• Quand on a tout construit ensemble, quand tout vous a liés, quand on a cherché à ce point la joie et l'exclusivité amoureuse, comment continuer après la disparition de l'homme de sa vie ? Sur quatre saisons, le deuil s'apprivoise à travers les petites et les grandes ironies de la vie. Ce sont ces infimes détails qui nous poussent à aller de l'avant.
    Avec un ton mordant et un humour noir, Nathalie Prince nous fait rire de ce qu'elle traverse et partage sans ménagement le regard qu'elle pose sur les êtres et les choses. Pour le meilleur et pour le pire.
    Drôle et bouleversant, Un enterrement et quatre saisons brosse le portrait d'un amour fou.

  • "À plat ventre sur la moquette rouge, je lisais Mme de Ségur, Zénaïde Fleuriot, les contes de Perrault, de Grimm, de Mme d'Aulnoy, du chanoine Schmidt, les albums de Töpffer, Bécassine, les aventures de la famille Fenouillard, celles du sapeur Camember, Sans famille, Jules Verne, Paul d'Ivoi, André Laurie, et la série des livres roses..." (Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée).
    La littérature dite « de jeunesse » n'est pas comme les autres littératures. Elle s'imprime différemment en nous et nous marque en profondeur, à la manière d'une mythologie interne. Ce livre propose d'établir, pour la première fois, une théorie littéraire du genre. Mais comment peut-on distinguer une littérature destinée aux enfants ? Comment savoir si un roman a été écrit pour des adultes ou des adolescents ? Une telle distinction est-elle d'ailleurs pertinente ? De l'album au roman young adult en passant par la bande dessinée et les grands classiques, La littérature de jeunesse donne à tous ceux qui ont un livre d'enfance dans le coeur les éléments d'une poétique pour cerner ce genre audacieux, en constant renouvellement.

  • Voici un bien étrange musée, consacré à des curiosités littéraires comme seul l'esprit fin-de-siècle a pu en produire, exposant une galerie des horreurs dont le but, avoué et pensé, consiste à inquiéter, terrifier, révulser. Plus d'une centaine de nouvelles fantastiques, écrites entre 1880 et 1900, période dite " décadente ", nous dévoilent une littérature empoisonnée où l'homme se confronte à sa propre monstruosité. D'illustres talents tels Maupassant, Villiers de l'Isle-Adam, Lorrain, Richepin ou Schwob voisinent avec des auteurs moins connus, dont la maîtrise et l'audace combleront les amateurs de sensations fortes. Ces récits donnent le ton d'un fantastique en quête de perpétuel renouvellement : aux oubliettes les peurs ordinaires, place à des angoisses neuves ! Névroses et monomanies suspectes, fantômes fétides, charognes exquises, fantasmes sexuels dégénérés paradent. On se perd corps et âme : têtes décapitées, mains coupées, peaux tannées. Le corps fait l'objet d'un savant démembrement propre à satisfaire les fétichistes et les esthètes avides de luxures inédites. Il est peu de dire qu'à certains moments l'esprit s'effraie de ses propres hantises ! Ce recueil ouvre sur un abîme. Il exhale les arômes mêlés du plaisir et de la souffrance, de l'angélisme et de la perversité, de l'humain et peut-être du trop-humain. Au coeur des effrois corrompus et des amours pathologiques, le fantastique, dans un constant élan poétique, met à mort les grands mythes du désir, parodie sa propre tradition et, à chaque page, nous glace le sang.

  • Alors que la nature a toujours eu bonne presse dans les livres pour enfants et pour adolescents, une préoccupation, voire un sentiment d'urgence, s'immisce, dès la seconde moitié du XXe siècle, dans les écrits et les images représentant animaux, végétaux et environnements à destination des jeunes lecteurs. Loin de simplifier la pensée écologique, des auteurs rendent sensible la complexité de l'interaction entre l'humain et la nature en créant des images, en inventant des histoires et en réinventant les formes pour les raconter. Qu'apporte cette littérature à la jeunesse ? N'est-elle là que pour transmettre le fameux message « écolo » de l'adulte à ceux qui grandissent ?

    Avec le soutien du 3L.AM (Laboratoire de langues, littératures et linguistique des universités d'Angers et du Mans), de l'université du Mans et de la Région des Pays de la Loire.

