• Les écrits de l'une des figures majeures du Land Art.
    Voici disponible pour la première fois en langue française la totalité des écrits composés entre 1966 et 1994, auxquels sont joints trois textes postérieurs à cette période, par l'artiste anglais Peter Hutchinson, une des figures majeures du Land Art. Écrits est bien le terme approprié pour qualifier ces textes - qui tiennent de la critique, du journal (journal d'art et de jardinage), de la botanique, tout autant que des récits de science-fiction ou du jeu avec les signes et le langage - car Hutchinson utilise la langue comme une matière à part entière, semblable en cela à tout écrivain véritable. Ce faisant, il nous donne à comprendre non seulement son travail avec et dans le paysage qu'il mène dans des territoires avant lui soustraits à la pratique artistique (les fonds sousmarins, les volcans), mais aussi l'époque dans laquelle il a commencé d'oeuvrer et les artistes dont il a été l'ami (Robert Smithson notamment).
    La fantaisie, la liberté, l'audace, l'originalité dont témoigne cet ouvrage ont peu d'équivalent dans la littérature artistique actuelle. C'est que Peter Hutchinson est un authentique créateur c'est-à-dire un explorateur, un découvreur de mondes nouveaux et sans commune mesure avec ce qui, jusqu'à lui, était balisé. La préface de Gilles A. Tiberghien, spécialiste du Land Art, resitue ces textes dans la logique globale de l'oeuvre d'Hutchinson, laquelle est un véritable écosystème guidé par un souci du monde qui préfigure amplement les urgences écologiques actuelles. Là n'est pas la moindre des vertus de ce livre : il nous montre un artiste à l'oeuvre qui ne cesse pas d'être, par avance, notre contemporain.

  • "Garrett, Karen et moi formions un groupe soudé à l'université d'Illinois. Nous faisions tout ensemble, étudiions, dansions, buvions et même trichions aux examens quand nous y parvenions. Karen étudiait le théâtre et la danse et nous étions inscrits en littérature et dans les ateliers d'écriture. Karen et moi formions un couple tandis que Garrett était plutôt coureur. Il ne tombait jamais amoureux et rompait sans raison évidente, peut-être parce qu'il s'ennuyait vite.
    Ma vie était d'une façon ou d'une autre liée à Garrett. Il avait tout ce que je n'avais pas. Il avait une famille aisée. Je n'en avais aucune. J'ai grandi en passant d'une famille d'accueil à une autre. Si je n'avais pas obtenu de bourse, je ne serais pas allé à l'université. J'ai lu beaucoup en bibliothèque et j'ai assuré ma propre éducation. Et je n'ai jamais cessé d'essayer de me mai,tenir au niveau de Garrett à qui tout est venu si facilement. Que ce soit les diplômes, les femmes, les sports ou les relations sociales. J'ai même prix des cours d'histoire de l'art à cause de lui. Pourtant, il me surpassait toujours. Plus beau, plus intelligent peut-être, et populaire, c'était un défi permanent. Finalement, il me prit Karen."

  • Avril 1912 : Jack et sa famille quittent l'Angleterre et embraquent à bord du Titanic pour commencer une nouvelle vie aux Etats- Unis.
    Le garçon rédige son journal de bord qui oscille entre euphorie et mélancolie... jusqu'à l'épouvantable naufrage dans la nuit glacée.
    Un magnifique livre animé pour découvrir les mystères du Titanic et cette atroce tragédie qui fascine encore aujourd'hui.

  • A region blessed with a tropical climate, abundant wildlife, mountains, rainforest and beaches makes it easy to see what attracts travellers to Belize, Guatemala and Southern Mexico. This title provides comprehensive coverage of the best adventure activities, including diving the Blue Hole in Belize and cenotes in Mexico's Yucatan Peninsula.

empty