Que Sais-je ?

  • La versification

    Michèle Aquien

    • Que sais-je ?
    • 2 Mars 2022

    «?Parce que la forme est contraignante, l'idée jaillit plus intense?», écrit Baudelaire. De plus en plus, c'est le poète qui se donne ses contraintes, mais, encore de nos jours, la référence au modèle établi par le classicisme reste fondamentale?: c'est elle qui donne sens aux innovations et permet de les analyser. Prosodie, métrique, rythme, rime, formes fixes...

    À l'aide de nombreux exemples, Michèle Aquien propose une vision complète de la versification, discipline rigoureuse qui s'est sans cesse modifiée au cours des âges.

  • La structure des langues

    Claude Hagège

    • Que sais-je ?
    • 19 Août 2020

    Existe-t-il des traits universels dans la structure des langues, c'est-à-dire dans l'ensemble, plus ou moins cohérent, des principes qui en assurent le fonctionnement, sur le plan des sons, de la grammaire et du lexique ? C'est à cette question, qui fascine les philosophes et les linguistes depuis la nuit des temps, que cet ouvrage se propose de répondre.
    Pour ce faire, l'auteur s'appuie sur une analyse complète du matériau sonore, de l'organisation des énoncés mais aussi des rapports entre la langue, le sujet humain et la société à laquelle il appartient.

  • L'écriture journalistique (5e édition)

    Jacques Mouriquand

    • Que sais-je ?
    • 20 Janvier 2015

    Alors que le public dispose de moins en moins de temps pour assimiler une information et que le journalisme s'exerce sur des supports sans cesse plus variés, quelles sont les règles de base pour se faire comprendre ? L'écriture journalistique, bien qu'elle soit souvent l'objet de critiques, est une grammaire très exigeante. Elle est la charpente des échanges entre professionnels.
    Cet ouvrage donne l'ensemble des repères qui permettent d'écrire correctement pour la presse, la télévision, la radio ou encore les nouveaux médias. Il analyse aussi les courants qui traversent l'expression journalistique.

  • Histoire de la langue française (12e édition)

    Jacques Chaurand

    • Que sais-je ?
    • 9 Septembre 2011

    La langue a une histoire propre, toujours en relation avec l´histoire politique et sociale mais sans se confondre avec elle. Son étude permet d´atteindre les hommes qui la parlent et qui la font évoluer. Chaque époque a laissé sa marque, fait valoir ses préoccupations et ses préférences, apporté sa part d´innovations et d´oublis.

    Depuis les Serments de Strasbourg en 842, premier document en français, jusqu´à la situation actuelle, plus d´un millénaire de langue française est retracé : modeste à son départ, elle a peu à peu détrôné le latin pour devenir l´une des grandes langues de culture européennes.
     

  • L'écriture chinoise (6e édition)

    Viviane Alleton

    • Que sais-je ?
    • 10 Octobre 2002

    Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

  • L'ancien français

    Gaston Zink

    • Que sais-je ?
    • 11 Mai 2007

    Que savons-nous du français tel qu'il était pratiqué au moyen âge ? à la fois peu - car nous n'avons pas d'autres traces qu'écrites de cette langue - et beaucoup, à travers la littérature médiévale.
    En étudiant la phonétique, la morphologie mais aussi la syntaxe et le lexique de l'ancien français, cet ouvrage nous invite à explorer la genèse de notre langue. il nous montre comment les dialectes ont sensiblement imprimé leur marque sur la langue écrite, laissant deviner l'hétérogénéité du français réellement parlé dans les diverses provinces du domaine d'oïl.

  • La linguistique (8e édition)

    Jean Perrot

    • Que sais-je ?
    • 3 Septembre 2010

    La linguistique est d'abord l'étude scientifique des langues d'un point de vue descriptif ou historique. Elle suppose une connaissance des bases de la production du langage (phonétique, psycho-linguistique), des conditions sociologiques de son fonctionnement (sociolinguistique) et comporte un aspect cognitif, l'étude de la façon dont les moyens d'expression d'une langue organisent la « saisie » du monde (la sémantique). Cet ouvrage en donne un aperçu complet et didactique.

