Poésie

  • Recueil de slam et de poesie

    Boyer Elise

    • Du pantheon
    • 27 Mars 2020

    Elise Boyer laisse les jeux de mots et de langue danser dans ces pages hybrides, slam et poésie, en un savoureux mélange qui pétille en noir et blanc. L'autrice nous ouvre la porte de son univers, qui laisse entrevoir son âme toute vraie, et plonge sans hésitation dans l'imaginaire, sans reprendre son souffle. Le maître mot de tous ces mots-là : une désarmante sincérité.

  • La beauté du spectacle

    Cyrielle Héronneau

    • Du pantheon
    • 27 Novembre 2020

    À travers ce recueil, Cyrielle Héronneau emmène le lecteur dans un voyage à la fois familier et toujours nouveau: celui du sentiment amoureux, de ses ressentis et ses contradictions, ses émotions et ses exaltations. Dans les mots qu'elle dessine avec sensibilité, elle nous fait traverser toutes ses formes avec une incroyable intensité.

  • Ailleurs est possible

    Maryse Vallin

    • Du pantheon
    • 9 Décembre 2013

    Debout, pieds nus, le vent balaie les grains qui filent. Ils effacent les orteils. Certains piquent la cheville. Assaillie, ne pas la bouger. Le vent est fort. Immobilité. Ce pointu saillant de quartz pénètre le fond du coeur. Esprit agressé. Piqué.
    Un léger clapotis de l'eau attire. Toute bleue, non, pas toute bleue. Au loin bleu marine. Plus près, bleu turquoise et au bord presque translucide.
    Energie invisible, la force de sensation a lancé Maryse Vallin dans l'envie. Elle touche ce besoin de donner et se donner, au travers la place continuelle du « peut-être ».
    Aimant l'espèce d'attente, tenace en patience prudente et audacieuse à la fois, elle palpe l'inattendu qu'elle accueille. Son approche trace du fantastique mêlé aux solides émotions de la vie.
    Savourer, jouer, poser les mots et s'inspirer en passivité active, en se laissant abandonner. Renverser l'ordre moral pour le réintégrer au monde de l'époque. Etre dans le rapport au présent, des textes simples traversés par une recherche respectueuse de force de la beauté.
    Transgresser les mots, car, la poésie, c'est un geste.

  • Superficie

    Olivier Smeyers

    • Du pantheon
    • 19 Octobre 2021

    « Le soleil d'ici C'est même pas l'ombre de l'ambre de ta peau C'est juste le soupir D'un hiver qui n'en finit pas, Un espoir cent fois brûlé Que se plaisent à éteindre Les averses assassines. ».
    Dans « Superficie », Olivier Smeyers établit un « inventaire poétique » contenant un éventail d'émotions aux couleurs changeantes. Entre cri du coeur et réflexions, entre évasion réelle et saut dans l'imaginaire, il nous emmène en voyage pour toucher du doigt la beauté d'un instant, dans la courbe d'un sourire gracieux.

  • Chat-poète chante

    Emilie Würz

    • Du pantheon
    • 31 Octobre 2019

    « Il sait d'instinct qu'un lit Est son meilleur ami.
    Qu'il nous fait grâce, c'est net, De SON lit qu'il nous prête ! » Ce recueil s'adresse aux amoureux des chats.
    En rimes plaisantes, Émilie Würz se fait l'échotière de nos compagnons préférés. Elle devient leur porte-parole et traduit leurs félines pensées ainsi que leurs comportements particuliers avec humour. Ceux qui ont le bonheur de côtoyer ces agiles créatures se reconnaîtront, eux et leur animal, dans des situations cocasses mais bien réelles.
    Passionnée de poésie depuis l'enfance, Émilie Würz s'intéresse également à la diction, au beau « dire » et au chant classique. Elle nous livre ici ses vers : à chanter, à réciter, à méditer et à rire en un tendre hommage à nos matous...

  • Que reste-t-il ?

