Genres musicaux

  • Propulsé dans le grand cirque punk suite à une erreur d'aiguillage avec The Jam, Paul Weller a écrit cet hymne à la jeunesse que demeure « In The City » avant même de fêter son vingtième printemps. Loin d'afficher des accointances avec le nihilisme en vigueur du punk britannique, The Jam servira à Weller de véhicule pour faire revivre la culture modernist et, plus largement, pour imposer son groupe comme le plus populaire dans l'Angleterre de Margaret Thatcher. La suite le conduira à se débarrasser de l'encombrant costume de porte-parole générationnel pour entrer, avec le Style Council, en immersion totale dans cette musique afro-américaine sur laquelle s'est largement construite sa passion. L'audacieux pari du Style Council entrainera peu à peu Paul Weller dans une impasse artistique et verra dans un même temps la critique proclamer prématurément la fin de sa carrière. Son retour n'en sera que plus éblouissant. Exemple sans équivalent dans l'histoire de la pop anglaise, la carrière solo de Paul Weller le verra peu à peu se réinventer et révéler une oeuvre polymorphe qui, plus de quarante ans après ses débuts, ne cesse de surprendre par sa fraîcheur et sa recherche constante. Ignorer son parcours ce n'est ni plus ni moins que se priver de l'un des chapitres essentiels de la musique moderne. L'humble pari de ce livre est de rendre justice à l'une des plus belles histoires de la pop anglaise.

  • Ce volume retrace le parcours des chanteurs de la Rive Gauche, Georges Brassens, Jacques Brel, Charles Trenet, Léo Ferré, Boris Vian. On s'est surtout penché sur les textes, reflets de l'époque. Viennent ensuite les rockers : Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Dick Rivers. On aborde le pop-rock, Nino Ferrer, Christophe, Antoine, Jacques Dutronc, Michel Polnareff. On passe du côté de chez les yéyés : Claude François, Richard Anthony, Sylvie Vartan, Frank Alamo, Petula Clark, France Gall, Brigitte Bardot, Eric Charden, etc. Ensuite, c'est au tour des trentenaires et des quadragénaires, Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, Henri Salvador, Jean Ferrat, Barbara, Claude Nougaro, Juliette Gréco (le fantôme de Saint-Germain-des-Prés), Maurice Fanon, Hugues Aufray. Puis les jeunes gens sérieux, Françoise Hardy, fantôme yéyé, Salvatore Adamo, Georges Chelon. Enfin, en route vers les années 70 : deux chanteurs de transition, Julien Clerc et Michel Delpech. Mais là on n'est déjà plus du côté de chez les yéyés mais du côté de chez les babas.

  • Lorsque la musique tourne en rond et qu'on est manque d'inspiration, il reste toujours la solution de faire du neuf avec du vieux. Trois recettes infaillibles (enfin, pas toujours !) : 1) traduire des titres étrangers qui ont déjà fait leurs preuves (« Si ça a marché là-bas, ça doit marcher ici »), 2) rafraîchir des tubes du passé (« le public l'a oublié, il va croire que c'est nouveau ») et 3)carrément piller le patrimoine culturel, qu'il soit ou non tombé dans le domaine public. Ça passe ou ça casse ! De la simple traduction rigoureuse et sans problème, au vol pur et simple de paroles et de musiques, notre ouvrage passe en revue plusieurs milliers de chansons qui, depuis l'invention du disque, ont voyagé dans l'espace et dans le temps, le plus souvent sans encombre, parfois après un détour devant les tribunaux.

  • Rock et homosexualité : les dessous d'un malentendu

    Frank Bardel

    • Le camion blanc
    • 21 Septembre 2021

    Sex, drugs and rock'n'roll, tout le monde connaît ce slogan qui désigna le mode de vie survolté des grandes rock stars du XXe siècle. Seulement voilà, si certaines d'entre elles ont pu allégrement remplir les trois critères, la manière dont elles envisageaient le premier d'entre eux a souvent pu poser problème et engendrer mépris et rejet de la part des ennemis de la contre-culture et, plus surprenant, de la part des journalistes ou « penseurs » du rock, de certains artistes, voire du public lui-même. En revivant parallèlement les grandes heures du rock et du combat pour la cause homosexuelle, en retraçant les portraits des grandes icônes auxquelles tout le monde ne peut s'empêcher de penser à l'évocation d'un tel sujet, cet ouvrage tentera d'expliquer les raisons et les paradoxes d'un inexplicable malentendu.

