Histoire

  • Naufrages Nouv.

    Naufrages

    , ,

    • Anacharsis
    • 5 Mai 2022

    En avril 1431, le nef Querina, navire vénitien, quitte la Crète pour les Flandres, avec à son bord soixante-huit hommes. Le voyage devait durer dix mois. Dix-huit mois plus tard, seuls onze rescapés emplis d'effroi reviennent à Venise.
    De leur épouvantable naufrage, nous possédons deux témoignages, l'un de Pietro Querini, propriétaire et capitaine du navire, et l'autre des marins Cristoforo Fioravante et Nicolò de Michiel.
    Tous racontent comment, poussés par des tempêtes incessantes en plein Atlantique, après des semaines de dérive, ils échouèrent finalement au coeur de l'hiver boréal sur une île déserte de l'archipel des Lofoten, au nord de la Norvège.
    Dans ces récits de survivants nous est révélée avec une force rare la peur universelle de l'engloutissement dans les abysses.

  • Chef de guerre ; autobiographie

    Black Hawk

    • Anacharsis
    • 3 Février 2022

    En 1832, sous la poussée des colons américains, Black Hawk, chef des Indiens Sauks établis sur le Haut Mississippi dans l'Illinois actuel, se lançait dans une guerre - catastrophique - contre les États- Unis. Les Sauks, massacrés, divisés, furent refoulés vers l'Ouest et Black Hawk emmené en captivité. C'est alors qu'il écrivit sa célèbre Autobiographie.
    Ce récit, les premières mémoires d'un chef indiens, connut un immense succès. Le chef des Sauks y raconte les origines de son peuple, puis décrit sa carrière de chef de guerre, et surtout son combat contre les Américains.
    Il compose alors une fresque dépeignant le cynisme de ses adversaires et l'injustice tragique contre laquelle il a combattu jusqu'au bout. Ce livre est le dernier coup porté par le vieux guerrier à ses ennemis.

  • L'historien américain Andrés Reséndez raconte dans cet ouvrage l'une des plus extraordinaires aventures survenues lors de la conquête des Amériques à ses débuts.
    En 1528, une armée de conquistadores partie à la conquête de la Floride fut engloutie dans le continent nord-américain. Seuls quatre survivants hallucinés revinrent, presque dix ans plus tard, en terre chrétienne.
    L'histoire de Cabeza de Vaca et ses compagnons, dont un esclave noir marocain, est celle d'hommes démunis confrontés à un monde radicalement étrange qu'ils durent apprendre à apprivoiser pour survivre. C'est une histoire de violences et de terreurs, un voyage au coeur des ténèbres, mais c'est aussi l'histoire d'une rencontre et d'une initiation. Une expérience humaine bouleversante.

  • La nonne soldat

    Catalina De Erauso

    • Anacharsis
    • 14 Octobre 2021

    Née à la fin du XVIème siècle dans une famille noble de Biscaye, Catalina de Erauso se trouva vite enfermée dans un couvent. N'y tenant plus, elle s'enfuit et, adoptant des vêtements d'hommes qu'elle porta toute sa vie, devint soldat de fortune dans l'Empire espagnol. Elle raconte dans cette autobiographie romanesque ses aventures de fier-à-bras, qui rebondissent du Pays Basque à la Castille, de la Castille au Mexique, du Mexique au Pérou, du Pérou au Chili, d'un duel l'autre, d'une insulte à une balafre, d'une algarade à une fuite éperdue dans les pampas argentines.
    Ce récit rédigé d'une plume de hussarde possède une telle charge transgressive, introduit un tel trouble dans le genre, qu'il fascine tous les publics depuis trois siècles.

  • Sagas légendaires islandaises

    Anonyme

    • Anacharsis
    • 21 Août 2012

    Voyages aux pays des Géants d'Oddr aux Flèches, ce recueil des sagas légendaires islandaises les plus étincelantes rassemble toute la matière des mondes magiques scandinaves. Confrontés le plus souvent à une funeste destinée, les héros de ces récits hauts en couleur affrontent trölls, sorciers, guerriers-fauves et autres monstres des franges du réel, et leur soif d'aventures les pousse vers des quêtes insensées qui forment autant de romans dont William Shakespeare, Richard Wagner et surtout J.
    R. R. Tolkien surent en leur temps s'inspirer pour bâtir leur propre mythologie littéraire et poétique. Ce livre propose des sagas parues chez Anacharsis, d'autres, épuisées, publiées chez d'autres éditeurs, et des sagsa inédites.

