• Pamphlétaire, dramaturge, philosophe, écrivain, aussi talentueux qu'extravagant, Voltaire fut l'enfant terrible d'un XVIIIe siècle effervescent où triomphaient la raison et le débat d'idées. Pour raconter cette vie où l'action et la pensée se mêlent, Louis Bériot met en scène l'auteur de Candide dans des rencontres avec ses contemporains les plus illustres : Newton, Montesquieu, Madame de Pompadour, Frédéric II de Prusse, Rousseau, Buffon et Diderot.

    Des conversations à fleurets mouchetés, écrites à partir d'extraits de leurs oeuvres et correspondances, où l'on devise sur la place de la religion, la montée des fanatismes, la condition féminine, l'amour, la science, la morale et le salut de l'âme... Une promenade dans le siècle des Lumières avec pour guide le plus pétillant des esprits français.

  • À quatorze ans, Victor Hugo, écrivait : "Je veux être Chateaubriand ou rien". Après la première représentation de sa pièce Hernani, quatorze ans plus tard, Chateaubriand lui écrivit : "Je m'en vais, Monsieur et vous venez". Le fondateur du romantisme français passait ainsi le relais à celui qui en devenait le chef de file. Les biographes de Chateaubriand et Victor Hugo ont rapporté que ces deux écrivains se sont beaucoup rencontrés, ont dialogué, se sont entraidés pendant trente années, mais la teneur de leurs entretiens n'a pas été révélée.

    Louis Bériot a donc imaginé leurs dialogues. Ils permettent de comprendre le poids de ces auteurs sur l'histoire de la France et du Monde, sur la politique, la religion, la société, les révolutions sociales, littéraires et artistiques, confrontant aussi leurs points de vue sur Dieu, les religions, l'éternité, le progrès, l'amour, la mort, les femmes, les animaux... Un voyage qui permet de côtoyer les grands artistes de l'époque : Alexandre Dumas, Théophile Gautier, Lamartine, Alfred de Vigny, Gérard de Nerval, Alfred de Musset, Eugène Delacroix, Berlioz, et tant d'autres, amis et soutiens indéfectibles de leurs mentors.

  • En enquêtant au cours des deux dernières années sur la disparition du tigre, Louis Bériot nous apprend que le braconnage et le trafic de ce félin mythique sont l'arbre qui cache la forêt des prédations humaines contre la faune sauvage.
    Derrière "ces animaux qu'on assassine", c'est la planète tout entière qui est mise à mal, ses forêts, ses océans, ses barrières de corail, ses fleuves, ses lacs... L'auteur révèle que l'épicentre du trafic se situe en Asie et que les grandes mafias du monde ont désormais supplanté les petits braconniers qui tuaient pour survivre. Leurs pièges rudimentaires ont été remplacés par des guerriers équipés d'hélicoptères, de kalachnikovs et de GPS.
    Un exemple : il y a dix ans, une demi-douzaine d'éléphants étaient massacrés chaque jour en Afrique pour leur ivoire; en 2011, ce chiffre dépassait la centaine. Peu surveillé, diffus, très rémunérateur et rarement sanctionné, le trafic des animaux est maintenant démultiplié par les ventes sur Internet. Il est considéré aujourd'hui par les instances internationales comme la principale activité criminelle devant celles des drogues, des armes et des humains.
    L'auteur dénonce aussi la responsabilité des nations sur tous les continents. Il décrit aussi les combats courageux, et souvent dangereux, de centaines d'ONG pour enrayer ce fléau. Une enquête détaillée et inquiétante. Un véritable réquisitoire contre le comportement des humains.

  • Louis Bériot décrit ce qu'il ressent depuis la disparition de son épouse Catherine. Leur passion, née d'un coup de foudre en 1961, dura quarante-six ans et ne connut aucune ombre, aucune pause. Leurs dernières années, vécues dans les tourments de la maladie, leur permirent de découvrir les richesses insondables de leur entente amoureuse et révélèrent les qualités d'une femme exceptionnelle de courage, de sérénité et d'abnégation. L'auteur s'adresse à son épouse comme si elle était toujours là, " dans la pièce à côté ", et lui raconte comment, irradié par sa lumière et son énergie, il vit, écrit, entreprend, accomplissant avec ardeur les missions qu'elle lui a confiées avant de partir: participer activement au combat contre le cancer et se battre pour ne pas laisser aux enfants " une planète pourrie ". Un récit tonique, joyeux, émouvant, incandescent, d'une fulgurante beauté.