  • Pourquoi un guide sur la musique de films fantastiques ? Le genre fantastique n'a-t-il pas été l'un des premiers que l'humanité a abordé ? Après les histoires de chasseurs, c'est bien d'histoires merveilleuses que l'homme s'est nourri. Il s'est plié à se raconter des contes, prouvant là sa grande capacité à créer et rêver. De là à dire que le fantastique dans sa globalité est une nécessité, il n'y a qu'un pas ! Et le plus évident, n'est-ce pas l'engouement du public lors des sorties des films de genre, que ce soient des Star Wars, des Alien, la Trilogie du Seigneur des Anneaux, du Hobbit, ces films qui permettent à tous de s'affranchir, l'espace de quelques heures, des contingences de notre vie moderne. Et c'est là que le complément idéal de ces images devient la musique, digne héritière d'une tradition orchestrale, esthétique et romantique. L'écoute d'une musique doit provoquer cette sensation particulière qui permet de transcender l'image, de la magnifier. Seules quelques oeuvres de John Williams, Jerry Goldsmith, Elliot Goldenthal ou bien encore Howard Shore y parviennent. Ce guide a pour vocation de recenser des oeuvres importantes dans le patrimoine musical, car elles prolongent dans le fond et la forme, l'art de la composition dite classique.

  • Benjamin Biolay

    Jérémy Attali

    • Le camion blanc
    • 18 Mai 2017

    « On aime Benjamin Biolay pour sa musique et sa sensibilité. Pour ce qu'il provoque en nous à l'oreille ou à l'oeil. On aime sa voix et son charisme, sa pudeur comme sa façon de se livrer. On aime ce qu'il fait de nos nuits blanches, comment il sauve nos désespoirs, comment il nomme nos idées noires. » Qui sont les fans de Benjamin Biolay et pourquoi sont-ils tant touchés par son univers ? À travers le témoignage de près de cent personnes, de portraits de certains d'entre eux et d'une nouvelle « biolesque » se déroulant sur neuf chapitres, l'auteur tente de délier le mystérieux fil qui unit un artiste à son public. Avec sincérité et souvent à fleur de peau, tous se livrent sur la relation qu'ils entretiennent avec l'univers du chanteur. La première écoute, le premier concert, les paroles dans lesquelles chacun se reconnaît, les mélodies lancinantes comme endiablées... Tout y passe, avec une sacrée dose de sincérité.

  • Hexagone blues t.2

    David Baerst

    • Le camion blanc
    • 15 Avril 2015

    Se comportant en entité bicéphale, qui se partage entre le respect des traditions et une volonté avant-gardiste, le blues français est incontestablement devenu un genre à part entière. Porté par des passionnés, dont les connaissances parviennent à étonner même les Américains (dixit le chanteur-guitariste texan Neal Black, préfacier d'Hexagone Blues Tome 1), il ne cesse d'évoluer et de symboliser les joies ou les douleurs de son époque. Une vocation défendue par des centaines de musiciens mais aussi par des personnalités du monde du cinéma, de la littérature ou encore du journalisme. Vous vivrez une aventure aussi humaine que musicale en allant, ici, à leur rencontre. Un voyage grisant au coeur d'une France repeinte aux couleurs d'un idiome qui, aujourd'hui, se nourrit d'échanges et de diversité. « Il n'est pas difficile de nourrir des pensées admirables lorsque les étoiles sont présentes » (Marguerite Yourcenar)

  • Hexagone blues t.1

    David Baerst

    • Le camion blanc
    • 15 Avril 2015

    S'il puise sa source au plus profond des musiques séculaires afro-américaines, le blues français possède indéniablement sa propre personnalité. Une personnalité qui s'est forgée au fil des ans, nourrie d'influences diverses. Pour la première fois se trouvent réunis, au sein d'un même recueil, bon nombre de protagonistes et amateurs. Qu'ils soient musiciens, écrivains, réalisateurs, comédiens, journalistes ou encore intellectuels, tous se confient avec exaltation sur cet idiome toujours soucieux des préoccupations sociales qui jalonnent son existence. Formant une véritable rétrospective, Hexagone Blues vous invite à les suivre sur la route, à travers des textes explicatifs, des présentations et des témoignages glanés sur trois décennies. Tout au long de ces pages, vous deviendrez à votre tour acteur et vous trouverez confronté à des échanges passionnés, à des coups de gueule ou à des monologues éclatants qui n'aboutissent qu'à une seule conclusion : le blues est bel et bien une réalité française ! « They didn't know it was impossible so they did it. » (Mark Twain)

