• La halle, construite au XIXe siècle à l'initiative de Napoléon, a connu plusieurs transformations dont la dernière remonte à 1991. Le bâtiment rectangulaire de 92 m x 75 m est sur trois niveaux. Il abrite des équipements publics de quartier (auditorium, conservatoire, crèche, garderie, piscine, gymnase, parking) en soussol et à l'étage, le rez-de-chaussée étant réservé à un marché alimentaire et à une galerie commerciale.

    Le chantier, lancé en mars 2015, concerne surtout le rez-de-chaussée occupé par la galerie commerciale (hors halle alimentaire), soit plus 4 400 m² de surface de plancher sur les 6 898 m² qu'occupe l'ensemble du bâtiment.

    Ce projet a été entièrement modélisé et conçu en BIM avec Revit par DGLa, ce qui leur a permis de gagner en maitrise de la conception et qualité du projet. Cette opération a pour objectif de redynamiser la galerie qui connait depuis plusieurs années une baisse importante de fréquentation. L'extérieur du marché ne sera pas modifié mais bénéficiera d'un ravalement complet, notamment les arcades. Les équipements publics présents dans le bâtiment (conservatoire, gymnase, piscine) de même que le marché alimentaire ne sont pas concernés par ces travaux, ce dernier maintenant son activité y compris pendant la durée des travaux. Les conditions d'accueil dans le marché alimentaire seront toutefois améliorées avec l'installation d'une climatisation.

    Au sommaire du livre et pour commencer en ouverture un éditorial de Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6e arrondissement de Paris et d'Olivier Durant, Directeur général de Banimmo France, suivi d'un texte historique rappelant la conception du marché, son contexte d'implantation.

    Dans une seconde partie le livre détaillera le projet architectural, les équipement, dans un texte critique, en lien avec un entretien avec l'agence DGLa et notamment Philippe Gorce.

  • Depuis un peu moins de dix ans, dans ce qui était un terrain vague au-delà des cimetières, sous "la Jetée" de Paul Chemetov et Borja Huidobro, entre les terrasses de Nanterre et la fin de l'esplanade de La Défense, émerge un nouveau quartier constitué de projets singuliers. Le quartier des Jardins de l'Arche, est structuré par un cheminement appelé à être fréquenté par des milliers de piétons les soirs des événements et qui sera aussi un lieu de vie pour les habitants du quartier, les étudiants et les employés des bureaux. Aménagé sous l'égide de Paris La Défense, il a été pensé autour de Paris la défense Arena, inaugurée avec un concert des Rolling Stones.

    Au delà de son programme étonnant - combinant un stade d'entraînement pour le club de rugby, le Racing 92, et celui d'une salle de spectacle -, le projet de Christian de Portzamparc, contrairement à la plupart des stades, s'inscrit dans une géométrie urbaine et dialogue avec son environnement. Sa façade est remarquable par ses écailles mais aussi par le choix d'un geste architectural qui consiste à "arrondir les angles" comme on polit une pierre afin d'adoucir le gigantisme du bâtiment. C'est une véritable conception de l'urbanité que présente ainsi l'architecte.

empty