Genres musicaux

  • Get back

    , ,

    • Seghers
    • 14 Octobre 2021

    Janvier 1969. Lorsque les Beatles se réunissent pour enregistrer leur nouvel album, Get Back, ils sont dans une période de transition et de doute : George Harrison rentre de New York où il a travaillé main dans la main avec Bob Dylan, Paul McCartney est dans son histoire d'amour naissante avec Linda Eastman, John Lennon est inséparable de Yoko Ono, sa partenaire à la ville comme à la scène. L'enregistrement de « L'Album blanc », en 1968, a divisé le groupe, et la disparition de leur mentor à tous, « M. Epstein », a laissé un grand vide. Pourtant, c'est dans cette atmosphère étrange, tandis qu'ils repartent à la source de leur art, que les Beatles vont composer quelques-unes des leurs plus belles chansons, cultes dès leur sortie. Pendant un mois, Michael Lindsay-Hogg enregistre les sessions studio des Beatles, de Twickenham à Savile Row, en vue d'une émission spéciale en mondovision et d'un live, qui sera le mythique concert sur le toit, au sommet de l'immeuble d'Apple Corps. Le montage qui a été fait de ses prises de vues dans le documentaire Let it be, sorti après la scission du groupe en avril 1970, mettait volontairement l'accent sur l'aspect dépressif, chaotique, du processus créatif. Or, c'est justement ce que ce livre et le documentaire qui l'accompagne vient nuancer, sinon de contredire, comme l'écrit Peter Jackson dans sa préface : « La véritable essence des séances de Get Back est contenue dans ces pages : il suffit de compter le nombre de fois où la mention «rires» est indiquée entre parenthèses. » Hanif Kureishi, renchérit : « Le résultat de toutes ces blagues, de ce travail incessant et de ces disputes, c'est un final fabuleux. La séance live sur le toit de l'immeuble qui se déroule à la fin du mois de janvier 1969, et en février de la même année, les Beatles qui se mettent allègrement à travailler à ce chef-d'oeuvre qui se révélera être Abbey Road. » Grâce à ces archives enfin restaurées et révélées au grand public, tous les fans des Fab Four ont le privilège d'entrer en studio pour assister aux premiers brouillons, aux erreurs, à la dérive de chacun et aux digressions de tous, à l'ennui, à l'excitation, au brouillage joyeux et aux percées soudaines... D'assister au crépuscule superbe de leurs idoles.

  • DEEP BLUES

    Robert Palmer

    • Allia
    • 20 Novembre 2020

    C'est dans la douceur du coton que naquit la musique la plus authentiquement mélancolique du XXe siècle. Des fronts qui suent le jour, des doigts qui saignent la nuit : tel fut le destin des pères fondateurs du blues. Voici le livre définitif sur la musique la plus influente du siècle passé. C'est avec un talent de romancier qu'il brosse le portrait des figures séminales du blues, de Robert Johnson à Muddy Waters... Il décrypte les fondements de cette musique avec la précision du musicologue. Et c'est avec l'exactitude de l'historien, qu'il en écrit les annales. Ou plutôt une Odyssée, commencée en Afrique pour s'achever sur le Delta du Mississipi. L'exode maritime et des décennies d'asservissement feront mûrir chez les esclaves cette musique écorchée et mystique : le blues.

  • Machine soul, une histoire de la techno

    Jon Savage

    • Allia
    • 19 Août 2021

    Loin des idées reçues, il apparaît que la techno est l'aboutissement d'une véritable pensée conceptuelle : celle qui vise l'harmonie entre l'homme et la machine, l'état de transe créé par la répétition des boucles sonores, une projection dans le futur.
    Des premiers DJs jusqu'à la popularisation de la techno et l'arrivée des autodidactes, de la musique underground à la musique de dancefloor, Jon Savage parcourt l'histoire de la techno en la resituant dans le contexte socioculturel des pays qui l'ont vu émerger. Le texte s'ouvre sur la description d'un concert de Orbital, Savage comparant les DJ aux personnages de La Guerre des étoiles... Avant tout, la techno est une performance, au sens artistique.

