Généralités sur l'art

  • Correspondances

    Collectif

    • Iggybook
    • 1 Novembre 2018

    « Ô mon être fini, pourras-tu aller au-delà de tes limites et pouvoir atteindre cet infini, cet océan sans limites, dont je ne vois que l'écume ? Ô pauvre chair putride, dont la décomposition a commencé dès sa naissance, pourras-tu dépasser le temps et l'espace qui me sépare de cet idéal ? » Le personnage tient une correspondance avec un "autre" dont il ne sait rien et qui lui répond sans écrire, mais via des impressions, des images, des sensations, des idées. Le personnage se livre, intimiste, et se pose des questions existentielles.

  • Le désert

    Collectif

    Un homme, exclu de sa communauté, doit s'exiler dans le désert, aride et sans vie, ce qui équivaut à une condamnation à mort. Son envie de vivre, sa volonté de comprendre sans haïr, vont-elles le pousser à surmonter ce voyage d'abord extérieur, puis intérieur, dans un univers hostile et parfois insolite ? Le désert n'est-il pas le meilleur lieu pour « se rencontrer » ?

  • L'association des « Amis de Fès », association culturelle créée en 1932, regroupe Français et Marocains soucieux de sauvegarder les sites et les monuments de  la « vieille » ville de Fès, de faire mieux connaître la ville, son histoire, ses habitants, aux Fassis et de la faire découvrir aux étrangers. Les conférenciers marocains et français ont réalisé des études de terrain où ils recueillent des renseignements précieux sur tous les aspects de la vie quotidienne, les pratiques artisanales, les traditions de Fès. Cette réappropriation commune du patrimoine culturel fassi permet d'appréhender l'histoire de Fès de manière authentique, sans les préjugés des documents issus de certaines recherches européennes et donne toute leur valeur à ces communications. L'association cesse ses activités en 1956.
    Le quatrième tome des Conférences des « Amis de Fès » propose quatorze textes de conférences faites à Fès entre 1933 et 1954. Ils ne couvrent pas tout le champ des sujets traités par les « Amis de Fès »  mais sont davantage le résultat de mes dernières découvertes qui confirment la qualité et l'érudition des conférenciers et la richesse du programme présenté. Ces textes m'ont été donnés par les familles des conférenciers ou des adhérents des « Amis de Fès ».
    Amine Bourdellah, connaisseur averti de l'histoire passée et présente de Fès a bien voulu rédiger la préface. Son père était un des conférenciers des « Amis de Fès ».

empty