    Jang Martel

    • Du pantheon
    • 21 Avril 2017

    Quelles traces laissons-nous après notre passage sur Terre ? Que gardons-nous après une histoire amoureuse, qu'est-ce qui subsiste quand la vieillesse et la maladie fatalement nous gagnent ? Par le filtre de la poésie et de la musique, Jang Martel questionne l'amour, la vie et la mort. En s'intéressant à ces thèmes universels et immuables, piliers de notre société et de nos existences, il ouvre le champ des possibles. Sous sa plume, le point d'interrogation sonde, scrute et ausculte. Nos consciences, nos souvenirs, notre âme. De tout cela, que reste-t-il ? Linguiste de formation aujourd'hui infirmier, Jang Martel est un passionné de voyages et de piano, particulièrement inspiré par les poètes romantiques comme Baudelaire et Rimbaud. "Que reste-t-il ?" est son premier recueil paru aux Éditions du Panthéon.

  • Violence des petits riens

    Muller Jeremie

    • Du pantheon
    • 3 Novembre 2017

    Dans un ensemble audacieux et singulier, Jérémie Muller explore avec adresse les af ictions ravageant son monde. Politique, amoureuse, métaphysique ou sociale, chacune des épreuves traduites renferme une vérité violente, exprimée en une prose sensible dont on parvient à discerner quelques alexandrins résistants. Une opposition séduisante qui révèle un style authentique.

    Ainsi, sa langue tendre et acerbe se soulage en associant une préciosité surannée à un langage ordurier, et nous dévoile un tout profondément humain.

    De Genet à W. Burroughs, de B. Lavilliers au Suprême NTM, Jérémie Muller puise ses influences dans des références hétéroclites, miroir de sa profonde ouverture d'esprit.

  • Passage

    Roux/Girollet

    • Du pantheon
    • 24 Novembre 2017

    Toujours à l'écoute de la beauté, encore trop souvent de l'horreur, Michel Roux laisse son âme s'imprégner de ce monde contrasté. Du ressenti à la réalité, le bonheur apparaît puis s'éloigne entre deux vers déliés. Le fil conducteur suit la voie de la raison et rejoint subtilement celle du coeur. Ce recueil porte ainsi la vision sincère du poète. Rares, délicats, intimes, les mots s'assemblent pour finalement révéler un homme désireux de dire ses sentiments. Au travers de ses vers, Michel Roux expose sa sensibilité sans effet de style ni faux semblant et ses mots, comme des notes, composent une partition harmonieuse. Il nous offre ainsi sa musique de la vie.

  • Souffrir d'amour

    Ballden Enairo

    • Du pantheon
    • 19 Janvier 2018

    Lorsque les sons se raréfient et que la gorge reste nouée, la plume devient alors la voix de l'artiste. Délivré avec effervescence, souffrir d'amour est un recueil de poèmes mélancoliques traduisant les émotions d'une femme dont l'éloquence séduit in extenso. C'est avec une diversité de rythme et une construction originale qu'Énaïro Ballden offre ainsi une musicalité à son oeuvre. Elle décrit la violence des sentiments liés à l'attachement amoureux, nous entraînant dans un tourment sensible inexplicable. Pensé comme un cri du coeur, ce recueil est une façon d'offrir un réconfort précieux à ses semblables, face aux états d'âmes qui bouleversent les épisodes d'une vie.

  • Entre soleil et lune

    Minky Edouard

    • Du pantheon
    • 25 Mai 2018

    Florilège des poèmes d'Edouard Minky, « Entre Soleil et Lune » donne à voir son univers onirique. En vers courts, inspirés de Maïakovski, Edouard Minky dit son amour pour sa ville, Nanterre, décrit autant la lumière que l'ombre, chante une inspiration populaire et collective. Engagé dans de nombreux projets artistiques à Nanterre, Edouard Minky, Nanterrien qui « n'enterre rien de sa vie », est peintre et poète.

  • La rose et le flocon de neige

    Christiane Efoutame

    • Du pantheon
    • 27 Juillet 2018

    La rose, timide : ode à l'amour innocent et naïf, à l'amour encore jeune et frais. Le flocon de neige, fier : ode à l'amour passionné et fulgurant. Toute la joie et l'émotion qu'apporte ce sentiment, mais aussi la colère de ne plus être la femme choisie mais celle que l'on rejette pour une autre, la peur de perdre l'être aimé, de perdre l'amour. Une déclaration pure et profonde, le récit d'un désir insensé pour un homme. Frappée un jour de plein fouet par un amour fou, alors qu'elle est encore ignorante des jeux de la séduction et de la tromperie, l'auteur exprime ici l'amour de la rose pour le flocon de neige, dans une succession de poèmes.

