• Le recueil pionnier de Peter Lindbergh, désormais en édition spéciale anniversaire. Au fil d'innombrables collaborations avec les plus grands noms de cette industrie, Lindbergh a apporté de nouveaux modes de narration avec son approche humaniste. Ce livre réunit plus de 300 images, dont de nombreuses encore jamais publiées ainsi qu'une interview de Lindbergh.

  • Berlin

    Peter Lindbergh

    Sous le prisme du photographe allemand, Berlin, la sensuelle, déploie ses ailes du désir, sombre et pleine de vie. Les images se croisent, se regardent, s'apostrophent sans forcément se répondre. Cet album berlinois, composé de visages et façades, de corps et paysages, brosse le portrait capital d'une ville ouverte la nuit. Les clichés, principalement en noir et blanc, reflètent une beauté austère. Dans des lieux incertains, les coulisses d'un cabaret, une silhouette, un regard, une cambrure, des jambes tendues ou au repos, une cigarette racontent une histoire intime. Ainsi, dans les nuits blanches de Berlin, Peter Lindbergh recherche un fragment de vérité.

  • Le photographe Peter Lindbergh, l'un des génies les plus révérés de l'industrie, est las des photos de femmes retouchées jusqu'à l'absurde, érigées en icônes par notre société. Shadows on the Wall propose une sélection fascinante d'images intimes, choisies parmi quelque 30.000 clichés inédits de modèles de tous âges, aussi peu retouchés et maquillés que possible. Lindbergh livre ainsi des portraits profonds de personnalités hors du commun telles que Lupita Nyong'o, Nicole Kidman, Robin Wright et Lady Helen Mirren.

  • Réédition en plus petit format de cet ouvrage initialement réalisé en 2014 pour les 70 ans de Peter Lindbergh. Il s'agit du deuxième volet de ses photographies de femmes : des portraits mystérieux, séduisants et puissants de mannequins, d'actrices ou de célébrités, réalisés entre 2005 et 2014.

  • Bien plus intéressé par le charisme et la personnalité que par la perfection et le glamour, Lindbergh a joué un rôle central dans la création de l'idéal de beauté des années 90. Ce premier volet de sa monographie, publié pour la première fois en 1997, est à nouveau disponible dans une édition à couverture rigide de taille réduite. Conçu par Juan Gatti, il donne un aperçu complet de ses photos de mode et portraits de célébrités, et comprend également un texte de Martin Harrison.

  • Quand le photographe allemand Peter Lindbergh prend en photo cinq jeunes mannequins en plein coeur de New York en 1989, il réalise certes la couverture célébrissime du Vogue anglais du 1er janvier 1990, mais surtout il donne naissance aux plus grands top models. L'image ne fait pas que réunir pour la première fois des visages déjà cultes, elle marque le début d'une nouvelle ère dans la mode, et un changement décisif dans la façon d'envisager la beauté des femmes.

    Publié en lien avec la grande rétrospective proposée par le Kunsthal de Rotterdam, aux Pays-Bas, cet ouvrage rassemble plus de 400 images réalisées par Lindbergh en quarante ans de carrière et rend ainsi hommage à sa façon si singulière de raconter la mode et ses bouleversements. À la fois osés et troublants, ses clichés monochromes caractéristiques révèlent un esprit romantique et un art du récit qui renouvellent le genre et l'esthétique dominants dans le monde de la mode.

    Considéré comme un pionnier dans son domaine, Lindbergh a introduit une forme de nouveau réalisme en redéfinissant la beauté à travers des images intemporelles. Dans ses portraits, ses scènes de groupe ou ses paysages, son style puise dans le langage cinématographique et tire parti d'un jeu avec les archétypes féminins dont ses sujets adoptent les poses de danseuse, d'actrice, de super-héroïne ou de femme fatale. Mais Lindbergh apporte aussi une touche humaniste à ses clichés en mettant en avant la beauté naturelle et sans artifice, dans un univers où les retouches sont permanentes et l'esprit et la personnalité sont, à l'image de l'allure, formatés. Il a notamment célébré comme personne l'élégance et la sensualité des femmes mûres.

    Preuves du prestige de Lindbergh dans le monde de la mode, ses images sont remises dans leur contexte par les commentaires de ses collaborateurs tels que Jean Paul Gaultier, Nicole Kidman, Grace Coddington, Cindy Crawford ou Anna Wintour, qui choisit Lindbergh pour sa première couverture du Vogue américain. Leurs hommages expliquent à merveille ce qui rend les photographies de Lindberg si singulières et si puissantes.

