• ABC

    Marion Arbona

    Élaboré selon le principe du « cherche et trouve », ABC propose une foule de mots hétéroclites pour chaque lettre et vous invite à trouver leur représentation dans une illustration des plus déjantées. En effet, chaque illustration présente une lettre géante garnie à ras bord d'éléments fantaisistes et captivants. Avec cet album, on s'amuse à découvrir le son et le nom des lettres, à apprendre de nouveaux mots et à inventer des histoires farfelues!

    Une première édition de cet album a été publiée par Le buveur d'encre en 2015. Aujourd'hui, Les 400 coups vous proposent une nouvelle édition, revue et corrigée.

  • Imaginez un magazine : Le Montréaler. À quoi pourraient ressembler ses couvertures ? Quelles histoires originales raconteraient-elles sur Montréal ? Une soixantaine d'artistes ont été invités à exprimer leur vision de la métropole pour ce magazine imaginaire. On y découvre des visions poétiques, caustiques, décalées ou encore réalistes...

    Le Montréaler, c'est l'adaptation du projet The Parisianer, qui a vu le jour en 2013 à Paris. En hommage aux couvertures de The New Yorker, cet exercice de style propose plusieurs interprétations éclectiques et surprenantes de la ville.

  • Marie-Verte a la peau verte, et même verte-verte-verte, couleur pelouse anglaise...

    Marie-Verte est née avec la peau verte. Ses parents, monsieur et madame de Machin-Truc, d'abord dépités, se sont vites habitués et aiment leur généreuse Marie-Verte de tout leur coeur... À l'école, même rengaine, ses camarades l'ont d'abord trouvée dégoûtante - une fille épinard, quel cauchemar ! - avant de se rendre à l'évidence : Marie-Verte partage son goûter, ses dictées et chaque année, c'est la reine du carnaval ! Mais Marie-Verte se sent bien seule : est-ce que quelqu'un, quelque part, lui ressemble pour de vrai ? Quand elle découvre l'existence d'une mystérieuse tribu à la peau verte, au fin fond d'une jungle lointaine, elle fait sa valise et part à la recherche de sa vraie famille : les Tikunu !
    Un texte fantaisiste et mordant, pour crier : vive la liberté !

  • Moi, Philémon Je suis un garçon plutôt timide. A la maison, on m'appelle le petit singe. Drôle de coïncidence, car je ne mange que des bananes. Et ce que j'aime le plus, c'est grimper aux arbres ! Tu me trouves étrange ? Tu ne connais pas encore ma famille ! Ainsi commence la présentation de cette famille assez singulière...

  • Dans ce petit train qui fait le tour du monde, les voyageurs s'entassent. Tous sont prêts pour des vacances de rêves. Mais qui dit voyage dit bagages! Devinerez-vous quels animaux se cachent derrière les silhouettes qui défilent sur le quai de gare? Attention, les apparences sont parfois trompeuses.

  • Dans la vie, il y a des hauts et des bas, c'est comme ça.
    Il y a aussi des grands et des petits.
    Les grands sont en haut et les petits en bas, cela va de soi...
    Et si on changeait tout ça ?

  • Je t'offrirai quelques orages pour que tu prennes confiance en toi.
    J'inventerai des histoires folles pour alléger tes jours tristes.
    Je voyagerai jusqu'aux étoiles en t'emportant comme un trésor.
    Je t'aiderai à comprendre le monde pour que tu t'y sentes partout chez toi.
    Je t'embrasserai à n'importe quelle heure afin que tu n'oublies jamais mon odeur.
    Un jour tu piloteras tes propres rêves, et je t'encouragerai à partir.
    C'est sûr qu'il y aura un vide dans ma vie mais je ne serai pas triste PARCE QUE JE T'AIME.

  • Le destin du petit Clovis paraît tout tracé: Parapluie il est, parapluie il sera. Il est condamné à la pluie et aux horizons gris. Mais Clovis se rebelle, et nous entraîne, à travers mille péripéties, dans sa quête de bonheur et de liberté.