  • Le compositeur Felix Mendelssohn (1809-1847) effectue entre 1830 et 1832 un grand voyage européen ; musicien de génie, sans doute le plus précoce de l'histoire de la musique, brillant dessinateur, doué en tout, il est aussi cet érudit qui traduit le poète Térence à dix-sept ans, assiste avec passion aux cours d'Hegel et fréquente Goethe comme ami... Durant ces véritables « années d'apprentissage », il visite et étudie l'Allemagne, la Suisse, l'Italie, la France et l'Angleterre.

    Dans ces lettres, qui constituent un véritable journal de voyage, adressées à sa famille et à ses amis, Mendelssohn évoque des figures de l'art, de la littérature et de la politique de son temps. Il se révèle tel qu'en lui-même, d'une intelligence exceptionnelle et curieuse de tout ; mais c'est d'abord l'homme à la sensibilité contemplative qui affleure, avec son style incomparable, léger, vivace et spirituel comme sa musique.

    Lettres présentées par Nicolas Dufetel, d'après l'édition d'Abraham-Auguste Rolland.

  • Born to run

    Bruce Springsteen

    • Albin michel
    • 28 Septembre 2016

    « Se raconter est une drôle d'affaire . . . Dans un projet comme celui-ci, l'auteur fait une promesse : laisser le lecteur entrer dans sa tête. C'est ce que j'ai essayé de faire au fil de ces pages. » BRUCE SPRINGSTEEN En 2009, Bruce Springsteen et le E Street Band jouent à la mitemps du Super Bowl. L'expérience est tellement grisante que Bruce décide d'écrire à ce sujet. C'est ainsi qu'a commencé cette extraordinaire autobiographie.
    Au cours des sept années écoulées, Bruce Springsteen s'est, en secret, consacré à l'écriture de l'histoire de sa vie, apportant à ces pages l'honnêteté, l'humour et l'originalité qu'on retrouve dans ses chansons.
    Il décrit son enfance, dans l'atmosphère catholique de Freehold, New Jersey, la poésie, le danger et les forces sombres qui alimentaient son imagination, jusqu'au moment qu'il appelle Le Big Bang : la première fois qu'Elvis Presley passe à la télévision, au Ed Sullivan Show. Il raconte d'une manière saisissante l'énergie implacable qu'il a déployée pour devenir musicien, ses débuts dans des groupes de bar à Asbury Park et la naissance du E Street Band. Avec une sincérité désarmante, il raconte aussi pour la première fois les luttes personnelles qui ont inspiré le meilleur de son oeuvre et nous montre que la chanson Born to Run révèle bien plus que ce qu'on croyait.
    Born to Run sera une révélation pour quiconque apprécie Bruce Springsteen, mais c'est bien plus que le témoignage d'une rock star légendaire. C'est un livre pour les travailleurs et les rêveurs, les parents et les enfants, les amoureux et les solitaires, les artistes, les dingues et quiconque ayant un jour voulu être baptisé dans les eaux bénies du rock'n'roll.
    Rarement un artiste avait raconté son histoire avec une telle force et un tel souffle. Comme nombre de ses chansons (Thunder Road, 'Badlands, 'Darkness on the Edge of Town, The River, Born in the USA, The Rising, The Ghost of Tom Joad, pour n'en citer que quelques-unes), l'autobiographie de Bruce Springsteen est écrite avec le lyrisme d'un auteur/compositeur singulier et la sagesse d'un homme qui a profondément réfléchi à ses expériences.