  • Zakouski

    Michel Sakharoff

    • Du pantheon
    • 7 Décembre 2018

    En vers ciselés, Michel Sakharoff entraîne le lecteur à sa suite, passant d'un sujet à l'autre avec légèreté et sensibilité. Sur un rythme entraînant, il donne à entendre une mélodie tantôt grave tantôt facétieuse. À l'image des zakouski, ces petits plats dans lesquels le convive peut piocher, ses poèmes offrent parfois des perspectives inédites, réjouissantes ou sombres, sur notre société.

  • Le chant des songes

    Gérard Elleboode

    • Du pantheon
    • 11 Décembre 2018

    Un poème acquiert une résonance toute particulière lorsqu'il est mis en musique. Entre créations originales et classiques revisités, Gérard Elleboode évoque l'âme de Paris et des Antilles et nous entraîne dans une ronde de mots à l'harmonie obsédante.

  • Langages impossibles

    Timothy Hagelstein

    • Du pantheon
    • 29 Mai 2020

    Contemplatifs et ouverts sur l'autre, intimistes et offerts avec largesse, les poèmes de ce recueil conjuguent le mot « émotion » à tous les temps et à tous les modes. Des détours dans les rues de Lisbonne aux affres de l'amour perdu, « Langages Impossibles » est une ville en soi, avec ses venelles secrètes, ses artères fréquentées et ses lieux infiniment chéris.

  • Boudoirs

    Théophane Trédez

    • Du pantheon
    • 12 Février 2021

    Tendres ou grinçants, délicats comme une caresse ou cinglants comme une gifle, les vers de ce recueil distillent une mélodie entêtante. Composés à l'adolescence, ils disent en mots susurrés la douleur et la beauté de vivre.

  • Influencé à la fois par la poésie yoruba et la culture européenne, Thony Babarinde nous livre à travers ce poème une ode puissante à l'harmonie, la paix et l'union entre les peuples. Dans ses vers à l'air de chants de gloire et d'amour, il appelle l'humanité tout entière à regarder en face cette beauté douce, lumineuse et pourtant implacable que nous avons tous en nous avant de la chercher ailleurs, celle que certains nomment liberté.
    Influenced both by Yoruba poetry and European culture, Thony Babarinde sings and praises harmony, peace and unity. A powerful ode to the uniqueness of the quest for freedom in every society. This poem underlines his interconnection between Yoruba, English and French language.

  • Le buvard de mes mots trop bavards

    Elise Boyer

    • Du pantheon
    • 6 Juillet 2021

    Dans ce nouvel opus, Elise Boyer porte à la fois un regard tendre et intime sur ses proches, et un regard frais, neuf, sur la société contemporaine. Elle s'arme de mots sincères pour décrire le quotidien, les émotions ordinaires qui ne le sont jamais vraiment tout à fait. À travers la poésie, elle nous fait découvrir son refuge et nous laisse nous y blottir, le temps d'un vers, d'une rime, d'un son.

  • « Frisson imperceptible de l'eau calme Un moment de détente Se laisser bercer Libéré de toutes pensées Beauté des couleurs de la mer ».
    Au fil des pages sont semés des souvenirs, comme un tapis de fleurs fraîches qu'on aime à respirer. Véritable ode à la nature dans son essence la plus pure, la célébrant comme l'écrin de toute vie, « Nature et Humanité » nous emmène dans les espoirs secrets et les rêves doux de Christiane Cassagnes-Zicaro. Des rêves à partager en buvant des yeux un paysage tendre qu'on oeuvre à préserver, dans le coeur comme dans la vie.
    Recueillir précieusement ces instants magiques qui font le sel de notre existence, Christiane Cassagnes-Zicaro excelle à cette collecte des émotions et des sensations que sa plume magnifie. Artiste-peintre, elle illustre son recueil de ses créations.
    Elle est l'auteure d'« Enfer et paradis » et « L'homme providentiel », également parus aux Éditions du Panthéon.

  • « Amis, vous êtes mon repos, ma convalescence.
    Vous êtes le grand détour que j'ai aimé faire pour venir vous retrouver.
    Je voudrais retenir longtemps encore, délicatement, entre mes mains, le visage des nuits tièdes de l'été, parce que vous vous tenez juste derrière.

    Écrire une belle histoire, c'est d'abord en connaître la fin.
    Vivre, est une belle histoire, si on n'en perd pas de vue la fin.