  • Hoffmann, Poe, Maupassant, Lovecraft, Stephen King.
    Les vampires, les zombies, les fantômes, les mortes amoureuses.
    La littérature fantastique est variée et ses sujets d'effroi multiples.
    Pour bien la comprendre, il faut rappeler son évolution, relire ses textes marquants, considérer les motifs et les thèmes qui la composent, réfléchir au surnaturel qui la gagne, saisir la menace qu'elle suscite et analyser les émotions qu'elle produit : peur, effroi, angoisse, dégoût...
    C'est pourquoi cet ouvrage propose successivement une approche théorique, une présentation historique et un exposé critique des grands thèmes fantastiques (les espaces, le double, les amours, les objets, etc.).

  • Du fantastique gothique au moderne, en passant par le romantique, ce livre nous livre l'essentiel sur un genre qui s'est construit sur la rupture de la norme morale. le fantastique littéraire, c'est en effet la présence conjointe du surnaturel et du mal qui suscite chez le lecteur un sentiment « d'inquiétante étrangeté ». cette littérature si populaire depuis trois siècles ne se reconnaît donc pas tant par ses thèmes et motifs (la folie, le monstre, le double), que par l'émotion produite par sa fréquentation : la peur, l'angoisse, l'effroi.

  • A la fin du XIXe siècle, la littérature fantastique choisit pour personnage privilégié un type social émergent, le célibataire. Le profil désabusé du vieux garçon et l'imaginaire qui s'y rattache, enluminé de décadence - misogynie, misanthropie, réclusion, esthétisme, dandysme - impliquent une modification des effrois de cette littérature en même temps qu'un bouleversement de ses thèmes, de ses motifs et de sa poétique.

  • Ce volume étudie comment la littérature de jeunesse s'empare des personnages mythiques : y voit-elle seulement un formidable répertoire de personnages ? Un surcroît de légitimation, notamment aux yeux des prescripteurs adultes ? À moins qu'en recourant aux mythes, elle cherche à s'inscrire dans leur temps fabuleux, celui des commencements qui toujours recommencent.

    Avec le soutien de l'université du Maine.

  • Retiré dans les montagnes, Nietzsche a retrouvé le sens de la terre et la beauté de la vie. Il retourne désormais auprès des hommes pour leur offrir ce merveilleux cadeau : mais ceux-ci sont prisonniers du terrible dragon Tudois, de leurs craintes et de leurs rancoeurs. Leur montrer le chemin de la joie s'avère plus ardu que prévu...

  • Paraguay, 1886. Virginio Miramontes, un aventurier solitaire, est recueilli en pleine jungle dans une étrange colonie peuplée d'une poignée de familles allemandes.
    C'est le projet fou d'Elisabeth Nietzsche, soeur du célèbre philosophe, et de son mari, le lugubre docteur Förster. Tous deux rêvent de créer dans ces terres vierges une nouvelle Allemagne digne de l'utopie aryenne balbutiante.
    Antisémitisme délirant, plans d'expansion démesurés, cultures et commerces impossibles... Rien ne marche comme prévu, et la Nueva Germania court au désastre. La maladie rôde, la faim guette, la violence s'installe. Perdue dans ce microcosme entouré de barbelés, Elisabeth tient à son frère la chronique fantasmée de leur succès, passant ses jours à attendre les lettres de Nietzsche.
    Nietzsche au Paraguay révèle une face cachée de l'Histoire, celle d'une illusion folle, présage des massacres nazis un demi-siècle plus tard.

  • Quand une dinde savante rencontre une poule philosophe, c'est la confrontation des vérités.
    La simple observation suffit-elle à établir une théorie scientifique ?
    Quelle place pour le doute ?
    Où l'on va se rendre compte qu'il se passe des choses dans une basse-cour, et que la vérité n'est peut-être pas celle qu'on pense.

  • Le mythe littéraire de Peter Pan est étudié à travers la littérature jeunesse mais également les autres oeuvres littéraires, comme la bande dessinée, et les oeuvres cinématographiques contemporaines.

  • Les « autres mondes » sont aujourd'hui au coeur des pratiques culturelles des jeunes et des moins jeunes, à la recherche d'une immersion ludique, d'une plongée dans l'imaginaire. Cet ouvrage interroge la façon dont s'entrelacent aujourd'hui ces trois notions de « fiction », de « monde », de « jeu » et observe le motif récurrent des mondes dans la fiction contemporaine afin de mieux comprendre les différentes modalités de l'évasion dans d'autres univers.

empty