  • Modulations ; une histoire de la musique électronique

    Collectif

    • Allia
    • 8 Avril 2021

    Livre neuf. Modulations. Une histoire de la musique éléctronique. Si vous cherchez un point commun entre Daft Punk et Karlheinz Stockhausen, Giorgio Moroder et Aphex Twin, Public Enemy et Brian Eno, n'allez pas plus loin : ils font tous partie de la plus grande aventure musicale de la fin du XXe siècle (et du début de ce siècle), celle des musiques électroniques. Du futurisme italien jusqu'aux travaux de déconstruction sonore des musiciens de house ou de downtempo, depuis les montages de bandes magnétiques des précurseurs de la musique concrète jusqu'à l'extrémisme brutal du gabber et la douceur ouatée de l'ambiant, en passant par les fulgurances des pionniers de la musique hip-hop et les visions électro-funk des inventeurs de la techno de Detroit, "Modulations" est la première histoire raisonnée de ces musiques publiée en France. Chaque chapitre de volume collectif, rédigé par un spécialiste, à la fois amoureux sonique et critique érudit, couvre une période de leur développement ou une branche de leur activité créative. Des annexes complètent le panorama en s'attardant sur les sous-genres les plus importants et les styles connexes, tandis que des transcriptions d'interviews donnent la parole aux acteurs eux-mêmes. S'adressant au néophyte autant qu'à l'amateur éclairé, "Modulations" offre au lecteur les clefs pour comprendre le texte et le contexte d'unemusique qui a révolutionné notre approche tant de la composition que de l'écoute musicale, en réconciliant avant-garde et grand public.

  • Blackpink, les reines de la k-pop

    Adrian Besley

    • Hors collection
    • 21 Avril 2022

    Avec un clip regardé plus d'un milliard de fois sur YouTube, « Ddu-Du Ddu-Du », le groupe de pop coréenne BlackPink, formé en 2016, affole les compteurs ! Il n'aura fallu que quelques années à cette formation entièrement féminine pour s'imposer sur le devant de la scène K-Pop.

    Très vite, Jennie, Lisa, Jisoo et Rosé, les quatre jeunes stars de Blackpink, ont pris d'assaut les scènes musicales : leur tournée mondiale s'est faite à guichets fermés.

    Premier groupe de K-pop à se produire lors du prestigieux festival américain Coachella, Blackpink a électrisé le public et a créé l'événement.

    Le 5 avril 2019 (avec plus de 900 000 fans en attente), la vidéo de « Kill this Love » est mise en ligne. Dès sa sortie, elle bat des records : elle se place au sommet des charts iTunes aux États-Unis (une première pour un groupe féminin depuis 15 ans), et elle est la plus rapide à atteindre le million de likes sur YouTube (en 30 minutes). Le 11 novembre 2019, nouveau record : celui du premier groupe de K-Pop à atteindre un milliard de vue. Deux ans plus tard, la vidéo a été vue plus de 1,7 milliard de fois.

    Ce livre raconte le quotidien des membres du groupe, les répétitions, leurs débuts, leurs succès. Il revient sur la personnalité de chacune des chanteuses du groupe, sur les chorégraphies, leur style, et le rôle de toute l'équipe qui les entoure.

    Inclus : deux cahiers photos de 8 pages.

  • De fringues, de musique et de mecs

    Viv Albertine

    • 10/18
    • 21 Mars 2019

    Itinéraire d'une véritable enfant du rock, l'autobiographie de Viv Albertine revient sur sa carrière de guitariste dans l'un des tout premiers groupes de punk exclusivement féminin outre-Manche, The Slits. Évocation candide et franche d'un mouvement musical et social qui allait changer l'histoire de la musique, De fringues, de musique et de mecs retrace sans tabou son parcours de gamine de la classe moyenne anglaise des années 1970 fascinée par la scène musicale, puis de jeune femme embarquée dans un mouvement aux excès et au nihilisme affichés, et enfin de femme confrontée au grand vide post-punk qui tente de survivre à l'ennui d'une vie rangée.