  • Jamaica session t.1

    Yannick Maréchal

    • Le camion blanc
    • 15 Juin 2015

    Une des spécificités du Reggae est d'être composé de multiples courants musicaux. Les racines de ce mouvement prennent naissance en Jamaïque dès la fin des années 50 avec le Mento / Calypso et le Jamaican Shuffle débouchant sur le Ska, puis évoluant à travers le Rock Steady et l'Early Reggae pour aboutir au Roots Reggae / Dub, dont l'apogée se situe au milieu des années 70. Cette période, couvrant globalement une vingtaine d'années (du tout début des années 60 jusqu'au tout début des années 80), est sans conteste l'Âge d'Or de la musique jamaïquaine : les disques se succèdent à une cadence infernale et la qualité est toujours au rendez-vous. Dans cet ouvrage sont traités uniquement les innombrables enregistrements originaux de ces deux décennies, à travers plus de 250 groupes et artistes et 1 400 albums. L'auteur : Yannick Maréchal est passionné de musique jamaïquaine (sous tous ses aspects). À partir des années 80 il édite trois fanzines, Jamaica Session, Trumpet Of Zion puis The Reggae Injection. Il est l'auteur en 2005 de l'Encyclopédie du Reggae parue aux éditions Alternatives. Grand amateur de littérature et de cinéma fantastique il a également participé à l'ouvrage Gore - Dissection d'une collection de David Didelot sorti aux éditions Artus Films en 2014. Il prépare actuellement un ouvrage sur les loups-garous et les vampires dans l'histoire du cinéma, des origines à nos jours.

  • Scorpions ; 50 ans dans l'oeil du cyclone

    Guillaume Gaguet

    • Le camion blanc
    • 15 Septembre 2016

    Des sous-sols de Sarstedt, près de Hanovre, jusqu'aux plus grandes salles du monde entier, l'épopée musicale et humaniste d'un des plus grands groupes de hard rock est racontée pour la première fois en langue française. 50 ans d'histoire scrutés à la loupe et narrés avec précision et force d'anecdotes méconnues. Tous les albums, singles, DVD et titres inédits du groupe sont évoqués dans cette biographie-référence pour les amateurs des arachnides et les amoureux des éternels auteurs de « Still Loving You », « Rock You Like A Hurricane » et « Wind Of Change ».

  • Hip-Hop, Disco, House, Techno... toutes ces musiques formant la Dance Culture sont nées et ont évolué grâce à l'inspiration d'une poignée de DJs. Une Histoire de la Dance Culture en propose une relecture de la thèse intitulée Le DJ, médiateur de transferts culturels dans la Dance Culture. Comment des cultures locales sont devenues globales qui s'appuie sur les transferts culturels et le rôle de médiateurs que prennent les DJs qui, en s'inspirant d'innovations techniques, d'autres styles musicaux et de contextes sociopolitiques venant de Jamaïque, d'Europe, du Japon ou des États-Unis, créent ces différents mouvements musicaux puis les diffusent dans leurs quartiers, leurs villes, leurs pays et enfin dans le monde entier avec toujours le même but, faire danser. Une Histoire de la Dance Culture retrace un demi-siècle d'évolution musicale en partant des origines de la culture musicale sound-systems jamaïcaine, vues comme les prémices de la Dance Culture à l'arrivée des premiers soundsystems, jusqu'aux missions des travellers et l'émergence de quelques scènes en Europe de l'Est, en Afrique et en Extrême-Orient sans non plus oublier les expériences techniques et musicales menées par des musiciens, des inventeurs et des mouvements artistiques et contestataires du début du XIXe jusqu'au milieu du XXe siècle qui ont offert de nouvelles perspectives et une autre façon de penser la musique.

