• Depuis toujours, Emma rêve d'être la princesse de son papa. Mais la petite fille a un énorme souci : elle fait des proutes tout le temps ! Et, bien entendu, une princesse, ça ne peut pas péter. Pourtant, ce n'est pas de sa faute. Un petit animal s'est installé dans son ventre et c'est lui qui provoque tous ces désagréments. Malheureusement, personne dans sa fa mille ne veut croire à cette drôle d'histoire.
    Bien décidée à prouver son innocence, Emma élabore, avec l'aide de son doudou Lapinot, un ingénieux stratagème afin de se débarrasser de cet indésirable et, enfin, devenir une vraie princesse, la princesse de son papa...

  • Un enfant pose des questions en toute innocence à sa maman : - Pourquoi tu pleures ? - Pourquoi Patou est mort ? - Quand va-t-il revenir ? - Pourquoi tu ne pleures plus, maintenant ? On ne sait pas qui est Patou, on ne sait pas ce qui s'est passé. On est juste face aux questions simples et concrètes de l'enfant face à la mort pour la première fois. Et, pour seule réponse, les illustrations de plus en plus chaleureuses au fil des pages, qui réconfortent progressivement.

  • Prendre le temps

    Maud Roegiers

    • Alice
    • 15 Janvier 2009

    Quand tout va mal, que j'ai la tête à l'envers et les pieds dans la boue, je prends le temps d'écouter le silence, de me souvenir de mes rêves le matin, de fermer les yeux quand maman m'embrasse.

  • Lettre à Emilie

    Maud Roegiers

    • Alice
    • 3 Janvier 2008

    " Émilie et moi, on fait partie du même arbre. Même si nos feuilles prennent parfois des vents différents,on a toujours les mêmes racines. Et, quoi qu'il arrive, la petite lettre suivra toujours Émilie pour lui rappeler que je l'aime. " Une belle histoire d'amitié entre deux petites filles, décrite comme une chronique. Les petits secrets, les bêtises, les disputes, l'imaginaire des enfants... superbement illustré par Maud Roegiers avec humour et poésie. Et le jeune lecteur peut s'amuser à retrouver la lettre pour Émilie au fil des pages... car ce n'est qu'à la fin de l'album qu'il saura ce qu'elle contient ! Un petit bijou de tendresse à offrir à sa meilleure amie !

  • Après Le sais-tu ? et La liste, un troisième album du duo Mylen Vigneault et Maud Roegiers, qui aborde les différents secrets que l'on peut avoir, parfois chouettes, parfois très lourds.

    Les secrets, c'est parfois tre`s le´gers et tre`s doux comme une fe^te surprise. Mais ils peuvent e^tre aussi lourds ou douloureux a` porter...
    Que faire de ces secrets face auxquels on se sent parfois tre`s seuls ?

  • Une petite fille reçoit un carnet, une liste de petites actions, choses à faire, de son grand-père. Au fil des pages, elle lit ce que son grand-père a fait lui-même (manger une crème glacée à 8 boules, parler à un enfant qui est souvent seul), elle expérimente des choses elle-même (caresser un mouton, donner son dernier bonbon à quelqu'un), elle grandit, elle complète la liste...

  • L'origine du projet voit le jour à travers un article viral, partagé des milliers de fois, publié par Mylen Vigneault sur «Yoopa» (http://yoopa.ca/education/ecole/etude/25-choses-quun-enfant-de-maternelle-devrait-savoir). Dans cette continuité, cet album relativise les attentes autour de l'enfant, et le recentre vers l'essentiel : savoir profiter de chaque instant et être heureux, tout simplement.

  • Un carnet où tu pourras noter tout ce que tu as expérimenté pour garder ton coeur d'enfant même quand tu seras grand(e).

  • L'album :
    Lucie vit enfermée dans ses habitudes et entourée de toutes sortes de bruits, et de ce tic tac qui n'en finit pas de tictaquer. Un matin, alors qu'elle lit le journal, un poisson glisse de la page et tombe dans sa théière. C'est un djaun, un poisson de l'océan Pacifique qui peut atteindre trois mètres. Lucie s'inquiète. Que va-t-elle en faire ? Trois mètres, c'est beaucoup trop pour le garder. Mais le poisson l'interpelle. Il a besoin de son aide pour rejoindre l'océan, sinon il va mourir. Lucie rassemble tout son courage pour aider son nouvel ami et quitter la sécurité de son quotidien et de ses habitudes. L'aventure commence...

