Géographie humaine

  • Les effets de la mondialisation se font sentir dans des domaines et sur des espaces toujours plus nombreux, à toutes les échelles géographiques. Toutefois, sous l'effet d'un poids démographique croissant, de la progression des inégalités économiques, sociales et territoriales, et de la nécessaire prise en compte des enjeux climatiques, ce phénomène mondial d'une ampleur inégalée semble atteindre ses limites. La surconsommation de terres agricoles par les étalements urbains de métropoles aux populations multimillionnaires ou encore l'accès aux ressources n'en sont que quelques exemples. La nouvelle édition de cet ouvrage thématique présente et analyse les principaux défis auxquels la planète est aujourd'hui confrontée : inégalités dans les domaines de la croissance démographique et de la santé, nouveaux développements des réseaux urbains et de transports, localisations et délocalisations d'activités, avenir de l'agriculture et des espaces ruraux en relation avec les évolutions de la demande alimentaire... Elle vient ainsi mettre en évidence la fécondité de la géographie humaine, qui étudie les modalités d'organisation de l'espace par les sociétés, pour éclairer l'ensemble de ces transformations.

  • Avec plus de 7,7 milliards d'individus aujourd'hui, et des projections annonçant 9,7 milliards en 2050, la population mondiale devrait dépasser le seuil des 11 milliards en 2100 d'après l'ONU. La remarquable intensité de cette croissance est néanmoins très disparate d'une région à l'autre du monde ; et si elle est très soutenue dans certains pays, d'autres doivent faire face à un immobilisme et à un vieillissement sans précédent.

    Cet ouvrage propose une introduction simple aux notions et concepts utilisés en géographie de la population. Assorti de nombreuses illustrations et de repères faciles à mémoriser, il permet d'aborder et comprendre la grande variété des dynamiques démographiques, et les enjeux pour les populations à venir.

  • En géographie, l'étude de l'environnement représente un large champ scientifique qui couvre les dimensions biophysiques de la nature, les dimensions sociales associées au cadre de vie des individus et leurs interactions complexes et hybridées dans la construction des questions environnementales contemporaines. Cet ouvrage propose un panorama actualisé des concepts, des méthodes et d'exemples emblématiques (thèmes, objets, pratiques) d'une approche biophysique de l'environnement en géographie. Il vient également mettre en évidence l'apport d'une telle approche dans la compréhension et la gestion des enjeux environnementaux (aide à la décision, production d'indicateurs, rôle politique de l'expertise...). Un ouvrage assorti d'une cinquantaine de cartes originales.

  • Dans le contexte d'une urbanisation croissante de l'espace et des sociétés, l'objectif de cet ouvrage est de comprendre la place et les enjeux que représentent les espaces ruraux dans le monde, en termes de pratiques, d'usages, de fonctions, de représentations, mais aussi en termes de conflits d'acteurs et de politiques d'aménagement.
    Après une introduction exposant les grandes problématiques, les objectifs de connaissance et les notions clés à maîtriser, le cours constitué de 8 chapitres permettra de saisir la complexité et la diversité de ces espaces.
    Chaque chapitre se conclue sur une page de bilan, une page d'entraînement et sur une étude de cas originale choisie dans différents contextes territoriaux (Nords, Suds et pays émergents).
    /> Les méthodes d'analyse spécifiques aux espaces ruraux sont ensuite présentées avec des applications commentées.

  • La géographie culturelle s'intéresse à l'importance des représentations (les images du monde que chacun se construit) pour comprendre le monde qui nous entoure.
    Elle a joué un rôle fondamental dans l'évolution de la discipline géographique en lui permettant notamment de s'inscrire dans le champ bouillonnant des cultural studies, et à établir des liens nombreux et fructueux avec les études littéraires, artistiques, et les sciences humaines et sociales. L'espace et la culture sont en effet inextricablement liés : l'espace, produit social, porte l'empreinte de la culture qui l'a façonné ; inversement, la culture comporte des aspects spatiaux.