  • Dans ce petit livre intense, loin des fadaises qui se racontent sur les pirates, corsaires et flibustiers, Étienne Montauban rapporte sans fioritures les souffrances endurées les aventuriers des mers.
    L'invraisemblable bond qu'il fit dans les airs suite à l'explosion de son navire au large de l'Afrique prêterait à rire si l'amertume du bonhomme, blessé dans sa chair et son orgueil, n'invitait plutôt à la compassion. Les ecchymoses à découvert, il dévoile le vrai visage de la flibuste : la douleur et le désarroi enchaînés au désir irrépressible d'aller toujours provoquer la fortune.
    Sidérant.

  • Condamnés à l'accablement tyrannique d'une vie de bête de somme, les esclaves noirs américains se sont vus contraints d'avoir recours à l'arme libératoire du rire.Se jouant des codes de l'univers borné de la plantation selon les modes divers du conte animalier, de la blague ou du boniment, ils affirmaient leur humanité face à leurs bourreaux.

  • Une enfance comanche

    Babb/Bianca

    • Anacharsis
    • 4 Avril 2019

    Le 4 septembre 1866, au Texas, la petite Bianca Babb, âgée de dix ans, était enlevée par une bande de Comanches. Adoptée par une jeune veuve, elle restera pendant sept mois auprès de sa « Maman Squaw ».
    Cinquante ans plus tard, elle se décida à mettre par écrit ses souvenirs de cette période.
    Mélange de cauchemars et de rêves d'enfant, son récit, brut, raconte le quotidien du campement, le travail exténuant, la peur, la faim, mais aussi les joies, les jeux et les peines de la fi llette.
    En une succession d'images fulgurantes, cruelles parfois, elle évoque un monde en voie de disparition, dont sa mère adoptive est sans doute la figure la plus bouleversante.

  • L'empire comanche

    Pekka Hämäläinen

    • Anacharsis
    • 18 Octobre 2016

    Ce livre littéralement renversant relate l'histoire d'un empire qui, selon l'histoire conventionnelle, n'a jamais existé. Il rapporte comment, au cours des XVIIIe et XIXe siècles dans le Sud-Ouest du continent nord-américain, les Comanches inventèrent une société nouvelle et prédatrice fondée sur la chasse au bison, l'élevage de chevaux, le commerce, l'esclavage et le pillage. Il démontre l'existence, durant plus de cent-cinquante ans, d'un système politique protéiforme indigène qui, au plus fort de l'expansion coloniale européenne, en inversa radicalement le mouvement : l'Empire comanche.
    Non seulement Pekka Hämäläinen déploie un récit foisonnant qui parvient à restituer leur place d'acteurs de l'histoire aux peuples autochtones - autrefois les « peuples sans histoire » -, mais il invite à repenser l'histoire coloniale grâce à une approche novatrice des dynamiques à l'oeuvre dans les mondes frontaliers.
    En ce sens, L'Empire comanche est plus encore qu'un chapitre inédit de l'histoire universelle.

  • La véritable histoire de Billy the Kid

    Garrett Pat

    • Anacharsis
    • 10 Avril 2017

    Au milieu de la nuit du 14 juillet 1881, à Fort Sumner dans le Territoire du Nouveau-Mexique, William H. Bonney, mieux connu sous le nom de Billy the Kid, était révolvérisé par le shérif Pat Garrett dans des circonstances troubles.
    On soupçonna le shérif de n'avoir pas été très fairplay dans cette affaire.
    Offensé par la rumeur, il décida d'écrire dans les mois suivants La Véritable Histoire de Billy the Kid, avec l'aide d'un écrivaillon alcoolique notoire, afin d'établir son honorabilité.
    Au lieu de quoi, ce récit de la « vérité toute nue » donna lieu à une perle dela littérature populaire américaine, le roman fondateur de l'un des plus grands myhtes contemporains.
    Ce livre est à l'origine du film légendaire de Sam Peckinpah, Pat Garrett et Billy the Kid, avec Kris Kristofersson et James Coburn.
    Cette édition de poche sera augmentée de quelques photos des protagonistes de la vie de Billy the Kid.

