Religion & Esotérisme

  • De 1853 à 1855, en exil à Jersey, Victor Hugo se livre quasi quotidiennement à des séances de spiritisme. Il discute avec les esprits les plus illustres, Jésus-Christ, Dante, Molière, Shakespeare, ou les formes les plus abstraites (l'Ombre du sépulcre, le Drame ou l'Idée). Les séances sont consignées sur des procès-verbaux qui serviront à établir Le Livre des Tables dont Hugo envisageait une publication posthume. Quatre cahiers manuscrits forment ces procès-verbaux seuls deux d'entre eux nous sont parvenus, dont un inédit. Publiés intégralement une quarantaine d'années après la mort du poète, ces dialogues entre les vivants et les morts gardent toujours leur mystère, et la présence de Hugo leur confère une valeur particulière. Car Hugo n'entre pas en communication avec n'importe qui. Il recherche la présence d'esprits supérieurs il réécrit ainsi une pièce avec Shakespeare, versifie avec Eschyle, médite avec Jésus, Mahomet, Dante, Molière, Chénier ou Cervantès. Si cet ouvrage fut contesté, à cause de sa nature insolite, il rassemble quelques-unes des plus belles pages critiques et littéraires de Hugo. C'est un Victor Hugo rare et mystérieux qui se dévoile ici.

empty