  • Si vous souffrez d'aigreur intestinale liée à la musique insipide de votre environnement quotidien, si vos oreilles ne supportent plus la musique industrielle à réchauffer au four micro-onde, cet ouvrage est pour vous. Si vous désirez découvrir de nouvelles saveurs musicales, à table mes ami(e)s. Le Rock est une musique riche de mille ingrédients aussi surprenants que variés : le Jazz, le Blues, le Folk, et même la musique classique. Vous allez désormais pouvoir agrémenter vos oreilles de nouvelles recettes surprenantes : les saveurs boisées d'un bourbon dans un club accompagné des roulements de caisses de Art Blakey, un dessert acidulé aux agrumes dans un jardin anglais au son de Kevin Ayers, une épaisse tranche d'entrecôte saignante en compagnie du Heavy-Metal anglais de Savage... Et puis vous découvrirez les nouvelles audaces culinaires de Grand Magus, Yellow Town, ou Sungrazer. Tous vous redonneront bien-être et vitalité dans un monde de stress et de vacuité. Tous ces artistes ont en commun de créer une musique sans concession, faisant parler l'âme avant de réfléchir à la bienséance. Certains d'entre vous seront sans doute rebutés par l'acidité du Jazz de Miles Davis, l'amertume du Blues du Jeff Beck Group, ou par la rugosité métallique de Diamond Head. Pourtant, c'est à leur contact que votre espace gustatif va s'ouvrir à de nouveaux horizons. Voici en tous cas quelques clés aussi subjectives que sincères pour découvrir le monde merveilleux de cette musique toujours verte et contestataire, j'ai nommé le Rock'N'Roll !

  • Under The Big Black Sun est un compte rendu intimiste de la scène punk de Los Angeles, racontée par les protagonistes, peaufinée par John Doe de X et accompagnée de photos rares - l'exploration inédite du jeune mouvement punk de Los Angeles et de son évolution vers le hardcore. Les auteurs, John Doe et Tom DeSavia, tissent une narration fascinante de la légendaire scène de la côte ouest entre 1977 et 1982 en donnant voix au chapitre à ses acteurs majeurs. Ce livre égrène vingt-sept récits, de la bouche même des fameux - voire infâmes - protagonistes de la scène, dont Exene Cervenka (X), Henry Rollins (Black Flag), Mike Watt (the Minutemen), Jack Grisham (TSOL), Teresa Covarrubias (the Brat), ainsi que des têtes pensantes et journalistes Pleasant Gehman, Kristine McKenna et Chris Morris. John Doe nous invite au pays ensoleillé des films noirs, à travers les ruelles d'Hollywood et l'expansion urbaine, où il rencontra ses homologues artistiques Exene, DJ Bonebreak et Billy Zoom pour former X, le groupe qui deviendrait synonyme du punk de L.A. Se concentrant sur les années de développement du punk, Under The Big Black Sun relate des histoires d'amour et d'amitié, d'ambitions et de querelles, de rêves grandioses et de colères culturelles, se combinant avec le lustre brillant et dépenaillé d'une étrange culture populaire illustrant parfaitement la face cachée d'Hollywood. Le lecteur plongera dans les clubs qui définirent le mouvement, au fond d'impasses ou sur des parkings vides, dans les immeubles et les squats où trônaient les musiciens, les artistes et les seconds couteaux façonnant ce qui deviendrait le punk de Los Angeles, né de la country, du rock'n'roll, du blues et de la musique latino - incontestablement l'étape suivante dans l'histoire du rock -, de l'art et de la culture, ainsi que de la frustration politique et économique. Un punk à l'image même de Los Angeles. Pour la première fois, les histoires et les photos de cette époque mythique sont présentées par ceux qui se trouvaient en première ligne. Des récits dont la plupart d'entre nous n'ont jamais entendu parler, nés sous le grand soleil noir.

  • Dans ce deuxième tome, Louis de Ny nous propose d'effectuer une nouvelle plongée au coeur du Petit Monde du Rock progressif Italien. Il y a bien sûr à nouveau une sélection d'albums d'hier et d'aujourd'hui avec une fois de plus beaucoup de découvertes à savourer et de curiosités à explorer. Il en profite aussi pour revenir longuement sur les années quatre-vingt et ainsi compléter son anthologie de ce courant musical si particulier et si riche dont la vitalité ne cesse de surprendre. La partie la plus originale est sûrement celle consacrée aux musiciens actuels du mouvement progressif italien. Ce sont eux qui s'expriment directement dans ce livre, qui nous permettent d'entrer dans leur sphère et ainsi de mieux comprendre ce qui les fait avancer dans un contexte général économiquement peu porteur et culturellement peu ouvert aux musiques progressives. Quand vous aurez terminé de lire ce livre, vous comprendrez alors mieux la signification de son sous-titre : Le Théâtre des émotions.