  • L'argot

    Louis-Jean Calvet

    • Que sais-je ?
    • 7 Mars 2007

    d'abord langue secrète, langue professionnelle des truands, celle qui cache son sens aux oreilles non initiées, l'argot est peu à peu devenu un registre linguistique qu'il est bien difficile de distinguer du français populaire.
    le vocabulaire argotique a souvent été assimilé par la langue commune, mais en conservant des connotations particulières : son locuteur peut ainsi en faire l'emblème d'une marginalité revendiquée ou l'utiliser pour un clin d'oeil stylistique.
    en retraçant l'histoire de l'argot et en analysant les procédés de création de cette langue orale, ce livre nous donne à comprendre combien le langage sert de signe distinctif et de marqueur identitaire.

  • L'analyse du contenu

    ,

    • Que sais-je ?
    • 5 Octobre 2007

    L'expression " analyse de contenu ", qui s'utilise dans le champ des sciences humaines et sociales, pose d'emblée un problème de définition. A un premier stade, elle est assimilée à l'analyse littéraire classique, alors qu'elle renvoie à un certain nombre de méthodes en vigueur dans les sciences de l'homme. Ce livre se propose de familiariser le lecteur avec cette méthodologie (démarches heuristiques, élaboration de grilles d'analyse, interprétations), tout en cherchant des points de convergence possibles avec d'autres théories linguistiques et d'autres instruments (comme l'informatique). Ainsi, il sera ensuite en mesure de choisir la technique la mieux adaptée à la nature de sa recherche.

  • La rhétorique (3e édition)

    Michel Meyer

    • Que sais-je ?
    • 13 Juin 2011

    On n'a jamais autant parlé de rhétorique qu'aujourd'hui. Plaire, séduire, convaincre, argumenter, charmer, raisonner, en sont les maîtres mots. De la politique à la publicité, de la théorie littéraire à l'analyse du discours, il n'est de domaine qui n'ait été renouvelé par le " tournant rhétorique " qui s'est emparé des sciences humaines.
    Aujourd'hui, il faut trouver une unité à ce champ aux multiples aspects, ainsi qu'à tous les usages qui en sont faits.
    Dans une confrontation permanente entre la théorie et la pratique, cet ouvrage met en lumière les lois fondamentales qui régissent la rhétorique. Il donne à comprendre les mécanismes de la rhétorique à laquelle nous sommes tous soumis, afin de nous prémunir de la manipulation.
    Successeur de Perelman à la Chaire de Rhétorique de l'Université libre de Bruxelles, Michel Meyer est notamment l'auteur de Questionnement et historicité (PUF, 2000).

  • La syntaxe du Francais (6e édition)

    Olivier Soutet

    • Que sais-je ?
    • 10 Novembre 2012

    Si, dans le cadre des enseignements scolaires fondamentaux, chacun apprend ce qu´est un groupe nominal, un groupe verbal ou un constituant invariable, l´analyse linguistique de ces unités fondamentales, parmi d´autres, ne saurait s´y réduire.
    S´appuyant sur quelques analyses sémantiques et syntaxiques à la fois éclairantes et accessibles à des non-spécialistes, cet ouvrage propose un exposé cohérent du fonctionnement grammatical de la langue française ; tout en retenant les classements traditionnels en parties de discours et en fonctions syntaxiques, il s´attache à en approfondir et à en problématiser les contours.

  • Le sanskrit (3e édition)

    Pierre-Sylvain Filliozat

    • Que sais-je ?
    • 26 Juin 2010

    "Peu de langues ont eu une destinée aussi exceptionnelle que le sanskrit. Il
    fait d'abord exception par sa longévité, puisque seul le chinois peut rivaliser
    avec lui dans la durée. Il fait encore exception par la stabilité de sa forme
    au cours de l'histoire, à la différence du chinois qui a considérablement
    évolué au cours des âges. Enfin, et c'est peut-être son caractère le plus
    original, il a été sacralisé à un degré plus élevé que toute autre langue.
    Longévité, stabilité, sacralité ne sont pas des traits naturels du langage,
    mais des effets de l'action des utilisateurs de la langue. Qui sont-ils ?
    Comment l'ont-ils utilisée ? Quelle philosophie du langage le sanskrit,
    toujours vivant à notre époque, nous enseigne-t-il ?" Pierre-Sylvain Filliozat
    est directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section).

  • La lexicologie

    Roland Eluerd

    • Que sais-je ?
    • 4 Mars 2000

    Etude des vocabulaires, la lexicologie s'intéresse aux mots employés dans les situations réelles des affaires publiques ou privées.
    C'est donc une " science carrefour " oú se rencontrent la langue, les interlocuteurs, les sociétés et leurs histoires respectives. une telle complexité, qui ne peut être enfermée dans des structures trop formelles, relève de l'usage au sens oú l'entendent peirce et wittgenstein : " ne cherchez pas le sens, cherchez l'usage. " " comment parlons-nous ? " est une interrogation inséparable de la question : " de quoi parlons-nous ? ".

