• Rabelais suscite toujours bien des questions : fut-il un religieux voulant revenir au christianisme primitif ? Ou un moine libertin ? Un farceur pornographe, ou le subtil inventeur d'une langue inouïe ? Un valet ? Un espion ? Un esprit subversif ? Un humaniste à coup sûr, qui a oeuvré pour ouvrir toutes les prisons et éteindre les bûchers allumés par la peur et l'ignorance. Un esprit gourmand de tous les savoirs : gardien des langues anciennes et expert en néologie, juriste, médecin, mathématicien, romancier à l'imagination débridée, éditeur, imprimeur, poète, philosophe, inventeur d'utopies. Il a su libérer les hommes par l'intelligence et les soigner par le rire.

  • De toute l'histoire de la pensée. Écrivain, musicien, et surtout immense philosophe, il est sans conteste le penseur auquel la Révolution Française doit le plus. Ses écrits présentent parfois un caractère paradoxal et déconcertant. La richesse de sa vision du monde en fait pourtant un auteur rebelle à toute classification.
    Beaucoup, à l'exemple de Voltaire, l'accusent de vouloir nous faire " marcher à quatre pattes ", en font un misanthrope, un nostalgique, un passéiste, rêvant d'un " âge d'or " et regrettant " l'état de nature " et " le bon sauvage ". Or, qu'il herborise, se livre à de mélancoliques Confessions, critique la dégradation des moeurs causée par un progrès aveugle des sciences et des techniques, qu'il déplore les injustices et l'iniquité de la monarchie absolue, ne l'empêche nullement, au contraire, d'être un penseur de l'avenir, un visionnaire confiant en la perfectibilité humaine, épris d'égalité, un des fondateurs de la démocratie.

  • Génie touche-à-tout, physiologue, philosophe, dramaturge... Claude Bernard a révolutionné les sciences du XIXe siècle. Scientifique et rebelle, il a osé poser à la nature des questions pleines d'audace et il a obtenu des réponses inouïes. En découvrant que le foie fabrique du sucre, Claude Bernard a prouvé que l'homme n'est pas seulement, comme on le pensait à l'époque, un consommateur dépendant, mais un être créateur jusque dans ses fonctions corporelles. Le scientifique démontre ainsi, et c'est une première, notre relative autonomie grâce à sa notion de "milieu intérieur". Il nous a légué une méthode expérimentale rigoureuse et vivifiante, qui fonctionne toujours.

  • Une biographie écrite à la première personne du peintre fauviste, qui fut tour à tour violoniste, cycliste, boxeur et pratiqua un anticonformisme assumé, en adéquation avec ses tendances anarchistes.

empty