• Une histoire du cirque

    Pascal Jacob

    • Seuil
    • 6 Octobre 2016

    Chacun possède sa propre vision du cirque, un univers aux richesses insoupçonnées et en constante évolution. Cet ouvrage en propose une histoire abondamment illustrée, de ses origines saltimbanques à ses formes les plus contemporaines.

    Au fil des pages, affiches, dessins, estampes et photographies dévoilent les secrets de chacune des disciplines qui peuplent le grand chapiteau et offrent un voyage planétaire haut en couleurs. Né en Angleterre en 1768, développé en France, il magnifie avant tout le cheval. Entre 1880 et 1930, c'est l'âge d'or du dressage, de la splendeur allemande et du gigantisme américain motivé par le développement du chemin de fer. Viennent ensuite la révolution du cirque soviétique, la puissance d'évocation du théâtre acrobatique chinois, et le renouveau du cirque avec les écoles françaises, belges ou canadiennes.

    Un ouvrage complet pour retrouver son âme d'enfant.

  • Le handicap n'en finit pas de faire en France l'objet d'annonces politiques, de plans, de dispositifs, de lois et de décrets, de nouveaux concepts... sans que rien, ou si peu, ne change dans la vraie vie des personnes. La racine du mal est profonde et les milliards d'euros dépensés chaque année n'y peuvent rien. Tous ces efforts ne font que renvoyer les personnes vers des dispositifs qui, pour être plus ouverts et plus adaptés, n'en sont pas moins spécialisés et enfermants que les asiles d'autrefois. Il faut une véritable révolution culturelle qui débouche sur l'accueil bienveillant et évident des personnes dans la vie quotidienne. Cet ouvrage examine la nécessité de ce changement dans tous les aspects de la vie avec un handicap.

  • Le cirque est un spectacle, un monde et une fête. Depuis sa création au siècle des Lumières, il n'a cessé d'inspirer peintres et sculpteurs, ardents passeurs d'une forme artistique aux rythmes frénétiques et aux couleurs tranchées.
    Des graveurs anonymes du xVIIIe siècle à Pablo Picasso, les témoignages de cet attachement aux acrobates et aux clowns sont innombrables. Au xxe siècle, les artistes tiennent atelier et salon au Cirque Médrano. C'est là, notamment, que Jean Dufy s'est attaché à donner vie à tout un peuple de saltimbanques, enchâssés comme autant de joyaux dans le cercle de la piste. Il a multiplié les représentations, s'est inspiré d'écuyères et de trapézistes célèbres et a élaboré, tableau après tableau, une oeuvre riche et singulière.
    /> Ces toiles vous convient à un fabuleux périple au pays des cercles en mouvement, elles soulèvent aussi un coin du rideau de velours rouge, cette porte éphémère vers l'étonnement et l'infini.

  • « Il y a le cirque, et il y a le Cirque Éloize », extrait du New York Post, à l'occasion de la tournée américaine de Cirkopolis.

    L'incroyable histoire d'un rêve abouti : le très poétique Cirque Éloize revient sur 25 ans de créations éblouissantes.
    Des photographies splendides retracent une aventure collective, partie du Québec, et qui vit aujourd'hui à travers le monde avec plusieurs spectacles simultanés, en Europe, en Amérique ou en Chine.
    Une plongée dans les coulisses d'un éminent représentant du cirque contemporain, où se côtoient l'exigence physique des artistes les plus originaux et la créativité de sportifs de haut niveau.

  • Le « pays des droits de l'homme et de la protection sociale », la France, n'a toujours pas compris le sens, ni réellement mise en oeuvre, une véritable politique d'inclusion des personnes en situation de handicap. On ne pense le handicap qu'en termes de compensation et d'allocation. La situation de dépendance induite par le handicap est évidemment un obstacle sur le chemin de l'autonomie. Toutefois la quête d'autonomie ne consiste pas à vouloir tout faire tout seul (ce à quoi personne ne peut raisonnablement prétendre). Il s'agit de rechercher une participation la plus large et la plus libre possible à la vie du monde, au corps social. La prise en charge institutionnelle actuelle ne suffit pas et conduit au final à une occultation sociale de handicap. L'auteur en appelle a une nécessaire révolution des mentalités et formule des propositions concrètes pour y parvenir : création de « déclencheurs d'autonomie », de « maisons de l'accompagnement », de « médecin clinicien référent », d'« architecte domoticien », etc.