  • La naissance du francais (4e édition)

    Bernard Cerquiglini

    • Que sais-je ?
    • 27 Septembre 2013

    La naissance du français est un acte politique : en 842, Les Serments de Strasbourg sont écrits dans deux langues vivantes dont l'une, romane, marque les débuts officiels du français. Ce " protofrançais ", ayant ainsi accédé à l'écriture, reçoit alors une forme commune et acquiert un statut politique. Cet ouvrage retrace l'histoire des origines de notre langue et de sa mise en écrit au Moyen Age.

  • La didactique des langues etrangères (7e édition)

    Pierre Martinez

    • Que sais-je ?
    • 4 Novembre 2014

    Les besoins de communication entre personnes qui ne parlent pas la même langue n'ont jamais été aussi grands. C'est le cas, par exemple, avec les progrès de l'Union européenne et l'ouverture des frontières à l'est du continent, avec les échanges touristiques et commerciaux ou les migrations de population. Le recours à une langue commune est loin de faire l'unanimité. Alors, parce qu'il est difficile d'apprendre une langue étrangère, il semble nécessaire et naturel de se demander comment en améliorer l'enseignement. La didactique est l'ensemble des méthodes, hypothèses et principes, qui permettent à l'enseignant d'optimiser les processus d'apprentissage de la langue étrangère. Ce volume en dresse l'état des lieux.

  • Le recit

    Jean-Michel Adam

    • Que sais-je ?
    • 1 Octobre 1991

    Introduction 3 Chapitre I - L'évolution des marchés 5 Chapitre II - L'organisation du marché 19 Chapitre III - Le concept de la "base" 37 Chapitre IV - Les opérations sur les marchés de matières premières 51 Chapitre V - Les opérations sur les marchés financiers 71 Chapitre VI - Les options 81 Chapitre VII - Équilibre individuel et formation du prix à terme 97 Chapitre VIII - Évaluation de la performance du marché 111 Conclusion 123

  • La sémantique

    Irene Tamba

    • Que sais-je ?
    • 2 Février 2005

    Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

  • Histoire de la grammaire française

    Jean-Claude Chevalier

    • Que sais-je ?
    • 1 Mai 1992

    Préface, 3 Chapitre I - Les premières grammaires, 7 Chapitre II - Les grammaires françaises à la Renaissance, 13 Chapitre III - Les grammaires de l'âge classique, 29 Chapitre IV - Les débuts de la grammaire générale, 48 Chapitre V - Les grammaires du XVIIIe siècle, 62 Chapitre VI - Le XIXe siècle. Les grammaires scolaires et le mouvement scientifique, 100 Chapitre VII - L'irruption de la linguistique dans la grammaire " traditionnelle ", 111 Bibliographie, 127

  • L'orthographe (10e édition)

    Nina Catach

    • Que sais-je ?
    • 5 Février 2011

    Toute écriture connaît certaines règles ou conventions qui en contrôlent l'usage. Dans le cas du français, nous sommes souvent loin d'une transcription simple de la langue parlée, d'une correspondance parfaite entre le son et le signe. Les auteurs de la Grammaire générale le soulignaient déjà : " Il y a certaines lettres qui ne se prononcent point, et qui ainsi sont inutiles quant au son, lesquelles ne laissent pas de nous servir pour l'intelligence de ce que les mots signifient... ". L'écriture peut sembler conçue pour les seuls lettrés et spécialistes...
    Avec une grande clarté, cet ouvrage retrace l'histoire de l'orthographe, analyse les réformes entreprises, et se penche sur les méthodes pédagogiques à mettre en oeuvre afin de faciliter son apprentissage.
    Nina Catach était directeur de recherche au CNRS.

  • Les Noms de personnes en France

    Paul Fabre

    • Que sais-je ?
    • 1 Novembre 1998

    Ce livre retrace l'histoire de la formation des noms de personnes en France en se fondant sur la nature et l'évolution des formes. II propose un regard sur les anciens modes de désignation des personnes ainsi qu'une réflexion sur notre système anthroponymique. Un découpage chronologique et structurel rend l'exposé particulièrement accessible.

