drogue aux effets dévastateurs. Et lorsqu'une danseuse se jette sous une rame de métro selon un rituel complexe, l'ex-flic devenue agent de sécurité Layal Farez voit remonter un passé qu'elle croyait enfoui. Pourra-t-elle percer le mystère du Club des Suicidés avant qu'il ne fasse d'autres victimes ?
    Pour le groupe Than Ai, l'aube est encore loin.

empty