• Le répertoire des îles

    Ultralab

    L'ile est comme un visage ouvert sur l'infini, si changeant qu'on ne peut l'enclore.
    Ses thuriféraires les plus zélés, quelle que soit leur nature profonde, ne semblent trouver en eux-mêmes pour la décrire que les termes les plus simples, tous dignes d'une épure géométrique. ils en parlent ainsi le plus souvent juste comme d'une " île " (d'où son nom. ). ultralab est un groupe d'artistes à géométrie variable, assez mystérieux et formé probablement à buenos aires en août 2000. il existait cependant de façon anonyme et encore plus informelle sans doute bien avant cette date.
    Désireux d'expérimenter une forme inédite d'autonomie artistique, économique et politique, ses membres semblent travailler sur les frontières floues de l'art, de la science et de la communication. en décembre 2007, ultralab déploya au sein du jeu de paume, à paris, la version 1. 15 de son complexe dispositif plastique l'ile de paradis, une sorte de générateur automatique aléatoire et dysfonctionnel d'utopies insulaires au sein duquel est né le projet du répertoire des îles.

  • 366 days

    Ultralab/

    {366 Days} - My Love LifeTM (17 Septembre), un film vidéo de 52 minutes qui porte autant de noms qu'il existe de jours dans l'année, explore, au travers d'une fiction comme en expansion à la suite d'une explosion originelle, la « névrose » d'un P.I. (Programme Intelligent), une sorte de personnalité artificielle dérivant au sein d'un gigantesque Réseau futuriste. {366 Days} revisite à sa manière (en les effaçant symboliquement) la plupart des lieux virtuels et des récits imaginés par Ultralab™ depuis la création du groupe en août 2000. Ces réminiscences se mêlent, par le biais de nombreux samples visuels, sonores et musicaux, à l'imaginaire fourmillant de références du collectif.

  • 1999

    Ultralab/J De Missol

    Entre documentaire performatif et fiction d'artiste, ce film revient sur « l'affaire des cartons d'invitations piégés » qui défraya la chronique et perturba le monde de l'art en 1999. Sept ans plus tard, il fut alors question de « définitions » de l'art contemporain, de ses frontières comme de ses usages, de son utopique dépassement... Sans donner de réponses, Ultralab et Jérôme de Missolz ont disposé les témoignages des personnages clés de cette affaire en un puzzle étrange et passionnant. Une histoire de l'art en train de s'écrire et de s'inventer...
    Entre fiction et réalité. Un film radical et subversif, une vue en contre-plongée d'un milieu au bord de l'implosion.

    Avec, par ordre d'apparition :
    Élisabeth Lebovici, Magda Danysz, Nathalie Obadia, Eva Bechmann, Bernard Blistène, Matthieu Laurette, Hubert Renard, Anaïd Demir, Philippe Vasset, Catherine Millet, Jacques Salomon, Jean-Claude Moineau, Nathalie Leleu, Samuel Bianchini, Ghislain Mollet-Viéville, Stephen Wright, Herman Gömthir, Olivier Antoine, Juliette Noirceuil, Jean-Jacques Gay, Alexandre Gurita, Gérard Audinet et Agnès Renoult.

empty