  • « Ce qui n'est que beau m'a toujours ennuyé. Ce qui m'intéresse, c'est ce qui est puissant et vrai. » - Peter Lindbergh.

    Il compte à son actif la première couverture du Vogue américain commandée par sa rédactrice en chef, Anna Wintour, mais aussi la première photo d'un groupe de jeunes femmes qui allaient devenir les super-modèles des années 1990, sans oublier quantité d'expositions dédiées organisées dans les institutions les plus renommées au monde, dont le musée Pouchkine à Moscou, le Ullens Center for Contemporary Art à Pékin et la galerie Gagosian à Londres. Peter Lindbergh est un maître dans son domaine, un de ceux qui a laissé son empreinte dans l'histoire de la photographie.

    L'industrie est immédiatement tombée amoureuse de ses clichés presque anti-mode, attachés à saisir l'esprit du siècle et celui de ses sujets plutôt qu'à nourrir la quête d'une perfection qu'il considère comme inhumaine.

    Choisies parmi quelque 37.000 photos inédites prises lors des séances du révolutionnaire calendrier Pirelli 2017, Lindbergh livre un regard intime sur une pléiade de talents hors du commun: Nicole Kidman, Julianne Moore, Alicia Vikander, Charlotte Rampling, Dame Helen Mirren, Jessica Chastain, Kate Winslet, Léa Seydoux, Lupita Nyong'o, Penélope Cruz, Robin Wright, Rooney Mara, Uma Thurman et Zhang Ziyi.

    Son message est simple. Ces images évoquent une beauté différente, loin des obsessions de la société pour la jeunesse et la perfection, une beauté qui prend en compte l'individualité, le courage d'être soi-même et de montrer sa sensibilité profonde, unique.

  • Après le succès du Calendrier Dievx du Stade 2008 ( 150.000 exemplaires vendus), voici le nouveau millésime 2009.
    Un format de 425 cm x 307 cm 30 pages de photos en Noir et Blanc sous la direction artistique de Susanna Cucco Papier comme les précédents calendriers : 170 g couché mat De nouveaux athlètes du monde du rugby mais aussi des autres sports Une partie des droits sera reversées à une oeuvre caritative

  • Depuis 1990, le célèbre photographe de mode Peter Lindbergh aime jouer sur le thème de la science-fiction, des extraterrestres, du cinéma futuriste à la Fritz Lang dans ses séries de mode. Ce travail donne lieu à une exposition à l'UCCA de Pékin en mai 2011 dont ce livre est le catalogue.

  • Peter Lindbergh est né le 23 novembre 1944 à Lissa, en Allemagne, et vit actuellement entre Paris, New York et Arles. Depuis les années 80, il est l'un des observateurs les plus renommés de l'univers de la mode. Ses photographies en noir et blanc au langage pictural puisent leur inspiration dans les débuts du cinéma allemand et la danse libre des années 1920. À 18 ans, il s'installe quelques mois en Suisse avant de quitter Lucerne pour Berlin, où il suit des cours du soir à l'Académie des Beaux-Arts. Suivant les traces de Vincent van Gogh, son idole, il se rend à Arles en stop, poursuivant son périple jusqu'en Espagne puis au Maroc, cela sur une période de deux ans. De retour en Allemagne, il étudie la Peinture Libre à l'École d'art de Krefeld (Rhénanie du Nord- Westphalie). En 1969, alors qu'il est encore étudiant, il expose pour la première fois son travail dans la célèbre galerie Denise René/Hans Mayer. En 1971, il se tourne vers la photographie et travaille pendant deux ans en tant qu'assistant d'Hans Lux, photographe basé à Du¨sseldorf. Il arrive à Paris en 1978, où il commence à travailler à l'international pour Vogue (éditions Italie, Royaume-Uni, France, Allemagne, États-Unis), The New Yorker, Vanity Fair, Allure et Rolling Stone. En 1992, il signe un contrat de quatre ans avec l'American Harper's Bazaar de New York. À la même période, il réalise les campagnes Giorgio Armani, Jil Sander, Prada, Donna Karan, Calvin Klein et Comme des Garc¸ons. Il signe également des portraits de Catherine Deneuve, Mick Jagger, Charlotte Rampling, Tina Turner, John Travolta, Madonna, Sharon Stone, John Malkovich ainsi que de nombreuses personnalités de premier plan.

