Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation

  • Bresil, epopee metisse

    Mario Carelli

    Le 22 avril 1500, les portugais jettent l'ancre au large d'une terre de perroquets et de cannibales.
    C'est le brésil à l'état de nature, pays aux fleuves impétueux, aux forêts impénétrables. peu à peu les indiens s'effacent, laissant derrière eux les premiers métis. entre-temps arrivent les noirs d'afrique, les " pièces de guinée ".
    Débarquent enfin des émigrants du monde entiers, allemands, italiens, espagnols, japonais ou syriens...
    De cette fusion épique naît le brésil aujourd'hui. jean-baptiste debret, un peintre français, en est le témoin privilégié.

  • Plus qu'un nouvel ouvrage sur la ville et son agglomération, ce Dictionnaire de Bordeaux est un ouvrage nouveau, original, adapté au public de notre époque, de ce début de XXXIe siècle plein de promesses et d'incertitudes, où les sollicitations sont multiples, les incitations permanentes, les tentations de la subjectivité constamment présentes. Il s'adresse aux esprits ouverts, depuis le collégien en travail de recherche dans le centre documentaire de son établissement, jusqu'au retraité qui profite de son temps libre pour retrouver, à son rythme, ce qui fut la passion de sa jeunesse, en passant par une foule d'actifs, hommes et femmes en attente, dont la curiosité aura été piquée par un détail d'architecture, un épisode historique caractéristique, une anecdote pittoresque, une illustration évocatrice qui fera ressurgir un souvenir, une question jamais élucidée, une image d'autrefois que l'on croyait à jamais perdue.
    Le Dictionnaire de Bordeaux est pratique, d'usage commode, plaisant à parcourir grâce à ses illustrations, ses plans, son découpage, dispensant l'essentiel et se voulant un tremplin vers des recherches plus approfondies dans des ouvrages spécialisés, dont les plus significatifs sont cités en référence à la fin d'un nombre élevé de rubriques.
    On pourra s'étonner, peut-être, de certaines disparités dans la longueur des articles, de modulations diverses sur le ton, de thèmes insolites qui font entendre de petites musiques dissemblables et parfois surprenantes, mais le collectif n'avait pas vocation à une fabrication de type mécaniste et chacun des auteurs a pris la responsabilité des rubriques qu'il a écrites, sans avoir eu peur, quelquefois, d'être savant. On pourra sans doute relever aussi des absences ou manquements qui susciteront surprise, parfois même amertume, mais il faut savoir qu'il n'est pas toujours commode de pénétrer certains milieux, de voir s'ouvrir certaines portes, quelques groupes préférant souvent la discrétion, sinon même le secret, à la communication et à l'ouverture, surtout lorsqu'ils n'en contrôlent pas strictement tous les tenants.
    Cet ouvrage a enfin voulu replacer notre ville et son agglomération dans son site naturel, dans son histoire propre, dans sa langue originelle, loin parfois des schémas convenus et des présentations complaisantes, indéfiniment répétées au cours des siècles. Il a tenu largement compte aussi de l'apport des populations, des initiatives, des spiritualités venues d'ailleurs, qui ont fait la richesse de la cité et élargi l'horizon de Bordeaux aux dimensions du monde.
    Notre souhait est qu'il serve de base, en ce début de siècle nouveau, à une relance de la recherche, de la curiosité, du regard que chacun porte sur la ville qui l'a vu naître ou qu'il a librement épousée. En un mot qu'il constitue le truchement par lequel Bordeaux et son agglomération vont entrer, en toute lucidité, dans l'avenir.

empty