Rock / Pop / Variété

  • Get back

    , ,

    • Seghers
    • 14 Octobre 2021

    Janvier 1969. Lorsque les Beatles se réunissent pour enregistrer leur nouvel album, Get Back, ils sont dans une période de transition et de doute : George Harrison rentre de New York où il a travaillé main dans la main avec Bob Dylan, Paul McCartney est dans son histoire d'amour naissante avec Linda Eastman, John Lennon est inséparable de Yoko Ono, sa partenaire à la ville comme à la scène. L'enregistrement de « L'Album blanc », en 1968, a divisé le groupe, et la disparition de leur mentor à tous, « M. Epstein », a laissé un grand vide. Pourtant, c'est dans cette atmosphère étrange, tandis qu'ils repartent à la source de leur art, que les Beatles vont composer quelques-unes des leurs plus belles chansons, cultes dès leur sortie. Pendant un mois, Michael Lindsay-Hogg enregistre les sessions studio des Beatles, de Twickenham à Savile Row, en vue d'une émission spéciale en mondovision et d'un live, qui sera le mythique concert sur le toit, au sommet de l'immeuble d'Apple Corps. Le montage qui a été fait de ses prises de vues dans le documentaire Let it be, sorti après la scission du groupe en avril 1970, mettait volontairement l'accent sur l'aspect dépressif, chaotique, du processus créatif. Or, c'est justement ce que ce livre et le documentaire qui l'accompagne vient nuancer, sinon de contredire, comme l'écrit Peter Jackson dans sa préface : « La véritable essence des séances de Get Back est contenue dans ces pages : il suffit de compter le nombre de fois où la mention «rires» est indiquée entre parenthèses. » Hanif Kureishi, renchérit : « Le résultat de toutes ces blagues, de ce travail incessant et de ces disputes, c'est un final fabuleux. La séance live sur le toit de l'immeuble qui se déroule à la fin du mois de janvier 1969, et en février de la même année, les Beatles qui se mettent allègrement à travailler à ce chef-d'oeuvre qui se révélera être Abbey Road. » Grâce à ces archives enfin restaurées et révélées au grand public, tous les fans des Fab Four ont le privilège d'entrer en studio pour assister aux premiers brouillons, aux erreurs, à la dérive de chacun et aux digressions de tous, à l'ennui, à l'excitation, au brouillage joyeux et aux percées soudaines... D'assister au crépuscule superbe de leurs idoles.

  • Dylan par Dylan ; interviews 1962-2004

    Bob Dylan

    • Bartillat
    • 22 Novembre 2007

    Jonathan Cott, journaliste à Rolling Stone et biographe de Bob Dylan, a réuni dans ce livre trente et une des plus importantes interviews accordées au long de sa carrière par le créateur de « Like A Rolling Stone ». Ces témoignages directs permettent d'approcher et de mieux connaître cet artiste capital du XXe siècle qui n'a cessé de se métamorphoser au fil des décennies, de ses débuts folk en 1962 à New York jusqu'à nos jours où il est revenu au sommet. Outre six entretiens parus dans Rolling Stone, on trouvera ici la mythique interview avec Nat Hentoff de Playboy en 1966, un échange digne d'une pièce de théâtre avec Sam Shepard en 1987 et de nombreux autres textes où revivent les paroles, la musique et la vie de Dylan. Dylan par Dylan offre les indispensables clés pour entrer dans l'oeuvre légendaire d'une personnalité aussi complexe que géniale.

    Quelques extraits :

    « Je fuguais tout le temps parce que je n'étais pas libre. J'étais constamment sur mes gardes. En quelque sorte, à ce moment-là, je savais déjà que les parents font ce qu'ils font parce qu'ils sont coincés. S'ils se font du souci pour leurs enfants, c'est par rapport à eux. C'est-à-dire qu'il veulent que leurs enfants leur fassent plaisir, et ne les mettent pas dans l'embarras - pour qu'ils puissent être fiers d'eux. Ils veulent qu'on devienne ce qu'ils ont décidé à votre place. C'est pour ça que j'ai commencé à fuguer à dix ans. » À Nat Hentoff, The New Yorker, 1964.

    « Il n'est pas nécessaire d'écrire pour être un poète. On peut travailler dans une station-service et être un poète. Je ne me considère pas comme tel, parce que je n'aime pas le mot. Je suis un trapéziste. » À Nora Ephron et Susan Edmiston, Positively Tie Dream, 1965.

    « Le but le plus élevé de l'art est d'inspirer. Que peut-on faire d'autre ? Que peut-on donner aux autres en dehors de cela ? » À Jonathan Cott, Rolling Stone, 1978.