  • Yellowstone, le Grand Canyon, les monts Adirondacks : Karl Jacoby entreprend ici de faire l'histoire de la fondation des parcs naturels emblématiques des États-Unis.
    Mais au-delà de l'Amérique des grands espaces tant vantée par les apôtres du « monde sauvage », il enquête sur la façon dont les législations sur la protection de la nature transformèrent en crimes les pratiques ordinaires des premiers habitants de ces contrées.
    À contre-courant de la légende dorée de l'environnementalisme américain, il dévoile l'envers du décor, et expose comment bûcherons, trappeurs, Indiens et autres chasseurs défendirent, au moyen de mille petits gestes clandestins, entre résistance et accommodement, leur propre rapport à l'environnement.
    Une histoire oubliée qui engage à penser autrement les politiques écologistes.

  • Les atrocités des pirates ; enquête

    ,

    • Anacharsis
    • 17 Mai 2018

    Àl'été 1822, au large de Cuba, Aaron Smith était capturé par des pirates alors qu'il s'en retournait de la Jamaïque en Angleterre.
    Le malheureux fut retenu des mois durant parmi eux et participa à leur vie de rapines. Arrêté par les autorités espagnoles, il fut ensuite livré à la justice britannique, qui lui intenta, en 1823, un procès pour actes de piraterie.
    Verdict : acquitté.
    Certains des témoins de ce procès avaient pourtant reconnu en lui tout simplement le chef des pirates qui, le visage barbouillé de poudre à canon et le sabre d'abordage au poing, les avait soulagés de leurs biens au large du récif cubain...
    En 1824, il faisait paraître à Londres Les Atrocités des pirates, un livre caméléon à la fois roman d'aventures et plaidoyer en faveur de son innocence.
    Il n'en fallait pas davantage pour que l'on menât autour de cet équivoque personnage une enquête approfondie, dont les conclusions extraordinaires dévoilent une page sensationnelle de l'histoire universelle de la piraterie.
    Accompagne´ d'une Enquête comprenant la traduction complète du compte rendu de son procès et diverses investigations portant sur le reste de sa vie, son récit est enfin mis en lumière. Jusqu'à établir, pour toujours, l'incroyable vérité sur Aaron Smith.

  • Océaniens ; histoire du pacifique à l'âge des empires

    Nicholas Thomas

    • Anacharsis
    • 6 Février 2020

    Cette histoire au ras des flots restitue aux Océaniens de Tahiti, d'Hawai'i, des Fidji ou du Vanuatu leur place d'acteurs parmi les baleiniers, explorateurs, militaires, missionnaires et autres négociants venus conquérir les populations insulaires.
    À suivre les tribulations des uns et des autres, on découvrira un monde plongé dans la dévastation, riche pourtant de dynamiques qui ont configuré le Pacifique d'aujourd'hui.

  • Le Middle Ground Immense fresque narrative, l'ouvrage de Richard White a bouleversé la conception que l'on se faisait de l'histoire de l'Amérique du Nord. Il rapporte comment, du XVIIe au début du XIXe siècle, Indiens et Européens établirent les pratiques d'un monde commun, le Middle Ground, fondé sur des accommodements précaires, traversé de conflits et néanmoins mutuellement compréhensible. Mais il raconte aussi comment ce monde partagé a pris fin dès lors que les jeunes États-Unis d'Amérique ont refoulé une fois pour toutes les Indiens dans les limbes de l'exotisme, les figeant dans une altérité radicale qui ouvrait la voie à la « Conquête de l'Ouest ». Un livre fondateur, palpitant, qui possède le souffle dévastateur des chefs-d'oeuvre de la littérature historique.

  • Expériences coloniales ; la Nouvelle-Caledonie (1853-1920)

    Isabelle Merle

    • Anacharsis
    • 3 Septembre 2020

    Isabelle Merle propose dans cet ouvrage une histoire de la colonisation de la Nouvelle-Calédonie à travers une plongée par en bas dans le monde des « petits blancs », ces populations appelées à s'enraciner dans des terres australes spoliées à leurs habitants originels. Déportés du bagne, Communards ou de droit commun, ou « colons libres » venus commencer une vie nouvelle, ces hommes et femmes, « matière première » d'un projet de peuplement aux antipodes, constituent une société complexe dont l'historiographie fait souvent peu de cas.
    Comprendre les mécanismes profonds de la colonisation suppose pourtant de prêter attention à ce monde transplanté, traversé de tensions, conflits et contradictions dont les effets se font largement sentir aujourd'hui encore.