    Un conte qui parle de différence et d'ouverture sur le Monde, et encourage l'enfant à surmonter ses peurs et ses difficultés.

  • Partez à la découverte de la jungle amazonienne à travers le texte rythmé de Mélanie Perreault et les illustrations lumineuses et foisonnantes de Marion Arbona. Un côté jour, un côté nuit, la jungle n'aura plus de secret pour petits et grands. Ce leporello ravira tous les curieux avides de faire connaissance avec les merveilles de ce territoire encore mystérieux.

    À lire et à regarder, encore et encore, pour ne rien manquer de la vie à la jungle.

  • Une enfant s'éveille jeune fille.
    Mais à la faveur de la nuit, une terrible métamorphose la gagne. La jeune fille tombe malade avant de découvrir qu'il existe un moyen pour lever la malédiction : il lui faudra devancer la lune dans sa course et arriver avant qu'elle ne soit ronde aux portes de sa demeure. Durant cette quête initiatique, la jeune fille découvrira sa sagesse, la puissance du don et les liens magiques qui la relient à l'astre lunaire.

  • Voici un album de Noël particulier, à lire des deux côtés !
    L'histoire de Jojo à Paris rejoint en page centrale celle de Léon à Dakar. Deux enfants, deux façons différentes de voir Noël... mais un même sens du partage !
    Car pour eux, cette année, c'est le Père Noël qui reçoit les cadeaux.

  • Les règles du jeu de cartes qui mettent ici en vedette Pinocchio est une nouvelle version de l'un des classiques jeux de cartes parmi les plus appréciés : «Le valet noir» ou «Le Pouilleux». Tout ce que vous avez à faire pour gagner c'est de réunir les paires des personnages de la fable de Carlo Collodi. Une seule carte est unique. Les cartes distribuées, chaque joueur se débarrasse des paires de cartes identiques détenues, par exemple, deux Geppetto, deux Fée bleue, deux Jimmy Cricket, deux Grand coquin... Les cartes restantes sont celles qui entrent en jeu : le premier joueur est celui à qui il reste le plus de cartes après avoir écarté les doublons. Le joueur tend alors ses cartes (cachées) au joueur qui est à sa droite, qui en tire une au hasard. Si la carte tirée est associée à une autre en sa possession, le joueur les écarte toutes deux, sinon il l'intègre dans son jeu. C'est maintenant à son tour de présenter ses cartes au joueur placé à sa droite. Et ainsi de suite. Cette étape est répétée par tous les joueurs autant de fois que nécessaire pour écarter toutes les cartes doubles. Le joueur qui se retrouve sans cartes est appelé à «sortir» et il ne joue plus.
    A la fin il ne reste qu'une seule carte en jeu, la carte unique : le joueur qui l'a en main est le perdant et a un gage.

  • Les règles du jeu de cartes qui mettent ici en vedette Mowgli est une nouvelle version de l'un des classiques jeux de cartes parmi les plus appréciés: «Le valet noir» ou «Le Pouilleux». Tout ce que vous avez à faire pour gagner c'est de réunir les paires des personnages de la fable de Rudyard Kipling. Une seule carte est unique. Les cartes distribuées, chaque joueur se débarrasse des paires de cartes identiques détenues, par exemple, deux Baloo, deux Bagheera, deux Kaa... Les cartes restantes sont celles qui entrent en jeu : le premier joueur est celui à qui il reste le plus de cartes après avoir écarté les doublons. Le joueur tend alors ses cartes (cachées) au joueur qui est à sa droite, qui en tire une au hasard. Si la carte tirée est associée à une autre en sa possession, le joueur les écarte toutes deux, sinon il l'intègre dans son jeu. C'est maintenant à son tour de présenter ses cartes au joueur placé à sa droite. Et ainsi de suite. Cette étape est répétée par tous les joueurs autant de fois que nécessaire pour écarter toutes les cartes doubles. Le joueur qui se retrouve sans cartes est appelé à «sortir» et il ne joue plus.
    A la fin il ne reste qu'une seule carte en jeu, la carte unique : le joueur qui l'a en main est le perdant et a un gage.