  • C'est fou mais c'est tout

    Gilles Valiquette

    • Editions de l'homme
    • 24 Novembre 2014

    Alors que les enregistrements britanniques n'ont pas la cote en Amérique, Capitol Canada (filliale de la multinationale EMI) fait connaître les Beatles aux Canadiens en 1963, presque un an avant que les Américains découvrent à leur tour John, Paul, George et Ringo. C'est fou mais c'est tout raconte cet épisode de l'histoire des Beatles à partir de la discographie canadienne du groupe, tout en jetant un éclairage different sur cette période marquante. Les collectionneurs seront heureux de trouver un répertoire complet des disques des Beatles commercialisés au Canada.
    C'est fou mais c'est tout montre également l'influence des Beatles sur la francophonie. Au cours des années soixante, rares sont les interprètes québécois de renom qui n'ont pas d'adaptation française d'une chanson des Beatles à leur répertoire.L'auteur dresse également une liste, avec photos, des adaptations produites en France et au Québec, de Claude François à René Angelil et son groupe Les Baronets.
    C'est fou mais c'est tout donnera envie aux admirateurs des Beatles de ressortir leurs vieux vinyles et d'écumer les ventes-débarras à la recherche de trésors !

  • Chez Brassens

    ,

    • Rocher
    • 27 Août 2015

    Dans la mémoire populaire, le nom de Georges Brassens reste indélébile. Riches et pauvres, agriculteurs et ouvriers, vieux et jeunes, tous se retrouvaient dans les chansons de cet homme de coeur et de conviction.
    Mais connait-on tous les lieux et les personnes qui se cachent derrière le chanteur à la célèbre moustache : de sa ville de Sète à l'impasse Florimont, avec Joha Heiman, alias « Püppchen », l'amour de sa vie, un parcours en chanson et en image.
    Avec des titres inoubliables comme « Copains d'abord », « L'auvergnat », « mauvaise réputation », il reste indéniablement l'un des grands chanteurs poète du siècle.

  • Le livre ultime sur l'album mythique de Metallica !
    Le premier livre dédié à l'album et la tournée historique de Metallica. Des photos d'archives tirées de la collection des artistes et des fans. Des interviews inédites et exceptionnelles. Un must-have pour tous les fans !

  • The smashing pumpkins : l'unité mise en pièces

    Michel Arouimi

    • Le camion blanc
    • 23 Décembre 2021

    Depuis trois décennies, les Smashing Pumpkins, célèbre groupe de rock américain, se sont renouvelés sur tous les plans, mais sans abandonner l'esprit qui anime leurs créations, insufflé par son leader. Le talent poétique de Billy Corgan, auteur de la plupart des chansons, permet de mieux sentir le sens de recherches musicales qui, comme le texte si hermétique de ces chansons, renouent avec les principes du sacré. Le son des instruments comme le texte des chansons sont le moyen d'une « alchimie », révélée comme telle par les illustrations des albums et par les vidéo-clips, étudiés dans cet ouvrage.

  • Rock'n'roll babylone

    Gary Herman

    • Denoel
    • 20 Octobre 2005

    La légende du rock n'est pas faite que de musique...
    Tout le monde a entendu parler du décès énigmatique de Jim Morrison à Paris, du suicide (ou meurtre) de Kurt Cobain, des provocations, parfois géniales, de Marilyn Manson, Axl Rose et Eminem. Des morts prématurées de Jimi Hendrix, Bob Marley et Janis Joplin. Des assassinats de Marvin Gaye, John Lennon et Tupac Shakur. Mais ces célèbres faits divers qui ont tant défrayé la chronique ne sont en fait que la partie visible de l'iceberg. De l'autre côté du miroir, il y a tout un univers d'argent et de pouvoir, presque un système, où la rébellion et la corruption font bon ménage, où les success stories côtoient les pires descentes aux enfers.
    Avec plus de deux cents photos et documents graphiques, Rock'n' roll Babylone dresse un portrait saisissant des excès et dérives du rock'n'roll... Cette culture à part entière a enfin son livre noir, mais, suprême ironie, il est l'oeuvre d'un de ses plus grands fans, le journaliste britannique Gary Herman.

  • AC/DC ayant toujours entretenu des relations privilégiées avec la France, Philippe Lageat et Baptiste Brelet ont uni leurs efforts afin de concevoir un livre retraçant cette « love story », du premier concert donné en 1976 au dernier, au Stade de France, en 2010. Le fruit de cette enquête qui a duré sept ans ? Un livre de 712 pages pour 4 kilos, de format 23x30, renfermant plus de 1200 photos, dont 85% inédites (les clichés sont l'oeuvre de fans et de grands noms de la photo rock :
    Claude Gassian, Youri Lenquette, Pierre Terrasson, etc.). Tous les concerts français d'AC/DC y sont passés en revue : billets, affiches, pass, documents rarissimes, memorabilia, etc., rien n'a échappé à ces deux fondus qui, sous couvert de pèlerinage aux quatre coins de l'Hexagone, retracent le parcours du plus grand groupe de rock au monde. Plus de 200 interviews ont été réalisées pour cet ouvrage que les fans d'AC/DC qualifient de « Bible » sur les réseaux sociaux avant même de l'avoir feuilleté. Groupes de première partie, roadies, gens de maisons de disques, tourneurs, etc., tous ont accepté de se livrer exclusivement pour ce livre événement, à commencer par de nombreux musiciens : Bernie Bonvoisin & Norbert Krief (Trust), Lars Ulrich (Metallica), Ronnie James Dio (Rainbow), Ozzy Osbourne (Black Sabbath), David Coverdale (Whitesnake), Rob Halford (Judas Priest), etc. Sans oublier Brian Johnson, Angus Young, Malcolm Young, Phil Rudd et Cliff Williams, membres actuels du groupe, et les « ex » que sont Chris Slade, Mark Evans, Simon Wright et Stevie Young ! Ces témoins privilégiés racontent, avec moult détails, la saga française d'AC/DC !
    Concerts, émissions radio et télé, enregistrements d'albums, révélations et anecdotes croustillantes, rien n'a échappé à ces deux fans du groupe qui signent là l'ouvrage le plus complet (et le plus beau !) jamais consacré à AC/DC.