    Cette introduction présente l'ensemble des objets de la géographie culturelle, des plus connus (paysage, territoire) aux plus récents (genre, corps, émotion), et ses principales méthodes (cartes mentales, participatives ou sensibles).

  • Le monde du XXIe  siècle connaît quatre grands processus démographiques  : diffusion de la transition démographique, mondialisation des migrations, urbanisation systématisée et vieillissement généralisé des populations. L'homogénéité démographique du monde serait en cours.
    Pourtant, derrière la réalité de ces quatre phénomènes incontestables, des analyses précises montrent que leur déploiement est non seulement varié selon les territoires, mais connaît une forte diversification géographique en fonction de leurs intensités et de leurs calendriers. Si bien que, contrairement aux idées reçues, il n'y a aucune convergence démographique selon les pays, ni donc de mondialisation en démographie.
    Pour le démontrer, cet ouvrage propose une étude fine et renouvelée de la géographie des populations, sur la base de nombreuses études de cas sur plusieurs territoires (Chine, Inde, Turquie, Iran, Europe, Russie, Cuba, etc.).

  • Où habitent les hommes sur Terre ? Pourquoi vit-on là plutôt qu'ailleurs ? Pourquoi de telles zones désertées et d'autres si concentrées ? Comment expliquer les grands contrastes de densités dans des milieux physiques pourtant similaires ? Quels seront les impacts du surpeuplement sur les ressources et l'environnement ? Cet ouvrage vient analyser l'ensemble de ces questions en intégrant les apports des différentes branches de la géographie : démographie, géographie rurale, urbaine, industrielle, historique... A travers un texte clair et concis, des illustrations variées et originales (cartes et photographies), il vient poser les jalons d'une théorie générale du peuplement terrestre.

  • L'espace français s'est transformé en profondeur pendant les trente dernières années. Les changements économiques ont bouleversé la répartition des activités. L'essor des transports rapides a raccourci les distances. De nouveaux équipements ont été mis en service. L'urbanisation et la périurbanisation ont considérablement progressé. Plus que jamais, les villes sont devenues les points forts du pays autour desquels gravite toute la vie économique et sociale.
    Avec le XXIe siècle, les problèmes ne sont donc plus les mêmes qu'à l'époque où la politique d'aménagement du territoire a été mise en oeuvre. Quels sont désormais les clivages essentiels du territoire ? La disparité Paris-province est-elle toujours marquée ? L'opposition est-ouest est-elle encore nette ? Les différences régionales sont-elles marquées en matière de niveau de vie ? La dégradation de l'environnement n'est-elle pas devenue un élément important à prendre en compte ? Le problème prioritaire n'est-il pas aujourd'hui le développement des activités plutôt que celui de leur répartition plus ou moins équilibrée dans le pays ?
    C'est à ces questions que ce livre cherche à répondre. Les interrogations soulevées par la gestion du territoire sont nombreuses. Elles sont sérieuses et complexes. Elles appellent des réponses nuancées. Elles réclament des analyses attentives.

  • Ce manuel constitue une introduction de base à la géographie humaine. Pour initier les étudiants à la géographie classique et à la nouvelle géographie, il traite, en termes généraux, de l'histoire de la discipline, de ses idéologies, de ses problématiques et de ses démarches scientifiques. Par souci d'illustration, il applique concepts et théories aux sociétés rurales, industrielles, urbaines, et aux risques de nos sociétés.
    Témoignage de l'évolution d'une discipline en pleine mutation au sein des sciences économiques et sociales, cette nouvelle édition intègre les apports scientifiques des nouveaux courants de la géographie humaine.