  • Sous le parapluie Résumé Il pleut. Le vent souffle fort.
    Il y a du monde partout et il fait froid.
    Dans les ruelles de la ville, un homme avance, certain que sa journée est gâchée.
    Pourtant, sous son parapluie, de jolies choses vont se passer...

    Une histoire tout en douceur et en tendresse qui vous fera voir le bon côté des choses. Une histoire sur l'humanité, la vie, la gentillesse et le plaisir du partage.

  • Entre poésie et science, se trouve «Le Papillon» ou comment aborder authentiquement la célèbre théorie du chaos ?
    En 1973, Lorenz énonce « Le battement des ailes d'un papillon au Brésil peut-il provoquer un ouragan au Texas ? » Ce texte en est la parfaite illustration.

  • Les règles du jeu de cartes qui mettent ici en vedette Alice est une nouvelle version de l'un des classiques jeux de cartes parmi les plus appréciés: «Le valet noir» ou «Le Pouilleux». Tout ce que vous avez à faire pour gagner c'est de réunir les paires des personnages de Wonderland. La seule qui est unique est la terrible Reine de Coeur. Les cartes distribuées, chaque joueur se débarrasse des paires de cartes identiques détenues, par exemple, deux Lapin Blanc, deux Chapelier Fou... Les cartes restantes sont celles qui entrent en jeu: le premier joueur est celui à qui il reste le plus de cartes après avoir écarté les doublons. Le joueur tend alors ses cartes (cachées) au joueur qui est à sa droite, qui en tire une au hasard. Si la carte tirée est associée à une autre en sa possession, le joueur les écarte toutes deux, sinon il l'intègre dans son jeu. C'est maintenant à son tour de présenter ses cartes au joueur placé à sa droite. Et ainsi de suite. Cette étape est répétée par tous les joueurs autant de fois que nécessaire pour écarter toutes les cartes doubles. Le joueur qui se retrouve sans cartes est appelé à «sortir» et il ne joue plus.
    A la fin il ne reste qu'une seule carte en jeu, la Reine de Coeur: le joueur qui l'a en main est le perdant et a un gage.

  • Marchand de la nuit.
    Une plume a frôlé le ciel.
    S'est enveloppée dans un nuage.
    Sur ton lit s'est allongée.
    Pour bercer tes yeux.
    Des grains de sable.
    Du marchand de la nuit.
    Et Chatouiller tes rêves endormis.

    L'écriture et la voix chaleureuse du conteur Jacques Pasquet entraînent le lecteur dans un magnifique voyage doux et poétique. Seize poèmes pleins de tendresse amèneront parents et enfants à partir de 3 ans au coeur de la nuit et de ses doux mystères, délicatement révélés par le trait de Marion Arbona. Un recueil avec CD accompagné des illustrations sonores et compositions musicales d'Étienne Loranger.

  • Emma adore jouer dehors. Il y a un parc près de chez elle où elle va depuis qu'elle est bébé. Elle y a vécu plusieurs aventures et y connaît tous les jeux par coeur. Mais aujourd'hui, quelque chose a changé. Entre la balançoire et le toboggan, une pyramide haute de trois fois sa taille a été installée. Seul devant le nouveau manège, Emma retrousse ses manches et décide de l'escalader. Une ascension pas toujours facile, pleine de défis et de rebondissements.
    Emma au parc est le quatrième titre de la série les trognons (Nathan et son chien, Léa enquête et Gabriel et les robots). Une série pour les tout petits représentant avec sensibilité et humour le quotidien rempli de défis des jeunes enfants de 3 à 5 ans.



    Biographie Du même auteur Laurence Aurélie - Emma au parc.

  • Premier album (avec Nathan et son chien) d'une nouvelle série pour les 3 à 5 ans, dans laquelle de jeunes enfants explorent les grandes aventures que leur réserve leur quotidien. Une série amusante, ludique et tendre pour apprendre à lire tout en s'amusant.

