• C'est Odile Flichy, Docteur en théologie, enseignant l'exégèse du Nouveau Testament au Centre Sèvres de Paris, qui se fait ici votre guide pour entrer dans l'Évangile de Matthieu.
    Identification de l'auteur ou des auteurs, contexte scripturaire, historique, culturel et rédactionnel, analyse littéraire, structure et résumé, examen détaillé des grands thèmes, étude de la réception, de l'influence et de l'actualité, lexique des lieux et des personnes, tables chronologiques, cartes géographiques, bibliographie : les plus grands spécialistes de l'Écriture se font votre tuteur. « Mon ABC de la Bible », ou la boîte à outils d'une lecture informée et vivante du Livre des Livres.

  • Véritable marqueur identitaire de la première Église de Jérusalem, la communion fraternelle a cependant été ébranlée par de graves divisions et des conflits. Luc, dans les Actes des Apôtres, l'apôtre Paul, dans plusieurs lettres et indirectement l'évangéliste Matthieu, s'en font l'écho. Chacun à sa manière appelle les disciples du Christ à surmonter les temps de crise pour oeuvrer, dans l'unité, à l'édification de l'Église.
    À Antioche, au sein d'une communauté désormais composée de juifs et de païens, se pose la question du vivre ensemble et de la fidélité à la Loi donnée par Dieu à son peuple.
    À Corinthe, l'unité ecclésiale est gravement menacée: fractionnée en plusieurs chapelles antagonistes, partagée à propos d'importantes questions éthiques, divisée en matière de culte, traversée par le doute, la communauté de Corinthe est en extrême difficulté.
    La mise en perspective de ces textes nous apporte un précieux éclairage, tant sur les difficultés rencontrées que sur les solutions trouvées par l'Église pour y remédier dans la fidélité à l'enseignement de Jésus sur le pardon.

  • Saisie dans l'originalité de sa réception lucanienne, la figure du Paul des Actes des Apôtres retrouve ici sa juste place dans l'histoire des débuts du christianisme.
    Et la mise en lumière de sa spécificité contribue à une évaluation de la gestion de l'héritage paulinien par l'auteur des Actes. Cette étude de la figure de Paul éclaire aussi la manière dont Luc conçoit le rapport entre le judaïsme et le christianisme en termes de continuité et de rupture. L'identité même de l'Eglise se reflète dans l'itinéraire inouï de celui qui, après avoir été un redoutable persécuteur des chrétiens, devient témoin du Christ devant tous les hommes, proclamant hautement que, loin de trahir la foi d'Israël envers son Dieu, l'accueil de la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ en est, au contraire, l'accomplissement.
    Ainsi sommes-nous amenés à une prise de conscience de notre propre histoire : quel est le Paul que nous connaissons ? Comment le redire aujourd'hui pour qu'il reste vivant pour les générations futures ?

  • La figure de Paul dans les Actes a longtemps souffert du soupçon d'infidélité à la vérité historique, qui pesait sur Luc. On reconnaît désormais la compétence de l'auteur des Actes en matière d'histoire et la légitime appartenance de son héros à l'héritage de la tradition paulinienne. La figure de Paul qu'il construit au fil de son récit nous transmet la mémoire vivante du témoin passionné du Christ que fut l'apôtre. Elle nous dit aussi le lien constitutif qui unit le christianisme au judaïsme et la tâche missionnaire de l'Eglise envers tous les hommes. En nous racontant qui il est pour sa communauté, il nous invite à nous demander qui est Paul pour nous aujourd'hui.

  • 1) La fête des pains (ou la multiplication des pains). Une foule nombreuse est rassemblée autour de Jésus pour l'écouter parler. Quand cette foule commence à avoir faim, les amis de Jésus distribuent toute la nourriture disponible. Même s'il n'y a pas grand chose à partager, tout le monde a l'impression d'être nourri et l'ambiance générale est joyeuse et festive. 2) Un déjeuner en famille le dimanche Il y a beaucoup plus d'invités que prévu à ce déjeuner.
    Les hôtes craignent qu'il n'y ait pas assez à manger. A la fin de la journée, les parts du repas ont été plus petites que prévues, mais personne n'a manqué de rien. Au contraire, chacun est ravi de cette joyeuse journée pleine de surprises ! Chemin de fer. A la fin de la 2e histoire 1 page : dialogue entre Jésus et l'enfant. Pour aider l'enfant à faire le lien entre la scène d'évangile et sa vie.

  • Chemin de fer.
    À la fin des deux histoires :
    1 page : dialogue entre Jésus et l'enfant. Pour aider l'enfant à faire le lien entre la scène d'évangile et sa vie.
    1 page : prière de l'enfant à Jésus.
    1 page « cadeau » avec un poème.

  • Cette méthode d'apprentissage très progressive part des textes bibliques et aborde les questions grammaticales au fur et à mesure des besoins. Les exercices oraux sur le CD audio permettent d'apprendre et de progresser comme si l'on était en présence d'un professeur.

empty