Linguistique généralités

  • Revue générale réflexion et culture n.2 ; empire, empires

    Collectif

    • Pu de louvain
    • 24 Décembre 2020

    Avant tout d'essence spirituelle, la notion d'empire recouvre une dimension à la fois politique et philosophique, fondée sur la concorde des peuples qu'elle englobe, l'harmonie de leur administration, leur unanime respect à son représentant. Ses témoignages matériels ont traversé les siècles sous la forme de monuments, codes de loi ou oeuvres artistiques. De vision idéale, elle se mue chez certains esprits en fantasme de pouvoir absolu, qu'ils se verraient bien rétablir pour mille ans. Il en est de gigantesques comme de quelques kilomètres carrés, dont l'éclat et le rayonnement reposent tout entiers sur une seule personne, sacrée. Notre dossier envisage les multiples facettes de cette idée si puissante qu'elle se confond parfois, erronément, avec l'arrogance dominatrice de l'impérialisme. Le lecteur y rencontrera donc quelques figures inattendues qui ont incarné l'empire, au masculin comme au féminin, au fil de réflexions qui embrassent son horizon, en Occident et dans d'autres aires civilisationnelles ; en sciences historiques, en littérature ou au cinéma. Car l'Empire et les empires n'en finiront jamais de nourrir notre regard sur le monde d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

  • REVUE LA LINGUISTIQUE n.58 ; varia Nouv.

    REVUE LA LINGUISTIQUE n.58 ; varia

    Revue La Linguistique

    • Puf
    • 18 Mai 2022
  • Revue critique n.841-842 ; nous

    Revue Critique

    • Minuit
    • 15 Juin 2017

    Que dit-on lorsque l'on dit "nous" ? C'est une question qui engage nos identités, nos appartenances, nos désirs, nos combats. Qui nous ? Nous le peuple ? nous les femmes ? nous tous ? nous seuls ? nous deux ? -"nous deux encore", comme disait Henri Michaux ? Historiens, sociologues et philosophes se mobilisent ici pour une enquête sur les "nous" d'aujourd'hui, c'est-à-dire sur ce qui nous rassemble et ce qui nous divise.
    Ils réfléchissent au devenir du "nous" occidental, du "nous" moderne, du "nous" humain. Ils analysent les mobilisations récentes - ce qui s'est passé à "Nuit debout" notamment, quels "nous" s'y sont institués, éprouvés ou dispersés. Mais il revenait aussi à des écrivains d'entrer dans cette arène. Car à l'écoute de la langue la question s'infléchit ; elle n'invite plus à se demander qui est "nous", mais ce qu'est un "nous" : comment un sujet collectif se construit, se noue et se dénoue, comment on en abuse, comment on lui échappe pour mieux le reconstruire.
    Les efforts déployés dans ce numéro, coordonné par Marielle Macé, convergent vers une même leçon : "nous" est peut-être moins une affaire d'identité que d'affirmation d'une cause, de quelque chose à quoi tenir. La question n'est alors pas tant de déclarer qui l'on est que de se demander qui l'on sera si l'on s'assemble, d'éprouver ce que l'on pourra si l'on s'y met à plusieurs, et ce dont on ne veut plus.

