Littérature générale

  • L'écriture satirique est d'une grande variété : tirant ses origines d'un besoin de justice affirmé, elle poursuit au fil des siècles son activité salvatrice de réparation des méfaits. Elle prend le parti du faible contre le fort, de la justice contre les injustices. Elle épouse toutes les formes : aphorismes, poésies, fables, essais et portraits, récits. Ce sont ces formes brèves qui sont privilégiées dans cette anthologie, avec des textes de La Rochefoucauld, La Bruyère, Wilde, Voltaire, Swift, Du Bellay, Baudelaire, Verlaine, La Fontaine, Hugo, etc. Textes réunis et présentés par Stéphane Labbe

  • « Le chemin nous apprend à vivre avec l'essentiel. Il nous aide à définir la vie qu'on souhaite avoir ».

    C'est bien souvent au coeur de la routine et du quotidien que germe la volonté de partir à l'aventure. Mais qu'arrive-t-il durant cette période fabuleuse où le seul but qui attend le voyageur est de vivre et de terminer ce qu'il a commencé ? En choisissant de vous engager sur l'un des chemins de Compostelle, vous ferez face à un défi de taille et à une expérience inoubliable qui mériteront d'être consignés !
    Grâce à cet ouvrage, qui tient tant du récit anecdotique que du carnet accompagnateur, vous pourrez suivre et raconter votre propre progression sur le chemin de Compostelle tout en orientant votre processus de réflexion lors du pèlerinage. Des rencontres inattendues aux résolutions que vous prendrez pour améliorer votre existence, ce livre couvrira tous les aspects qui vous permettront d'accéder aux dimensions humaines de l'expédition et qui vous guideront spirituellement et psychologiquement dans ce nouveau chapitre de votre vie.

  • Récit de sages jeunesses ou comment trois soeurs, isolées du monde, filles d'un révérend de village, vont bouleverser la littérature mondiale en écrivant, aux alentours de leur vingt ans, des romans féministes et révolutionnaires avant l'heure, traversés de passions sauvages et charnelles.
    En 1836, Charlotte (20 ans), Emily (18 ans) et Anne (16 ans) ne connaissent guère du monde que le presbytère de leur père, une grande bâtisse austère qui surplombe le village de Haworth et dont l'arrière donne sur les « moors », ces collines désolées du Yorkshire qui vont nourrir leur inspiration.
    Les enfants Brontë écrivent depuis toujours. Leur enfance, marquée par les deuils - perte de leur mère, disparition de leurs soeurs aînées - s'est passée à bâtir des mondes imaginaires dont ils se sont fait les chroniqueurs. Le royaume d'Angria, création de Charlotte et Branwell, est bien vite concurrencé par celui de Gondal, issu des imaginaires conjoints d'Emily et d'Anne. Cette aventure de l'imaginaire, cette émulation fertile, n'a cessé de fasciner critiques et biographes. Le village de Haworth qui a vu naître Jane Eyre (Charlotte), Les Hauts de Hurle-Vent (Emily) et Agnès Grey (Anne) est devenu une véritable terre de pèlerinage pour les lecteurs depuis 150 ans. Et le Brontë Parsonage Museum, lieu de mémoire dédié aux Brontë dans les locaux du vieux presbytère, est l'un des sites touristiques les plus prisés d'Angleterre.

empty