  • Les mondes arctiques sont devenus des marqueurs de notre destinée. Véritable laboratoire de l'avenir de la planète, ils connaissent de fortes mutations évidemment climatiques et environnementales, mais également sociales, économiques et géopolitiques.
    Cet ouvrage assorti de nombreux schémas et d'une dizaine de cartes de synthèse propose une étude complète de l'ensemble des régions arctiques (Russie, Canada, Groenland...) en abordant tous les grands enjeux : spécificités environnementales, aménagements et activités économiques, urbanisation, sociétés autochtones, conséquences du réchauffement climatique, évolutions politiques et géopolitiques...

  • Les mots qui nous permettent de comprendre le monde sont aussi ceux du géographe. De la géopolitique à la contemplation des paysages, la géographie aujourd'hui permet de penser l'espace vécu, de décrire les lieux parcourus, de saisir l'environnement, d'appréhender la mosaïque culturelle planétaire, de décrypter les conflits et rivalités de territoires. Le géographe apporte son regard en complément de celui de l'historien, du sociologue, de l'anthropologue, du géologue, de l'économiste, du politologue... Les idées et les représentations géographiques s'expriment par de nombreux termes. Si beaucoup d'entre eux sont d'origine relativement récente et viennent de diverses sciences, il ne faut pas négliger des mots tout à fait familiers qui sont très anciens mais qui sont encore aujourd'hui fondamentaux. Ce sont ceux qui désignent de grands types de paysages : montagne, forêt, fleuve, ville, mer, îles, etc.`uvre de géographe, cet ouvrage a bien évidemment le souci des dimensions et des sous-ensembles : une rivière relève d'un autre ordre de grandeur qu'un ruisseau, une tribu n'est pas une ethnie... Actuel et vivant, il décrit de nombreux termes en mouvement : le territoire, la guerre, le développement, la mondialisation, mais aussi la nation, l'indépendance, l'environnement, la liberté. Aller d'un mot à un autre au gré des centres d'intérêt, comparer, cheminer, associer, combiner... ce dictionnaire permettra à chacun de se créer son propre parcours. Il est destiné autant à ceux qui utilisent quotidiennement le vocabulaire géographique qu'à ceux désirant découvrir une terre nouvelle.Yves Lacoste, universitaire, fondateur et directeur de la revue Hérodote, est l'une des personnalités marquantes de la géographie française contemporaine. Lauréat du Prix Vautrin Lud du Festival international de la Géographie de Saint-Dié en 2000, il a publié de nombreux ouvrages dont le Dictionnaire de géopolitique, (Flammarion, 1995), La Légende de la Terre (Flammarion, 1995), L'eau des hommes (Le Cercle d'art, 2001).

  • Des exercices de difficulté graduée en lien avec les 8 unités du manuel :
    - exercices systématiques ou plus ludiques pour renforcer les acquis lexicaux et grammaticaux.

  • Les grandes métropoles constituent chaque jour un peu plus un sujet d'actualité : panne géante d'électricité à New York, pollution à Mexico, embouteillages sans fin à Pékin, attentats à Madrid... mais aussi péage urbain à Londres, méga-projets pour déplacer Séoul ou Tokyo, candidatures serrées pour organiser les Jeux Olympiques et course à la construction de la plus haute tour.Plus de 900 millions de personnes sont concernées quotidiennement par le fonctionnement et l'environnement des quelques 180 villes de plus de deux millions d'habitants existant dans le monde. Mais de qui cela dépend-il

  • Les « révolutions de velours » ont métamorphosé l'espace est-européen et postsoviétique. Une vague de démocratisation a porté au pouvoir des dirigeants qui n'ont pas tardé à prendre leurs distances avec Moscou et à s'aligner sur Washington.
    Serbie, Géorgie, Ukraine, Kirghizstan... à qui le tour ? Quel rôle les ONG et les fondations américaines ont-elles joué dans ces changements de régimes ? Moscou qui veut stopper ces démocratisations a formé un « front anti-orange ». Mais la Russie a-t-elle vraiment la capacité de contrôler des populations qui lui tournent le dos ? Et quel rôle l'Union européenne jouera-t-elle oe
    L'ouvrage éclaire le jeu à trois entre Moscou sur la défensive, les États-Unis toujours plus influents et une Union européenne attentiste. L'auteur nous entraîne ainsi dans une analyse fine des enjeux géopolitiques qui déterminent déjà notre avenir.