    Ce qu'il faut en penser :
    Cet album est inspiré d'une pièce de théâtre de Géraldine Carpentier-Doré, qui est actuellement représentée en France. Maud Roegiers et Géraldine se sont associées pour adapter le texte aux enfants et leur offrir une jolie histoire d'amitié sur fond d'aventure et de voyage initiatique. Les illustrations de Maud rendent parfaitement la fragilité et l'urgence de la situation. La vie de Djaun ne tient qu'à un fil... qui chemine tout au long du récit. Le temps qui passe et qui nous fuit est en effet un thème cher à notre auteur-illustratrice qui avait déjà publié, chez Alice Jeunesse, « Prendre le temps ».

  • Une grand-mère donne à sa petite-fille une feuille de papier en prétendant qu'elle est magique. Mais la petite fille a beau écrire, dessiner... Rien ne se passe. Où est donc la magie, dans cette feuille ? La grand-mère prend la feuille, la plie savamment et réalise une cocotte en papier. " Mais elle n'est pas magique, mamie ! " Alors, la grand-mère souffle sur la cocotte qui se met à remuer les ailes...
    Et c'est, pour la petite fille, l'émerveillement, la découverte progressive de la magie de l'imaginaire : comment une simple feuille de papier peut-elle devenir un personnage, une histoire, un univers... Après tout, un livre, un album, ce n'est pas seulement la somme de mots et d'images, c'est aussi et surtout une histoire que chaque lecteur se crée au gré de son imagination. Pour paraphraser Magritte : " ceci n'est pas une cocote en papier ; c'est un oiseau, et il vole ".

  • La grande aventure

    ,

    • Alice
    • 12 Septembre 2013

    Maud et Émilie sont deux amies inséparables qui débordent d'énergie et aiment faire les quatre cents coups. Alors, quand l'une propose de jouer aux enfants perdus dans les bois, l'autre accepte sans hésiter. Une corde pour grimper, un drap pour monter une tente, un pot de sucre et de rhubarbe pour subsister. Les voilà prêtes pour l'aventure. Mais il fait vite sombre dans les bois, surtout quand il pleut. Et puis, on y rencontre des bêtes sauvages !
    Maud et Émilie échapperont-elles au monstre de la forêt ? Rentreront-elles à temps pour le goûter ?

    Quel enfant n'a jamais rêvé de partir à l'aventure, à travers champs ou à travers bois, avec son sac à dos et sans les parents ?
    C'est ce rêve d'enfant que nous raconte Émilie Hubert dans cette histoire où le danger réside surtout dans l'imagination débordante des deux petites héroïnes.
    Les illustrations superbes de Maud Roegiers soulignent toute la magie de cette escapade improvisée.

  • Ysée ne parle pas. Elle aime les mots mais elle ne parvient pas à en prononcer un seul.
    Pour faire voyager tous ces mots qu'elle a en elle, Ysée décide d'apprendre à piloter. Un jour, elle s'élève dans le ciel avec son avion et, partout où elle passe, elle déverse en pluie de papier tous ces petits mots longtemps conservés.
    Un petit papier tombe sur la main d'Albin qui veut devenir marin mais n'a jamais osé quitter son rocher. Les mots parlent du courage qui se cache en chacun... Albin veut arrêter le pilote mais trop tard, Ysée est déjà loin !
    Albin sent monter en lui du courage et il embarque à la recherche d'Ysée...

  • Que va-t-il arriver à ce monsieur qui marche sur ses mains, s'assied sur sa tête, avale son cartable ? Le voilà sauvant de la tempête toute une classe simplement parce qu'il sait raconter une histoire à une rose et aussi faire rire le vieux sage Kisetout. Il a retenu le conseil de sa grand-mère : " Quand tu racontes une histoire, demande à ton coeur de souffler les mots à ta bouche. " Ce que sait faire Sylvain Farhi avec la complicité des dessins naïfs et suggestifs de Maud Roegiers © Jacqueline Panorias Persini

empty