  • U2 ; paroles de fans

    Claire Talgorn

    • Le camion blanc
    • 20 Janvier 2018

    Ils habitent au Pérou, en France, au Brésil, en Suède, en Afrique du Sud, en Indonésie, en Australie, aux Etats-Unis et partagent un point commun : le groupe irlandais U2. Pourquoi la musique de ces quatre gars de Dublin les fait-elle vibrer ? Jusqu'où sont-ils allés pour suivre leur passion ? Pourquoi ces quatre copains de quarante ans séduisent-ils toutes les générations ? Emotion, coups de gueule, anecdotes, voici les témoignages de quatre générations de fans.
    Si la journaliste Claire Talgorn a souhaité trouver des réponses, c'est parce qu'elle se posait les mêmes questions concernant sa propre passion pour le groupe. En 2015, elle diffuse un questionnaire sur différents forums internationaux consacrés à U2 et reçoit les premiers retours de fans en 24 heures. Décidée à transformer l'essai en livre, elle lance ensuite une campagne de financement participatif qui lui permet de l'éditer à une centaine d'exemplaires. Mais elle continue à recevoir des réponses de fans et souhaite les faire exister quelque part. Elle propose alors son manuscrit aux éditions Camion Blanc, qui venaient juste de lancer la collection Paroles de fans. Au bon endroit, au bon moment, cette collaboration donne naissance à la deuxième version de son ouvrage.

  • The smashing pumpkins : l'unité mise en pièces

    Michel Arouimi

    • Le camion blanc
    • 23 Décembre 2021

    Depuis trois décennies, les Smashing Pumpkins, célèbre groupe de rock américain, se sont renouvelés sur tous les plans, mais sans abandonner l'esprit qui anime leurs créations, insufflé par son leader. Le talent poétique de Billy Corgan, auteur de la plupart des chansons, permet de mieux sentir le sens de recherches musicales qui, comme le texte si hermétique de ces chansons, renouent avec les principes du sacré. Le son des instruments comme le texte des chansons sont le moyen d'une « alchimie », révélée comme telle par les illustrations des albums et par les vidéo-clips, étudiés dans cet ouvrage.

  • Industrial musics t.2

    Eric Duboys

    • Le camion blanc
    • 16 Avril 2012

    Analyse en s'intéressant au parcours de groupes et de musiciens en solo d'un rayonnement plus confidentiel, mais dont l'importance aura été tout aussi capitale dans l'histoire de ce genre protéiforme et de ses évolutions. Déclinés selon un mode bruitiste, ambiant ou tendant à l'abstraction musicale, les territoires sonores explorés par les musiciens présentés dans ce second volet, plutôt que par leur allégeance à certains codes et archétypes, se caractérisent surtout par leur extrême singularité.
    Au-delà de la seule analyse de leur oeuvre discographique (souvent considérable par ses proportions), Industrial Muxic. Vol 2 se veut aussi et surtout une voie d'accès aux univers très personnels de ces grands innovateurs aujourd'hui encore trop méconnus qu'auront été Maurizio Bianchi, Merzbow, David Jackman (plus connu sous le nom d'Organum), The New Blockaders. The Haters, Zoviet France (ainsi que les projets personnels des différents membres), The Hafler Trio, John Duncan, P16.D4, Achim Wollscheid et Non Toxique Lost.