  • Cinquième titre de cette collection réalisée en coédition avec le Centre national des arts du cirque (Cnac), cet entretien à cinq voix avec Roseline Guinet, Nicolas Bernard, Roger Bories, Alain Reynaud et André Riot-Sarcey, mené par Pascal Jacob, révèle le parcours artistique singulier des Nouveaux Nez et dévoile les mécanismes de la création clownesque contemporaine.
    Issus de la seconde promotion du Cnac en 1990, Madame Françoise, Félix Tampon, Jésus et Georges Pétard, personnages clownesques qu'a priori rien ne réunissait, se sont trouvés au quotidien de leurs apprentissages respectifs et ont formé un quatuor. De Cinq folies en cirque mineur à Mad ou Nomad, épaulés et mis en scène par André Riot-Sarcey, ils ont exploré tous les ressorts du jeu à quatre.
    La compagnie VIA-Les Nouveaux Nez est fondée en 1990, en région Rhône Alpes, à Bourg Saint Andéol, au coeur du quartier historique de Tourne. De 1993 à 2008, soucieux de s'implanter durablement et de développer leurs projets dans cette ville, les Nouveaux Nez conçoivent et accompagnent la préfiguration et la création de La Cascade, Maison des Arts du Clown et du Cirque, un lieu ouvert aux artistes de cirque, danseurs, et musiciens pour des résidences de recherche et de création, et aussi des formations, ateliers, des rencontres professionnelles, etc.
    Depuis 2004, la compagnie évolue, avec la création du Cirque des Nouveaux Nez, et elle accompagne aujourd'hui les projets personnels de chacun de ses membres, favorisant une grande diversité de propositions artistiques.
    Entre 1991 et 2004, les Nouveaux Nez ont créé quatre spectacles et se sont produits à plus de 1000 reprises en France et de part le monde.
    Cet ouvrage s'attache à questionner chacun sur son parcours, mais aussi à interroger en creux le principe de création collective et à tenter de mieux comprendre les méandres et les enjeux de cette aventure clownesque où le hasard des rencontres croise la passion, le choix de jouer ensemble comme l'envie de se séparer. Une trajectoire humaine aussi puissante et fragile que celle d'une famille.
    Illustré de photographies, de croquis et de notes de mise en scène, ce livre dévoile la minutie de chacune des créations de la compagnie.

  • La magie du cirque se renouvelle chaque soir grâce aux efforts conjugués des professionnels qui, du montage du chapiteau à l'acrobate, du costumier au clown, dans l'ombre ou dans la lumière, oeuvrent pour que le spectacle tienne les promesses qu'il affiche. L'auteur nous emmène,  au fil des pages, du centre de la piste vers les coulisses, à la rencontre des multiples métiers du cirque, à la découverte de leur histoire et de leur patrimoine, depuis leurs formes les plus anciennes jusqu'aux pratiques contemporaines.

  • La piste aux étoiles, l'odeur des fauves, les cuivres de l'orchestre, la lumière dorée, le clown pailleté et l'auguste au nez rouge...
    Le spectacle de notre enfance est l'héritier direct du cirque équestre initié au xviiie siècle par un officier de cavalerie anglais philip astley. au siècle suivant, le trapèze volant et le dressage des lions, des tigres ou des éléphants viennent enrichir la représentation et séduire des générations de spectateurs. les premières dynasties composent une puissante aristocratie saltimbanque : les knie, bouglione, grüss, amar, ringling sillonnent l'ancien et le nouveau monde dans leurs roulottes ou à bord de leurs trains spéciaux.
    Pourtant, dans les années 1970, le cirque traditionnel s'essouffle. un nouveau champ d'expériences artistiques, qui intègre la performance à la chorégraphie et au jeu, s'affirme. c'est la naissance d'un autre cirque qui conjugue désormais la création au quotidien. pascal jacob retrace l'itinéraire de la plus longue des tournées, celle qui a conduit une forme classique et codée à devenir un art à part entière.
    Inscrits dans une piste circulaire de 13 mètres de diamètre, les arts du cirque ont inspiré un large éventail de créations graphiques. 160 estampes, tableaux, affiches et photographies mettent en scène la virtuosité des acrobates, des jongleurs et autres enfants de la balle.

  • Cet ouvrage présente une sélection autour de la vie du costume de cirque, provenant de compagnies emblématiques (Fratellini, Gruss, le Cirque du soleil, etc.), ainsi que de collections publiques et privées : costumes, accessoires, objets, photographies, maquettes, affiches, documents audiovisuels, entretiens et reportages d'artistes, de fabricants, de collectionneurs, etc.