  • La ponctuation

    Nina Catach

    • Que sais-je ?
    • 1 Mars 1994

    Introduction, 3 Abréviations, 10 PREMIÈRE PARTIE HISTOIRE DE LA PONCTUATION Chapitre I - Les origines, 11 I. La tradition gréco-latine : 1. Les dénominations, 12 2. Lecture et ponctuation, 15 3. Etablissement des textes, 16 4. Aide à la lecture orale et écrite, 17 - II. La tradition patristique : 1. Les textes religieux, 19 2. Aide à la récitation et au chant, 22.

    Chapitre II - La ponctuation ancienne : du Moyen âge au XVIIe siècle, 24 I. Le Moyen âge : 1. Villehardouin et Robert de Clari, 25 2. Les théoriciens médiévaux, 26 3. XIVe-XVe siècles, 27 4. Le traité de G. Barzizza, 28 - II. Le XVIe siècle et la Renaissance : 1. Lefèvre d'Etaples, 29 2. Geoffroy Tory, 30 3. E. Dolet, 30 4. La ponctuation des écrivains, 31. - III. XVIIe siècle : 1. Généralités, 32 2. La ponctuation de Racine, 33.

    Chapitre III - Mise en place de la ponctuation moderne : XVIIIe-XXe siècle, 35 I. XVIIIe siècle : 1. Premiers travaux, 35 2. Les théories de N. Beauzée, 36 3. Incidentes explicatives et déterminatives, 38 4. Les marques du discours rapporté, 39 5. La ponctuation du XVIIIe siècle et celle d'aujourd'hui, 42 - II. XIXe-XXe siècles : 1. Auteurs et imprimeurs, 43 2. Les manuels, 44 3. Les travaux récents, 46.

    DEUXIÈME PARTIE LA PONCTUATION MODERNE Chapitre IV - Généralités, 48 1. Vue d'ensemble, 48 2. La phrase et le texte, 49 3. Ponctuation générale et ponctuation séquentielle, 49 4. Les trois ordres de signes, 50 5. Les deux axes de la ponctuation, 52 6. Segments et bilatéralité des signes, 54 7. Signes ouvrants, signes fermants, 55 8. Appariements, tensions et contradictions des signes, 56 9. Principaux sous-ensembles, 57.

    Chapitre V - Les principaux signes, 58 I. Les signes de clôture : 1. Le point final, 58 2. Le point d'interrogation, 61 3. Le point d'exclamation, 63 4. Les points de suspension, 63 - II. Autres signes logiques : 1. La virgule (virgules plus, virgules moins, la virgule et le sens, les deux relatives), 64 2. Les deux-points (ponctuation faible ou moyenne, marque d'annonce ou de discours rapporté), 69 3. Le point-virgule, 71.

    Chapitre VI - Marques séquentielles, marques de second régime, 72 1. Les parenthèses, 73 2. Les crochets, 74 3. L'accolade, 75 4. Les tirets, 75 5. Les guillemets (références et citations, le discours direct, les guillemets comme signes de mise en valeur), 76 6. Concurrence de deux points de suite en finale de phrase, 79.

    Chapitre VII - Majuscules, abréviations, signes du mot, blancs et italiques, 83 I. Les majuscules : 1. La majuscule de phrase, 85 2. Les majuscules de mots (adjectifs dérivés de noms propres, mots essentiels du texte), 85 3. Les noms propres, 87 4. Les titres d'ouvrages, 88 - II. Abréviations et sigles : 1. Abréviations, 90 2. Les sigles et acronymes, 90 - III. Autres marques du mot : 1. Le trait d'union, 91 2. L'apostrophe, 91 3. Le signe de division, 92 - IV. Blancs, souligné, caractères italiques : 1. Les blancs, 93 2. Souligné, caractères italiques, 94.

    TROISIÈME PARTIE FONDEMENTS LINGUISTIQUES ET LITTÉRAIRES Chapitre VIII - Aspects linguistiques, 95 I. Les faits d'intonation : 1. Les rapports de l'oral et de l'écrit, 96 2. Travaux récents sur l'intonation, 99 - II. Le ponctème : 1. Fonction iconique : la visualité des signes, 102 2. Le ponctème, signe de phrase, 103 3. Les fonctions du ponctème, 105 - III. Les phénomènes d'énonciation, 106 - IV. La genèse des signes, 108.

    Chapitre IX - Aspects littéraires, 111 I. La transmission des textes, 111

  • L'analyse de contenu

    ,

    • Que sais-je ?
    • 11 Juillet 2002

    Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

empty