    Viatcheslav Avioutskii, docteur en géopolitique, auteur en 2005 d'une Géopolitique du Caucase, est spécialiste du monde russe et professeur permanent de l'EDC - École des dirigeants et créateurs d'entreprise.
    Slovaquie : la société civile face au régime Meciar. Serbie : la fin du régime Milosevic. La « révolution de la rose » en Géorgie. Ukraine : la « révolution orange ». La « révolution orange » dans le miroir russe, américain et européen. La « révolution des tulipes » au Kirghizstan. Les événements d'Andijan en Ouzbékistan : une « révolution de velours » avortée ? L'effet de ricochet : la CEI dans la tourmente révolutionnaire. Les dénominateurs communs des « révolutions de velours ». Conclusion : Le « soft power » de la démocratie.

  • Revaloriser les centres des grandes villes est de nos jours un pari commun à la plupart des gouvernements de grandes villes latino-américaines. Retour sur la mémoire, appel aux classes moyennes, requalification économique, programmes sociaux sont autant d'idées qu'ils mettent en oeuvre, qui circulent de part et d'autre de l'Atlantique, et que chaque ville fait siennes à sa manière. Elles produisent du nord au sud, de Mexico à Buenos Aires et Santiago toute une gamme d'actions réformatrices et de changements dans les paysages urbains qui s'efforcent de masquer ou de singulariser les effets de la mondialisation.
    Cet ouvrage prolonge les débats qui se sont exprimés lors du séminaire El Tiempo de las Ciudades, Habitar la Ciudad organisé en novembre 2003 à l'Intendencia Municipal de Montevideo (Uruguay) par les Faculdades de Arquitectura et de Humanidades de la Universidad de la Republica, ainsi que par l'Association Transplatina (Paris), l'École d'Architecture de La Villette et le CREDAL (Centre de recherche et Documentation sur l'Amérique latine, CNRS-Université de la Sorbonne Nouvelle), avec le soutien de l'Unesco (programme Most).

    Sous la direction de :
    Hélène Rivière d'Arc (Centre de Recherche et Documentation sur l'Amérique latine, CREDAL-CNRS) travaille sur les nouvelles identités territoriales en milieu urbain, la requalification des centres urbains et le développement durable. Elle tente une comparaison Europe-Amérique latine.
    Maurizio Memoli, professeur de Géographie urbaine à l'Université de Cagliari. Il s'intéresse aux politiques urbaines, à l'image de la ville et aux liaisons entre économie et culture en milieu urbain.
    Tous deux ont participé à la réflexion sur les processus de gentrification et à la rédaction de l'ouvrage Retours en ville, Descartes et Cie, 2003.