  • Anthologie du black metal t.1

    Alexandre Guudrath

    • Le camion blanc
    • 16 Avril 2012

    Découvrez Anthologie du black métal - tome 1, le livre de Collectif

  • NOM COMMUN : Métalleux. MORPHOLOGIE : poils longs, bien que certains spécimens les conservent courts. RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE : mondiale. STRUCTURE SOCIALE : vit en meute, les spécimens isolés se regroupent lors d'évènements particuliers. RÉGIME ALIMENTAIRE : omnivore, gros penchant pour les boissons houblonnées. MOYENS DE COMMUNICATION : grognements, huchements et beuglements gutturaux. MODE DE VIE : prédominance pour la boue festivalière. Voici la première étude zoologique du metal pour comprendre le mode de vie de ces drôles de bestioles et en révéler bien des aspects insolites. Ponctuée d'interviews avec plusieurs cas de laboratoire, elle vous fera voyager sur les croisières metal, chez les métalleux ougandais, vous proposera des cercueils et strings metal, des playlists au rythme de votre footing ou encore des festivals pour malentendants... Bienvenue en milieu hostile.

  • Anthologie du metal t.2

    Garry Sharpe Young

    • Le camion blanc
    • 21 Mai 2012

    Second volume s'intéresse plus particulièrement au doom, au power metal, au metal symphonique, au néo-metal, aux avant-gardistes, ainsi qu'aux scènes de diverses contrées (Amérique du Nord/Sud, Allemagne, Scandinavie, Japon, Europe) et présente les formations les plus marquantes de chaque catégorie.
    Véritable référence en la matière, cette bible à mettre entre toutes les mains comblera aussi bien les néophytes que les amateurs avertis.

  • Anthologie du black metal t.2

    Alexandre Guudrath

    • Le camion blanc
    • 21 Mai 2012

    Mort, haine et souffrances, déviances, flammes et ténèbres ! Voilà les meilleures munitions du black metal, cet Art Noir viscéral, ce genre musical «terroriste». Cette première anthologie propose de l'analyser en partant des racines (Venom, Bathory) pour arriver à aujourd'hui. Dans le premier tome, après une FAQ qui délimite les frontières du genre, le lecteur plonge dans les disques mythiques de l'old school puis dans ceux plus démoniaques des années 90. Dans ce second tome, place aux productions des années 2000 puis aux Démons et merveilles du genre (les meilleures hybridations). Ces 1200 pages se terminent sur des compilations indispensables et un long entretien avec un activiste culte. Alexandre Guudrath scrute le black metal depuis 1997. Il s'est fait connaître en organisant des concerts, en chroniquant (sur le webzine darkmag.net entre autres) et en soutenant l'underground avec son blog La Voix des Ombres.

  • « Entrez, entrez dans le monde enchanté du rock progressif italien. Vous assisterez à un spectacle, sans cesse renouvelé, de la Commedia dell'Arte riche en émotions et en couleurs. Vous rencontrerez des chanteurs souvent pittoresques aux penchants parfois lyriques, des joueurs de flûte malicieux et des violonistes virtuoses qui vous entraîneront dans un tourbillon de notes enivrantes. Vous apercevrez aussi des musiciens poètes, des artistes maudits, des revenants en pleine forme et des groupes disparus avant même d'avoir eu une existence réelle. Dans ce qui ressemble à une cour des miracles tout droit sortie d'un univers fantastique, vous serez surpris de croiser des gobelins et des dragons qui côtoient sans problème aussi bien des fées que des fous pendant que des colombes, des papillons et des lucioles volettent au-dessus de pingouins. Ne soyez pas surpris non plus si vous voyez deux lunes dans le ciel ainsi que des visages monstrueux ou angéliques cachés derrière des nuages. Autant le savoir, l'Enfer et le Paradis de Dante ne sont jamais loin : c'est ainsi que va le petit monde du rock progressif italien ! »

  • Internet permet aujourd'hui d'accéder à quasiment tout de la musique rock, mais il est toujours aussi complexe de s'y retrouver dans sa grande histoire. Ce livre se veut un guide, remettant en contexte la création du disque et l'état d'esprit des musiciens, et retranscrit les sensations ressenties plusieurs décennies après sa création. Blues, Hard, Progressif, Jazz. de nombreuses facettes du genre sont évoquées, sans limite ni restriction, juste sous l'angle du plaisir d'écoute. Si l'âge d'or du Rock est aujourd'hui derrière nous, le genre vit toujours grâce à de nombreuses formations Stoner, Psyché et Doom qui régénèrent le genre et nécessitent une découverte et une vraie mise en lumière. Découvrons ou redécouvrons quelques-uns des trésors passés et modernes d'un Rock aux multiples ramifications.

empty