• L'opéra est un art d'envoûtement. l'action dramatique, telle que la capte notre intellect, n'y vaut qu'à titre d'appel à un sens plus profond et affectif : la musique et les voix s'adressent à notre inconscient. jouant sur la corde de nos nostalgies, l'opéra nous ramène à l'espace-temps de notre prime enfance, à cet avant magique et oublié - mais toujours présent en nous - antérieur à l'apprentissage de la langue et des mots. il réveille notre sensibilité enfouie à l'inflexion unique et irremplaçable de la voix maternelle.
    Marie-france castarède en fait la brillante démonstration. ces préalables jetés, elle nous entraîne, exemples à l'appui (du couronnement de poppée à peter grimes, en passant par les grands classiques du baroque et de l'époque romantique), dans les paroxysmes de l'humain : cantatrices et chanteurs exaltent dans toutes leurs variantes, jusqu'au vertige et avec notre constante complicité, ces deux passions fondamentales que sont la passion amoureuse et la passion du pouvoir.
    Ce parcours constamment vivant réjouira l'amateur d'opéra, qu'il aidera à mieux comprendre son attachement intime à telle oeuvre ou tel ou tel de ses grands interprètes, et à franchir, qui sait, un pas supplémentaire dans sa mélomanie ; il intéressera tous ceux que touche l'expression vive des passions humaines ; il témoigne, enfin, de la puissance investigatrice de la psychanalyse, dont nombre d'hypothèses se trouvent ici confortées et approfondies.
    Marie-france castarède, professeur de psychopathologie à l'université de franche-comté ; elle est membre de la société psychanalytique de paris, et appartient aux choeurs de l'orchestre de paris depuis leur création en 1976.
    Aux sources de l'opéra. un retour nostalgique à l'enfance. l'exaltation des passions humaines. les oeuvres et les personnages. la passion amoureuse. la passion du pouvoir. l'opéra et la vie. au commencement est l'amour absolu... le rôle de l'art dans la vie psychique. conclusion générale : les deux composantes de l'amour.

  • Dans toutes les religions et dans tous les pays, des cantiques aux hymnes patriotiques, des chrétiens aux musulmans, de l'Orient à l'Occident, parmi toutes les races et toutes les civilisations, quand les hommes veulent s'unir, ils chantent.
    La voix, à travers son émanation artistique, individuelle et chorale, est toujours une sublimation de la pulsion. Dans l'art musical et choral, se retrouvent, tout à la fois, le bonheur de la liberté imaginaire et de la communication affective partagée.
    Le choeur, institution millénaire, signe la victoire de l'harmonie sur la discorde, de la solidarité sur l'égoïsme, de l'entente sur la solitude.
    Aussi représente-t-il un lieu où l'âme n'est pas déboussolée mais forte et joyeuse. Dans un monde secoué par la crise des valeurs, l'art musical porte le message de la spiritualité et de l'amour. Assortie d'un guide pratique sur la chorale en France aujourd'hui, cette histoire passionnée montre comment les accents du chant scandent tous les grands moments collectifs de la vie et de la mort, des épousailles aux victoires militaires, des matchs sportifs à l'hommage aux défunts.

  • La psychologie clinique, telle qu'elle s'est développée en France, s'est appuyée sur la psychanalyse qui lui a fourni son support théorique et certaines de ses modalités méthodologiques (entretien clinique et techniques projectives).
    Ce livre initie les étudiants de licence 1, 2, 3 aux grands concepts de la psychanalyse, qui sont présentés ici avec clarté et rigueur : l'inconscient, le rêve, le normal et le pathologique, le développement psychosexuel, la théorie freudienne des pulsions, la structure de l'appareil psychique, mais aussi les méthodes (tests, entretien clinique) et les psychothérapies. il leur permet également de découvrir les textes des auteurs importants, d'envisager les pratiques de la psychologie clinique dans la perspective de leur futur métier et de se préparer aux examens par les exercices et la lecture commentée de documents fondamentaux.

  • Activité centrale du psychologue, l'entretien clinique est échange de paroles avec autrui, échange asymétrique où le clinicien doit savoir écouter et faciliter la parole de l'autre avant de parler lui-même.
    Ce qu'il dit fait intervenir son système théorique, mais aussi sa personne. Une communication complexe, verbale et non verbale, mobilise transfert et contre-transfert.
    L'enfant ne s'exprime pas de la même manière qu'un adulte : par des productions symboliques, il montre et voile à la fois son univers intérieur.
    L'adolescent s'exprime comme un adulte, mais, luttant contre un sentiment de dépendance, cherche et récuse la communication.
    Dans une perspective de recherche, on s'attachera à l'analyse du contenu intégral des entretiens.
    Dans une perspective thérapeutique, on suit d'entretien en entretien ce qui se modifie.
    La formation à l'entretien clinique suppose un travail en petit groupe où l'on puisse donner à chacun le moyen de découvrir en lui toutes les interférences avec le discours de l'autre.

  • Qu'ont en commun les Goethe-lieder de Schubert et le be bop de Charlie Parker, le chant grégorien et la musique traditionnelle africaine, les symphonies de Beethoven et un morceau de hip hop ? De l'Antiquité à nos jours, l'évolution des instruments et la mise au point de nouvelles " règles du jeu " musicales ont permis de répondre différemment à la question du compositeur allemand Arnold Schoenberg : " Comment, après tout, puis-je relier deux sons ? " L'objet de ce livre est de faire découvrir au lecteur comment compositeurs et musiciens repensent constamment la musique..

  • Qu'est-ce que la voix ? C'est à cette question complexe que répondent des universitaires (psychologues, linguistes, littéraires), des cliniciens (psychiatres, pédopsychiatres, psychanalystes, phoniatres, orthophonistes), des femmes et des hommes de terrain, issus de domaines variés (artistiques, acoustiques ou médicaux).
    Arrimés à une expérience spécifique de la voix, qu'elle se réfère à la culture ou à la psychopathologie, notamment à la problématique de l'autisme, leurs différents points de vue confirment sa primauté dans l'ordre de l'humain. La voix est la métaphore de notre identité profonde. Elle émeut et touche, car elle concerne l'affect fondateur de notre existence. Partage premier de la mère avec son bébé, elle est enveloppe sonore du soi que nous cherchons à retrouver dans l'aire de l'expérience culturelle (chant, musique, poésie, théâtre, écriture.
    ). Elle interpelle l'Autre car elle est initialement mouvement d'un corps vers un autre corps afin qu'il l'entende. Elle est ainsi un instrument privilégié de la communication.

  • En 1971, l'anthropologue Margaret Mead publiait Le Fossé des générations. Elle y insistait sur la nécessité de rétablir le dialogue entre les générations passées et présentes. Que restet- il, plus de quarante ans après, de son message ?
    C'est cette question essentielle qui a servi de point de départ à l'échange entre Marie-France Castarède et Samuel Dock. Les auteurs, appartenant à deux générations que tout sépare, croisent leurs regards sur leur époque, leur savoir théorique mais également leur vécu. Ils analysent les mécanismes sociaux, culturels et psychologiques d'un confl it intergénérationnel inédit et témoignent d'un bouleversement de l'intime annonçant « le changement profond, peut-être bien la déstabilisation d'une civilisation entière ».

empty