• Aussi délicat que cela puisse être, cet ouvrage voudrait envisager De Gaulle d'un point de vue entièrement littéraire.
    Son action politique s'est exercée en grande partie par le verbe et par la plume. La vocation d'écrivain a été une constante chez cette personnalité d'exception, son efficacité en ce domaine est indéniable. Analysant de près certains passages des Mémoires de guerre, notamment des portraits d'hommes célèbres, on y découvre l'art de l'analyse, la parfaite possession et utilisation de la langue française, les dons incomparables d'une plume qui allie la rigueur à la passion.
    Des approches ciblées sur la spécificité de l'oeuvre de Charles de Gaulle et sur les objectifs de l'épreuve du bac montrent l'intérêt de ce texte à la fois inscrit dans l'histoire et dans la littérature.

  • Un ouvrage est un regard de terrain, complété de nombreuses études, sur les difficultés croissantes des quartiers sensibles. Une analyse notamment des causes des déviances d'une partie de la jeunesse d'aujourd'hui. De nombreux thèmes : les failles d'une école perçue comme une contrainte ; le refuge vers les bandes ; les rapports avec la police ; l'impact du désoeuvrement et du business de la drogue ; l'identité de jeunes sans racines et sans vision ; le concept de citoyenneté ; l'urbanisme inconséquent ; la responsabilité des médias ; le manque de fermeté bienveillante ; l'absence de confiance et de perspectives inspirantes ; les vertus éducatives de la nature et des projets humanitaires ; l'importance de mobiliser des adultes capables de transformer la haine des plus jeunes en rage de s'en sortir. Un besoin de coordination plus volontariste entre la kyrielle d'acteurs socio-éducatifs ; la nécessité d'introduire une éducation à l'éducation ; l'importance de formations renforcées ; l'utilité de dispositifs d'évaluation performants ; l'absolue nécessité de la participation accrue des habitants, depuis la fixation des objectifs jusqu'aux actions.
    Au total, 52 thèmes concis (1 à 5 pages par thème) sont ainsi abordés, pour donner cette vision de l'indispensable traitement d'ensemble dont ces quartiers ont besoin. Le tout est présenté sous la forme d'abécédaire, pour une lecture simple et attractive. Chaque sujet peut être lu séparément, même si l'importance d'un traitement d'ensemble estsouligné. Chaque thème est conclu par une piste d'action pouvant être engagée à l'échelon local et bien souvent sans besoin budgétaire particulier. Car contrairement aux idées reçues, l'enjeu principal des banlieues n'est pas financier. Il est d'abord de faire évoluer rapidement notre regard, nos discours et nos démarches d'intervention, pour en consolider le sens et l'efficacité, pour mobiliser, ouvrir des perspectives, bâtir ces solides projets participatifs de quartiers faisant cruellement défaut et reconstruire un socle de valeurs partagées positives et attractives auprès de la jeunesse dérivante.

empty