La Louve

  • L'écriture de Patrick Cabanel est souple, poétique, violente parfois. Elle traverse les Cévennes et leur histoire de foi et de sang : la foi exigeante et le sang des camisards, le fer et le feu des persécutions, le drame des années noires aussi, au cours desquelles ce pays put s'honorer d'être une terre de refuge. Ce livre est une promesse de voyage et de découverte. Les mots, ici, sont choisis avec le coeur : amour d'une terre, amour de ceux qui l'ont habitée ou l'habitent encore, passion vécue pour un paysage unique, sens de l'image qui fait aussi respirer le schiste et le châtaignier. Qui lira ce livre ne pourra qu'aimer les Cévennes, même s'il n'y est jamais allé, car il les aura vues et senties.

  • « Le soir viendrait, puis la nuit aux étoiles dures, nous saurions qu'il n'est pas d'histoire morte. » Après avoir guidé nos pas dans les Cévennes, Patrick Cabanel nous convie à découvrir deux autres sommets du Midi biblique : la tour de Constance à Aigues-Mortes, vigie de pierre blonde, doigt de Dieu au bord de la mer, et le plateau du Chambon-sur-Lignon, ce toit couvert de prairies et de neiges à mille mètres d'altitude. Dans la première se trouvent quelque deux cents femmes captives, jusqu'à quarante ans de leur vie, parfois avec leur enfant, pour avoir refusé de dire "oui" au Roi. Sur le second, des héritiers de ces femmes ont soustrait des centaines de juifs à la traque du moderne Pharaon. De 1685 à 1942, deux catastrophes ont noué ici leurs destins, deux sources d'espérance ont mêlé leurs eaux. L'auteur a tenté d'entrer à Aigues-Mortes en compagnie des mortes vivantes, en élevant les yeux, par moments, sur la montagne des justes.

empty