  • Tout l'opéra

    Gustave Kobbe

    • Bouquins
    • 25 Avril 2019

    Le « Kobbé » est l'ouvrage de référence des amateurs d'opéra dans le monde entier. Parue pour la première fois en 1922, cette bible des mélomanes a connu d'innombrables rééditions et de nombreuses traductions. Elle présente les compositeurs de tous les temps et de tous les pays. Les opéras sont classés dans l'ordre de leur création et, pour chacun d'entre eux, sont indiquées les mises en scène les plus importantes. Près de 500 oeuvres sont ainsi analysées, témoignage de la vitalité d'un genre et du renouvellement constant du répertoire.

  • Contrepoint à la ligne et autres écrits

    Glenn Gould

    • Bouquins
    • 14 Novembre 2019

    Près de quarante ans après sa disparition, le seul nom de Glenn Gould (1932-1982) est devenu un sésame. Au-delà de sa réputation d'interprète, le grand pianiste canadien représente aujourd'hui un mythe culturel, un parcours hors norme et un personnage savoureusement excentrique que ce volume permet de découvrir.
    Pour un public toujours nombreux et fervent, Gould s'identifie à Bach, aux Variations Goldberg notamment, comme Callas à Verdi ou Karajan à Beethoven. Il demeure l'une des personnalités les plus marquantes du monde musical. Non seulement comme pianiste, mais aussi comme compositeur, écrivain, sociologue, théoricien et prophète de nouveaux modes de communication, comme moraliste enfin. « Je suis, disait-il, un écrivain canadien et un homme de communication qui joue du piano à ses moments perdus.» Bruno Monsaingeon a réuni, traduit et publié l'intégralité de ses écrits. Ces textes, que leur contenu soit d'ordre autobiographique, philosophique, anthropologique ou purement musical, qu'ils relèvent de l'art du portrait ou celui de l'interview, ont marqué la pensée contemporaine et révèlent tout un pan méconnu de la personnalité et du génie de Gould. Regroupés pour la première fois, ils sont l'oeuvre d'un écrivain dont la réflexion sur la musique atteint à l'universel.

    Ce volume contient : « Dans l'antre de l'alchimiste », par Bruno Monsaingeon - Non, je ne suis pas du tout un excentrique - Le Dernier Puritain - Contrepoint à la ligne - « Glenn Gould au-delà du temps », par Bruno Monsaingeon.

  • Le choc du glam

    Simon Reynolds

    • Editions presentes
    • 27 Novembre 2020

    Cette histoire exhaustive du glam rock par l'auteur de Rétromania (Le Mot et le reste) réussit, alors même qu'elle revient sur des artistes des sixties et seventies, à nous propulser dans une réflexion d'une actualité totale sur la culture et la société. Il y est question du genre et de sa performance, évidemment, puis, très vite, de la « queerisation » des formes instituées, de la pratique camp de l'ambiguïté et de la distanciation, et de la passion - au sens étymologique de pathos, « souffrance », « maladie » - du glamour, du fétiche, du halo, tant sonore que visuel.

    Le Choc du glam a également l'immense mérite de savoir à la fois parler aux vieux « rockistes » et aux jeunes « poptimistes » : il reprend l'histoire du rock (principalement anglais) à l'extrême fin des années 1960 pour éclairer les ambiguïtés d'une époque et, en particulier, le potentiel politique du rejet de l'authenticité.

  • Le parfait Wagnérien et autres écrits sur Wagner

    Shaw/Liebert

    • Belles lettres
    • 18 Février 2022

    Hormis Pygmalion, dans sa version cinématographique My Fair Lady, l'oeuvre de Bernard Shaw est aujourd'hui presque complètement inconnue du public français. Parmi les mélomanes, rares sont ceux qui ont lu le Parfait wagnérien ou qui en connaissent même l'existence ; plus rares encore ceux qui savent que ce célèbre essai était le fruit d'une familiarité professionnelle avec la musique.