  • Dans l'univers magique du cirque, les artistes sont capables de tout : s'envoler, marcher sur un fil, faire danser des chevaux, faire rêver et faire rire petits et grands.
    Depuis la création du cirque, au XVIIIe siècle, les spectacles n'ont cessé de se transformer et d'évoluer. Sous le grand chapiteau de Barnum comme, bien plus tard, celui du Cirque Plume, se sont produits les numéros les plus époustouflants. Aujourd'hui, acrobates, jongleurs et funambules mêlent leur art à ceux des danseurs ou des comédiens, envahissent des lieux insolites et, plus que jamais, nous racontent de merveilleuses histoires.

  • Dire que le discours moral de l'Église est mal reçu est un euphémisme. Il est en vérité hérétique. Critiqué par ceux qui l'ignorent comme par ceux qui devraient le connaître, parfois déformé et rarement défendu, il n'esquive pas le débat rationnel. Mais qui se soucie de raison tandis que partout et sans partage règne l'émotion ? Peu osent s'écarter du dogme selon lequel le l'individu ne doit avoir que deux maîtres : le désir tout-puissant, créateur d'un univers virtuel et éphémère, et l'hygiène, ultime étalon du rapport à autrui. Peu résistent aux sirènes du relativisme ambiant, même parmi d'éminents moralistes chrétiens persuadés du fait même d'avoir eu « raison trop tôt » dans une Église trop « frileuse ». Il se pourrait pourtant que la critique philosophique découvre dans la réflexion morale chrétienne une vraie sagesse, qui n'est pas la veuve du temps qui passe, dont l'ambition est seulement de raviver la flamme fragile de notre conscience morale. Pascal Jacob ne se limite pas pour autant à une critique d'une certaine théologie contemporaine, il expose avec pédagogie la rationalité de la pensée chrétienne ainsi que les positions de l'Église, en particulier sur des questions controversées.

  • Depuis trente ans l'école subit réformes sur réformes par lesquelles chaque acteur fait valoir son titre à peser sur les décisions. Car l'école se trouve au carrefour de plusieurs ambitions : celles des parents, celles de l'État, celles des enseignants. Afin de ne surtout pas entrer dans le vain conflit qui oppose ces trois volontés, Pascal Jacob propose de réfléchir philosophiquement sur la nature de l'école, autrement dit sur sa raison d'être à partir des contradictions qui la traversent aujourd'hui. Partant de là, il deviendra possible de redéfinir les liens entre l'école, la famille et l'Etat afin d'éclairer l'action éducative et enseignante.

  • L'acrobatie en chine est un art multimillénaire.
    La renommée des acrobates et des équilibristes chinois est planétaire. et pourtant, à l'exception de quelques albums d'images, personne n'avait encore songé à relater cette formidable aventure aux accents d'épopée. cet ouvrage, illustré de rares cartes à jouer à la fois précises et colorées, constitue une première clé pour comprendre, et apprécier davantage, les subtilités d'un art de cour devenu populaire et universel.
    D'un format adapté à toutes les poches, il doit se lire comme un véritable petit livre rouge. de l'acrobatie !.

  • « Le cirque est le seul endroit au monde où l'homme est capable de rêver les yeux ouverts.» (E. Hemingway) Le cirque moderne naît en Angleterre autour de la figure de Philip Astley, ancien écuyer militaire reconverti et se développe en France au XIXe siècle avec l'édification de nombreux cirques et la formation des grandes dynasties : Franconi, Housse, Rancy, Fratellini Au début du XXe siècle, l'exotisme s'impose avec les ménageries des cirques allemands, les chapiteaux rivalisent de gigantisme aux ÉtatsUnis, tandis que l'étatisation du cirque soviétique débouche sur une véritable révolution esthétique. C'est au cours des années 1970 que se fera la remise en cause des traditions séculaires et l'apparition du "nouveau" cirque un peu partout dans le monde. Sur une piste qui n'est plus ronde à tous les coups, le théâtre, la danse ou la peinture se mêlent désormais aux arts circassiens, et la scénographie, la lumière ou les costumes font l'objet d'une attention particulière.

    Tout au long de ce parcours, le Cirque évoque les grandes disciplines et les figures majeures qui ont contribué à sa légende: écuyers (de Philip Astley à Alexis Grüss), clowns (des Fratellini aux Nouveaux Nez en passant par Grock ou Achille Zavatta), trapézistes (de Léotard aux Codonas), dompteurs, contorsionnistes, mais aussi directeurs (Louis Dejean, John Ringling, Jean Richard...). Un dictionnaire illustré offre en fin d'ouvrage un panorama complet de cet univers.