  • Peter Lindbergh et Azzedine Alaïa, le photographe et le couturier, se sont retrouvés dans l'affection pour le noir, qu'ils cultivent de manière égale en tirages argentiques et en aplats vestimentaires. Lindbergh n'a cessé de faire appel au noir et au blanc pour incarner sa recherche d'authenticité dans les visages qu'il mettait en lumière. Alaïa puise dans le monochrome des vêtements intemporels, véritables sculptures pour le corps.
    Ce livre immortalise le dialogue unique entre les deux artistes sur le papier. Ces images, qui illustrent leur communion spirituelle, célèbrent leur partenariat artistique et témoignent de leurs accomplissements hors norme dans l'histoire de la photographie et de la mode.
    Bien que d'origines géographiquement opposées, Lindbergh et Alaïa ont touché des horizons proches. Alors que Lindbergh se faisait une réputation en Allemagne notamment grâce au magazine Stern, puis installait son studio à Paris en 1978, Alaïa devenait ce couturier pétri de discrétion dont les techniques sophistiquées s'échangent secrètement entre grandes clientes de haute couture.
    Alaïa est l'architecte des corps, celui qui les révèle et les découvre, tandis que Lindbergh les ennoblit, éclaire leur âme et leur personnalité. Pas à pas, ils sont devenus les maîtres dans leurs disciplines créatives respectives. Tous deux rejettent les artifices qui nous distraient des vrais sujets et c'est avec une grande aisance qu'ils se sont retrouvés au gré de collaborations puissantes.
    Les sources d'inspiration et les valeurs esthétiques qu'ils partagent transparaissent dans leur travail. Une plage au Touquet, les rues du vieux Paris soulignent leur amour commun pour le cinéma en noir et blanc et les vastes panoramas. Les sous pentes métalliques d'une salle des machines évoquent le souvenir d'un paysage allemand industriel chez l'un et renvoient au goût immodéré de l'autre pour le design fonctionnel et l'architecture. Les vêtements d'Alaïa sont autant de piédestaux pour les sourires et les regards des femmes qui les portent: Nadja Auermann, Mariacarla Boscono, Naomi Campbell, Anna Cleveland, Dilone, Lucy Dixon, Vanessa Duve, Helene Fischer, Pia Frithiof, Jade Jagger, Maria Johnson, Milla Jovovich, Lynne Koester, Ariane Koizumi, Yasmin Le Bon, Madonna, Kristen McMenamy, Tatjana Patitz, Linda Spierings, Tina Turner, Marie-Sophie Wilson, Lindsey Wixson. Pour Lindbergh, qui a bâti sa notoriété sur l'image de ces grands mannequins, seule comptait l'authenticité de leurs traits. L'union de leur talents forme un catalogue noir et blanc dense qui irradie de sincérité et de beauté.

  • La publication qui accompagne la première exposition dont Peter Lindbergh fut lui-même le commissaire.

    Toute première exposition dont Peter Lindbergh fut lui-même le commissaire, peu de temps avant sa disparition, Untold Stories inititée par le Kunstpalast de Düsseldorf, sert de toile de fond à la créativité et au regard débridés du photographe. Doté d'une liberté artistique totale, Lindbergh a réuni une collection inédite qui jette un éclairage inattendu sur son oeuvre colossale. Ce livre, catalogue officiel de cette exposition remarquable, offre un regard approfondi et de premier ordre sur cette collection très personnelle.
    Reconnus dans le monde entier, les clichés de Lindbergh ont laissé une empreinte indélébile sur la culture contemporaine et redéfinissant depuis 40 ans les paramètres de la photographie de mode. Ici, le photographe expérimente avec sa propre oeuvre et raconte de nouvelles histoires tout en restant fidèle à son lexique. En associant des images à la fois emblématiques et jamais exposées, il défie ses propres icônes et présente des moments intimes partagés avec des personnalités qui lui ont été proches pendant des années. Parmi elles, Nicole Kidman, Uma Thurman, Robin Wright, Jessica Chastain, Jeanne Moreau, Naomi Campbell, Charlotte Rampling et bien d'autres.
    Ce volume XL présente plus de 150 photographies, dont beaucoup n'ont jamais été publiées ou de manière éphémère, généralement commandées par des mensuels de mode tels que Vogue, Harper's Bazaar, Interview, Rolling Stone, W Magazine ou The Wall Street Journal. Une longue conversation entre Lindbergh et le directeur du Kunstpalast Felix Krämer, ainsi qu'un hommage de son ami proche Wim Wenders, permettent un regard nouveau sur la création de l'exposition. Le résultat est une profession de foi intime de Lindbergh sur son oeuvre.

  • Catalogue de la rétrospective que le centre d'exposition C/O Berlin a consacré jusqu'en janvier 2011 au grand photographe de mode Peter Lindbergh.

empty