    C'est en effet comme critique musical, et rapidement l'un des plus talentueux d'Europe, que Shaw est entré dans la carrière journalistique et littéraire. Pendant près d'une vingtaine d'années (de 1876 à 1894), il a tenu avec un brio croissant une chronique musicale régulière dans la presse londonienne ; et même lorsqu'il cessa cette activité, il n'en continua pas moins à publier, de temps à autre, des articles marquants.

    Wagner et les interprètes wagnériens de son temps constituant le massif central de ses écrits sur la musique, ceux qui en traitent ont été ici rassemblés. Mais cette anthologie ne devrait pas intéresser seulement les wagnériens. Comme, dans les articles de Shaw, Wagner voisine souvent avec d'autres compositeurs précédents ou contemporains ; et que ses principaux interprètes outre-Manche, tant à l'opéra qu'au concert, venaient principalement de l'étranger et s'illustraient aussi dans d'autres répertoires, c'est une large part de la création et de la vie musicales européennes dans la seconde moitié du XIXe siècle qui s'y trouvent évoquée par un critique d'une indépendance de jugement et d'une verve incomparables.

  • Techno rebels ; les renégats de la funk électronique

    Dan Sicko

    • Allia
    • 19 Septembre 2019

    À sa parution en 1999, ce livre est d'emblée devenu la bible de la techno. Sicko vous entraîne sur les pistes de ce genre inclassable et en dépeint les figures pionnières, aussi fascinantes que diablement novatrices.
    C'est aussi le rêve collectif d'une ville, Detroit, que Sicko retranscrit : depuis les fêtes underground des années 80 jusqu'au boom électronique de la décennie suivante, en passant par les débuts des «Belleville Three», LES créateurs du son techno : Juan Atkins, Derrick May et Kevin Saunderson. Sicko décrit un véritable phénomène culturel, tant l'émergence de cette scène tient du miracle, une conjonction de facteurs inattendus et explosifs : une époque, un lieu, des moyens techniques et des personnalités hors du commun, qui éclaboussent encore la scène musicale mondiale.

  • Dylan par Dylan ; interviews 1962-2004

    Bob Dylan

    • Points
    • 22 Novembre 2018

    Fugueur, fou de folk et de rock'n'roll, Robert Zimmerman sublime sa rage de vivre en devenant Bob Dylan. Ces interviews essentielles, réunies pour la première fois, permettent à l'artiste de conter son parcours exceptionnel. Dylan se confie, esquive, plaisante, et délivre en une prose aussi mystérieuse que géniale les indispensables clés de son oeuvre légendaire.

    Né en 1941, Bob Dylan, de son vrai nom Robert Zimmerman, est un auteur-compositeur-interprète, peintre et poète américain, figure majeure de la musique populaire. Il reçoit en 2016 le prix Nobel de littérature.

    Édition établie par Jonathan Cott.

  • Le Voyage d'hiver de Schubert ; anatomie d'une obsession

    Ian Bostridge

    • Actes sud
    • 1 Juillet 2021

    À travers son style littéraire simple et souple, Ian Bostridge emporte avec lui érudits et amateurs au coeur du romantisme allemand. Rédigé sous forme d'une enquête historique, cette étude très documentée sera autant l'occasion pour les spécialistes d'approfondir leurs connaissances que pour les curieux de découvrir cette oeuvre unique de Schubert. Cet ouvrage traduit de l'anglais connait un grand succès outre-manche.

  • Envoutante lhasa

    Goodman Fred

    • Boreal
    • 18 Mars 2021

    Une voix riche, profonde. Une présence magnétique sur scène. Un seul prénom, qui évoque une haute quête spirituelle. Des musiques où elle se permettait tous les mélanges, des rancheras mexicaines au country-folk américain et au jazz, en passant par la chanson française et les mélodies sud-américaines. Lhasa était unique, et son souvenir brûle encore dans nos mémoires.