  • Revue générale réflexion et culture n.3/2021 ; dossier : vingt ans après

    Frédéric Saenen

    • Pu de louvain
    • 17 Septembre 2021

    Le 11 septembre 2001, toutes les heures locales du globe se sont alignées sur le méridien de New York. Notre dossier pose la question : que reste-t-il aujourd'hui du Nine-Eleven, comme on dit là-bas ? Quels ont été ses effets à long terme ? Qu'en est-il vingt ans après ? Avec les contributions de Jean-Baptiste Baronian, Annick Cizel, Bruno Colmant, Marc Danval, Jean-François Delahaut, Guy Delhasse, Luc Dellisse, Francis Delpérée, Renaud Denuit, Jean De Ruyt, Simon Desplanque, Christopher Gérard, Marion Jacques, Jean Lacroix, Alexandre Lansmans, Philippe Leuckx, Michel Liégeois, Sylvie Lindeperg, Jean-Pol Masson, Christophe Meurée, Kimberly Orinx, Frédéric Saenen, Laetitia Spetschinsky, Tanguy Struye de Swielande, Aymeric Terlinden, Louise Van Brabant, Dorothée Vandamme, Tanguy de Wilde d'Estmael Avec des pages inédites du journal de Philippe Muray Le 11 septembre 2001, toutes les heures locales du globe se sont alignées sur le méridien de New York. La « ville debout » que décrivait jadis Céline devenait le terminus du voyage au bout de la nuit entamé par une poignée de fanatiques obnubilés par la haine. Les tours s'effondrent, la poussière envahit les avenues environnantes, entre l'Hudson et l'Atlantique. Soixante minutes qui ébranlent l'Occident, une onde de choc planétaire. Les images déferlent, ressassées à l'infini, puis c'est la sidération. Les valeurs, boursières et plus encore morales, accusent le coup. La mise à bas du mur de Berlin avait sonné la fin de la Guerre froide ; celle du World Trade Center amorce le tracé d'un nouvel Axe du Bien et du Mal. Notre dossier pose la question : que reste-t-il aujourd'hui du Nine-Eleven, comme on dit là-bas ? Quels ont été ses effets à long terme, dans des domaines tels que la géopolitique, l'économie, les arts, mais aussi sur nos destinées particulières, nos consciences, notre vision de l'existence, notre sens de la civilisation ? Si à l'époque l'expression Ground Zero a pu être la traduction de tabula rasa, elle était peut-être aussi synonyme de « refondation ». Qu'en est-il vingt ans après ?

  • REVUE LA LINGUISTIQUE n.51/2 ; 2015

    Revue La Linguistique

    • Puf
    • 6 Janvier 2016
  • "L objectif de ce volume est d appréhender les mouvements contradictoires au coeur des discours prônant la toute-mobilité en étudiant les passages de parcours de mobilités pluripolaires vers des parcours de (ré)immigration et de désendarisation. Dans ces dynamiques migratoires en tension, quelles stratégies sociolangagières, spatiales, relationnelles, identitaires, économiques, les auteurs ont-ils développé ? Ont-ils aménagé des réseaux, des liens dans les sociétés de destination ou de passage ?"

  • Ce numéro 7 est consacré à rassembler des textes variés, constituant un volume thématique. Ces textes traitent tous, sous des entrées diverses, de l'intégration - ou non- des perspectives ouvertes par le plurilinguisme en sociolinguistique et dans un champ corrélé, la sociodidactique. C'est probablement que la question du " penser pluriel " est devenue en quelque sorte un paradigme organisateur du champ sociolinguistique et d'autres sciences sociales.

  • REVUE ETUDES FINNO-OUGRIENNES t.36 ; études finno-ougriennes

    Collectif

    • L'harmattan
    • 12 Juin 2017

    Les Etudes finno-ougriennes sont le seul périodique de langue française consacré aux langues finno-ougriennes et aux peuples qui parlent. Fondée en 1964 par Aurélien Sauvageot et Jean Gergeley, la revue est publiée à raison d'un tome par an par l'Association pour le développement finno-ougriennes, qui réunit les principaux chercheurs français spécialisés dans ce domaine. Outre les études linguistiques, la revue publie aussi des travaux relatifs à l'histoire des peuples.