  • Ambassades à Byzance

    Liutprand De Cremone

    • Anacharsis
    • 8 Avril 2021

    Liutprand de Crémone accomplit au milieu du Xe siècle deux ambassades à Constantinople, alors l'une des plus grandes villes du monde. Lors de la première en 948, il pénétra dans les salles les plus somptueuses du Grand Palais, en présence de l'empereur de Byzance. Il fut abasourdi par le faste de la cour, dont il rendit compte dans un bref récit. Vingt ans plus tard, il revenait au nom de l'empereur germanique Otton. Mal reçu, éconduit, traité comme un laquais, il retourna en Occident pour écrire un portrait au vitriol du monde byzantin.
    Ces deux récits constituent un témoignage primordial sur la cour byzantine : c'est en témoin oculaire que Liutprand nous autorise à pénétrer en des lieux fantasmatiques ;
    Mais son propos est aussi fondateur du dédain occidental envers l'Europe orientale.

  • Pièces de guerre t.1 ; les Perses

    Eschyle

    • Anacharsis
    • 23 Août 2018

    Suite à la défaite de Salamine, où la flotte des Perses fut anéantie par les Grecs, le Grand Roi Xerxès rentre vaincu dans ses palais. Souvent regardée comme une pièce dans le goût oriental, présentant la vision des vaincus, Les Perses est surtout un tour de force phénoménal, qui associe en un même mouvement les vainqueurs et les vaincus dans les entraves d'un destin partagé. Le discours du poète se fait alors éminemment poli - tique : Eschyle questionne la cité sur les hasards de l'entreprise militaire, l'oblige à en considérer toutes les dimensions, sa légitimité, sa conduite, ses conséquences tragiques afin d'en prendre la juste mesure.
    Cette nouvelle traduction initie la série des « pièces de guerre » d'Eschyle, autant de méditations politiques sur la guerre et ses différents visages.

  • Noms de dieux ; portraits de divinités antiques

    Corinne Bonnet

    • Anacharsis
    • 21 Janvier 2021

    U'y a-t-il dans le nom d'un dieu ? « Zeus tonnant », « Lune aux trois visages », « Baal de la Force » ou l'énigmatique « YHWH » recèlent dans leur simple énoncé le surgissement d'une forme, l'éveil d'une puissance surhumaine.

    De la Grèce à Palmyre, Tyr ou Babylone, les appellations des dieux manifestent leurs domaines de compétence et leurs capacités d'action aussi bien que les usages qu'on en fait dans les sociétés polythéistes.
    À travers l'étude de ces noms, les douze chapitres de cet ouvrage déploient ainsi une galerie de portraits de divinités qui nous convie à la découverte des aspects changeants du divin sur tout le pourtour de la Méditerranée antique.

  • Martha Hodes a découvert un lot de centaines de lettre échangées au sein de la famille Stone- Richardson entre les années 1840 et 1880. Elle a ainsi pu reconstituer l'existence d'Eunice, née blanche et yankee en milieu ouvrier de la Nouvelle-Angleterre. Cette jeune femme volontaire va traverser courageusement des temps de guerre et de misère, élevant seule ses enfants d'un premier mariage, avant de rencontrer William Connolly, marin des Îles Caïman et homme de couleur.
    En l'épousant malgré les pressions ambiantes, elle deviendra une lady sur les sables de la Caraïbe, mais finira engloutie avec toute sa famille par un ouragan en 1877.
    Martha Hodes propose ici le récit poignant de la vie d'une femme ordinaire au destin hors du commun.

  • Ce livre fait l'histoire d'un autre livre : en 1690, Les Infortunes d'Alonso Ramírez étaient publiées à Mexico. Ce petit livre raconte comment un certain Alonso Ramírez, fils de charpentier originaire de Porto Rico, est capturé aux Philippines par des pirates anglais. Réduit en esclavage, le malheureux endure les sévices des forbans et assiste à leurs déprédations en mer de Chine, dans l'océan Indien et jusqu'en Atlantique. Relâché aux commandes d'une frégate, il fait naufrage sur une côte déserte du Yucatan, bouclant au passage un tour du monde.
    L'ouvrage a longtemps été considéré comme une fiction, le premier roman - picaresque - jamais écrit en Amérique espagnole.
    Mais Fabio López Lázaro démontre dans une vaste étude préliminaire à la traduction commentée des Infortunes, qu'il s'agit aussi d'un témoignage véridique - quoique fort suspect. Que contenaient les cales de la frégate échouée ? Qu'est-ce qui conduisit le vice-roi de la Nouvelle-Espagne et un portoricain obscur à nouer une alliance incongrue pour publier ensemble cet ouvrage édifiant ?
    L'enquête minutieuse de López Lázaro autour des aventures d'Alonso Ramírez renverse les perspectives sur l'histoire de la piraterie, non plus considérée pour elle-même mais saisie dans le contexte mondial de l'empire espagnol du XVIIe siècle. Ce qui revient à interroger son rôle d'acteurs ambivalents dans les rivalités entre puissances européennes pour la colonisation du globe.