    Fred Goodman signe la première biographie de cette musicienne hors norme. Élevée entre les États-Unis et le Mexique dans un autobus scolaire transformé en caravane, entourée d'un père mystique, d'une mère incandescente et de trois soeurs qui mèneront plus tard une vie d'artistes de cirque, Lhasa a connu une enfance à nulle autre pareille qui allait marquer la femme et la chanteuse.

    Bohème, Lhasa? Sans doute, mais elle n'en était pas moins ambitieuse, têtue, exigeante. Après deux albums qui lui avaient valu la célébrité au Québec et en Europe, elle ne désirait rien plus ardemment que s'imposer aux États-Unis, son pays, où elle était encore presque inconnue, quand la mort l'a fauchée à trente-sept ans.

  • Réalisé dans des conditions rocambolesques dans l'immense villa Nellcôte louée par Keith Richards en 1971, alors que tous les Rolling Stones étaient en exil sur la Côte d'Azur, Exile On Main Street est souvent perçu comme un des meilleurs albums des Stones. La variété des compositions, la tournée américaine S.T.P. qui suivit cet enregistrement, le documentaire Cocksucker Blues consacré à cette même tournée et interdit par les Stones eux-mêmes car trop compromettant, les séances d'improvisation dantesques enregistrées qui servirent de base à leur seul double album studio, la tension grandissante au sein du groupe. T out ce qui entoure cet album est mythique. À cette époque, les Stones ont vraiment dansé avec le Diable et Robert Greenfield le raconte.

  • Peut-on raconter l'histoire du rock, ou en faire ressortir les faits les plus marquants, à travers des nombres et des données ? Voici un livre qui a décidé de relever le pari en illustrant à l'aide de l'infographie la généalogie des genres musicaux pour étoffer des portraits de rock stars, dévoiler certaines curiosités et, parfois même, quelques surprises. Il ne s'agit donc pas d'une simple narration mais, de quelque chose de plus, qui va plus loin, et permet de lire l'évolution de la musique rock d'une manière différente. Les chiffres donnent l'occasion de parcourir le temps, les dates, les épisodes. Sans compter qu'avec le nombre de copies, les positions dans les classements, ils donnent du « poids » au succès, autrement insaisissable et immatériel. Au rendez-vous de nombreuses stars comme Bob Dylan, Bowie, Iggy Pop, les Clash, AC/DC, U2, les Sex Pistols, Nirvana, Metallica, The Cure, Daft Punk... Les fans de rock ne seront pas en reste !

  • Vivien Goldman s'inte´resse au ro^le des femmes dans l'histoire du punk, de sa naissance a` Londres dans les anne´es 1970 jusqu'aux groupes actuels propulse´s sur la sce`ne internationale. Ici, elle parcourt quatre the`mes - l'identite´, l'argent, l'amour et la protestation - dans l'objectif d'explorer et de souligner ce qui fait du punk une forme d'art libe´ratrice pour les femmes.

    Elle me^le dans cet essai interviews, anecdotes et expe´rience personnelle. Ainsi, l'analyse de la chanson « Free Money » de Patti Smith de´bute par le souvenir d'une vire´e shopping entre l'autrice et Smith.

    Elle de´montre comment les punks fe´ministes ont cre´e´ une musique libre, impulsive, engage´e et durable avec une matie`re brute et illustre. Ainsi, le punk fe´ministe est-il un ve´ritable langage musical transcendant les frontie`res ge´ne´rationnelles et culturelles.

  • Traduit pour la première fois en français, ces mémoires de Laurie Verchomin éclairent d'une lumière nouvelle l'une des figures les plus importantes du jazz moderne. A travers le récit de leur histoire d'amour, elle lève le voile tant sur le processus créatif et le génie de Bill Evans que sur des aspects de sa vie en perpétuel conflit entre la beauté saisissante de sa musique et les tragédies qui le rongeaient de l'intérieur. Accompagné d'un disque contenant quatre enregistrements inédits du pianiste, cet ouvrage est à la fois le récit d'une magnifique histoire d'amour et un document historique sur l'univers de Bill Evans.