    Et la fin sera belle, parce que jusqu'à la fin, vous serez là. ».

    Dans ce recueil, des mots rares côtoient des mots précieux au creux de vers libres parfaitement agencés, transmettant un message d'espoir, d'amour et de solidarité. Quand l'attention à l'autre est portée par une si belle expression, c'est la magie de la poésie qui prend vie.

  • à fleur de plume

    Sandra Balance

    • Du pantheon
    • 18 Décembre 2020

    Après une brève aventure en terre poétique en 2008, la plume de Sandra Balance s'est tue durant douze ans avant de revenir, tout en force et en finesse. Célébrant les élans du coeur, elle met en lumière avec espièglerie souvent, avec douceur parfois ses joies comme ses indignations, ses coups de gueule et ses appréhensions... Mais c'est bel et bien l'amour et ses péripéties infinies qui l'emporte toujours sous ses mots enfiévrés.

  • Jus de tête

    Julien Bonnamy

    • Du pantheon
    • 22 Mars 2022

    « Si tu étais Tu ne seras plus Mais si tu fus Je serai Alors, reste celui que tu es Car à jamais Je resterai Ce que tu étais. ».

    Entre aventures de petites souris espiègles, facétieuses sentences sur la vie, exploration du péché de gourmandise ou encore danses sur des rimes musicales pour le bonheur du mot, Julien Bonnamy nous entraîne dans un univers dense, coloré et hétéroclite. Atteint d'une maladie qui l'immobilise, il trouve fascination dans tout ce qui l'entoure, jusqu'à l'humble faucheux qui court, et partage avec ferveur son imaginaire doux amer.

  • Avec passion

    Candice Burgare

    • Du pantheon
    • 29 Juillet 2011

    Sur un air poétique, ce recueil est un hymne à la liberté. Avec passion retrace une vie dédiée aux voyages, à l'art et à l'amour. Les différents textes rassemblés ici évoquent une vie de Femme, avec ses passions et ses désirs. Cette femme existe en chacune de nous : un peu sauvage, elle est éprise d'aventure et d'absolu.

  • Court comme la vie

    Mathias Pellegrinell

    • Du pantheon
    • 21 Décembre 2011

    Ce dernier département, peu peuplé, perdu entre des rochers de granit et des forêts de pins, l a beaucoup inspiré pour écrire « Court comme la vie ». On ressent dans ce recueil de poésie une part de solitude, un peu de mélancolie. Le retour des beaux jours permet à l auteur de percevoir sa région de manière moins sombre. Il traduit alors cet optimisme dans ses écrits.

  • Mots mêlés

    Pierre Stephenson

    • Du pantheon
    • 18 Mars 2011

    Pierre Appolinaire Stéphenson est un ancien enseignant guyanais. Sportif accompli, il est très impliqué dans la vie associative. Ancien directeur d'un centre régional de formation, il a déjà participé à la publication d'une sélection de poètes guyanais, Traversée de la poésie guyanaise.

    Des Guyanais parlent de Pierre Appolinaire Stéphenson et de son recueil :

    « De chaque homme naît une certaine poésie, un certain poème. Et, c'est ce que Pierre Appolinaire Stéphenson exprime dans son recueil. Il y exprime son émotion, ses souffrances ressenties dans les différentes situations de la vie sociale et surtout de la vie guyanaise. Moments de joie, éveil et découverte de l'amour : « premier émoi ».Tout l'inspire ».
    Paulette Bonnefoy - Psychologue, Ancienne directrice de l'AGFPA « Pierre Appolinaire Stéphenson, par sa modestie, préfère rester dans l'ombre. Eh bien non ! Nous, lecteurs, devons l'aider à se faire connaître pour le bien et la richesse du patrimoine culturel guyanais. Il utilise avec dextérité la magie de l'écriture pour faire vibrer les sens du lecteur. Il met à son service un outil de référence : des mots mêlés, entremêlés, afin de mieux connaître et ressentir la complexité de la faune et de la flore de la Guyane ».
    Suzanne Will - Ancienne directrice d'école, Présidente d'associations « Pierre Appolinaire Stéphenson fait partie de ces Guyanais qui redonnent de la fierté et de la dignité à son peuple, en respectant ses spécificités, tout en s'ouvrant au monde ».
    Alex Coupra dit « Lexios » - Chanteur, compositeur

empty