  • Le dernier voyage du capitaine Cook

    Zimmermann/Merle

    • Anacharsis
    • 22 Août 2019

    Embarqué en 1776 comme simple matelot dans l'expédition pour le Pacifique qui fut fatale au légendaire capitaine Cook, Heinrich Zimmermann nous livre un récit d'exploration écrit au ras du pont. Plongé dans un monde à l'exotisme radical, il décrit les îles luxuriantes, les peuples insolites, les personnages hauts en couleur du monde insulaire, les populations pour lui étranges de Nouvelle-Zélande, de Tahiti ou des Tonga. Et il rapporte en témoin oculaire la mort aussi tragique qu'énigmatique de Cook sur une plage d'Hawaï. Sa parole, toute droite, emmène ainsi le lecteur à ses côtés dans une Mer du Sud encore méconnue, et nous restitue, comme de plein fouet, le sentiment vacillant de l'altérité, le mystère qui se produit au moment des tous premiers regards croisés.

  • L'histoire à venir

    ,

    • Anacharsis
    • 12 Avril 2018

    Cet ouvrage assemble les textes de deux conférences prononcées lors de la première du festival de L'Histoire à venir à Toulouse en mai 2017. Ils reflètent les intentions des organisateurs (la librairie Ombres Blanches, la théâtre Garonne, l'université Jean-Jaurès et les éditions Anacharsis) de replacer l'histoire au sein de l'espace public, une histoire ouverte à tous fondée sur l'argument, la raison et la recherche et non plus sur des effets d'autorités ou des déclarations péremptoires.
    Il s'agit de renouer le passé, le présent et le futur en envisageant les contours d'une histoire à venir. Patrick Boucheron s'interroge ainsi que les possibles non advenus du passé mais toujours actifs dans la pratique historienne comme dans les mémoires dans un texte intitulé « Écrire l'histoire des futurs du passé » ; tandis que François Hartog, dans «Vers une nouvelle condition historique ? », questionne les nouvelles façons envisageables de faire de l'histoire à une époque où règne en maître le présentisme et l'instantanné.

  • Le santal et les cannibales ; mémoires des îles Fidji

    William Lockerby

    • Anacharsis
    • 3 Septembre 2020

    En 1808, William Lockerby, jeune aventurier écossais venu dans les îles Fidji pour y collecter du bois de santal, se retrouva abandonné à terre par son navire.
    Demeuré auprès de Fidjiens engagés dans d'inexpiables guerres entre clans concurrents, il raconte dans ses mémoires comment il sut s'extirper de ces conflits - en les tournant à son propre avantage.
    Le récit haut en couleur de Lockerby témoigne du regard effaré que l'on portait alors sur les peuples aux confins des empires coloniaux, aussi bien que du souvenir ambivalent que l'Écossais garda de son expérience en ces terres alors inexplorées. Mais il offre également l'occasion d'une méditation sur les « premiers contacts » et les effets dévastateurs, sociaux comme environnementaux, de la quête effrénée du profit.

  • La croisade sur le Danube

    Jehan De Wavrin

    • Anacharsis
    • 5 Septembre 2019

    En 1444, le sultan ottoman Mourad II cédait son trône à son fils Mehmed, âgé de 13 ans. Les princes d'Occident, enhardis par des victoires remportées par les populations balkaniques contre les Turcs, décidèrent de profiter de l'occasion. Le pape proclama la croisade. Les forces terrestres, conduites par le roi de Pologne, furent écrasées à la bataille de Varna, en Bulgarie.
    Mais sur le Bosphore, la flottille des croisés du duc de Bourgogne tenait toujours la mer. On décida d'aller tenter le coup de force en voguant sur le Danube. Là encore, on n'accomplit rien.
    Le récit bourguignon de cette Croisade sur le Danube, haletant et plein de péripéties, est aussi la chronique tragicomique de l'ultime désastre des croisades, qui scinda pour longtemps l'Europe en deux.

empty