    Dans Léa enquête, la jeune Léa investigue la disparition d'Isidore, son doudou. Où peut-il bien être? Une recherche qui la mènera dans les quatre coins de sa maison et même le petit ! Le retrouvera-t-elle?


    L'auteure - L'illustratrice Laurence Aurélie est née en 1982 à Montréal. D'une mère auteure et d'un père éditeur, Laurence se retrouve rapidement en contact avec le livre. En 2005, elle complète des études en psychologie et c'est lors de ses études qu'elle écrit son tout premier conte, Une histoire de fée (Les 400 coups). Depuis 2007, elle est rédactrice pour le coin Parents du magazine " Pomme d'Api ".

    Après avoir obtenu son diplôme d'animation aux Arts Décoratifs de Paris, Marion Arbona s'installe à Montréal au Québec. Grâce à de bonnes bottes fourrées, elle supporte les frimas hivernaux et se consacre à l'illustration et à la peinture. Elle a plusieurs albums à son actif dont : Zargouille fait le beau d'Agnès Grimaud (éditions Imagine) et Mon île blessée de Jacques Pasquet (éditions Isatis). Elle a illustré deux autres albums aux 400 coups, Écho et Narcisse et La petite fille à la jambe de bois.

  • Premier album (avec Léa enquête) d'une nouvelle série pour les 3 à 5 ans, dans laquelle de jeunes enfants explorent les grandes aventures que leur réserve leur quotidien. Une série amusante, ludique et tendre pour apprendre à lire tout en s'amusant.

    Nathan et son chien nous présente la relation tout en complicité de Nathan et de son fidèle canin, Jules. Ensemble, ils font des tours de magie, ils critiquent des films et font des pirouettes. Jamais ils ne s'ennuient.


    Laurence Aurélie est née en 1982 à Montréal. D'une mère auteure et d'un père éditeur, Laurence se retrouve rapidement en contact avec le livre. En 2005, elle complète des études en psychologie et c'est lors de ses études qu'elle écrit son tout premier conte, Une histoire de fée (Les 400 coups). Depuis 2007, elle est rédactrice pour le coin Parents du magazine " Pomme d'Api ".

    Après avoir obtenu son diplôme d'animation aux Arts Décoratifs de Paris, Marion Arbona s'installe à Montréal au Québec. Grâce à de bonnes bottes fourrées, elle supporte les frimas hivernaux et se consacre à l'illustration et à la peinture. Elle a plusieurs albums à son actif dont : Zargouille fait le beau d'Agnès Grimaud (éditions Imagine) et Mon île blessée de Jacques Pasquet (éditions Isatis). Elle a illustré deux autres albums aux 400 coups, Écho et Narcisse et La petite fille à la jambe de bois.

  • Si Mamie n'avait pas aimé Papy... Si Papy n'avait pas aimé Mamie...
    Maman ne serait pas née.
    Si Mémé n'avait pas aimé Pépé... Si Pépé n'avait pas aimé Mémé...

    Voici l'histoire, amoureuse, de toutes ces rencontres, ces regards et ces choix qui font que nous ce que nous sommes. Un livre sur la vie, mais surtout, un livre sur la famille.

    Un texte simple mais combien évocateur, aidé par les illustrations affectueuses d'une Marion Arbona au sommet de son art.

  • La nuit

    ,

    • Isatis
    • 2 Avril 2015

    Quand le jour fait place à la nuit, un nouveau monde entoure le petit. Les étoiles grimpent dans le ciel, tandis qu'animaux et créatures nocturnes envahissent les lieux, nourris par une imagination débordante. Heureusement que papa, maman, pépé et mémé sont là pour rassurer petit homme, même si, caché sous ses couvertures, une lampe et un livre pour compagnons, c'est lui qui a le mot de la fin. Même pas peur !

  • Mes parents sont chien et chat. On dirait une blague, mais ça ne l'est pas. Papa trouve que maman mène tout le monde par le bout du nez. Maman trouve que papa est colérique. Moi, je sais que maman a un coeur qui ronronne et que papa a un coeur fragile, fidèle et plein de musique.

empty