Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/02/2022

  • Richard Collasse nous plonge dans l'intimité du pays du soleil levant qui satisfera aussi bien les sinophiles que ceux qui ignorent tout de la culture japonaise. L'auteur fournit des clés essentielles pour comprendre les paradoxes qui structurent cette culture hyper moderne dans laquelle les traditions et le rituel occupent une place prépondérante créant ainsi un équilibre subtil donc nous pourrions apprendre tant.
    Un texte kaléidoscopique qui nous fait prendre la mesure toute la richesse de la culture japonaise, de sa géographie et son histoire, à sa littérature et son cinéma en passant par la pureté de son design et les prouesses de ses architectes qui ne manquent pas de nous séduire.
    Richard Collasse nous invite à chasser nos idées reçues, à dépoussiérer notre mémoire et à tenter de décoder les énigmes de ce pays fascinant. L'auteur partage son point de vue, celui d'un européen qui s'est complétement fondu dans la culture japonaise pour y vivre depuis près de 50 ans en immersion totale, au point d'en parler parfaitement la langue, d'y mener toute sa carrière et d'y avoir fondé une famille.

  • La trace

    Richard Collasse

    • Points
    • 14 Mai 2009

    Autrefois aventurier aux boucles blondes, il est devenu PDG d'une entreprise prestigieuse, au Japon. L'homme qu'il est aujourd'hui, avec sa réussite sociale, son quotidien sans à-coups, sa femme si douce, a trahi l'adolescent qu'il était ; cette trahison intime lui est révélée par une lettre. Celle d'un amour oublié, depuis trop longtemps...

  • Le pavillon de thé

    Richard Collasse

    1986. Une nuit d'hiver, à la veille du nouvel an, au coeur d'un vieux quartier perdu de Tokyo, dans le pavillon qu'il a fait construire au fond du jardin de sa maison, un homme pratique en solitaire la cérémonie ancestrale de la Voie du Thé. C'est un Français. Il vit au Japon depuis plus de vingt ans. Jeune diplomate nommé à l'ambassade de France, il a quitté son poste pour un métier plus lucratif, mais qui l'ennuie. Sa vie tourne désormais uniquement autour de la Cérémonie du Thé, qu'il a étudiée avec les plus grands maîtres. Il a aussi entretenu, dans les années soixante, une liaison clandestine avec une Japonaise, descendante d'une lignée prestigieuse de samouraïs, ce qui, dans la tradition nippone, la rend totalement inapprochable. Et quand la jeune femme s'est volatilisée, nul n'a songé à interroger ce Français, ni à sonder ses secrets... jusqu'à présent.

  • Seppuku

    Richard Collasse

    • Seuil
    • 7 Mai 2015

    1er janvier 1965. Dans un parc de Tokyo, peu avant l'aube, un homme entame le rituel du seppuku, le suicide par éventration des samouraïs d'antan. Quelques jours après, un attaché de l'ambassade de France au Japon reçoit un curieux paquet abritant une suite de trente-six carnets : l'histoire d'Émile Monroig, ami et mentor du narrateur au pays du Soleil-Levant. Français comme lui, Monroig a choisi de lui confier, en guise de testament, le roman de sa vie. Qui était Monroig? Comment en est-il arrivé à mettre fin à ses jours, dans la grande tradition nippone? Se prénommait-il Émile, Maurice, ou Wolfgang? À mesure que les carnets s'égrènent, le narrateur, et avec lui le lecteur, sont emportés dans un drame personnel qui épouse les méandres de la grande Histoire, du Berlin nazi d'avant-guerre où Monroig vit le jour, au Paris de la Libération, jusqu'à la Corée, où il couvrira en tant qu'envoyé spécial d'un quotidien français le premier grand conflit de la Guerre froide. Jusqu'à ce que son destin, scellé depuis l'enfance, le rattrape enfin, au Japon, cet archipel du bout du monde, pour le meilleur et pour le pire...
    Implacable et passionnant, le dernier roman de Richard Collasse est autant une grande fresque historique qu'une plongée dans la vie d'un homme pourchassé par ses démons.

    Richard Collasse est né en 1953. Il est PDG de Chanel K.K. au Japon, où il vit depuis plus de trente ans. Il est l'auteur de trois romans, La Trace (Seuil, 2007), Saya (Seuil, 2009) et L'Océan dans la rizière (Seuil, 2012).

  • Sosuke, un lycéen de 17 ans, vit avec sa famille, les Sakai, dans une petite ville sur la côte nord-est du Japon. Port de pêche réputé, la bourgade, entourée de montagnes luxuriantes et peuplée de légendes, est engoncée au fond d'une paisible baie à l'abri des intempéries.Sous le même toit vivent quatre générations de Sakai. Les hommes sont pêcheurs de génération en génération, les femmes s'occupent du foyer. Les valeurs traditionnelles sont encore respectées. Le soir, à la veillée, la grand-mère de Sosuke conte inlassablement cette nuit terrifiante où, toute jeune fille, un tsunami a bouleversé sa vie. Mais s'il fallait toujours vivre dans l'attente de la prochaine Vague...Le 11 mars 2011, Sosuke est en cours quand un séisme de magnitude 9 frappe toute la région du Tohoku. Moins d'une demi-heure plus tard, la vague arrive. Réfugiés sur le toit du lycée, Sosuke et ses camarades verront déferler l'apocalypse qui emporte tout sur son passage, avant d'être secourus par les hélicoptères de l'armée japonaise et déposés dans le gymnase d'un autre lycée de la ville.Sosuke va alors partir à la recherche des membres de sa famille, en vain. Seul au monde, désormais ? Pas tout à fait : un lointain cousin vivant à Tokyo parvient à retrouver sa trace. Tout, dans le caractère et le mode de vie, semble opposer les deux adolescents. Une relation plus forte que la tragédie dans laquelle la vague les a plongés parviendra-t-elle à les réunir?

  • Saya

    Richard Collasse

    • Seuil
    • 20 Mai 2009

    Japon, années 2000.À 45 ans, Jinwaki est un cadre surdiplômé, qui poursuit une brillante carrière dans un grand magasin japonais. Mais une restructuration économique met brutalement fin à ce parcours sans accrocs : du jour au lendemain, Jinwaki se retrouve au chômage, privé d'avenir, dans une société extrêmement hiérarchisée. Cette sortie de piste, vécue comme une catastrophe, le pousse à s'accrocher à la première bouée qui passe à sa portée : il s'agit de Saya, une lycéenne rencontrée par hasard dans un bar de Tokyo. Inscrite dans une des plus prestigieuses écoles du pays, Saya se livre aussi à la prostitution, ou " Enjo Kosai ", avec des hommes bien plus âgés qu'elle. Entre Saya et Jinwaki, les rapports ambigüs vont bientôt céder la place à un véritable amour.Il y a aussi Kaori, l'épouse de Jinwaki :
    Ignorante des difficultés rencontrées par son mari, elle passe son temps entre sa belle-mère, qu'elle déteste, et son petit chien, auquel elle voue un amour immodéré et malsain.Nos trois personnages vont, chacun à leur manière, mener leur barque sur le fil du rasoir, avant d'être ramenés dans le droit chemin tel que la société japonaise le conçoit, c'est-à-dire sans autre alternative que la normalité... ou la mort.

empty