  • England's dreaming : les Sex Pistols et le punk

    Jon Savage

    • Allia
    • 27 Septembre 2002

    Pendant 1976 et 1977, le punk a rassemblé des stylistes originaires de banlieue, des victimes de Bowie, des adolescents fugueurs, des radicaux endurcis des années 60, des gays hommes et femmes, des artistes, des poupées de discothèque, des criminels, des drogués, des prostituées de toutes les confessions, des hooligans, des intellectuels, des obsédés du gros beat, des parias de toutes les classes sociales. Ce n'étaient pas seulement les groupes en eux-mêmes : le pouvoir qu'ils avaient venait de leur public. Le punk ne reproduisait pas les modes dominantes des beaufs : le sexe hérétique et la politique du genre étaient les clefs de son impact original. Soudain, vous n'aviez plus à rester seul. Vous vous immergiez. Vous preniez du bon temps en passant un mauvais moment. Vous étiez plein de poison. Vous attaquiez la génération de la Seconde Guerre mondiale : tout ce qu'ils ne pouvaient pas exprimer, vous le leur jetiez au visage, la lèvre supérieure bien raide laissant place à un regard vide et un geste violent. " Donnez-nous la Troisième Guerre mondiale que nous puissions revivre. " C'étaient des trucs durs, qui disaient à l'Angleterre ce qu'elle ne voulait pas entendre. Le punk exigeait une implication que beaucoup de fans de la pop et autres obsédés n'étaient pas prêts à assumer ; et, en vérité, les dangers d'une telle esthétique sombre commencèrent à s'exprimer en nombres de morts, en dépendance aux drogues, en cynisme - un nuage noir qui en a hanté beaucoup depuis. Il y avait cet horrible élan vers la destruction tête la première, conscient de lui-même : " vous pouvez toujours dire ", chantaient les San Francisco Sleepers, " si vous allez en enfer ".
    JON SAVAGE

  • Vous croyez tout savoir sur BTS ? Retrouvez les rois de la K-pop dans leur première biographie non-officielle ! Ventes record, multiples récompenses et tournées mondiales à guichets fermés... BTS est le groupe à ne pas manquer ! Plongez-vous dans leurs parcours et leur univers unique à travers un ouvrage agrémenté de photos exceptionnelles et d'anecdotes croustillantes. Découvrez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Jin, Suga, J-Hope, RM, Jimin, V et Jungkook, leurs aventures, leurs déboires et leurs exploits.
    Explorez les meilleures Bangtan Bombs, décryptez leurs chorégraphies et leur musique, et apprenez tout sur les coulisses de leurs vies pour devenir incollable sur vos idoles. BTS : Les Icônes de la K-pop vous entraînera dans l'incroyable aventure des Bangtan Boys : de leurs premiers pas sur scène à leur ascension vers la gloire ! Un guide indispensable pour les ARMY !

  • BTS : dieux de la k-pop , guide non officiel

    Helen Brown

    • Hauteville
    • 16 Juin 2021

    Le guide ultime pour tous les ARMYs!
    BTS : rois de la Pop offre un regard complet et intime sur le plus grand boys band coréen de tous les temps, BTS. Les fans découvriront des aspects fascinants et des secrets sensationnels sur la genèse du groupe, leurs premiers succès, l'élaboration de leurs chorégraphies toujours plus incroyables, et bien plus encore. Les profils détaillés de chaque membre du groupe permettent aux lecteurs de se rapprocher de RM, J-Hope, Suga, Jimin, V, Jin et Jungkook. Agrémenté de belles photos et de quiz, c'est le guide ultime pour les ARMYs et tout nouveau fan de K-Pop.

  • Une réflexion sur le mythe de la rock star et un formidable abrégé de l'histoire du rock et de ses héros, à travers une impressionnante galerie de portraits.

empty