  • CAHIERS INTERNATIONAUX DE SOCIOLINGUISTIQUE n.12 ; recherches sociolinguistiques à Maurice

    Collectif

    • L'harmattan
    • 9 Avril 2018

    "Ce numéro se consacre à la sociolinguistique « mauricianiste » (traitant de l'île Maurice) et se place comme une fenêtre ouverte sur une situation sociolinguistique riche, diverse, intensément plurilingue et interculturelle. Les conséquences de ce passé encore proche, marqué par deux colonisations successives, sont encore sensibles dans la composition de la matrice sociolinguistique de la société mauricienne. Elles comportent en effet des langues de communication plutôt identitaires, dans des dynamiques rapides, fluctuantes, parfois contradictoires."

  • CAHIERS INTERNATIONAUX DE SOCIOLINGUISTIQUE ; sociolinguistique et institution : analyses, pratiques, internentions

    Collectif

    • L'harmattan
    • 3 Juillet 2018

    "Ce volume réunit quatre études qui, chacune d'une façon différente, alimentent une réflexion sur les relations entretenues entre sociolinguistique et institutions."

  • CAHIERS INTERNATIONAUX DE SOCIOLINGUISTIQUE ; la situation sociolinguistique en Suisse

    Collectif

    • L'harmattan
    • 30 Janvier 2019

    "Ce numéro spécial des Cahiers internationaux de sociolinguistique a pour objectif de présenter le cadre de la situation linguistique suisse. En tenant compte de l'hétérogénéité des différentes situations et des différentes langues nationales, les éditeurs ont décidé de choisir un point de vue visant à traiter les éléments qui sont potentiellement les plus intéressants pour les destinataires de la revue et propres aux différentes situations. Le volume se termine par un chapitre traitant la situation linguistique dans les écoles et par une « vue d'extérieur » à laquelle les éditeurs ont invité Philippe Blanchet."

  • REVUE LA LINGUISTIQUE n.1 ; les judeo-langues

    Revue La Linguistique

    • Puf
    • 22 Juin 2019

    La Linguistique se consacre à l'examen de tout ce qui touche au langage et aux langues, comme instruments de communication et d'expression. Elle traite donc de linguistique générale, de description des langues (phonétique, phonologie, syntaxe, sémantique, pragmatique, analyse de discours, etc.), de diachronie, de sociolinguistique, de psycholinguistique, de sémiologie, etc.
    La Linguistique recrute ses auteurs, en premier lieu, parmi les chercheurs qui dégagent la structure des langues à partir de l'observation de leur fonctionnement, mais aussi chez ceux qui s'intéressent à l'épistémologie et à la théorie.
    Ce numéro consacré aux judéo-langues s'inscrit dans la grande tradition des travaux initiés par André Martinet.

  • Raconter / se raconter dits et non-dits du récit de soi

    Revue Le Sujet Dans La Cite

    • Teraedre
    • 9 Mai 2019

    "La revue Le sujet dans la Cité se donne pour objet d explorer les processus d institution mutuelle des individus et des sociétés, en interrogeant la manière dont les constructions individuelles prennent effet dans des environnements historiques, culturels, sociaux, économiques, politiques, et dont les espaces collectifs sont agis, signifiés, transformés par les acteurs individuels."

  • CAHIERS INTERNATIONAUX DE SOCIOLINGUISTIQUE n.15 ; diversite sociolinguistique et ordre social : confrontations

    Collectif

    • L'harmattan
    • 19 Août 2019

    "Ce volume réunit plusieurs études qui alimentent une réflexion sur la confrontation entre l'ordre social sous sa facette sociolinguistique et la diversité sociolinguistique qui vient le mettre en question : plurilinguisme des migrant·e·s, adultes ou enfants dans diverses situations, face aux normes des politiques linguistiques en Belgique francophone, au Luxembourg, dans l'Éducation nationale en France ; expressions contestataires sous la forme de graffitis qui travaillent à la fois l'ordre linguistique et l'ordre du bâti ; plurilinguisme centrafricain en tension face au français langue officielle, où se joue une place, dans une autre mesure, pour le sängö langue véhiculaire ; arrivée d'enfants sourds dans des familles entendantes dès lors prises entre la voie de la langue des signes et la voix dominante d'une « normalité » entendante ; retour d'expatrié·e·s dont les expériences interculturelles bousculent la certitude de normes identitaires nationales... Le tout éclairé au contrepoint d'une proposition théorique élaborée par des sociolinguistes brésiliennes, s'appuyant sur des travaux internationaux pour analyser l'articulation entre politiques linguistiques et politiques publiques. Chaque contribution apporte des propositions constructives pour le cas étudié, dont des principes généraux transférables peuvent être inspirés."

