• Affordance socioculturelle des objets techniques Nouv.

    Les objets sont là, devant nous, avec nous, autour de nous. Ils s'imposent même parfois à nous. Rencontrer un objet ne relève donc pas du hasard. Que dire alors des multiples objets que nous ne cessons d'utiliser, ou qu'il nous est demandé d'utiliser, dans nos activités quotidiennes, professionnelles, d'apprentissage. Est-il possible de se questionner sur autre chose que son fonctionnement et son utilité? C'est bien ce déplacement intellectuel que vise cet ouvrage en apportant un éclairage sur l'activité instrumentée en articulant la dimension phénoménologique et écologique des relations entre sujets et objets. Sans un tel positionnement, les objets techniques ne peuvent être ni considérés comme porteurs d'une compréhension de l'humanité, ni comme des instruments permettant de produire des savoirs sur le monde et rééquilibrer nos relations au monde. Le concept d'affordance, compris dans sa dimension socioculturelle, est une manière de contribuer à une écologie de l'activité humaine pour rendre intelligible ce qui est appelé «contexte», «environnement» ou encore «écosystème». Un des enjeux principaux est de comprendre les spécificités d'une approche écologique en sciences humaines et sociales où les objets techniques - en tant qu'artefacts - sont des agents de liaisons fondamentaux, transformant certaines propriétés de l'activité humaine, plus ou moins, propices au développement humain.

  • L'hypertexte est un instrument sémantique qui permet de concrétiser les cheminements de la pensée. Donnant du sens à un ensemble de liens textuels, la machine relit physiquement des textes sous la forme d'un réseau alors que l'humain indique les chemins pertinents parmi un ensemble de trajets possibles.
    S'intéresser à l'hypertexte, c'est explorer le raisonnement humain, le processus subjectif qui peut être à la fois spécifique (associations d'idées et connaissances liées à notre histoire) et commun (notre culture).
    Hypertexte et processus cognitif propose une étude des différents enjeux liés à l'hypertexte tant du point de vue de la conception d'un environnement informatique d'apprentissage (scénario), que de la construction des connaissances, du développement de la pensée et de l'appropriation des savoirs (processus cognitifs).

  • L'hypertexte est un instrument sémantique qui permet de concrétiser les cheminements de la pensée. Donnant du sens à un ensemble de liens textuels, la machine relit physiquement des textes sous la forme d'un réseau alors que l'humain indique les chemins pertinents parmi un ensemble de trajets possibles. S'intéresser à 'hypertexte, c'est explorer le raisonnement humain, le processus subjectif qui peut être à la fois spécifique (associations d'idées et connaissances liées à notre histoire) et commun (notre culture). Hypertexte et processus cognitif propose une étude des différents enjeux liés à l'hypertexte tant du point de vue de la conception d'un environnement informatique d'apprentissage (scénario), que de la construction des connaissances, du développement de la pensée et de l'appropriation des savoirs (processus cognitifs).

  • Du Réseau Intelligent aux Nouvelles Générations de Service : Pourquoi et comment repenser les services. Les services et les réseaux de communication ont une place importante dans la société de l'information. Nous sommes aujourd'hui à la 3ème Génération et préparons la 4ème Génération où les technologies du tout IP et la convergence fixe/mobile seront déployées et où les aspects d'ubiquité et de continuité de service seront une réalité. Si la technique a dirigé les premières générations, axées essentiellement sur les réseaux, c'est l'usage centré sur l'utilisateur qui est le vecteur directeur des nouvelles générations axées sur les services. Si l'évolution des réseaux est une affaire de technicité, la percée des services repose sur l'organisation métier (source de valeur) des opérateurs et fournisseur de service. L'entreprise IT est de ce fait soumise à une pression consumériste. Elle se retrouve pilotée par le client et par le service. La notion de bout en bout est différenciatrice mais de plus en plus engageante. La maîtrise de la qualité des services offerts et du Système d'Informations (SI) du service IT est capitale. C'est pourquoi, nous avons défini le service comme étant une prestation immatérielle qui doit être une source de valeur pour le consommateur et le fournisseur. C'est cette nouvelle donne qui a motivé cet ouvrage. Comment les technologies mises à dispositions des fournisseurs de services tiennent-elles compte de cette nouvelle composante ? Que doivent faire les opérateurs pour relever ces défis majeurs ? Comment introduire rapidement de nouveaux services et garantir leur QoS conformément aux contrats ? Autant de questions aussi importantes les unes que les autres car elles conditionnent la survie et le maintien des différents acteurs dans ce nouveau paysage. Pour répondre à ces question, les auteurs proposent une grille de lecture pour analyser les technologies existantes et un fil rouge pour, tout au long des parties de l'ouvrage, tirer les leçons à retenir pour appréhender cette Nouvelle Génération de Services (NGS).

empty