    Les auteurs :
    Miguel Baudizzone, Yasna Contreras Gatica, Jorge Di Paula, Heitor Frúgoli Jr., Liliana Furlong; Daniel Hiernaux Ignacio Lewkowicz, Pablo Ligrone, Maurizio Memoli, Carina Nalerio, Alicia Novick, Catherine Paquette, Sandra Jatahy Pesavento, Nora Quiñones, Vincent Renard, Luiz Cesar de Queiros Ribeiro, Hélène Rivière d'Arc, Pablo Sztilwark.
    Circulation des idées et des modèles. Ville, espace et temps : réflexions sur le patrimoine urbain au Brésil. Les conditions économiques du renouvellement urbain. Les imaginaires et les lieux dans la reconquête du centre historique de Mexico. Volonté, spéculation et occasions dans la réhabilitation des centres-villes en Italie. Classes sociales et politiques urbaines au Brésil. Acteurs et habitants dans les centres-ville. Rénovation sectorielle et logiques résidentielles : le programme RECUP-Boca à Buenos Aires. Des habitants pour le centre historique ? Mexico face à l'un des défis majeurs de la réhabilitation. La réhabilitation du centre historique de Montevideo. Une exception culturelle uruguayenne ? Intervention dans les espaces centraux des villes brésiliennes, le cas de São Paulo. Pratiques et propositions d'action réformatrice. Une zone d'expérimentation urbaine à Buenos Aires. Politique de logement et citoyenneté à Montevideo. La commune de Santiago du Chili, une nouvelle option résidentielle pour la ville. Limites à la création d'activités économiques dans les plans de réhabilitation urbaine. Le cas uruguayen. Conclusions : Imaginaires, classes moyennes et marché. Centres historiques : idées et politiques.

  • alors qu'aucun livre ne considère les problèmes de l'environnement naturel à la fois dans leur globalité et dans leurs particularités régionales concrètes, la présente 10e édition corrigée de ce manuel d'écogéographie a l'ambition de combler cette lacune.
    si la globalité écologique se manifeste bien dans l'écosystème, il y manque souvent les sociétés humaines qui depuis le néolithique ont adapté la nature à leurs besoins et façonné les paysages. notre terre est fortement infl uencée par près de 8 milliards d'humains : on ne donc peut écrire « naturels » qu'entre guillemets.
    pratiquer une écologie réaliste oblige à la régionalisation des « milieux » naturels. c'est pourquoi le géographe intervient en replaçant les écosystèmes dans leur spécifi cité régionale et dans leur contexte historique autant que physique. le milieu « naturel » est donc partie intégrante d'une géographie complète et globale, d'autant plus à l'heure du changement climatique.

    jean demangeot a acquis cette conception écologique de la géographie physique sur le terrain en enseignant dans les universités de quatre continents. il est professeur honoraire de l'université de paris 10 nanterre et président d'honneur de l'association des géographes français. il a publié dans la même collection tropicalité ainsi que les milieux désertiques en collaboration avec e. bernus.

  • La géographie humaine, que l'on définit traditionnellement par opposition à la géographie physique, éclaire la plupart des interrogations et des enjeux du monde contemporain. Elle permet de mieux comprendre les inégalités devant la maladie ou la mort, la pauvreté ou la richesse, l'accès aux ressources alimentaires ou énergétiques ainsi qu'aux différents équipements et services. Les compétitions entre territoires qui s'expriment dans le cadre de la mondialisation, au travers de délocalisations et relocalisations d'activités économiques, les transformations rapides des systèmes urbains et des réseaux de transport sont aussi passibles d'un regard géographique. De leur côté, les domaines culturels et politiques gagnent toujours à être envisagés sous un angle spatial ou territorial. Cet ouvrage, en abordant chacune des grandes thématiques de la géographie humaine, se propose d'apporter des éléments et des pistes de réflexion aux interrogations actuelles du monde contemporain.
         

  • La Revue d'Economie Régionale et Urbaine veut stimuler la production et l'échange des connaissances dans le champ de la science régionale. Pluridisciplinaire, elle rend compte des grandes questions urbaines et régionales contemporaines et publie des analyses constituant des apports aux théories, méthodes et modèles de l'économie spatiale. La Revue d'Economie Régionale et Urbaine favorise la recherche francophone dans les domaines de l'analyse spatiale, de l'économie urbaine et de l'aménagement, de la croissance régionale, de l'environnement, des politiques publiques territoriales et de la gouvernance.
    Elle participe par ailleurs aux débats théoriques et aux préoccupations des politiques économiques au niveau international.