  • "L objectif de ce numéro thématique des Cahiers internationaux de sociolinguistique est de rassembler un ensemble de travaux récents portant sur a notion de multilinguisme dans divers espaces politiques et sociaux. Ces travaux se situent à la croisée d une perspective sociolinguistique post-structurale et d une linguistique appliquée critique qui conteste la norme du monolinguisme et de l ethnocentrisme dans les recherches sur l enseignement des langues et l utilisation du langage et des langues dans la vie de tous les jours."

  • Le commentaire, du manuscrit a la toile

    Laura Calabrese

    • Eme editions
    • 2 Mars 2020

    "Ce numéro traite du commentaire dans une perspective historique. Les usages contemporains, façonnés par des dispositifs sociotechniques novateurs, en font une des activités préférées des publics médiatiques du XXIe siècle, dorénavant transformés en usagers du Web."

  • Né en 1966, Le Langage et l'Homme est une revue aujourd'hui consacrée à la didactique du français. Elle entend promouvoir des innovations et des partenariats, et diffuser des recherches et des outils dans le domaine. Située au carrefour de plusieurs disciplines - sciences de l'éducation, psychologie, sciences du texte et du langage, anthropologie, ethnographie et sociologie -, elle tente de mettre un certain nombre de concepts en rapport avec des pratiques de terrain.

  • Revue le langage et l'homme ; didactique de la phonétique du français : et maintenant ?

    Collectif

    • Eme editions
    • 21 Mai 2021

    Né en 1966, Le Langage et l'Homme est une revue aujourd'hui consacrée à la didactique du français. Elle entend promouvoir des innovations et des partenariats, et diffuser des recherches et des outils dans le domaine. Située au carrefour de plusieurs disciplines - sciences de l'éducation, psychologie, sciences du texte et du langage, anthropologie, ethnographie et sociologie -, elle tente de mettre un certain nombre de concepts en rapport avec des pratiques de terrain.

  • Pragmatique interculturelle, médiation des langues-cultures

    Le Discours Et La Langue

    • Eme editions
    • 4 Juin 2021

    "Le présent numéro prend à la lettre l'intitulé de la revue, et se propose de se pencher sur le discours et la langue sous l'angle des dimensions (inter)culturelles. En définissant la langue comme fait social et le discours comme pratique située dans un contexte socio-historique donné."

  • CAHIERS INTERNATIONAUX DE SOCIOLINGUISTIQUE ; varia

    Collectif

    • L'harmattan
    • 27 Décembre 2021

    "Ce volume rassemble diverses études portant sur des questions de catégorisation en sociolinguistique urbaine (N. Bestandji, P. Duarte), sur la prise en compte de la pluralité linguistique dans l'enseignement des langues (P. Axampanopoulos, V. Iranzo) et sur la prise en compte des parcours biographiques et linguistiques des personnes émigrées (R. Al Ahmad, V. Villa-Perez). Il propose également de nombreux comptes rendus de lecture."

