• Les îles Marquises portent la marque d'hommes dont le peuple a failli disparaître, rompus à préserver leur culture et leur originalité. La symphonie turquoise des lagons polynésiens s'arrête ici, au pied de ces fascinants contreforts montagneux qui, jadis, hypnotisèrent Paul Gauguin et Jacques Brel. Les Marquises ne sont pas qu'une terre paradisiaque. Leur relief est rude. Leurs vallées sont hors d'atteinte. Les Marquisiens ont combattu pour voir enfin reconnues leurs racines, source de leur exceptionnelle résilience et de leur force pour surmonter les meurtrissures de leur passé.
    Ce petit livre n'est pas un guide. Il raconte les Marquises à travers l'histoire, les témoignages et les livres. Il tend aux Marquisiens le miroir de leur immémoriale solitude. Parce que pour comprendre ce peuple insulaire et fier, l'écouter est la première des règles.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Pierre et Marie-Noëlle Ottino-Garanger, Debora Kimitete et Ben Teikitutoua.

  • De la morue, on ne connaît parfois que le filet cuisiné avec plus ou moins de bonheur et l'infâme huile de foie absorbée quotidiennement par des générations de bambins. Pourtant, la morue trône au coeur d'une longue histoire et participe d'une véritable culture.
    Depuis les Vikings jusqu'à nos jours, on l'a pêchée dans tout l'Atlantique Nord et les circuits de commercialisation ont très tôt donné lieu à une « mondialisation » avant l'heure. La morue a occupé une place essentielle dans l'alimentation et la culture des peuples européens, mais aussi américains, antillais. En tant que ressource halieutique, la morue a été victime d'une surpêche qui a mené, en deux décennies, à sa disparition : elle constitue à ce titre un contre-exemple riche d'enseignements. C'est ainsi que ce poisson qui fut si populaire, devenu un symbole vulgaire, constitue peut-être aussi une piste de réflexion. Elle méritait en tout cas un hommage. C'est chose faite avec ce beau livre au texte riche et à l'iconographie abondante, composée de documents souvent inédits provenant de collections privées (cartes, photographies, documents).

  • Majestueusement dressée sur son rocher, Saint-Malo offre ses fortifications séculaires aux vents du large et des courants, un oeil sur la Manche, l'autre sur la Rance qui achève dans la baie d'émeraude sa longue course depuis les hauteurs du Méné. Que l'on choisisse de remonter son cours jusqu'à Dinan ou de le descendre jusqu'à la mer, Saint-Malo veille depuis toujours sur les eaux et sur les hommes qui ont écrit l'histoire d'un pays maritime à la géographie somptueuse.
    Cet ouvrage nous entraîne à la découverte de ce patrimoine naturel et historique hors du commun, guidé par le témoignage de celles et ceux qui en écrivent le présent et en conservent la mémoire.

  • Chicago, dans les années 20. Albert Trebla, un noir d'une quarantaine d'années au passé douloureux et à la double identité, est serveur en extra dans les soirées mondaines, mais aussi et surtout Le Gecko, un cambrioleur de haut vol doté des mêmes pouvoirs que l'animal. Car, bien que le concept n'ait pas encore été inventé, Albert Trebla est un mutant. Un soir, Albert décide de "visiter" la propriété de Linas, un riche collectionneur d'art primitif. Mais ce dernier, dont l'odorat de de prédateur est extrêmement développé, repère Albert qui ne doit alors son salut qu'à l'arrivée inopinée de Ricky, un autre voleur ayant le pouvoir de se téléporter. Une chasse à l'homme sanglante s'engage alors...

  • On les appelle aujourd?hui les « gens de Rance ». Des hommes et des femmes qui ont incarné, d?amont en aval de la Rance maritime, l?histoire d?une rivière que nombre d?écrivains ont chantée. Une rivière bordée de paysages d?exception et marquée par des lieux emblématiques. D?une rive à l?autre, avec un regard passionné, les auteurs en ont précisément sélectionné huit, du moulin du Prat au rivage de la Passagère. Tout comme ils ont sélectionné huit métiers d?autrefois qu?ils font revivre dans un précieux texte historique et par de somptueuses aquarelles. Un hommage au passé, donc, demeuré très présent dans la culture locale.

  • Terre-Neuvas

    ,

    Loïc Josse, libraire à Saint-Malo, fait revivre la vie quotidienne à bord des derniers voiliers de grande pêche. Sa démarche repose essentiellement sur des interviews auprès des derniers témoins de cette époque, et sur l'utilisation d'archives privées, notamment de maisons d'armement.Après un bref survol historique et un rappel des différents types de pêches, il s'attache à présenter dans le détail le déroulement d'une campagne sur les bancs de Terre-Neuve. L'univers socio-économique de la pêche à la morue est abordé afin de dresser un tableau synoptique complet des enjeux de cette activité tant pour l'économie locale que pour la société. C'est en effet toute la vie de la région qui est rythmée par cette activité. La dernière partie analyse la période du passage des voiliers aux chalutiers, et les causes du déclin de la grande pêche malouine.L'iconographie abondante est composée de documents souvent inédits provenant de collections privées (cartes, photographies, documents) et de planches de l'illustrateur Maurice Pommier, qui reconstituent l'univers d'une activité qui a marqué des générations entières.

empty