    1200 photos et 600 documents.

  • One direction ; l'annuel officiel 2016

    Collectif

    • Editions de l'homme
    • 15 Octobre 2015

    Retrouvez Liam, Harry, Louis, et Niall, plus irrésistibles que jamais, dans cette édition 2016. Les membres du groupe musical le plus populaire de la jeune génération reviennent sur les meilleurs moments de l'année 2015 et partagent leurs ambitions futures. Qu'ils soient en famille ou en tournée, dans les coulisses ou sur scène, vos idoles dévoilent tout ! Racontées par les jeunes stars elles-mêmes et illustrées de photos inédites, ces anecdotes sont plus captivantes les unes que les autres. Vous apprendrez tout de leurs petites habitudes, de leurs passions, goûts musicaux et styles vestimentaires. Le livre propose :
    ·Un mot croisé. Les mots à trouver se retrouvent tous dans les chansons de One D.
    ·Tous les détails sur les clips de Steal My Girl et Night Changes.
    ·Une double page « Question/Réponses» pour tous les membres du groupe.
    ·Une liste des meilleurs « tweets » de l'année 2015.
    ·Un test qui te permet de savoir quel membre du groupe a le style le plus similaire au tien ·Une double page consacrée au plus récent album, Four.
    ·Une double page qui révèle ce que les garçons font quand ils ont du temps libre.
    ·Un test « vrai ou faux » pour vérifier si tu connais à fond les potins One D.
    Un livre indispensable pour les vrais Directioners.

  • Hipgnosis

    Aubrey Powell

    • Grund
    • 22 Octobre 2015

    Des années 1960 aux années 1980, les cofondateurs d'Hipgnosis - Storm Thorgerson, Aubrey « Po » Powell et, plus tard, Peter Christopherson - s'établirent comme les plus importants concepteurs collectifs de pochettes de l'histoire du Rock.
    Ce livre est divisé en deux sections distinctes :
    ·« Imagination », décrit les coulisses des oeuvres jusqu'à leur aperçu final étayé par un large panel de documents d'archives ;
    « Réalisation », met en valeur les portraits des groupes eux-mêmes, reproduits à la même échelle flatteuse dans leur contexte d'origine.

  • Rock covers

    Collectif

    • Taschen
    • 26 Novembre 2015

    Les illustrations d'albums sont profondément ancrées dans notre mémoire musicale collective; quand on pense à ses albums préférés, on revoit tout de suite leur pochette. De nombreux photographes, illustrateurs et directeurs artistiques sont devenus des célébrités grâce aux oeuvres ornant leurs pochettes - les meilleurs exemples sont entrés dans l'histoire comme éléments incontournables de la culture populaire.
    Rock Covers rend justice à cette forme artistique trop souvent sous-estimée et vous offre un recueil comprenant 750 remarquables pochettes de disques légendaires ou rares. Des artistes aussi différents qu'Elvis Presley, The Beatles, The Sex Pistols, Pink Floyd, The Cure, Iron Maiden et Sonic Youth se trouvent tous rassemblés dans cet hommage aux pochettes emblématiques de leurs albums.

    Chaque pochette s'accompagne d'une fiche de renseignements, précisant notamment le directeur artistique, le photographe/illustrateur, l'année, le label, et d'autres infos. Deux cent cinquante disques spéciaux qui ont changé le cours de l'histoire, pour un groupe, un artiste ou un genre musical, sont mis en valeur à travers de courts descriptifs. Cinq professionnels qui ont vécu et façonné l'histoire du rock vous offrent leur point de vue de spécialistes dans des interviews et dix des plus grands collectionneurs de rock vous présentent leurs dix disques préférés.

  • The Who

    Mat Snow

    • Chronique
    • 10 Novembre 2016

    À l'occasion des cinquante ans du premier album des Who, My Generation, le journaliste musical Mat Snow retrace l'histoire complète et illustrée du groupe de rock mythique. Des photos, des souvenirs et des anecdotes pour tous les fans des Who. Les Who se sont formés en 1964 avec le chanteur et leader Roger Daltrey, le guitariste Pete Townshend, le bassiste John Entwistle, et le batteur Keith Moon. Ils produisirent plus de dix albums en studio et devinrent l'un des plus grands groupes à succès de tous les temps.  The Who raconte la manière dont le groupe a inspiré toute une génération et au-delà ? surmontant les conflits internes, la concurrence extérieure, et la mort de deux de ses membres fondateurs.

empty