  • Créée en 1966 par R. Barthes, J. Dubois, A.-J. Greimas, B. Pottier, B. Quemada, N. Ruwet, la revueLangagesa été dirigée scientifiquement par D. Leeman jusqu'en 2009.Langagesmet à la disposition d'une communauté scientifique pluridisciplinaire, sans exclusive théorique ou méthodologique, les résultats des recherches contemporaines de pointe, originales, nationales et internationales, menées dans l'ensemble des domaines couverts par les sciences du langage entendues au sens le plus large du terme, y compris dans leurs interfaces avec leurs disciplines connexes (psycholinguistique, traitement automatique du langage, didactique, traduction...).Langagesaccueille toutes les thématiques reflétant les préoccupations qui dominent selon les époques ou les mutations disciplinaires, ainsi que les bilans de champs linguistiques particuliers assortis de visée prospective.Langagesédite chaque année 4 volumes, chacun sous la responsabilité scientifique d'un coordinateur qui sollicite les contributeurs, français ou étrangers, experts du thème traité. Les volumes proposés sont soumis à une double expertise: les propositions de numéros sont agréées par un comité scientifique international multi-disciplinaire; les volumes dans leur état final sont expertisés par des spécialistes de la thématique abordée français et étrangers, extérieurs au comité.

  • Créée en 1966 par R. Barthes, J. Dubois, A.-J. Greimas, B. Pottier, B. Quemada, N. Ruwet, la revueLangagesa été dirigée scientifiquement par D. Leeman jusqu'en 2009.Langagesmet à la disposition d'une communauté scientifique pluridisciplinaire, sans exclusive théorique ou méthodologique, les résultats des recherches contemporaines de pointe, originales, nationales et internationales, menées dans l'ensemble des domaines couverts par les sciences du langage entendues au sens le plus large du terme, y compris dans leurs interfaces avec leurs disciplines connexes (psycholinguistique, traitement automatique du langage, didactique, traduction...).Langagesaccueille toutes les thématiques reflétant les préoccupations qui dominent selon les époques ou les mutations disciplinaires, ainsi que les bilans de champs linguistiques particuliers assortis de visée prospective.Langagesédite chaque année 4 volumes, chacun sous la responsabilité scientifique d'un coordinateur qui sollicite les contributeurs, français ou étrangers, experts du thème traité. Les volumes proposés sont soumis à une double expertise: les propositions de numéros sont agréées par un comité scientifique international multi-disciplinaire; les volumes dans leur état final sont expertisés par des spécialistes de la thématique abordée français et étrangers, extérieurs au comité.

  • La terminologie ; principes et techniques

    Marie-Claude L'Homme

    • Pu de montreal
    • 20 Mars 2001

    Les termes occupent une place centrale dans de nombreux secteurs d'activités. Ce sont eux qui permettent de transmettre les connaissances propres à une spécialité (la médecine, l'informatique, le droit, etc.), de communiquer une information sous forme écrite ou orale et, aujourd'hui, d'accéder à des documents placés dans Internet. Les termes constituent également un objet d'étude à part entière pour la terminologie.

    La terminologie : principes et techniques est un ouvrage d'introduction aux principes fondamentaux et aux techniques que requiert la description des termes dans les dictionnaires spécialisés. Les multiples questions et problèmes qui se posent en terminologie sont abordés d'une manière didactique et sont illustrés au moyen d'exemples concrets. Un accent particulier est mis sur le contexte dans lequel la terminologie se pratique aujourd'hui, c'est-à-dire sur le recours à des outils informatiques dans l'élaboration des dictionnaires.

    Le manuel est divisé en huit chapitres. Les trois premiers abordent les notions théoriques nécessaires à la compréhension des termes et de leur fonctionnement dans les textes spécialisés. Les cinq derniers chapitres décrivent les techniques informatiques mobilisées dans le travail de description des termes. Chaque chapitre propose une liste de pointeurs bibliographiques qui mènera le lecteur vers des travaux plus spécialisés sur l'un ou l'autre aspect abordé.

    Marie-Claude L'Homme est professeure au Département de linguistique et de traduction de l'Université de Montréal depuis 1994. Elle forme les futurs traducteurs aux outils informatiques et à la terminologie. Elle a été auparavant terminologue d'entreprise.

empty