    Pascal Jacob lève le rideau sur deux siècles d'aventure, faits d'avancées et de reculs, d'étourdissements et d'euphories dans cet ouvrage magnifiquement enrichi d'illustrations anciennes et contemporaines.

  • L'opera, fastes et vertiges

    Pascal Jacob

    • Solar
    • 11 Novembre 2003

    De la naissance de l'opéra à son déclin, vers le milieu du XXème siècle, jusqu'à son extraordinaire renouveau au début des années 1970, l'ouvrage retrace la petite et la grande histoire d'un genre à la fois musical, théâtral et lyrique.
    Dans cet ouvrage richement illustré et documenté, l'auteur nous fait revivre toute l'émotion vécue dans les salles d'opéra du monde entier, tant par ceux qui en sont les acteurs que par le public. Il décrypte pour nous la magie de ces grands spectacles, oeuvres des plus talentueux créateurs, des plus audacieux metteurs en scène.
    Après avoir évoqué dans une première partie la naissance et les origines de l'opéra, l'auteur explique les différentes mutations subies par l'opéra en montrant l'importance de la mise en scène qui a su donner un nouveau souffle à ce spectacle ancestral.
    Il souligne ensuite l'importance de la voix et de la présence du chanteur, et l'enthousiasme ou la colère qu'ils peuvent déclencher dans le public.
    Enfin, dans une dernière partie, l'auteur explore pour nous toutes les nouvelles formes que peuvent prendre l'opéra et qui le rend ainsi plus accessible au grand public ( cinéma, représentation de rue...)

  • Bêtes de cirque

    Pascal Jacob

    Cet ouvrage n'est pas une histoire du dressage, d'autres l'ont déjà fort bien écrite et il n'y a pas lieu d'y adjoindre an nouveau chapitre. Ce n'est pas non plus une histoire des dompteurs ou des dresseurs où seraient enfin dévoilés les secrets de ceux qui vivent auprès des fauves. Ce texte tente plutôt de démêler un écheveau complexe de sensations et de relations, brouillées ou limpides selon les cas et les époques, et de comprendre un peu mieux les motivations du dompteur et du public. Au filtre du temps et des rencontres, nourri d'expériences et d'échanges avec plusieurs dresseurs et le souvenir de quelques autres, loin d'une quelconque apologie, ce livre, riche d'illustrations inédites, mêle repères et références, entrouvre quelques portes, et ambitionne finalement de faire partager, sans la justifier, une fascination troublante pour l'un des plus vieux rapports de force de l'histoire de l'humanité, ce lien ambigu qui entrave l'homme et la bête.

  • Une réflexion sur la place de la morale au sein de la société contemporaine. Mal reçu et souvent critiqué, le discours moral est selon Pascal Jacob rarement défendu. Pourtant, il relève d'une vraie sagesse.

  • La théologie morale française vit un décalage douloureux avec le magistère catholique. Il vaut la peine d'en chercher les raisons dans un certain nombre d'options philosophiques. En prenant leurs principes dans des traditions étrangères à la foi catholique, les maîtres en théologie prennent un double risque : s'éloigner de la foi commune, et s'exposer à la critique philosophique. C'est sur ce dernier registre que se situe la présente analyse.

  • Pour comprendre l'histoire du cirque, son évolution depuis son invention à la fin du XVIIè siècle à nos jours.

  • Cet ouvrage nous emmène dans le monde merveilleux du cirque. Pascal Jacob, designer et historien du cirque, nous raconte son histoire, ses personnages, ses règles, son quotidien, ses anecdotes à travers les différents numéros qui composent un spectacle, en suivant le protocole d'apparition. Il nous apprend pourquoi les arts équestres sont à l'origine du cirque, pourquoi les chapiteaux ont tous le même diamètre, comment est né l'auguste, quel est le personnage qui a influencé tous les jongleurs, quel trapéziste a exécuté pour la première fois le quadruple saut périlleux, comment le cirque a évolué jusqu'à aujourd'hui, quelles sont les perspectives pour demain, etc...
    Cet ouvrage est illustré par une iconographie ancienne très riche (affiches, estampes, peintures, photos d'époque , etc) et par des objets de collection réunis par l'auteur ayant pour thème le cirque et ses personnages. Des images de reportages actuels sur les cirques du monde entier, traditionnels (Bouglione, Barnum, etc). et « nouveaux » (Zingaro, Plume, Trix, Cirque du Soleil, etc.). complètent l'illustration et montrent l'évolution des numéros et du spectacle mais aussi parfois, par des rapprochements inattendus, la permanence de certains gestes depuis la naissance de cet art.

empty