• La pensée brute

    Raoul Rouot

    • Muller
    • 31 Mai 2010

    Un jeune homme, bourgeois des beaux quartiers, rencontre une jeune fille, militante révolutionnaire.
    Ils discutent sans fin.
    Ils s'aiment, mais haïssent les idées de l'autre.
    De manifestations de rues en escapades amoureuses, de tendres rencontres en vives disputes, les heurts succèdent aux étreintes.
    De l'amour ou de la haine, quel sentiment finira par l'emporter ?
    L'auteur fait vivre ses deux personnages tout au fil de l'histoire, d'un rythme parfai-tement cadencé. Ce livre qui traite de différents sujets d'une manière originale, puisque par deux personnages, est d'une lecture agréable.

  • Le pouvoir partage

    Raoul Rouot

    Se voulant un appel à une plus grande libération des hommes et des femmes, ce livre essaie de mettre en lumière un certain nombre de contraintes que fait peser la société sur les citoyens.
    Certes personne ne peut espérer être libéré de toute contrainte en provenance de la société qui nous entoure. En revanche une part plus importante de pouvoir devrait nous être rendue. En six chapitres, cet ouvrage va tenter d'explorer diverses voies conduisant à augmenter notre capacité d'influer sur notre propre vie par un pouvoir mieux partagé entre la société et chacun d'entre nous.

  • Les mouettes

    Raoul Rouot

    d'énervement à l' écoute d'affirmations de toutes sortes, assénées sans discernement à nos concitoyens oe
    Hommes de médias, bien sûr, mais aussi experts, politologues, consultants. ...Chacun y va de ses opinions proférées sur un ton sans réplique. Comment résister ? Ce sont des experts, ils doivent savoir ! Ils ont dit l'inverse quelques semaines, quelques jours auparavant ? Bah, tout le monde a déjà oublié.
    Et puis il y a la rumeur. On s'en moque, d'abord, mais peu de temps s'écoule avant que le doute ne s'installe, bientôt suivi d'une quasi certitude: il n'y a pas de fumée sans feu !
    Pour couronner le tout , nous formons les victimes désignées de tous ceux qui volontairement nous trompent...

empty