  • Le frangin d'amerique

    Louis Bériot

    • Michalon
    • 1 Septembre 2005

    Si le frangin d'Amérique est d'abord une histoire d'adolescents, c'est aussi une grande histoire d'amour et une histoire dans l'Histoire.
    L'action se déroule en 1958, en pleine guerre d'Algérie. Télévision, banlieue, société de consommation, rock'n'roll, Nouvelle Vague... La France est en pleine mutation. Les acteurs de ce roman aussi. La sensuelle Juliette, l'héroïne principale, et ses six camarades du premier lycée mixte de France, affrontent en effet, entre passion et trahison, le passage à l'âge adulte. Les enseignements iconoclastes d'Alexandre, leur professeur de français et l'irruption troublante du " Beau Serge ", grand frère qui revient d'un long séjour aux Etats-Unis auront une influence considérable sur l'avenir de ce sept adolescents.
    Suite chronologique de La canne de mon père, roman devenu téléfilm à succès (plus de 15 millions de téléspectateurs), Le frangin d'Amérique a été adapté par Louis Bériot et Jacques Fansten pour France 2.

  • Quelle planète allons-nous léguer à nos petits-enfantsoe Vivront-ils son dernier siècle comme le prédisent d'éminents savantsoe Ou pourra-t-elle survivre à nos méfaitsoe. Dans cet essai décapant et percutant, aux antipodes du politiquement correct et de la pensée unique, Louis Bériot propose quelques repères à l'intention de ses petits-enfants. Le salut de notre espèce passe par le principe du risque et non celui de la précaution. Sauver notre Terre-patrie ne sera possible que si nous inventons toujours davantage : tel est le destin qui nous a été assigné de tout temps. Mais à quoi bon préserver la planète si nous continuons à nous entretueroe Si nous acceptons qu'une bonne moitié d'entre nous ne mange pas à sa faim, manque cruellement d'eau et n'ait pas de toit décent pour se logeroe Pourquoi protéger à tout prix l'espèce la plus barbare et la plus futile de la créationoe La Terre a-t-elle encore devant elle quatre milliards et demi d'annéesoe L'histoire de l'homme n'en a pas dix millions... Elle a donc tout le temps de féconder une autre espèce plus intelligente et plus pacifique. Et le ciel doit bien avoir en réserve, dans ses milliards de galaxies, d'autres formes de vie tout aussi sidérantes. Louis Bériot n'est ni optimiste ni pessimiste. Il estime que les hommes ont encore assez de ressources pour changer le cours du destin tragique qu'ils se sont forgé. À condition de consacrer leur énergie et leur bon génie aux valeurs essentielles, celles qui légitiment leur raison d'être : l'espérance, l'amour, le respect, l'honneur, le sens du sacré et de la beauté. Un livre à ne pas mettre entre les mains des ambitieux et des inconséquents; ils pourraient ne pas s'y retrouver.

  • Il a été le premier roi canonisé et a laissé une empreinte indélébile dans l'histoire de France, à l'égal de Charlemagne ou de Louis XIV, mais qui était véritablement Louis IX, le futur saint Louis ?
    Le jeune prince Louis de Poissy n'a que douze ans quand il accède au trône. La régence est alors confiée à sa mère, Blanche de Castille, secondée par le grand chambrier de la cour, ce qui fait dire aux mauvaises langues que le pouvoir " est entre les mains d'un enfant, d'une femme et d'un vieillard ". Nonobstant la fronde des barons et les vues du roi d'Angleterre sur la couronne de France, l'enfant-roi, fort des conseils de son grand-père, Philippe Auguste, ne tarde cependant pas à affirmer son autorité. Les épreuves affrontées durant sa jeunesse le renforceront dans sa détermination à faire régner un ordre sans partage.
    Alors que le XIIIe siècle se caractérise en Europe par un renouveau dans de nombreux domaines, Louis IX contribue grandement au rayonnement de la France ; il soutient le dynamisme des villes, organise la gestion du royaume, oeuvre au développement de l'Université. C'est toutefois par son action dans le domaine religieux que le futur saint Louis se distingue. Guidé par la spiritualité de saint François d'Assise, il s'efforce de gouverner et de rendre la justice avec sagesse. Attentif à la symbolique qui s'attache au sacré, il fait édifier la Sainte-Chapelle sur l'Île de la Cité, lieu du pouvoir par excellence. Défenseur de la chrétienté, il mourra en martyr lors de la huitième croisade. De l'apprentissage délicat de la fonction royale à la consolidation de son pouvoir, du palais du Louvre aux confins du domaine royal et aux rives de la Méditerranée, Louis Bériot retrace la vie extraordinaire d'un souverain aussi à son aise auprès des grandes figures de son temps qu'au milieu de la ferveur populaire. À travers cette biographie romancée, portrait tout en nuances d'un monarque moderne résolument en phase avec son époque, on peut lire en filigrane le destin d'une nation en marche.

empty