  • La Revue d'Economie Régionale et Urbaine veut stimuler la production et l'échange des connaissances dans le champ de la science régionale. Pluridisciplinaire, elle rend compte des grandes questions urbaines et régionales contemporaines et publie des analyses constituant des apports aux théories, méthodes et modèles de l'économie spatiale. La Revue d'Economie Régionale et Urbaine favorise la recherche francophone dans les domaines de l'analyse spatiale, de l'économie urbaine et de l'aménagement, de la croissance régionale, de l'environnement, des politiques publiques territoriales et de la gouvernance. Elle participe par ailleurs aux débats théoriques et aux préoccupations des politiques économiques au niveau international.

  • La Revue d'Economie Régionale et Urbaine veut stimuler la production et l'échange des connaissances dans le champ de la science régionale. Pluridisciplinaire, elle rend compte des grandes questions urbaines et régionales contemporaines et publie des analyses constituant des apports aux théories, méthodes et modèles de l'économie spatiale. La Revue d'Economie Régionale et Urbaine favorise la recherche francophone dans les domaines de l'analyse spatiale, de l'économie urbaine et de l'aménagement, de la croissance régionale, de l'environnement, des politiques publiques territoriales et de la gouvernance. Elle participe par ailleurs aux débats théoriques et aux préoccupations des politiques économiques au niveau international.

  • La Revue d'Economie Régionale et Urbaine veut stimuler la production et l'échange des connaissances dans le champ de la science régionale. Pluridisciplinaire, elle rend compte des grandes questions urbaines et régionales contemporaines et publie des analyses constituant des apports aux théories, méthodes et modèles de l'économie spatiale. La Revue d'Economie Régionale et Urbaine favorise la recherche francophone dans les domaines de l'analyse spatiale, de l'économie urbaine et de l'aménagement, de la croissance régionale, de l'environnement, des politiques publiques territoriales et de la gouvernance. Elle participe par ailleurs aux débats théoriques et aux préoccupations des politiques économiques au niveau international.

  • La Revue d'Economie Régionale et Urbaine veut stimuler la production et l'échange des connaissances dans le champ de la science régionale.
    Pluridisciplinaire, elle rend compte des grandes questions urbaines et régionales contemporaines et publie des analyses constituant des apports aux théories, méthodes et modèles de l'économie spatiale. La Revue d'Economie Régionale et Urbaine favorise la recherche francophone dans les domaines de l'analyse spatiale, de l'économie urbaine et de l'aménagement, de la croissance régionale, de l'environnement, des politiques publiques territoriales et de la gouvernance.
    Elle participe par ailleurs aux débats théoriques et aux préoccupations des politiques économiques au niveau international.

  • La Revue d'Economie Régionale et Urbaine veut stimuler la production et l'échange des connaissances dans le champ de la science régionale. Pluridisciplinaire, elle rend compte des grandes questions urbaines et régionales contemporaines et publie des analyses constituant des apports aux théories, méthodes et modèles de l'économie spatiale. La Revue d'Economie Régionale et Urbaine favorise la recherche francophone dans les domaines de l'analyse spatiale, de l'économie urbaine et de l'aménagement, de la croissance régionale, de l'environnement, des politiques publiques territoriales et de la gouvernance. Elle participe par ailleurs aux débats théoriques et aux préoccupations des politiques économiques au niveau international.

  • La Revue d'Economie Régionale et Urbaine veut stimuler la production et l'échange des connaissances dans le champ de la science régionale. Pluridisciplinaire, elle rend compte des grandes questions urbaines et régionales contemporaines et publie des analyses constituant des apports aux théories, méthodes et modèles de l'économie spatiale. La Revue d'Economie Régionale et Urbaine favorise la recherche francophone dans les domaines de l'analyse spatiale, de l'économie urbaine et de l'aménagement, de la croissance régionale, de l'environnement, des politiques publiques territoriales et de la gouvernance. Elle participe par ailleurs aux débats théoriques et aux préoccupations des politiques économiques au niveau international.

empty